A LA UNE

Rapport du GIEC : la France doit agir à la hauteur de l’alerte scientifique ! (PCF)
Nous voulons d’abord saluer le travail des milliers de scientifiques qui ont contribuĂ© Ă  ce rapport, en particulier des experts français du GIEC. Femmes et hommes de science, souvent financĂ©s par des services publics, jouent un rĂŽle essentiel de lanceurs d’alerte.
Ce lundi 9 aoĂ»t, le rapport du groupe 1 du GIEC, confirme la gravitĂ© du dĂ©rĂ©glement climatique dĂ©jĂ  mesurable avec +1,1 degrĂ© de rĂ©chauffement. Les consĂ©quences, comme en tĂ©moignent les feux de forĂȘts (Canada, Russie, GrĂšce) et les inondations (Allemagne et Belgique) de grande ampleur so...
Lire la suite - 09-08-2021

Ce lundi 9 aoĂ»t, le rapport du groupe 1 du GIEC, confirme la gravitĂ© du dĂ©rĂ©glement climatique dĂ©jĂ  mesurable avec +1,1 degrĂ© de rĂ©chauffement. Les consĂ©quences, comme en tĂ©moignent les feux de forĂȘts (Canada, Russie, GrĂšce) et les inondations (Allemagne et Belgique) de grande ampleur sont gravissimes.

Il y a 30 ans, les experts avaient dĂ©jĂ  correctement anticipĂ© par leurs calculs cette Ă©volution dramatique que nous connaissons aujourd’hui. Dans la continuitĂ© des 5 autres rapports du GIEC, les chercheurs sont de plus en prĂ©cis : montĂ©e des tempĂ©ratures, jusqu’à rendre de vastes zones de la planĂšte invivables ; montĂ©e du niveau des ocĂ©ans, avec une fonte des glaciers plus rapide que prĂ©vu ; perturbation des Ă©cosystĂšmes ocĂ©aniques en proie Ă  une acidification... c’est un changement du niveau de la derniĂšre dĂ©glaciation il y a 20 000 ans qui a pourtant pris plusieurs milliers d’annĂ©es pour s’établir Ă  l’époque, qui se produit ici sous nos yeux Ă  l’échelle d’une vie humaine et avec une vitesse 30 fois plus rapide !

Aucun Ă©cosyteme n’est capable de s’adapter Ă  une telle Ă©volution et les consĂ©quences irrĂ©versibles vont se sentir encore durant des milliers d’annĂ©es. La sĂ©curitĂ© alimentaire mondiale est en jeu directement ainsi que le dĂ©placement de centaines de millions de personnes des zones cĂŽtiĂšres. Ce rapport le montre Ă  nouveau : chaque dixiĂšme de degrĂ©s compte. Il faut tout mettre en Ɠuvre pour maintenir le rĂ©chauffement global en dessous de +1,5 degrĂ©.

Pour atteindre cet objectif prĂ©conisĂ© par l’Accord de Paris, le monde doit parvenir Ă  la neutralitĂ© carbone d’ici 2050.

Ainsi, l’ONU prĂ©conise de baisser de 7,4 % chaque annĂ©e les Ă©missions de 2020 Ă  2030, soit l’équivalent des consĂ©quences de la crise du Covid, c’est dire l’ampleur des transformations Ă  mener, Ă  la fois pour attĂ©nuer le changement climatique, mais aussi pour s’y adapter. Or, selon l’Agence internationale de l’énergie, nous sommes plutĂŽt sur la trajectoire de 3,5 degrĂ©s de rĂ©chauffement, ce qui serait catastrophique.

Changer de politique est urgent et possible !

Le systĂšme capitaliste actuel, finançant les activitĂ©s polluantes et avec pour seule boussole le profit et la rentabilitĂ© Ă  court terme est incapable de rĂ©pondre Ă  ce dĂ©fi, comme en tĂ©moigne le refus du G20 de juillet dernier de s’engager dans des mesures compatibles avec l’objectif 1,5 degrĂ©.

