A LA UNE

Pierre Laurent : «continuer à combattre avec force la loi travail»
...
voir le document

Brexit : déclaration de la délégation du PCF reçue à l’Elysée
Dans le cadre des consultations menées par la Président de la République après le vote du Brexit, la délégation du PCF, dirigée par Pierre Laurent a rappelé son analyse de la situation.
La sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne est le résultat des surenchères populistes et nationalistes de la droite britannique qui a joué avec le feu. C’est une nouvelle alerte, un désaveu de la construction libérale de l’UE, conséquence des dénis répétés de démocratie depuis le ...
Lire la suite - 25-06-2016

La sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne est le résultat des surenchères populistes et nationalistes de la droite britannique qui a joué avec le feu. C’est une nouvelle alerte, un désaveu de la construction libérale de l’UE, conséquence des dénis répétés de démocratie depuis le referendum de 2005.

Après ce vote, le risque est grand que les dirigeants européens fuient une nouvelle fois leurs responsabilités et cherchent à faire payer le Brexit aux travailleurs britanniques et européens. C’est l’Europe qui doit changer.

La délégation a clairement signifié que l’heure n’est pas à l’immobilisme mais à la refondation progressiste de l’Europe, jusqu’à l’élaboration d’un nouveau traité centré sur le progrès social et écologique et la lutte contre la finance. Assez de mots, des actes !

Nous avons présenté des propositions concrètes dont la France devrait être porteuse au Conseil Européen :
  • - Mesures contre le dumping social : suspension des négociations sur les traités de libre échange (TAFTA, CETA, TISA), stopper la mise en œuvre des directives de déréglementation sociale, à commencer par la Loi travail en France, renégociation immédiate de la directive sur les travailleurs détachés.
  • - Mesures pour sortir de l’austérité : renégociation du traité budgétaire, conférence européenne sur la dette, fléchage des 80 milliards d’euros injectés chaque mois par la BCE sur les marchés financiers vers les services publics et l’investissement public, lutte contre l’évasion fiscale.

Pour refonder l’Europe, les peuples doivent être écoutés et respectés. Le mandat de la France et l’avenir de l’Europe ne doivent plus se décider dans leur dos. Nous exigeons un débat public national et avons proposé une conférence citoyenne, associant tous les partis politiques, les organisations syndicales, les ONG et les associations citoyennes. A l’issue de ce dialogue avec François Hollande et Manuel Valls, nous n’avons pas le sentiment qu’ils seront à l’offensive pour changer l’Union Européenne.

L’angle mort dans l’approche du Président et du Premier Ministre est assurément la question sociale.

Les parlementaires communistes porteront ces propositions dans les débats à l’Assemblée, au Sénat et au Parlement Européen. Nous tiendrons un débat national ouvert à tous jeudi 30 juin « Pour une politique offensive à gauche de la France en Europe ».

Pierre Laurent, Patrick Le Hyaric, Michel Billout, Anne Sabourin
voir le document


Les premières têtes d’affiche
The Chemical Brothers - Michel Polnareff - Ms. Lauryn Hill - The Avener - Alain Souchon et Laurent Voulzy - Lindsey Stirling - The 1975 - Danakil - Caribbean Dandee avec JoeyStarr and Nathy - Ludwig Von 88 - Rokia Traoré
Fête de l’Humanité

Trois jours de fête et de rencontres dans un espace unique, festif et convivial où la solidarité se mêle à la culture dans une ambiance exceptionnelle ! 100 concerts sur 5 scènes, des centaines de débats, 250 auteurs, des expositions, des documentaires, de ...
voir le document

Retour sur une vive altercation entre les sénateurs communistes et le gouvernement, le 19 juin, à propos de l’instrumentalisation des violences par le pouvoir et des consignes données aux forces de l’ordre.
...
voir le document

CDG EXPRESS : UN PROJET INCOHÉRENT


Lundi 20 juin s’est tenue au Mesnil-Amelot la réunion dans le cadre de l’enquête publique concernant le Charles de Gaulle Express.

Le CDG Express serait un train direct entre l’aéroport et la gare de l’Est.
L’exposé des membres de la Commission d’enquête n’a pas convaincu une assistance très majoritairement hostile au projet, en présence de seulement quelques Maires d’un secteur pourtant directement concerné.

