TOUTES LES ACTU
Meeting national de prsentation de programme Rennes avec Ian Brossat....
voir le document

Référendum ADP, c’est parti !

Modalités de mise en œuvre du RIP

Propos de Le Maire sur ADP : « En démocratie, le dernier mot revient au peuple » (Fabien Roussel - PCF)

Malgré les oppositions de la part de tous les bancs du Parlement concernant la privatisation d’ADP et le scandale que constitue cette décision, le gouvernement et la majorité LREM ont voté le projet de loi PACTE.
Nicolas Sarkozy en 2008 avait cru mettre tous les garde-fous nécessaires pour que jamais le référendum d’initiative partagée entre les citoyens ne puisse être mis en uvre, 185 parlementaires puis 10% du corps électoral, soit aujourd’hui 4,5 millions ...
Lire la suite - 11-04-2019

Nicolas Sarkozy en 2008 avait cru mettre tous les garde-fous nécessaires pour que jamais le référendum d’initiative partagée entre les citoyens ne puisse être mis en uvre, 185 parlementaires puis 10% du corps électoral, soit aujourd’hui 4,5 millions de personnes inscrits sur les listes électorales devant initier cette procédure avant un dernier examen devant le Parlement.

C’était sans compter sur le mouvement historique qui traverse la France et qui remet en cause frontalement le libéralisme, la domination de l’argent sur la société.

Les Gilets jaunes ont mis en ébullition la société et c’est maintenant une majorité importante de la population qui exige un changement de politique. La privatisation d’ADP, dans le dos du peuple en plein Grand débat suscite l’exaspération et la colère.

L’opposition est massive. Cette disposition noyée au sein de la loi PACTE, votée définitivement à l’Assemblée nationale ce jour, suscite un rejet susceptible de faire sauter les digues construites pour, de fait, empêcher l’organisation du RIP. Plusieurs dispositions organisent cette mise en uvre très complexe.

Ces textes explicitent en particulier le recueil des signatures qui ne pourra être effectué que numériquement et individuellement sur un site mis en place par le Ministre de l’Intérieur.

Les personnes ne disposant pas, soit du matériel nécessaire, soit d’une adresse mail pourront se rendre dans des points d’accès prévus dans au moins la commune la plus peuplée de chaque canton ou au niveau d’une circonscription administrative équivalente et dans les consulats .

Tout montre qu’il faudra agir avec force pour que les moyens les plus larges et les plus souples soient mis à disposition pour permettre au plus grand nombre de se prononcer sur la mise en uvre du référendum. Neuf mois sont prévus pour réunir les signatures après le mois accordé au Conseil Constitutionnel pour décider au préalable de la conformité de la proposition de loi référendaire à la Constitution et le mois réservé au gouvernement pour l’organisation concrète.

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE appellent toutes celles et ceux, épris de solidarité, d’égalité, qui souhaitent s’engager pour saisir cette occasion importante de faire reculer le pouvoir libéral, E. Macron et le monde de la finance, à s’approprier dès aujourd’hui ces informations, pour relever ensemble ce grand défi démocratique.
voir le document

Le gouvernement reste sourd, la mobilisation doit samplifier
Edouard Philippe se flicite de la russite du grand dbat et lance de premires pistes. Si lexcutif se vante davoir beaucoup cout, il na visiblement rien entendu.

Notre dtermination est intacte : avec le plus grand nombre, nous voulons amplifier les mobilisations et faire entendre nos exigences de changement.

Nous appelons participer massivement aux prochains rendez-vous de mobilisation :

Rassemblement devant le sige de Korian (21-25 rue de Balzac 75008 Paris) l'initiative du PCF

le 11 avril, avec les retraites ;

le 12 avril, pour une nouvelle marche pour la justice climatique ;

le 13 avril, pour les liberts publiques et le droit de manifester ;v le 20 avril, pour lacte 23 des gilets jaunes ;

le 27 avril, pour une journe de convergence des mobilisations ;

le 1er mai, pour faire de la fte des travailleursses une puissante rponse un pouvoir qui prtend continuer gouverner contre le pays ;

le 9 mai, avec les fonctionnaires pour dfendre nos services publics.
Aux revendications sur la justice fiscale et sociale, comme sur lurgence climatique, le chef du gouvernement rpond vouloir baisser la dpense publique et donc diminuer encore les moyens des services publics, les empchant de rpondre efficacement aux besoins de la population.

Cest insu...
voir le document



REMISE DES QUELQUES 600 PÉTITIONS POUR UN SERVICE PUBLIC POSTAL DE QUALITÉ
Les témoignages se multiplient de la dégradation de la distribution du courrier et des colis dans les communes qui sont du ressort de la plate-forme courrier de Chaumes : absence de passage pouvant durer jusqu’à une semaine dans certains secteurs, non respect des délais pour les courriers prioritaires, périodiques distribués après leurs dates d’échéance, plis urgents dont le retard est préjudiciable aux destinataires, etc...

Cette dégradation va de pair avec la réorganisation que la direction a mise en place en novembre dernier : après les quatre de 2016, ce sont onze tournées supplémentaires qui ont été supprimées générant des conditions de travail dégradées pour le personnel postal, des tournées surcharg...
Lire la suite - 08-04-2019

Cette dégradation va de pair avec la réorganisation que la direction a mise en place en novembre dernier : après les quatre de 2016, ce sont onze tournées supplémentaires qui ont été supprimées générant des conditions de travail dégradées pour le personnel postal, des tournées surchargées et une importante désorganisation de la distribution dans un contexte de manque d’effectif.

Cette situation perdure et les réclamations peuvent atteindre une centaine certains jours sans que La Poste ne mette fin à ces dysfonctionnements.

Nous ne sommes pas dupes de cette stratégie de « pourrissement » visant à détourner le mécontentement sur les salariés qui sont autant victimes que les usagers des décisions de la Direction.

Nous exigeons le rétablissement des tournées supprimées en leur affectant le personnel nécessaire et en procédant aux embauches utiles.

Nous sommes en droit de bénéficier, non pas de moins, mais de plus de service public !

Le responsable du centre et des agents ont reçu la délégation conduite par les animateurs de la section du PCF de Fontenay-Trésigny / Rozay, Patrick Lecour, Marcel Mallah et Didier Jacquot avec le soutien de Sylvie Fuchs, conseillère régionale, un élu de Fontenay-Trésigny, la section PCF de Coulommiers, des anciens postiers et des habitants desservis par la plate-forme de Chaumes-en-Brie qui traite le courrier de plusieurs communes.

Des dysfonctionnements ont été admis, la stratégie de la poste n’est pas forcément partagée par les agents. Beaucoup de non-dits sur l’organisation mis à part que l’on ne reverra plus le facteur de proximité tel que nous l’avons connu.
voir le document

Stop aux expulsions locatives !
Les expulsions locatives sont la face merge de l’indignit de la politique du logement en France.

En avril prend fin ce que l’on nomme avec pudeur la trve hivernale . Recommence alors le cycle infernal des expulsions, dont le nombre non officiel tait estim 18 000 en France il y a trois ans.