Il faut dĂšs maintenant revoir les critĂšres de financement et le rĂŽle des banques pour rĂ©orienter l’argent vers tous les investissement bas carbone : transports, Ă©nergie, logement, agriculture, procĂ©dĂ©s industriels. Cela heurte le cƓur mĂȘme du fonctionnement du capitalisme qui doit ĂȘtre dĂ©passĂ©. L’heure est grave, il faut prendre le pouvoir sur l’économie !

Il s’agit aussi dĂšs maintenant de rendre effectif le fonds vert de 100 milliards d’euros par an pour aider les plus pauvres promis lors de l’Accord de Paris de 2015, qui ne se traduit pas dans les montants actuellement allouĂ©s.

Ce sera tout l’enjeu de la COP 26 qui se dĂ©roulera Ă  Glasgow, en novembre prochain : seuls des changements politiques majeurs Ă  travers le monde nous permettront d’ĂȘtre Ă  la hauteur de l’enjeu.

Quant Ă  la France, les mesures sont clairement insuffisantes comme l’a pointĂ© rĂ©cemment le Haut conseil pour le Climat : son devoir d’exemplaritĂ© doit la conduire Ă  avoir un objectif de neutralitĂ© carbone et rĂ©duire Ă©galement, au-delĂ  de ses seules Ă©missions territoriales, son empreinte carbone, consĂ©quence de nombreux produits importĂ©s et consommĂ©s en France.

Nous n’en prenons pas le chemin avec la politique menĂ©e sous le quinquennat d’Emmanuel Macron !

Plus ambitieux que la neutralitĂ© carbone, le PCF et son candidat Ă  l’élection prĂ©sidentielle, Fabien Roussel prĂ©conisent de viser une empreinte carbone nulle d’ici 2050 : ce qui suppose une relocalisation des industries et des efforts accrus dans l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique, ainsi que de conserver notre atout d’une Ă©lectricitĂ© qui est dĂ©jĂ  dĂ©carbonnĂ©e Ă  plus de 90 %.

Tous les leviers doivent ĂȘtre mobilisĂ©s Ă  cette fin, qu’il s’agisse de progrĂšs techniques ou de gains en sobriĂ©tĂ© Ă©nergĂ©tique, qui permettent, ensemble, que la politique climatique ne soit pas synonyme de rĂ©gression sociale.

Nous appelons aussi Ă  une hausse significative des budgets de recherche, des volumes d’enseignements scientifiques et Ă  un encouragement massif Ă  la vulgarisation scientifique dans les mĂ©dias pour que chaque citoyen.ne soit conscient.e de ce bouleversement sans prĂ©cĂ©dent, et acteur des combats Ă©cologiques Ă  mener.
voir le document                       

1ER TOUR - Elections régionale et départementale
LES COMMUNISTES MOBILISÉS POUR GAGNER DES POLITIQUES SOCIALES ET ÉCOLOGIQUES POUR UN DÉPARTEMENT ET UNE RÉGION SOLIDAIRES

La fĂ©dĂ©ration du Parti Communiste Français de Seine-et-Marne tient d’abord Ă  remercier l’ensemble des Ă©lectrices et Ă©lecteurs qui ont votĂ© pour nos candidates et candidats et les listes dans lesquelles nous Ă©tions engagĂ©s aux Ă©lections rĂ©gionale avec ClĂ©mentine Autain et dĂ©partementales.



La direction départementale du PCF tient aussi à saluer les candidat.e.s présenté.e.s ou soutenu.e.s par notre parti, ainsi que les trÚs nombreux militants qui ont permis des résultats électoraux allant de 7,42% à 35,42% sur les 16 cantons et 8.20% pour Clémentine Autain en Seine-et-Marne.<...
Lire la suite - 21-06-2021

La direction départementale du PCF tient aussi à saluer les candidat.e.s présenté.e.s ou soutenu.e.s par notre parti, ainsi que les trÚs nombreux militants qui ont permis des résultats électoraux allant de 7,42% à 35,42% sur les 16 cantons et 8.20% pour Clémentine Autain en Seine-et-Marne.

