LES COMMUNIQUES
Un autre projet de santé est possible
voir le communiqué

Nestlé Noisiel : Un équilibre territorial et des emplois à préserver
voir le communiqué

Création du groupe EELV-M1717 au Conseil régional d’Île-de-France
Le Front de gauche : trait d’union de la gauche francilienne
voir le communiqué

Le Parti Communiste français tient à remercier les 9251 électrices et électeurs qui ont voté pour les candidats soutenus ou présentés par le PCF au 1er tour des élections législatives en Seine et Marne.
voir le communiqué

Face au danger que représenterait l'élection de Marine Le Pen à la tête de notre pays, conscients des immenses batailles qui sont à venir, nous appelons à barrer la route de la Présidence de la République à Marine Le Pen
voir le communiqué

Communiqué de presse - Vaux le Pénil le 16 mars 2017

Tout en apportant leur soutien et leur parrainage à Jean Luc MELENCHON, pour l’élection Présidentielle, les communistes Seine et Marnais, dans le cadre du projet « de la France en commun » du PCF, poursuivent la désignation de leurs candidat(e)s, présenté(e)s ou soutenu(e)s par le PCF aux élections législatives.
voir le communiqué

Communiqué de presse - Vaux le Pénil le 1er Juin 2016

Les communistes de Seine-et-Marne se sont fixés 4 grands axes de travail: les transports en commun, la protection sociale, l’éducation et l’éducation
voir le communiqué

Communiqué du groupe Front de Gauche à la région IDF.
Les 100 jours de Valérie Pécresse.
voir le communiqué

Communiqué du groupe Front de Gauche à la région IDF.
Pécresse sacrifie le logement social et valide les inégalités en Ile-de-France.
voir le communiqué

"Mes sincères remerciements en tant que conseillère régionale"
Sylvie Fuchs
voir le communiqué


Voir tous les Communiqués
INITIATIVES



Le monarque Macron n’aura pas la dernier mot ! Mobilisation citoyenne !

Le 9 juillet, avant l’ouverture de la réunion du Congrès, nous nous rassemblerons à 13h devant la salle du Jeu du paume à Versailles
Lire la suite - 09-07-2018
Le 9 juillet, le président de la République, Emmanuel Macron, convoque une nouvelle fois les parlementaires en Congrès au château de Versailles. Le Président des riches agit de plus en plus comme un monarque au dessus du peuple, attendant du Parlement qu’il se contente d’exécuter ses directives politiques.

Ce jour là, Emmanuel Macron lancera une inquiétante révision de la Constitution et des lois organisant les institutions de la République, dont l’examen débutera dès le lendemain en séance à l’Assemblée nationale. Le projet présidentiel vise à concentrer davantage les pouvoirs, à en éloigner encore plus les citoyens, à réduire le rôle du Parlement et le pluralisme de sa composition. Nous alertons. Notre démocratie se porte mal. Avec ce projet, tout va s’aggraver.  

Nous, député-es, sénatrices et sénateurs communistes, dénonçons ce projet et la méthode qui consiste à le faire adopter dès cet été, sans débat public dans le pays, sans consulter nos concitoyens, alors qu’ il s’agit d’un bouleversement majeur de nos institutions et de la Constitution.

Nous nous engageons à combattre ce projet dangereux pour la démocratie en faisant éclater la vérité sur son véritable contenu, à agir, propositions à l’appui, pour une nouvelle République, à exiger la consultation par référendum de notre peuple à l’issue du débat parlementaire, comme le permet l’article 89 de la Constitution.

Le 9 juillet, avant l’ouverture de la réunion du Congrès, nous nous rassemblerons à 13h devant la salle du Jeu du paume à Versailles, pour prêter publiquement serment et fidélité à ces engagements, au respect de la souveraineté populaire, pour lancer le débat public dans le pays et une campagne nationale de pétition exigeant le référendum auquel les Français et les Français ont droit. Nous appelons les élus qui partagent nos convictions et ces exigences démocratiques à se joindre à nous le 9 juillet devant la salle du jeu de Paume.