L’expulsion est une pratique barbare qui nie le droit au logement, pourtant reconnu par le pacte des droits sociaux des Nations unies ratifi par la France, qui consiste ouvrir la porte d’un habitant contre son gr, vider son logis de toutes ses affaires, les placer sans mnagement dans ...
Lire la suite - 01-04-2019

L’expulsion est une pratique barbare qui nie le droit au logement, pourtant reconnu par le pacte des droits sociaux des Nations unies ratifi par la France, qui consiste ouvrir la porte d’un habitant contre son gr, vider son logis de toutes ses affaires, les placer sans mnagement dans un lieu de stockage, et le laisser lui et sa famille quand il en a une, sur le trottoir devant chez lui aprs avoir condamn la porte. Le tout ralis par la police, avec mandat du prfet. Une horreur.

Depuis des annes, les lu.e.s communistes ont men une bataille citoyenne et juridique contre les expulsions. Ce fut d’abord avec les arrts anti-expulsions, qui taient immdiatement casss par les tribunaux administratifs. Leur ont succd, depuis trois ans, les arrts anti-mise la rue, qui prennent acte de la dcision du Prfet d’expulser, mais lui imposent, en tant que garant de l’Etat et du droit au logement, d’assortir sa dcision d’une solution de relogement, pour empcher qu’une dcision de justice ait pour consquence de mettre des personnes la rue.

Les tribunaux administratifs ayant continu statuer dans le mme sens, il a t dcid, cette anne, d’aller s’il le fallait au conseil d’Etat.

Mais on voit bien que l’on est au bout d’une dmarche, et qu’il convient dsormais de rorienter la bataille, en la replaant dans le contexte plus large de l’indignit des politiques du logement en France.

C’tait le sens de l’Appel d’Aubervilliers, lanc par sa maire l’t dernier aprs deux drames lis l’habitat indigne. Il y tait rappel la contradiction majeure porte par le logement entre sa qualit de droit fondamental et celle de bien marchand qui en fait l’objet de spculations. Il convient de dpasser cette contradiction, en inversant la priorit donne au droit la proprit sur le droit au logement.

Aujourd’hui, trop de gens - 900 000 - attendent un logement sans que leur soit propose une solution.

C’est insupportable.

Trop de gens payent un loyer trop cher qui rduit d’autant leur pouvoir d’achat. Le logement est parmi les dpenses contraintes celle qui a le plus augment sans gain qualitatif. C’est insupportable. Trop de gens - 2 millions de personnes - vivent dans des conditions indignes, souvent la merci de marchands de sommeil, mettant en pril leur sant et leur scurit.

C’est insupportable.


Et il est bien sr insupportable qu’en bout de chane on puisse craindre voir 20 000 expulsions tre ralises par les reprsentant de l’Etat en 2019.

Le logement n’est pourtant pas un sujet qui chappe aux pouvoirs publics. Mener des politiques pour sortir de cette situation est possible. Ainsi les maires communistes de la rgion parisienne ont-ils rclam, l’automne dernier, que soit appliqu immdiatement le volet de la loi rcemment adopte concernant l’encadrement des loyers. L’exprience parisienne porte par Ian Brossat Paris pendant trois ans avait dmontr la possibilit de contenir les prix.

Mais la principale mesure envisager, et l aussi Ian Brossat a prouv Paris que la volont politique le permettait, reste bien entendu de relancer une construction massive de logements publics. A l’oppos de ce que fait ce gouvernement, qui il est temps que nous fassions entendre raison.
voir le document

La Seine-et-Marne s’oppose officiellement à la privatisation d’ADP en adoptant le vœu du groupe Gauche Républicaine et Communiste
Le groupe de la Gauche Républicaine et Communiste a présenté, lors de la séance du 22 mars, un vœu pour que le Département se prononce contre la privatisation d’Aéroport de Paris. Les membres du groupe majoritaire Les Républicains-UDI se sont divisés ; certains souhaitant le privatisation quand d’autres se sont abstenus.
Ainsi, grce au vote de notre groupe rejoint par le groupe Socialistes et Républicains, le département de Seine et Marne s’est opposé officiellement à la privatisation d’ADP.

Plus d’un tiers de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle se trouve...
Lire la suite - 22-03-2019

Ainsi, grce au vote de notre groupe rejoint par le groupe Socialistes et Républicains, le département de Seine et Marne s’est opposé officiellement à la privatisation d’ADP.

Plus d’un tiers de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle se trouve en Seine et Marne et la privatisation d’ADP est extrêmement inquiétante pour notre territoire, et pose de nombreux problmes en terme d’aménagement, de santé et d’environnement.

Beaucoup de nos concitoyens souffrent quotidiennement des nuisances aériennes. La pollution générée par l’oxyde d’azote et les particules fines est trois fois supérieure à celle du périphérique parisien. A cela s’ajoutent les problmes liés au bruit et à la circulation qui dégradent le cadre de vie des riverains. Il est important que l’état mne aujourd’hui une politique environnementale et de santé publique volontariste, qui ne saurait voir le jour dans le cadre d’une privatisation.

De plus, ADP possde en Seine-et-Marne du foncier aménagé et du foncier vierge. Cela nous confronte directement à des problématiques d’aménagement du territoire. Alors que la construction d’un nouveau terminal est en discussion, il est important que l’Etat garde un droit de regard et de matrise sur les futurs ouvrages.

Notre département, est déjà durement impacté par cette privatisation. En effet, nous ne pouvons que rapprocher la précipitation qu’eut l’état à déclencher les travaux du CDG Express sur notre territoire, outrepassant les instances de concertation, de sa volonté de réévaluer le cours d’ADP sur les marchés financiers.

Qui pourrait se satisfaire de ce court-termisme, qui va à l’encontre de l’interêt général, et dont les conséquences se répercuteront directement sur la qualité de nos vies ?
voir le document

Urgence climatique : assez de bla-bla, il faut passer aux actes !
Le 15 mars les jeunes, et le 16 mars à l’appel de « l’affaire du siècle », de grands moments de mobilisation citoyenne exigeront des actes concrets et rapides pour sauver le climat.

Le PCF appelle chacun.e à contribuer au succès de ces initiatives et sera présent aux mobili...
voir le document

Le PCF organise samedi 16 mars à 10h Place Chassaigne-Goyon un rassemblement national qui sera l’occasion de présenter les 10 propositions pour la France que nous portons à partir des exigences populaires exprimées ces derniers mois....
voir le document

Non aux fermetures massives de classes en Seine-et-Marne !
l’occasion de CDEN, manifestaient devant la prfecture de Seine-et-Marne de nombreux enseignants et parents d’lve. Runis dans la lutte contre les fermetures massives qui touchent les classes de notre dpartement, ils ont dnonc les conditions de travail de plus en plus difficiles da...
Lire la suite - 22-02-2019

l’occasion de CDEN, manifestaient devant la prfecture de Seine-et-Marne de nombreux enseignants et parents d’lve. Runis dans la lutte contre les fermetures massives qui touchent les classes de notre dpartement, ils ont dnonc les conditions de travail de plus en plus difficiles dans lesquelles ils exercent leur mtier. Classes surcharges, disparition des AVS et des AESH, carence en ULIS et SEGPA, formation continue inexistante pour le 1er degr, manque de RASED, baisse des effectifs, non-remplacements

La liste est longue, et ce depuis trop longtemps.