Les rĂ©sultats du premier tour de ces Ă©lections confirment la gravitĂ© de la situation dĂ©mocratique du pays et le rejet par les Français·e·s du scĂ©nario d’une hĂ©gĂ©monie du Rassemblement national et de La RĂ©publique en marche que le pouvoir exĂ©cutif, relayĂ© par de nombreux mĂ©dias, a voulu imposer. Et, nationalement, le total des scores des listes de gauche et Ă©cologistes est plus important que celui de la droite.

La participation à ces scrutins atteint le plus bas niveau de ces derniÚres décennies. Une crise majeure de la représentation politique se confirme ce soir dans notre pays. Les électrices et électeurs se sont abstenus massivement avec cette convictions que le vote à ces scrutins ne changerait rien à leur vie quotidienne.

L’abstention bat des records chez les jeunes, les moins diplĂŽmĂ©s, les plus fragilisĂ©s par la crise sanitaire et sociale.

Ce double scrutin a rendu illisible, Ă  la fois les compĂ©tences des deux institutions mais Ă©galement l’offre politique brouillĂ©e par l’absence de cohĂ©rence des rassemblements entre la rĂ©gionale et les dĂ©partementales. En Seine-et-Marne, au sein mĂȘme des cantons, des binĂŽmes ont aussi contribuĂ© Ă  rendre peu lisible le clivage gauche-droite avec des associations incongrues. De plus, les divisions au sein de la majoritĂ© dĂ©partementale de droite ont accentuĂ© ce discrĂ©dit sur les acteurs politiques, plus Ă  mĂȘme de mener des combats d’appareils plutĂŽt que de rĂ©pondre aux prĂ©occupations des populations.
Cet effondrement dĂ©mocratique mobilise les communistes pour rĂ©sister Ă  la soumission du pouvoir exĂ©cutif au capital et pour placer au cƓur du dĂ©bat politique les rĂ©ponses aux besoins fondamentaux de nos concitoyennes et concitoyens.

Le PCF appelle à un sursaut démocratique, à la mobilisation la plus large possible pour le second tour du scrutin qui sera décisif pour la vie de nos concitoyen·ne·s.

Avec son gouvernement, le prĂ©sident de la RĂ©publique, qui s’est directement impliquĂ© dans la campagne Ă©lectorale durant ces derniers jours, porte une lourde responsabilitĂ© dans l’état politique du pays. Et l’échec des listes de « La RĂ©publique en marche » est retentissant.

Leur action dĂ©grade la vie quotidienne de l’immense majoritĂ© des Françaises et des Français. Ils auront tout mis en Ɠuvre pour minimiser les enjeux des scrutins et affaiblir les conditions de l’expression dĂ©mocratique des listes et des candidat·e·s en campagne.

En tĂ©moigne la dĂ©valorisation organisĂ©e de ces scrutins marquĂ©s par de nombreux manquements dans l’acheminement du matĂ©riel Ă©lectoral au domicile des Ă©lectrices et Ă©lecteurs. La privatisation des activitĂ©s postales fragilise aussi la dĂ©mocratie.

La droite rĂ©alise des scores importants qui la place en position favorable dans de nombreux cantons et en Ile-De-france. Au regard des politiques menĂ©es par ses Ă©lu·e·s lors de ce mandat, cela conduirait Ă  de nouveaux reculs des politiques sociales et Ă  une casse amplifiĂ©e des services publics qui peuvent ĂȘtre mis en Ă©chec par une mobilisation forte pour la gauche dimanche prochain.

Le rassemblement national, quant Ă  lui, obtient des scores infĂ©rieurs Ă  ceux obtenus en 2015 alors mĂȘme qu’il aura bĂ©nĂ©ficiĂ© ces derniĂšres semaines d’une sur-exposition mĂ©diatique et de surenchĂšres dĂ©magogiques de la part du pouvoir exĂ©cutif destinĂ©es Ă  prĂ©parer la future campagne prĂ©sidentielle d’Emmanuel Macron.