Le monarque Macron n’aura pas la dernier mot ! Mobilisation citoyenne !
voir ++
Le PCF plus que jamais présent pour répondre aux besoins des personnes LGBTI
Lire la suite - 30-06-2018
Les problématiques LGBTI sont toujours d’actualité, politiques avant tout. Militant·e·s politiques, nous nous devons de les aborder. Il y a urgence à les considérer : on a beau être en 2018, donner de la visibilité aux personnes LGBTI, les LGBTI-phobies ne reculent pas. Aujourd’hui, en France, le risque de suicide des jeunes LGBTI demeure une cruelle réalité, jusqu’à quatre fois plus élevé pour les jeunes trans. Les personnes LGBTI rencontrent par ailleurs des difficultés pour accéder aux soins, à un emploi, à la pratique du sport... Cela s’inscrit dans un contexte général de hausse des discriminations sexistes, racistes, liées au handicap...

En paraphrasant Jaurès, nous affirmons qu’on ne combat pas les discriminations si on ne les combat pas toutes. Cela guide notre action.

Communistes, nous avons toute notre place dans ces luttes LGBTI. L’émancipation humaine n’est pas le parent pauvre de nos ambitions de transformations de la société, elle y est au cœur : nous ne militons pas que pour nous libérer de l’oppression de la finance, mais aussi des oppressions de ceux et celles qui cherchent à diviser les Français·e·s. Ces deux types d’oppressions se nourrissent mutuellement ; combattre efficacement l’une, c’est mettre un sérieux coup à l’autre.

Nous le ferons samedi lors de la Marche des fiertés de Paris : une manifestation festive mais avant tout politique, pour faire avancer les droits humains. Le droit au mariage pour les personnes de même sexe a été obtenu en 2013, certes. Pour autant, le droit à l’adoption – qui défraye la chronique actuellement – reste trop théorique. Quant à la PMA, la bataille continue. Nous voulons, dans une loi passant à l’automne à l’Assemblée nationale, l’ouvrir à toute personne pouvant porter un enfant : femmes et hommes trans non-opérés. Oui à la gratuité du changement de sexe pour les trans ; oui au changement d’état-civil libre, gratuit et fondé sur l’autodétermination ; stop aux mutilations sur les nourrissons intersexes.

Plus généralement, nous devons mettre en œuvre de vraies politiques publiques de sensibilisation et de prévention et appliquer les lois anti-discriminations déjà en vigueur mais qui ne sont – hélas ! – pas appliquées, qu’il s’agisse des questions LGBTI ou des autres discriminations. La Marche des fiertés partira de la place de la Concorde samedi 30 juin à 14 h. Vous êtes invité·e·s à défiler avec le collectif Fier·e·s et Révolutionnaires du PCF et son camion !

Gabriel Laumosne
responsable du PCF sur les droits des personnes LGBTI
lgbt@pcf.fr FB : Fier-e-s et Révolutionnaires PCF LGBTI
voir ++
BULLETIN INFO FEDE

NON à la monarchie présidentielle
OUI à la démocratie citoyenne !
voir le bulletin

DERNIERS TRACTS

SNCF
MODERNISER OUI, CASSER NON

NON AU CDG EXPRESS
Investir pour le droit à la mobilité
voir le tract

VIVRE ET VIEILLIR DANS LA DIGNITÉ ET LE RESPECT

PLAN HÔPITAL: LE PIRE EST À CRAINDRE
voir le tract

DERNIER COMMUNIQUÉ

Un autre projet de santé est possible
voir le communiqué

L'AFFICHE

voir l affiche
LE LIVRE

1. Prendre le pouvoir sur la finance et partager les richesses

2. De la nouvelle République au renouveau de la politique

3. Investir pour l’emploi et le développement de chacun-e

4. L’égalité femmes-hommes maintenant !

5. Une France protectrice, solidaire et ouverte sur le monde

6. Produire autrement pour l’humain et la planète

7. À l’offensive pour changer l’Europe
voir le descriptif

Parti communiste français - Fédération de Seine-et-Marne
264 rue de la Justice - Vaux le Penil Boite Postale 118 - 77004- Melun cedex - Tél : 01.64.79.75.10 - Fax : 01.64.79.75.15 - pcf77@wanadoo.fr

Haut de page