Notre groupe s’associe pleinement leur colre, et dnonce le manque de volont politique ainsi que la vision bassement comptable d’un enjeu fondamentalement structurant pour notre dpartement et plus largement, pour notre socit. Le CTSD du 24 janvier a annonc la disparition possible de 123 classes en Seine-et-Marne.

cela s’ajoute une dotation en effectifs nettement insuffisante, car aux 78 postes ncessaires au ddoublement des CP CE1 dans notre dpartement, seulement 40 sont attribus au total.

Nous rclamons de vritables moyens en termes de structure et d’organisation. Ainsi, nous nous opposons aux fermetures de classes qui dgraderont les conditions d’apprentissage et d’enseignement. Le bien-tre des lves est une proprit absolue.

De plus, nous savons pertinemment que ces fermetures intensifieront la dsertification qui rode chaque anne un peu plus la Seine-et-Marne.

D’ici la validation dfinitive de la carte scolaire, nous nous battrons aux cts de la communaut ducative, des lus locaux et des parents d’lves, pour que celle-ci elle soit reconsidre.
voir le document

176 fermetures de classe en Seine-et-Marne
116 fermetures dfinitives + 60 fermetures rvisables = 176 fermetures envisages
37 ouvertures dfinitives + 21 ouvertures conditionnelles = 58 fermetures envisages

solde temporaire : - 118 postes

En attendant un vrai compte-rendu du Comit Technique sur cette carte scolaire, une chose est certaine : il y a des classes dfendre !
La dotation supplmentaire est de 40 postes mais le besoin est de 78 postes pour les ddoublements des CP-CE1 en REP. Il reste donc 38 postes rcuprer sur les classes ordinaires. Avec 118 fermetures envisages, l’Inspection acadmique se laisse une trs grosse marge d’environ 80 ...
voir le document

Le CDG Express, c’est quoi? Quels impacts sur les transports du quotidien?
Depuis plus de 15 ans, l’tat et le groupe Aroport de Paris tentent de nous imposer le projet de liaison directe, dit CDG Express, sans arrt, entre l’aroport et Paris. 29 l’aller, et pour quelques minutes de moins que le trajet ralis par le RER B et la future ligne 17 du Gran...
Lire la suite - 18-02-2019

Depuis plus de 15 ans, l’tat et le groupe Aroport de Paris tentent de nous imposer le projet de liaison directe, dit CDG Express, sans arrt, entre l’aroport et Paris. 29 l’aller, et pour quelques minutes de moins que le trajet ralis par le RER B et la future ligne 17 du Grand Paris Express, les touristes pourront directement gagner la Gare de l’Est.

Cette nouvelle infrastructure, sans aucun intrt pour nos dplacements du quotidien, empruntera les rails du RER B et de la ligne K, entrainant de trs nombreuses perturbations.

Pour Mitry-Mory, c’est la triple peine...

Dgradation des conditions de transports :

en phase chantier sont annonces des coupures de circulation, 15 week-ends par an, ainsi qu’en soire, et des interruptions totales pour les priodes estivales, avec comme seule alternative la mise en place de bus de substitution.

Dgradation de la circulation routire : lie un chantier de 5 annes, avec des passages permanents de camions et d’engins la sortie de l’A104, axe dj largement satur.

Dgradation du cadre de vie : nuisances et bruits pour les riverains jouxtant les lignes ferroviaires et le chantier.

Tout cela pour un train qui ne nous servira jamais alors que les usagers des lignes B et K galrent chaque jour un peu plus.

Leur imposer les nuisances de CDG Express, c’est faire de leur vie un enfer, c’est mettre encore plus de monde sur la route !

Mobiliss depuis toujours, nous avons t rejoints par de nombreux lu-e-s, acteur-trice-s associatifs et syndicaux de tous bords et de tous les territoires traverss par ce train inutile, coteux et cologiquement irresponsable.

Pour nous, c’est clair, raliser le CDG Express c’est dgrader les transports du quotidien sur rail comme sur route, et c’est inacceptable. Madame la ministre doit prendre la seule dcision raisonnable, celle d’abandonner le CDG Express.

Face aux mobilisations et la monte des colres, sans pour autant reconnaitre l’hrsie du projet, le Prfet de Rgion a accept la tenue d’une runion publique.

Cette rencontre a t aussi l’occasion d’exposer nos propositions alternatives, pour une meilleure desserte de la plate-forme aroportuaire, utile tous.

Dans l’espoir que l’intelligence collective l’emporte et donne priorit aux transports du quotidien.
voir le document

Salle de l’Atalante comble pour dire au prfet de rgion : Non au CDG Express, OUI aux transports du quotidien, OUI aux alternatives
Le prfet de rgion Michel Cadot a tent, ce lundi soir Mitry-Mory, de convaincre habitants et usagers du RER B opposs au train direct Charles-de-Gaulle Express.

Des gens assis dans les escaliers et du public oblig d’couter les dbats derrire les gradins malgr ses 500 places assis...
voir le document



En rponse la dmocratie qui dit NON au CDG Express, l’Etat envoie les CRS
Depuis plus de 15 ans, l’État et le groupe Aéroport de Paris tentent de nous imposer le projet de liaison directe, dit CDG Express, sans arrêt, entre l’aéroport et Paris.

À 29 l’aller, et pour quelques minutes de moins que le trajet réalis...
Lire la suite - 12-02-2019

Depuis plus de 15 ans, l’État et le groupe Aéroport de Paris tentent de nous imposer le projet de liaison directe, dit CDG Express, sans arrêt, entre l’aéroport et Paris.

À 29 l’aller, et pour quelques minutes de moins que le trajet réalisé par le RER B et la future ligne 17 du Grand Paris Express, les touristes pourront directement gagner la Gare de l’Est.

Cette nouvelle infrastructure, sans aucun intérêt pour nos déplacements du quotidien, empruntera les rails du RER B et de la ligne K, entrainant de très nombreuses perturbations.

Pour Mitry-Mory, c’est la triple peine
  • Dégradation des conditions de transports : en phase chantier sont annoncées des coupures de circulation, 15 week-ends par an, ainsi qu’en soirée, et des interruptions totales pour les périodes estivales, avec comme seule alternative la mise en place de bus de substitution.
  • Dégradation de la circulation routière : liée à un chantier de 5 années, avec des passages permanents de camions et d’engins à la sortie de l’A104, axe déjà largement saturé.
  • Dégradation du cadre de vie : nuisances et bruits pour les riverains jouxtant les lignes ferroviaires et le chantier.
Tout cela pour un train qui ne nous servira jamais alors que les usagers des lignes B et K galèrent chaque jour un peu plus. Leur imposer les nuisances de CDG Express, c’est faire de leur vie un enfer, c’est mettre encore plus de monde sur la route !