Les communistes sont plus que jamais mobilisĂ©s contre la menace que reprĂ©sente ce parti d’extrĂȘme droite pour les principes de libertĂ©, d’égalitĂ© et de fraternitĂ© de notre RĂ©publique. C’est pourquoi, le PCF appelle Ă  la mobilisation la plus large pour faire barrage au second tour au Rassemblement national dans les cantons oĂč il reste prĂ©sent.

Le 27 juin, aucun binĂŽme du RN ne doit ĂȘtre Ă©lu au conseil dĂ©partemental Nous soutenons les listes de rassemblement et les candidatures dans lesquelles les communistes sont engagĂ©s avec de nombreuses forces de gauche et Ă©cologistes. Ces candidatures se sont pour leur part efforcĂ©es d’ouvrir un autre chemin pour des politiques de progrĂšs social, Ă©cologique et dĂ©mocratique.

Pour le second tour des dĂ©partementales, le PCF appelle donc Ă  voter en faveur des candidatures de gauche les mieux placĂ©es Ă  l’issue du premier tour, notamment sur les cantons de Villeparisis et de Melun.

Nous pensons plus particuliĂšrement au canton de Mitry-Mory avec Anthony Gratacos et Marianne MargatĂ©, Ă©lue sortante exemplaire, vĂ©ritable relais des aspirations progressistes des populations et des mouvements sociaux durant le dernier mandat. Ils se retrouvent opposĂ©s au RN/FN comme en 2015. Pour rappel, au moins cent dix avocats ont saisi vendredi 4 juin les procureurs de Nanterre, Versailles et CrĂ©teil pour « incitation Ă  la discrimination et Ă  la haine », aprĂšs la diffusion d’un tract mensonger du Rassemblement national sur les mineurs isolĂ©s.

En Ile-De-France, les 3 listes de gauche et Ă©cologiste conduite par ClĂ©mentine Autain, Audrey Pulvar et Julien Bayou ont fusionnĂ©. Dimanche prochain, il est possible de battre la droite rĂ©actionnaire et libĂ©rale de PĂ©cresse. Elle use de paniques identitaires pour dissimuler son mauvais bilan, pour Ă©viter de parler de son projet qui ne vise qu’à renforcer les inĂ©galitĂ©s. Elle use de vieilles ficelles nausĂ©abondes et infamantes. MalgrĂ© sa confortable avance au premier tour sur les autres listes avec 35,94%, l’addition des 3 listes de gauche et Ă©cologiste rassemble 34,26%. Il reste quelques jours pour crĂ©er cette dynamique capable de sortir PĂ©cresse de l’exĂ©cutif francilien et de renouer avec des politiques au service des populations, des lycĂ©ens, des transports publics, de la formation, de l’insertion et de l’emploi, au service du rĂ©Ă©quilibrage des territoires et de la transition Ă©cologique.

Dimanche 27 juin, avec le rassemblement de la gauche et des Ă©cologistes derriĂšre Julien Bayou, nous pouvons Ă©crire une nouvelle page en Île-de-France. Le peuple est en demande d’une alternative pour sortir de l’impasse actuelle et relever le dĂ©fi des jours heureux. Il est urgent de placer l’humain et la planĂšte au cƓur de tous les choix politiques du conseil rĂ©gional et dĂ©partemental.
voir le document                       

Le 12 juin, marchons pour les droits et les libertés, pour une République sociale et démocratique
...
voir le document                       

Contre l’hĂ©gĂ©monie de la droite en pays briard
Dans le canton de La FertĂ©-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), trois listes ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es. Une liste LR, une liste Agir (Macron) et, Ă  l’initiative des communistes, une liste rassemblant toute la gauche (PCF, PS, Insoumis, GĂ©nĂ©rations, GRS, Nouvelle donne). PrĂ©sentation des candidat.e.s.
Pierre-Rick Thebault, 27 ans, membre du PCF, est actuellement en reconversion professionnelle et effectue un nouveau Master 2 en conformitĂ© financiĂšre. Il a travaillĂ© en tant qu’économiste de la santĂ© assez de temps pour comprendre les nombreuses difficultĂ©s auxquelles on fait face aujourdâ€...
Lire la suite - 26-05-2021

Pierre-Rick Thebault, 27 ans, membre du PCF, est actuellement en reconversion professionnelle et effectue un nouveau Master 2 en conformitĂ© financiĂšre. Il a travaillĂ© en tant qu’économiste de la santĂ© assez de temps pour comprendre les nombreuses difficultĂ©s auxquelles on fait face aujourd’hui (manque d’infrastructures, offres de soin insuffisantes, etc.).