Ainsi, on notait la présence de Daniel Haquin (Juilly), Joël Ma...
Lire la suite - 20-06-2016

L’exposé des membres de la Commission d’enquête n’a pas convaincu une assistance très majoritairement hostile au projet, en présence de seulement quelques Maires d’un secteur pourtant directement concerné.

Ainsi, on notait la présence de Daniel Haquin (Juilly), Joël Marion (Compans), Alain Aubry (Le Mesnil-Amelot), Charlotte Blandiot-Faride (Mitry-Mory), Hervé Touguet (Villeparisis), et celle des Conseillers départementaux Marianne Margaté et Bernard Corneille (Maire d’Othis).

Beaucoup de flou sur le financement et incompréhension du projet lui-même.

Difficile de comprendre qu’un train destiné aux hommes d’affaires et aux touristes devienne la priorité quand on sait combien sont toujours plus problématiques les déplacements des habitants du Nord-Ouest Seine-et-Marne.

Surtout que ce train empruntera les voies de la ligne K et du RER B, augmentant plus encore les difficultés déjà grandes pour ceux qui vont travailler à Paris tous les jours.

Les priorités pour les habitants du secteur, on les connait pourtant. Ce sont, très vite, de meilleures conditions de transport sur les lignes ferrées existantes, la gare du Grand Paris Express au Mesnil-Amelot, le bouclage de la Francilienne et l’amélioration de la sécurité sur la Nationale 2.

Plusieurs interventions, en particulier celles des élus présents, ont souligné l’incohérence du projet et rappelé l’avis très réservé du Président du Conseil départemental.
voir le document

forum populaire de santé et de protection sociale
Un autre projet de santé est possible
Nous invitons celles et ceux qui souhaitent mettre en œuvre une autre politique de développement sanitaire et sociale, le : Samedi 18 juin à Savigny le Temple -14h Salle de Concerts du Domaine de la Grange (dite le Hangar) entrée : Avenue du 8 mai 1945 ou Avenue des Régalles (à côté de Carré Sénart) - parking : Allée Nicolas Guiard - Savigny le Temple
Les inégalités sociales déjà criantes dans notre département vont encore s’accentuer avec la mise en place des GHT au 1er juillet 2016 (groupements hospitaliers de territoires). Il va s’agir pour l’usager d’un véritable parcours du combattant pour se soigner. Conjuguer à la déser...
Lire la suite - 18-06-2016

Les inégalités sociales déjà criantes dans notre département vont encore s’accentuer avec la mise en place des GHT au 1er juillet 2016 (groupements hospitaliers de territoires). Il va s’agir pour l’usager d’un véritable parcours du combattant pour se soigner. Conjuguer à la désertification médicale, au manque de structures dit de premiers recours (centre de santé), c’est offrir la santé à une marchandisation déjà croissante, à laquelle il faut ajouter le manque de personnel. En 2015/2016 le manque de médicaux et paramédicaux est particulièrement patent en Seine et Marne afin de pouvoir assurer correctement la qualité des soins des patients et dans de bonne conditions de travail. En 2015/2016 en Ile de France, c’est 3108 lits de médecine qui ont été supprimés. Pour 2017, il est prévu également la suppression de 22.000 postes . Si nous n’intervenons pas, la mise en place des GHT se fera. Elle se fera sans qu’aucune consultation ni démarche démocratique n’ait eu lieu avec les élus, les usagers, les personnels et les associations .... Si le projet du gouvernement voit le jour se sera le regroupement au nord du département des hôpitaux de: Jossigny, Meaux, Jouarre, Coulommiers. Au sud les hôpitaux de Montereau, Nemours, Provins, Fontainebleau, Melun (en partenariat public privé) et Brie Comte Robert. Cette opération se solderait sur un discours menssongé. Or, en vérité il va s’agir de mutualisation et de partage... par plus de suppressions d’emplois au travers de transferts d’activités et d’équipements, de destruction de services jugés non rentables, le recours au privé et d’une augmentation du reste à charge pour l’usager . C’est l’étranglement par le biais de la réduction des financements : moins 1.000.400.000 euros sur l’ambulatoire, moins 1.000.000.000 euros sur la gestion. Avec la mise en place des GHT, de Coulommiers à Nemours , de Jossigny à Montereau, de Fontainebleau à Provins ...... la colère gronde parmi les personnels sur leurs conditions de travail sans cesse dégradées et qui se répercutent sur la qualité des soins prodigués aux patients. Sur le bradage du secteur public auquel ils sont attachés. Il faut une autre politique de développement sanitaire et sociale et contester les politiques d’austérité, de réduction des financements conduisant à la régression sanitaire et sociale. Ensemble nous ne pouvons laisser faire une telle attaque contre la santé et la protection sociale. Nous pensons, qu’il faut que l’ensemble des acteurs : syndicalistes, élus, citoyens, praticiens, associations se rassemblent afin d’exprimer leur détermination à défendre et promouvoir une véritable politique de santé publique. C’est dans ce contexte et dans cette optique que nous invitons les forces syndicales, politiques, associatives, élus, citoyens, praticiens à faire entendre leur refus de la mise en place forcée des GHT, de la loi Touraine donnant les pleins pouvoirs aux ARS (Agence régionale de santé). Nous vous invitons à débattre ensemble et à co-élaborer un projet de santé pour le département, liant financement et développement des hôpitaux publics, centres de santé, de prévention en organisant un forum populaire de santé et de protection sociale qui serait le point de départ d’une construction d’un véritable territoire de santé accessible à tous.
voir le document