Mobilisés depuis toujours, nous avons été rejoints par de nombreux élu-e-s, acteur-trice-s associatifs et syndicaux de tous bords et de tous les territoires traversés par ce train inutile, coûteux et écologiquement irresponsable.

Pour nous, c’est clair, réaliser le CDG Express c’est dégrader les transports du quotidien sur rail comme sur route, et c’est inacceptable. Madame la ministre doit prendre la seule décision raisonnable, celle d’abandonner le CDG E

xpress. Face aux mobilisations et à la montée des colères, sans pour autant reconnaitre l’hérésie du projet, le Préfet de Région a accepté la tenue d’une réunion publique :

Lundi 18 février à 19h
À L’Atalante (rue Jean Vigo à Mitry-Mory)


Je vous invite à venir nombreuses et nombreux pour exprimer votre opinion. Cette rencontre sera aussi l’occasion d’exposer nos propositions alternatives, pour une meilleure desserte de la plateforme aéroportuaire, utile à tous.

Dans l’espoir que l’intelligence collective l’emporte et donne priorité aux transports du quotidien, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations cordiales.

Charlotte Blandiot-Faride
Maire de Mitry-Mory
voir le document

rsultats des votes pour la Seine-et-Marne
...
voir le document

Charlotte Blandiot-Faride, maire (PCF) de Mitry-Mory est furieuse devant ce scandale: ' Enfin, ce 28 janvier, alors que la concertation est en cours et que les arrts officiels ne l’autorisent pas, les travaux du CDG Express ont dbut Mitry- Mory. J’ai demand ce qu’ils cessent immdiatement, et note que, dans ces conditions, la crdibilit de la concertation mene par monsieur le Prfet est dtruite.'

Alors que le-de-France Mobilits, anciennement Stif, a demand l’tat de suspendre les travaux du futur train rapide CDG Express, qui doit relier Paris l’aroport de Roissy, et de moderniser en priorit les lignes comme le RER B, les travaux commencent, malgr les protestations deslus locaux et du Dpartement.
Lors d’un conseil d’administration, la prsidente de la Rgion Ile-de-France et d’Ile-de France mobilits a dpos un amendement, qui conditionne la ralisation du CDG Express l’absence d’impact sur les usagers du quotidien. Cette ligne de train express, doit relier l’arop...
voir le document

Cette proposition de liste soumise au vote des communistes les 31 janvier, 1er et 2 fvrier, est un arc en ciel de luttes, blouses blanches, gilets jaunes, cols bleus, robes noires, bottes vertes et chasubles rouges avec une trs forte reprsentation du monde du travail.
50% d’ouvrires, d’ouvriers et d’employes, avec des lues de la ruralit ou de grandes villes : une liste l’image de la France. Une liste fministe, antiraciste, cologiste internationaliste, oppose l’Europe librale, co-conduite par Ian Brossat et Marie-Hlne Bourlard...
voir le document

Industrie. Fermeture brutale chez Arjowiggins Security
Les 240 salaris de la papeterie viennent d’apprendre que leur entreprise sera liquide la fin du mois. Ils souponnent une faillite organise.
C’est ce qu’on appelle un coup de Trafalgar. Mercredi dernier, les salaris d’Arjowiggins Security (AWS), fabricant de papier pour billets de banque et documents officiels, ont appris que leur entreprise allait tirer le rideau la fin du mois. Ce sont 240 salaris qui se retrouvent ains...
Lire la suite - 23-01-2019

C’est ce qu’on appelle un coup de Trafalgar. Mercredi dernier, les salaris d’Arjowiggins Security (AWS), fabricant de papier pour billets de banque et documents officiels, ont appris que leur entreprise allait tirer le rideau la fin du mois. Ce sont 240 salaris qui se retrouvent ainsi sur le carreau.  On ne savait mme pas qu’il y avait un risque de liquidation. La direction ne nous a rien dit. On a juste t convoqus quelques jours avant par le tribunal de commerce de Nanterre , explique Patrice Schafft, dlgu CGT et secrtaire du comit central d’entreprise.  On savait qu’on ne payait plus une partie de nos fournisseurs, mais on s’attendait plus un redressement judiciaire , prcise-t-il. C’est que l’entreprise avait fait l’objet d’une reprise seulement quelques mois auparavant. En avril 2018, leur ex-propritaire Sequana avait cd les trois sites d’AWS au fonds d’investissement BlueMoutain Capital avec la promesse du premier de laisser assez de trsorerie dans les caisses pour tenir jusqu’ fin 2018 et l’engagement du second d’investir 3 millions d’euros en 2019.

Les choix de Sequana en amont de la vente d’AWS n’taient pas franchement rassurants. En 2016, Sequana a vendu tous nos brevets Oberthur, qui est l’un de nos concurrents. Alors que ceux-ci nous rapportaient 1 million d’euros par an. Depuis, c’tait nous de payer une redevance Oberthur pour pouvoir les utiliser, souligne le syndicaliste.

Mais c’est aussi la puissance publique quee les salaris en veulent aujourd’hui. L’tat a particip au choix du repreneur avec Sequana. Ils taient censs tre garants du fait que ce n’tait pas un fonds vautour, souligne Patrice Schafft. Une implication laquelle croyaient les salaris puisque, en lien constant avec le Comit Interministriel de Restructuration Industriel, les Arjowiggins auraient obtenu l’engagement que l’tat ne laisserait pas faire une liquidation. D’autant que nous sommes les seuls fabriquer le papier pour l’impression des cartes grises en France, on ne sait mme pas o l’tat va se fournir maintenant... affirme le cgtiste.

Mercredi, 23 Janvier, 2019 - Clotilde Mathieu Loan Nguyen
voir le document

Voeux de Fabien Roussel, secrtaire national du PCF - 21 janvier 2019
Mesdames et messieurs les ambassadeurs,

Mesdames et messieurs les parlementaires,

Mesdames et messieurs les reprsentants des forces politiques, des organisations syndicales et associatives,

Mesdames et messieurs les journalistes,

Mesdames et messieurs qui tes p...
Lire la suite - 21-01-2019

Mesdames et messieurs les ambassadeurs,

Mesdames et messieurs les parlementaires,

Mesdames et messieurs les reprsentants des forces politiques, des organisations syndicales et associatives,

Mesdames et messieurs les journalistes,

Mesdames et messieurs qui tes prsents ou qui nous regardez,

Cheres amies, cheres camarades,

Je veux d’abord prsenter chacune et chacun d’entre vous mes meilleurs vux de bonheur, de russite et d’panouissement personnel pour vous et vos proches.

Beaucoup de bonheur, de sant et d’argent dans le porte monnaie.

Revenons quelques instants sur cette anne 2018 qui a t une anne exceptionnelle plus d’un titre.

Elle a t illumine par la victoire des Bleus en Coupe du monde et par celle des handballeuses au Championnat d’Europe.

Elle nous a apport aussi des larmes.

A nouveau, la France a subi des attentats, Carcassonne et Trbes, Paris et Strasbourg. Nous avons pleur des victimes, salu le courage du colonel Arnaud Beltrame, rendu hommage aux forces de scurit.