« Concernant mon engagement politique, je parlerai d’un devoir qui m’anime. J’ai bĂ©nĂ©ficiĂ©, dans ma jeunesse, du soutien de diverses associations qui m’ont Ă©normĂ©ment apportĂ©. J’ai donc Ă  mon tour ƓuvrĂ© dans l’associatif. Mais je me suis souvent aperçu que l’associatif n’était qu’un « palliatif » aux besoins des personnes et que le vĂ©ritable changement se faisait dans les instances politiques. J’ai donc dĂ©cidĂ© de m’engager et de faire partie d’une liste aux municipales en 2020. On a fait 25 % face Ă  un maire de droite bien implantĂ©, alors que notre liste citoyenne Ă©tait composĂ©e de personnes nouvelles dans le paysage municipal. Je suis maintenant conseiller municipal d’opposition et conseiller d’une agglomĂ©ration de 90 000 habitants. Le territoire est dominĂ© par la droite, de Christian Jacob au ministre Franck Riester. » Ses prioritĂ©s ? « L’aide aux PME, petits commerces et associations de service. Un plan de crĂ©ation d’emplois. Aller sur Paris doit ĂȘtre un choix et non une obligation. Aide aux agriculteurs bio, au maraĂźchage et aux circuits courts. Mise en place d’une politique active de l’offre de soins. Mesures et actions visant Ă  empĂȘcher de faire de la Seine-et-Marne le « dĂ©potoir » de l’Île-de-France (stockage de dĂ©chets inertes Ă  Cocherel, Terzeo-Villenoy, etc.). »

Sabine Ditte, 54 ans, travaille dans un hĂŽpital parisien. Elle a rejoint le pays briard Ă  ses 18 ans et a travaillĂ© Ă  l’hĂŽpital de Jouarre jusqu’à sa restructuration. Sabine est sympathisante de La France Insoumise ; dĂšs 2018 elle a participĂ© au soulĂšvement des Gilets jaunes sur les ronds-points du pays briard ou lors de manifestations Ă  Paris. La justice sociale, la dĂ©mocratie et le soutien au secteur de santĂ© sont ses motivations. Elle a fait partie de la mĂȘme liste citoyenne que Pierre-Rick Thebault. Habitant la FertĂ©-sous-Jouarre dans une “citĂ© HLM”, elle est loin du clichĂ© d’une ruralitĂ© bucolique. D’autant qu’elle doit se rendre Ă  Paris pour son travail, via marche Ă  pieds, train et mĂ©tro. Elle vit “l’enfer” multi-hebdomadaire des pannes de la ligne P de la SNCF. Sabine, si elle est Ă©lue, mettra les transports au cƓur de son action. Elle se battra pour la mise en place d’un pĂŽle public d’aide Ă  domicile pour les seniors et les personnes handicapĂ©es. Gilet jaune, elle milite pour la mise en place de consultations citoyennes pour les sujets importants. Un RID (rĂ©fĂ©rendum d’initiative dĂ©partementale), traduction de la revendication d’un RIC (RĂ©fĂ©rendum d’initiative citoyenne). « GrĂące aux Gilets jaunes, nous avons obtenu la rĂ©duction de 50 % du prix des pĂ©ages. Et si on est Ă©lus, nous irons vers la gratuitĂ© des deux pĂ©ages autoroutiers sur notre territoire. »

En qualitĂ© de remplaçant, le socialiste Emmanuel-King Fonking, chef d’établissement du secondaire et conseiller municipal de Trilport, reprĂ©sente le PS.