Rencontre / Débat

Retrait de la loi Travail !
le Front de Gauche du sud Seine et Marne (Moret, Nemours, Fontainebleau, Montereau) vous invite à une : Rencontre / Débat Le vendredi 17 juin à 20 heures Salle Cateline (rue de la Cateline) à Écuelles avec Gérard Filoche ancien inspecteur du travail
...
voir le document

Entretien Pierre Laurent - Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC le 16 juin 2016
...
voir le document

37° CONGRES

Documents adoptés et nouvelle direction

Projet
Le temps du commun

Echéances électorales 2017
Pour la France, un projet politique de gauche porté par un front populaire et citoyen

Transformations du Parti
Relevé de décisions

Le Conseil national élu lors du 37e Congrès
Liste des membres du Conseil national
INITIATIVES

Vous voulez être entendus

Comme nous, vous en avez assez de voir la parole populaire méprisée, ignorée, trahie.

Le Parti communiste lance une grande consultation citoyenne dans le pays pour débloquer la situation. Pour avoir un grand débat public, faire émerger les exigences populaires, ouvrir des solutions face à la crise. Un grand débat pour donner votre avis sur la France, l’Europe, le monde.
voir ++
voir ++
BULLETIN INFO FEDE

’’La clef est dans les mains du peuple’’

* 37ème Congrès
* CDG Express - Débat Mercredi 15 juin à 19h à Mitry
* Forum populaire santé Samedi 18 Juin à 14h à Savigny-le-Temple
* Rendez-vous vignettes Vendredi 24 juin à 18h30 à la Fédération
voir le bulletin
DERNIERS TRACTS

LA LOI TRAVAIL DOIT ÊTRE RETIRÉE
MANIFESTATION NATIONALE
MARDI 14 JUIN PARIS
voir le tract

APRÈS LA MATRAQUE LE 49-3 ?
RETRAIT DE LA LOI EL-KHOMRI
voir le tract

DERNIER COMMUNIQUÉ

Communiqué de presse - Vaux le Pénil le 1er Juin 2016

Les communistes de Seine-et-Marne se sont fixés 4 grands axes de travail: les transports en commun, la protection sociale, l’éducation et l’éducation
voir le communiqué

L'AFFICHE

voir l affiche
LE LIVRE

La France en commun

Partie 1: INVITATION À ÉCRIRE UN PROJET D’ÉMANCIPATION HUMAINE

Partie 2: PROPOSITIONS POUR UN PROGRAMME D’ACTION
voir le descriptif

Parti communiste français - Fédération de Seine-et-Marne
264 rue de la Justice - Vaux le Penil Boite Postale 118 - 77004- Melun cedex - Tél : 01.64.79.75.10 - Fax : 01.64.79.75.15 - pcf77@wanadoo.fr

Haut de page