2018 a t aussi l’anne des records.

C’est l’anne la plus chaude de notre histoire contemporaine : la fonte des glaces n’a jamais t aussi importante et si rien n’tait mis en uvre pour la stopper, le niveau de la mer pourrait monter de 52 m.

Alors on peut toujours chanter quand la mer monte, mais elle monte et rien n’est fait pour la stopper !

Ce constat devrait imposer aux pays les plus industrialiss de rvolutionner leur mode de production, leur mode de consommation et de mettre en uvre les financements publics pour relever les dfis climatique et cologique.

Dans le mme registre des records : l’anne 2018 ayant t la plus chaude, elle fut aussi l’anne des coups de foudre.

Rien voir avec le cur.

C’est l’anne au cours de laquelle, il y a eu le plus d’clairs dans le ciel de France: 724 953 clairs et 296 jours d’orages.

Pas tonnant qu’il y ait eu de l’orage dans l’air !

Rien voir avec le climat mais plutt avec la politique!

Tout au long de l’anne 2018, la colre est monte, de partout.

Chez les retraites d’abord, confrontes la hausse de la CSG puis la dsindexation des pensions, qui ont entran des pertes de 30 100 euros par mois.

Mais la colre est monte aussi chez les salaries du priv, ceux des usines notamment qui rclament juste un vrai salaire et des conditions de travail correctes, des personnels pnitentiaires, des blouses blanches des hpitaux, des personnels des EPHAD, des enseignantes, des agriculteurs, des pompiers, des salaries de l’nergie, des lues locaux, des robes noires de la justice

Nous tions, nous aussi, porteurs de ces colres avec notre tour de France des hpitaux, aux cts des coursiers des plateformes numriques avec le collectif Pdale et tais toi ou encore avec la marche des Hauts de France pour l’emploi, pour les salaires, le 9 juin dernier Paris.

Nous avions t alors reus par le Premier ministre qui nous a rpondu: Nous n’augmenterons pas le smic, nous ne baisserons pas la CSG, nous ne rtablirons pas l’ISF.

Je pourrais citer les mobilisations soutenues par des intersyndicales trs larges comme celles des cheminots, ou celles des tudiantes, lycens et lycennes contre Parcoursup.

Il y a eu les formidables mobilisations pour la dfense des droits des femmes, contre les violences sexistes, pour l’galit des conditions de travail.

A ce propos, on ne le rptera jamais assez:

l’cart de salaire entre les hommes et les femmes, poste gal, est chez nous de 18,6% selon l’INSEE, quand la moyenne en Europe est de 16,2% (selon Eurostat).

Comment ne pas comprendre que les femmes sont la pointe des mobilisations des Gilets Jaunes: ce sont elles qui souffrent le plus de la prcarit, des reculs sociaux et socitaux.

Jamais le Prsident des riches n’a voulu couter ces exigences de dignit.

Jamais il n’a tenu compte des organisations syndicales, des organisations de jeunesse, des associations fministes, des forces politiques qui, parfois unies trs largement, l’alertaient sur l’indcence de sa politique.

Une politique exclusivement tourne vers les ultrariches.

Notre jeune prsident semble encore scotch aux vieux dogmes du capitalisme. Sauf que son aveuglement conduit notre pays dans l’impasse et fait monter une colre qui aujourd’hui explose, dborde.

Nous sommes de toutes ces mobilisations. Les militants et militantes communistes sont prsents galement dans les rassemblements et les manifestations organiss par les Gilets Jaunes et ils continueront d’y participer chaque fois que cela sera possible.

Nous sommes aussi prsents dans les entreprises, avec les organisations syndicales, pour pointer la responsabilit du MEDEF qui en veut toujours plus, pour exiger des hausses de salaires. Et c’est pourquoi nous soutenons aussi la journe d’action du 5 fvrier.

La rvolte populaire qui traverse notre pays depuis des semaines est profonde. Elle remet au centre du dbat la lutte des classes. Les classes populaires comme les classes moyennes se rebellent, avec raison.

Elles en ont marre d’tre les vaches lait d’un systme qui fait peser les efforts sur les mmes alors que les plus riches sont de moins en moins mis contribution.

Cette rvolte, elle fait galement le lien entre cologie et justice sociale. Elle refuse une taxe carbone arbitraire mais rclame plutt une taxe sur le krosne et les grands groupes ptroliers, ainsi que des transports collectifs gratuits.

Alors attention, le couvercle de la cocotte explose !

Et s’il saute ce couvercle, c’est parce que jamais le capital n’a cot aussi cher la socit, jamais les plus riches n’ont atteint de tels niveaux de richesse. Jamais les Franais ne se sont sentis autant mpriss.

Dans son rapport annuel sur les ingalits mondiales, Oxfam souligne que les 26 personnes les plus riches dtiennent autant d’argent que la moiti la plus pauvre de la plante, soit 3,8 milliards d’tres humains.
Tout le monde s’en offusque, tout le monde trouve a scandaleux, mais aucun de ceux qui se runiront demain Davos, ou qui taient aujourd’hui runis Versailles, ne proposeront d’inverser la tendance!
C’est bien pour cela qu’il faut leur prendre le pouvoir !

La richesse des plus riches, toujours selon l’ONG, a augment au rythme de 2,5 milliards de dollars par jour, alors que celle de la plus pauvre a chut de 11%. Et si le nombre de milliardaires a doubl depuis la crise financire, c’est parce qu’ils bnficient de taux d’imposition les moins levs depuis des dcennies.

Et pour autant, la courbe du chmage s’est-elle redresse ? Les craintes d’une crise financire se sont-elles loignes ? Bien sr que non. Au contraire, jamais la plante n’a t aussi proche d’un nouveau krach.

En France, nous vivons les mmes volutions.

Nous sommes champions d’Europe des dividendes verss aux actionnaires avec un record de 57,4 milliards d’euros.

Et nous sommes devenus vice-champions d’Europe par le nombre de millionnaires : 629 000 millionnaires exactement qui dtiennent un patrimoine de 1 532 milliards d’euros.

1 532 milliards d’euros ! Ce sont eux qui ne paient plus l’impt sur la fortune, ne paient plus de taxe sur les dividendes !
Et puis il y a les Google, Lactalis, LVMH MacDonald’s, Apple, Starbucks et toutes ces multinationales qui utilisent les paradis fiscaux pour payer le moins d’impts possible.
Ces multinationales paient en moyenne 8% d’impts quand nos PME en paient entre 15% et 31% ! C’est l’inverse qu’il faudrait faire et c’est pour cela que nous faisons ntre ce slogan des Gilets Jaunes : Que les gros payent gros et que les petits payent petit .