Gilbert Murinson, animateur de la section PCF en pays briard et retraitĂ© GDF, rappelle que la ville de La FertĂ©-sous-Jouarre a eu un maire communiste. « J’ai Ă©tĂ© de tous les combats politiques sur ce territoire oĂč la droite, et maintenant les macronistes de Riester, en prennent Ă  leur aise pour dĂ©rouler leurs politiques libĂ©rales : abandon des territoires et privatisations des services publics. Mais avec mes camarades du PCF et ceux de la CGT, nous sommes toujours lĂ , notamment quand les salarié·e·s font les frais de restructurations, de licenciements. Pour cette campagne dĂ©partementale, malgrĂ© les restrictions liĂ©es au Covid, j’ai pris contact avec les diffĂ©rentes organisations politiques. Et c’est ainsi que nous sommes rĂ©unis Ă  gauche, PCF, PS, LFI, GĂ©nĂ©ration.s, GRS et Nouvelle donne. Pierre-Rick est titulaire, membre du PCF, Sabine Ditte est titulaire mais non-encartĂ©e. Et en supplĂ©ant·e·s, on a Emmanuel-King Fonking, 61 ans, proviseur de collĂšge, PS, et Aurore Tarate, 39 ans, employĂ©e du commerce. Avec les partenaires de gauche, nous avons aussi identifiĂ© quelques objectifs. Notre canton est irriguĂ© par plusieurs cours d’eau qui alimentent Paris, la Marne, les deux-Morins, le Canal de l’Ourcq et la Dhuys. C’est une opportunitĂ© d’y installer des pistes cyclables, en mode protĂ©gĂ©e, renouant un peu avec les chemins de halage. Ces pistes cyclables, peuvent servir aux loisirs, tourisme ou itinĂ©raires pour se rendre au travail. Nous voulons aussi aider les entreprises locales sous conditions sociales et environnementales, surtout pour nos PME et petits commerces, avec un soutien particulier aux salarié·e·s en difficultĂ©. »

ZouhaĂŻr Nakara
voir le document                       

#fabienroussel2022 - Le défi des jours heureux
...
voir le document                       

RDV gare de Melun Ă  14h le 9 mai
...
voir le document                       

Les chiffres publiĂ©s en dĂ©but de semaine par BFM ont de quoi faire tourner la tĂȘte !
TirĂ©s d’une Ă©tude publiĂ©e en octobre dernier par la banque suisse UBS et le cabinet d’audit et de conseils PWC, ils montrent que la fortune cumulĂ©e des milliardaires français est passĂ©e de 82 milliards de dollars en 2009 Ă  442 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 439...
voir le document                       

PCF - Candidature à la présidentielle

Aux militant-es communistes de décider les 8 et 9 mai prochains !

Le PCF a réuni ce week-end plus de 1000 délégué-es lors de sa Conférence nationale.

Dans un contexte de pandĂ©mie, l’organisation de cette confĂ©rence, avec des protocoles sanitaires stricts et un systĂšme de visioconfĂ©rence totalement inĂ©dit, a permis aux dĂ©lĂ©guĂ©-es de travai...
Lire la suite - 11-04-2021

Le PCF a réuni ce week-end plus de 1000 délégué-es lors de sa Conférence nationale.

Dans un contexte de pandĂ©mie, l’organisation de cette confĂ©rence, avec des protocoles sanitaires stricts et un systĂšme de visioconfĂ©rence totalement inĂ©dit, a permis aux dĂ©lĂ©guĂ©-es de travailler Ă  la façon dont le PCF allait participer aux Ă©chĂ©ances Ă©lectorales stratĂ©giques de 2022.

Le PCF se fĂ©licite de la rĂ©ussite technique de cette confĂ©rence nationale. Un grand dĂ©fi dĂ©mocratique a Ă©tĂ© relevĂ©, avec les interventions des dĂ©lĂ©guĂ©-es depuis les locaux de leurs fĂ©dĂ©rations et sections permettant un dĂ©bat politique serein et de grande qualitĂ©. Non la pandĂ©mie ne peut ĂȘtre prise comme prĂ©texte pour Ă©touffer la dĂ©mocratie et l’intervention politique.