A ce sujet, je vais vous raconter une anecdote. Voil ce que les dirigeants de Google France nous ont dit le 8 janvier dernier. Nous tions venus les voir en dlgation, avec Ian Brossat, Marie-Pierre Vieu, Pierre Laurent et Fabien Gay, aprs avoir appris que le groupe avait une nouvelle fois chapp l’impt en 2018. Pour pas moins de 20 milliards! Une somme dmentielle qui s’ajoute, celles dj exfiltres aux Bermudes en 2015, en 2016, en 2017

Eh bien, face nous, les dirigeants de Google ont jou franc jeu : oui, pour pratiquer l’optimisation fiscale, ils profitent bien des failles juridiques du systme, maintenues avec la complicit de certains tats et de l’Union europenne, pour payer le moins d’impts possible. C’est la France et l’Union Europenne, ont-ils insist, d’adopter des rgles suffisamment strictes. A ce moment-l, ils s’y plieront sans problme.

Ils nous ont dit aussi, non sans ironie, concernant le CICE, qu’ils prfraient ne pas percevoir cette aide publique car ils n’en n’ont pas besoinmais comme le versement se fait automatiquement, ils ne peuvent pas le refuser !

Allons-nous continuer verser des aides publiques des entreprises qui n’en n’ont pas besoin ?

C’est le sens des propositions de loi que nous avons dposes l’Assemble et au Snat pour une rorientation des aides publiques verses aux entreprises, tel que le CICE, pour la progressivit de l’impt sur les socits, pour la taxation la source des bnfices des multinationales, pour une vritable liste franaise des paradis fiscaux.

Il est temps de changer de braquet sur cette question et d’aller beaucoup plus loin que des mesurettes, telle que la taxe GAFA ou des listes bidons de paradis fiscaux.

Des milliards d’euros chappent chaque anne l’impt et manquent au budget de l’tat franais. Concrtement, ce sont des hpitaux en souffrance, des coles que l’on ne construit pas, des communes moins bien dotes, des services publics sacrifis

Pendant que les multinationales s’affranchissent de leurs obligations fiscales, la France propose de fermer la maternit de CREIL qui ralise 1 500 naissances annuelles !! Nous appelons la mobilisation la plus large pour sauver cette maternit et pour que s’applique un moratoire sur la fermeture de tous les services publics.

En dcidant un tel moratoire, le Prsident de la Rpublique ferait un geste fort pour renouer le dialogue et restaurer la confiance.

Car oui les Franais ont perdu confiance dans leurs reprsentants. Ils ne veulent plus de cette dmocratie par intermittence, dont le mot d’ordre pourrait se rsumer ainsi: vote tous les cinq ans et tais-toi !

Et surtout pour subir, quinquennat aprs quinquennat, les mme politiques exiges par le grand patronat et les marchs. En somme, on change de dirigeants mais c’est la mme politique qui est mene. C’est comme quand vous allez acheter des cornichons, vous pouvez changer de bocal, mais c’est toujours les mmes cornichons dedans.

Pour notre part, nous n’avons jamais eu peur du changement, du peuple ni de son expression.
C’est d’ailleurs dans cet esprit qu’en juillet 2017, nous avions port le principe d’un Rfrendum d’Initiative Populaire.

Ce RIP pourrait tre activ ds l’obtention de 500 000 signatures et permettrait de proposer des lois ou d’en abroger d’autres aprs une anne de mise en uvre.

Nous avions aussi alors prcis qu’un tel rfrendum ne pourrait pas remettre en cause des droits acquis, des droits fondamentaux, le droit des femmes l’IVG, ou le mariage pour tous par exemple, sans parler de l’aggravation des discriminations des personnes LGBTI.
Il ne pourrait pas non plus contrevenir des conventions internationales protgeant les Droits de l’Homme ou garantissant les droits du travail reconnus par l’Organisation internationale du travail.

Au-del du rfrendum, c’est une rvolution dmocratique qu’il nous faut mener.
Multiplier les rfrendums c’est bien, mais il faut aller jusqu’au bout.
Il faut mettre fin ce prsidentialisme qui touffe la reprsentation nationale et redonner au Parlement la place premire qui devrait tre la sienne.

La question n’est pas de rduire le nombre d’lues mais au contraire de donner plus de pouvoir aux citoyens et citoyennes, plus de pouvoirs aux salaries y compris pour intervenir sur les choix de leurs entreprises.

Au total, vous l’avez compris, c’est bien en faveur d’une VIe Rpublique que nous plaidons, et depuis longtemps !

Et puisque j’en suis parler dmocratie, un mot sur votre profession, mesdames et messieurs les journalistes. C’est dur d’tre journaliste aujourd’hui, sous toutes les latitudes. S’en prendre vous, dans des manifestations par exemple, ici en France
Rduire votre capacit d’informer, comme le font certains rgimes y compris en Europe C’est s’en prendre la libert et cela nous ne l’accepterons jamais!

Tout comme nous n’accepterons jamais la violence d’o qu’elle vienne.
Il ne faudrait pas qu’au nom de violences commises par quelques individus, le gouvernement tente de remettre en cause le droit de manifester.

Pour sortir de la crise, le Prsident de la Rpublique propose un Grand dbat national ! a tombe bien, nous avons tant de choses dire ce prsident en froid avec les Gaulois rfractaires !

Et nous y participons!

Au Parti Communiste, nous avons fait le choix de lancer une grande campagne pour le pouvoir d’achat, ds le mois de novembre.

Dans plusieurs dpartements, nous irons, ds la mi-fvrier, dposer les ptitions dans les prfectures.
Nous proposons galement, l o c’est possible, de faire remplir des cahiers d’espoir, pour que les gens puissent s’exprimer, sans tabou.
Nous organiserons des rencontres, des dbats. J’en animerai personnellement dans ma circonscription o avec Michelle Greaume, snatrice, nous distribuerons 50 000 cahiers de l’espoir et de propositions citoyennes.
Nous voulons tout faire pour que la voix des citoyens ne soit pas touffe par le gouvernement ni instrumentalise par des forces d’extrme droite qui rvent de faire grandir leurs ides nausabondes. Ce ne sont pas nos compatriotes issus de l’immigration, qui sont responsables de la crise, ni le migrant qui fuit les guerres ou les catastrophes climatiques. Ce n’est pas cause d’eux que les salaires stagnent, que les pensions baissent. C’est bien cause de ce systme financier que nous combattons de toutes nos forces.

Dans les prochaines semaines, les priorits des Franaises et des Franais doivent restes au cur du dbat, et ces priorits ce sont le pouvoir d’achat, l’vasion fiscale, la justice sociale, la dmocratie.

Elles doivent donc faire l’objet de propositions concrtes !

Le prsident veut un dbat sans tabou ? Ok, mais nos concitoyens ne veulent pas d’un dbat sans espoir !

Pour le moment, 75% des Franais craignent que le gouvernement ne traduise pas en actes ce qui se dira durant les runions. C’est dire l’ampleur du dfi et le danger encouru en cas d’chec, pour le pouvoir bien sr, mais aussi pour le pays tout entier.
Voil pourquoi, nous communistes, mettrons sur la table des propositions pour un meilleur partage des richesses, contre l’vasion fiscale, pour la hausse des salaires et notamment du SMIC que nous rclamons depuis le dbut de la lgislature, pour nos services publics, pour la dmocratie.