Durant une journée et demi, plus de 100 interventions ont nourri un débat particuliÚrement riche et fraternel.

Samedi 10 avril, la confĂ©rence nationale a largement adoptĂ© (Ă  66,41 %) le principe d’une candidature prĂ©sentĂ©e par le PCF Ă  l’élection prĂ©sidentielle, qui aura pour but de notamment s’adresser au monde du travail et Ă  la jeunesse, qui proposera une alternative aux politiques macronistes et en rupture avec la mondialisation capitaliste.

Ce dimanche 11 avril, Ă  73,57 %, (95% des votes exprimĂ©s), la confĂ©rence nationale a dĂ©cidĂ© de proposer au vote des adhĂ©rents, Fabien Roussel, secrĂ©taire national, comme candidat prĂ©sentĂ© par le PCF Ă  l’élection prĂ©sidentielle de 2022. Ce sont au final, les adhĂ©rent-es qui valideront ces choix lors d’une consultation du 7 au 9 mai prochains.

Parti communiste français,

Paris, le 11 avril 2021.
voir le document                       


toutes les actus --> 1/50 - 51/100 - 101/150 - 151/200
Et si on construisait ensemble notre futur et celui de notre pays ?
C’est tout l’objectif de ce site internet qui se veut un outil collaboratif aux mains de chacun.e.


Toutes les contributions sur https://conference2022.pcf.fr

Du 7 au 9 mai, les communistes votent lors d une consultation interne sur les choix du PCF pour la présidentielle et les législatives 2022 !

Les résultats des votes




La fédération du Parti Communiste Français de Seine-et-Marne appelle à cette marche le samedi 12 juin à 10h à Melun

voir ++


Pour un 1er mai de luttes et d’espoir

La fĂ©dĂ©ration et les sections du PCF vous proposent d’acheter notre carte postale du brin de l’espoir, confinĂ©.e.s mais pas muselĂ©.e.s.

VoilĂ  plus d’un an que nous sommes confrontĂ©.es Ă  une crise sanitaire et sociale sans prĂ©cĂ©dent. Soignant.es, enseignant.es, Ă©tudiant.es, les travailleur.ses sont Ă  bout, asphyxiĂ©.e.s par le virus de la pandĂ©mie autant que par le virus libĂ©ral.

Pour le 1er mai, jour de luttes pour les droits de travailleur.ses, nous leur disons : nous sommes à vos cÎtés, nous nous battons tous les jours pour permettre à notre pays de reprendre la main sur nos moyens de production et nos outils de travail.

Rejoignez les cortÚges de salarié.e.s dans toute la France !

voir ++
spéciale Elections
décÚs du camarade Robert Marchand
voir le bulletin
La loi Climat, dernier texte environnemental du quinquennat d’Emmanuel Macron, est en l’état un Ă©chec climatique et social.
voir le tract

La France championne du monde
 des ultra-riches
Les chiffres publiĂ©s en dĂ©but de semaine par BFM ont de quoi faire tourner la tĂȘte !
voir le tract

Du 5 au 11 décembre, tous ensemble, faisons entendre nos exigences et vivre la solidarité.
voir la pétition

Rejoignez l’initiative citoyenne europĂ©enne
voir la pétition

Elections départementales 77

accord global introuvable entre les forces de gauche et Ă©cologistes
voir le communiqué

voir l affiche
1. Prendre le pouvoir sur la finance et partager les richesses

2. De la nouvelle République au renouveau de la politique

3. Investir pour l’emploi et le développement de chacun-e

4. L’égalité femmes-hommes maintenant !

5. Une France protectrice, solidaire et ouverte sur le monde

6. Produire autrement pour l’humain et la planète

7. À l’offensive pour changer l’Europe
voir le descriptif
Parti communiste français - Fédération de Seine-et-Marne - L'Humain et la Planète d'abord
264 rue de la Justice - Vaux le Pénil BP 10118 - 77004 - Melun Cedex - Tél : 01.64.79.75.10 - Fax : 01.64.79.75.15 - pcf.fede77@free.fr

Haut de page