Nous multiplierons les initiatives pour que les ides mises sur ces sujets se traduisent en actes, en propositions de loi.
Et bien sr, tout cela doit faire l’objet d’un rapport de forces et c’est bien la raison pour laquelle les mobilisations en cours sont importantes : nous appelons toutes les mobilisations, qu’elles soient les plus larges possibles. C’est aussi la construction, d’une alternative la politique de Macron que nous appelons de nos vux en 2019. Et les priorits exprimes par les Franais sont principalement portes par les forces de gauche. C’est pourquoi nous devons donc relever ce dfi de crer ce rapport de forces gauche pour les faire gagner.

Nous prviendrons les citoyens des attaques venir contre notre systme de retraite, l’indemnisation des prives d’emplois, la fonction publique.

A la mi-mars, nous vous donnerons rendez-vous pour remettre au gouvernement le compte-rendu de ces rencontres, les synthses de ces cahiers et les propositions de loi qui les accompagneront.

Permettez moi enfin d’adresser des vux de paix en citant, par provocation, Alfred NOBEL qui prvenait:
Les bons vux ne suffiront pas assurer la paix , prvenait-il en son temps.

Il avait bien raison. Les discours pacifistes, aussi puissants soient-ils, ne psent pas grand chose face la course aux armements. Pour nous, dfendre la paix, c’est d’abord ne pas tricher.

C’est par exemple signer immdiatement le trait d’interdiction de l’arme nuclaire, initi par le groupement d’ONG Ican. Le gouvernement franais dit vouloir combattre la guerre mais il monte tous les ans sur le podium des exportateurs d’armement, derrire les tats-Unis et la Russie ! Il va jusqu’ vendre pour 11 milliards d’euros d’armes et d’quipements militaires l’Arabie Saoudite sur ces neuf dernires annes.

De mme, la France de la paix, laquelle nous croyons, ne peut pas, ne doit pas, relancer la course l’armement nuclaire.

5 milliards d’euros par an programms dans le budget de la France pour la dissuasion nuclaire, 14 millions d’euros par jour jusqu’en 2025 : est-ce vraiment utile ? Est ce vraiment une priorit pour un monde apais ? 9 pays ont l’arme nuclaire dont certains ont de gros problmes d’ego et s’amusent jouer celui qui a le plus gros bouton. Un jour a va finir par pter.



Enfin, agir pour l’Humain d’abord sous toutes les latitudes, ce n’est pas seulement formuler des vux de paix, de fraternit, de solidarit et de bonheur tous les peuples du monde, tous les peuples d’Europe, notre peuple tout entier. C’est agir pour que chacun et chacune puisse rester un tre humain, avec toute sa dignit.

Agir pour l’Humain d’abord, c’est soutenir et travailler avec les forces rvolutionnaires, dmocratiques de tous les pays comme nous l’avons toujours fait dans notre histoire.

C’est tout faire pour sauver, en Turquie, la dpute Leyla Gven du HDP (le Parti dmocratique des peuples en Turquie) aux portes de la mort aprs 75 jours de grve de la faim. Avec 226 prisonniers, elle rclame la fin de l’isolement du leader du peuple kurde, Abdullah Ocalan
C’est dire aux migrant-e-s, aux rfugi-e-s du monde entier, des Rohingyas aux Honduriens : les criminels, ce n’est pas vous !

Les criminels, ce sont ceux qui vous laissent froidement mourir en mer, enfermer dans des camps immondes, rduire en esclavage et violents.
Partisans d’une France de l’hospitalit et d’une Europe de la solidarit, nous ne faiblirons pas dans notre engagement pour l’ouverture de voies lgales et scurises garantissant l’accueil digne et fraternel de ceux qui fuient les guerres, les violences, la misre.

Il est souvent dit que l’histoire ne se rpte pas. Mais elle peut bgayer. Et le climat de guerre, qu’elle soit commerciale ou relle, grandit beaucoup dans le monde d’aujourd’hui. La guerre 14-18, par son atrocit devait tre la der des der. On sait ce qu’il arriva par la suite.

D’ailleurs, la priode dans laquelle nous vivons a beaucoup de ressemblances avec les annes 30, avec la monte du fascisme en mme temps que la monte du chmage, des ingalits, de la colre sans espoir au bout.
La monte des nationalismes dans de nombreux pays devrait conduire les chefs d’tat changer compltement de logique, de modle conomique.

C’est aussi dans cet tat d’esprit que nous nous engageons dans la campagne des lections europennes, avec Ian Brossat notre dynamique tte de liste.

Aux peuples d’Europe, nous voulons dire : construisons ensemble l’Union europenne que nous voulons, celle qui, libre du pouvoir de la finance, pourra rpondre aux aspirations des peuples, des travailleurs, des jeunes.
Les lections europennes seront un temps fort de l’anne 2019. Elles doivent tre l’occasion de faire monter les mme exigences qui s’expriment en France depuis des mois: partage des richesses, justice fiscale, justice sociale. L’Europe que nous voulons doit tre celle qui permet chaque peuple de voir sa souverainet respecte, chaque citoyen d’Europe de vivre dignement, avec un vrai salaire, un vrai travail, sans tre mis en concurrence avec d’autres salaris.

Nous voulons changer en profondeur cette Europe avec la mme dtermination qui nous a amen combattre, depuis toujours, les traits europens responsables de la crise actuelle, telle que la symbolise le Brexit.

Oui dans notre pays, le PCF a cette lgitimit, cette cohrence, cette honntet vis vis des Franais et notamment du monde du travail. Tout le monde reconnatra le rle que nous avons jou depuis le Trait de Rome pour opposer, une Europe de la concurrence libre et non fausse, une Europe des peuples souverains et en mme temps associs. Nous avons t, pendant longtemps, les seuls gauche porter cette originalit.

C’est pourquoi nous serons prsents cette lection avec la volont d’envoyer au Parlement europen des dputs communistes qui resteront fidles ce combat, avec Ian Brossat et avec ce slogan: Pour l’Europe des gens, pas pour celle de l’argent . Et dans le mme esprit de rassemblement qui a toujours t le ntre, comme lors de la campagne en faveur du Non de gauche la Constitution europenne en 2005, nous avons propos et nous continuons de proposer ce rassemblement aux forces politiques de gauche qui partagent cette mme volont de rompre avec les logiques capitalistes actuelles.

Si les changes se poursuivent, s’ils n’aboutissent pas pour l’instant et nous le regrettons, nous conservons la main tendue. Nous poursuivrons jusqu’au bout les discussions tout en continuant notre campagne, sans attendre, car celle-ci sera courte. Il reste moins de 100 jours avant le 26 mai. Et notre liste, qui sera prsente le 5 fvrier prochain Marseille, conservera, vous le dcouvrirez, notre originalit en faveur du monde du travail. Nous serons d’ailleurs la seule liste qui propose d’lire une femme ouvrire au Parlement europen avec Marie-Hlne BOURLARD en deuxime position. Les militantes et militants communistes sont appels soutenir fortement cette liste, cette dmarche par un vote les 30 janvier, 1er et 2 fvrier.

Une histoire pour finir

Un anthropologue a propos un jeu aux enfants d’une tribu africaine. Il a mis un panier de fruits prs d’un arbre et a dit aux enfants que le premier arriv gagnait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont lancs en mme temps en se donnant la main !! Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur rcompense. Lorsque l’anthropologue leur a demand pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l’un d’entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont rpondu : Ubuntu. Comment l’un d’entre nous peut-il tre heureux si tous les autres sont tristes ?
UBUNTU dans la culture Xhosa signifie : Je suis parce que Nous sommes . C’est la philosophie qui a conduit Nelson MANDELA proposer la rconciliation aux Sud-Africains.

Je formule ce vu pour la jeunesse de notre pays : celle d’un monde, d’une Europe et d’une France plus fraternels, plus solidaires o personne ne gagnera tout seul, mais o tout le monde avancera en mme temps, en se donnant la main, en s’entraidant. C’est l’esprit mme de l’engagement communiste.
voir le document

Pour le Prlvement A la Source des bnfices des multinationales
40 % des profits des multinationales, soit 600 milliards de dollars (529,5 milliards d’euros) chappent l’impt grce au transfert de bnfices dans des paradis fiscaux via des mcanismes bien connus. GOOGLE vient une nouvelle fois d’en faire la dmonstration. Leur efficacit est un ca...
Lire la suite - 07-01-2019

40 % des profits des multinationales, soit 600 milliards de dollars (529,5 milliards d’euros) chappent l’impt grce au transfert de bnfices dans des paradis fiscaux via des mcanismes bien connus. GOOGLE vient une nouvelle fois d’en faire la dmonstration. Leur efficacit est un camouflet inflig publiquement aux Etats : en 2016, les entreprises amricaines ont ainsi enregistr plus de profits en Irlande qu’en Chine, au Japon, au Mexique, en Allemagne et en France runis. Et sur ces profits colossaux, elles se sont vu infliger le taux de 5,7%. Rsultat, avec de telles pratiques, l’Union europenne perd chaque anne l’quivalent de 20% du montant de l’impt sur les socits.

C’est d’autant plus intolrable que derrire "l’optimisation fiscale" se dissimule une sourde entreprise de dmolition du consentement l’impt. En refusant de s’acquitter de leurs impts l o elles exercent leur activit, ces multinationales tournent dlibrment le dos aux principes fondateurs de notre dmocratie. Non seulement elles s’affranchissent du pacte social sur lequel repose toute socit civilise, mais elles siphonnent avec cynisme les recettes des tats, par centaines de milliards de dollars chaque anne.

Concrtement, ce sont des coles, des hpitaux en moins, des communes en souffrance, des services publics supprims Cet abandon nourrit la colre des peuples, soumis des politiques d’austrit d’autant plus injustes qu’elles prennent source dans l’gosme des plus fortuns. Sur un champ de bataille, une telle attitude porterait un nom : la dsertion. Mais sur le vaste terrain du capitalisme dbrid, tous les coups sont permis, dans la ngation dsinvolte de toute notion de solidarit.

A ce jeu-l, les peuples sont toujours perdants.

Dans un tel contexte, la France peut parfaitement agir de son ct et montrer le chemin d’une fiscalit plus juste. Notre proposition de loi s’articule autour d’un principe simple et comprhensible de tous : les multinationales doivent payer leurs impts l o elles ralisent leur activit et non dans les paradis fiscaux comme c’est le cas actuellement.

C’est pourquoi nous proposons d’imposer ces bnfices avant qu’ils ne sortent du pays. Si le terrain de jeu de ces multinationales est mondial, alors adaptons notre fiscalit !

Nous pouvons prendre appui sur les donnes mondiales de ces entreprises pour dterminer les bnfices qui doivent tre imposables dans notre pays. Prenons l’exemple d’une multinationale active dans la vente en ligne et qui ralise 50 milliards de bnfices au niveau mondial. La multinationale ne veut pas communiquer le total de ses ventes dans notre pays ni ses bnfices ? Grce la TVA, nous pouvons connaitre son chiffre d’affaires. Et si 15% de ce dernier se fait en France alors 15% de ses bnfices mondiaux seront imposs en France, soit 7,5 milliards d’euros. Il est temps de mettre au "PAS" les Nike, Mc Do, Starbucks ou IKEA. Pour les gants amricains du numrique, les GOOGLE et autres Facebook, des propositions existent, mises par l’OCDE, pour les qualifier juridiquement afin de pouvoir les imposer comme toutes les entreprises franaise.

Le systme que nous proposons fonctionne dj ailleurs, comme aux Etats-Unis, en Allemagne, au Canada, o un impt sur les socits peut aussi tre peru au niveau local. Une telle rforme modifierait compltement le paysage de la concurrence fiscale. Elle rendrait caducs l’existence des paradis fiscaux et indiquerait aux Etats le chemin suivre pour faire rentrer un argent qui n’aurait jamais d s’chapper. Il est grand temps de mettre un terme au flau de la fraude et de l’optimisation fiscale.

Fabien Roussel, dput du Nord,secrtaire national du PCF (tribune publie dans le JDD du 6 janvier 2019)
voir le document



Rpression. Le gouvernement s’attaque aux chmeurs plutt qu’au chmage
Casser le thermomtre plutt qu’radiquer la fivre. En publiant un dcret qui accentue les sanctions l’encontre des demandeurs d’emploi, le gouvernement ne pose plus de limites dans sa volont d’accrotre les radiations et d’obliger accepter des jobs prcaires.
L’anne 2019 est place sous le signe d’une rpression indite des chmeurs. Lors de ses vux aux Franais, Emmanuel Macron a une nouvelle fois vis les privs d’emploi souponns d’oisivet.  Le gouvernement dans les prochains mois devra poursuivre ce travail pour changer en ...
voir le document



Le Prsident des riches vacille mais les plus riches restent ses protgs (Fabien Roussel)
Les 4 vrits - Fabien Roussel - mardi 11 dcembre 2018
Ce soir, avec l’annonce de l’annulation de la hausse de la CSG pour les retrait.e.s modestes, le prsident de la Rpublique a opr un premier recul. Celui-ci est mettre l’actif du grand mouvement populaire qui secoue actuellement le pays, avec les gilets jaunes , les nombreuses ...
voir le document

Lance vendredi dernier, la grogne des lycens s’tend en cette fin de semaine.
En quatre jours, 31 des 47 lyces du dpartement situes en zone police ont t le thtre de blocages.
Face la mobilisation lycenne qui prend de l’ampleur de jour en jour le gouvernement Macron fait le choix de la rpression. Partout dans le pays les forces de l’ordre chargent, gazent, dispersent les jeunes manifestantes. Face cette violence la mobilisation ne faiblit pourtant pas et l...
Lire la suite - 07-12-2018

Face la mobilisation lycenne qui prend de l’ampleur de jour en jour le gouvernement Macron fait le choix de la rpression. Partout dans le pays les forces de l’ordre chargent, gazent, dispersent les jeunes manifestantes. Face cette violence la mobilisation ne faiblit pourtant pas et les jeunes mobilises continuent d’exiger des rponses politiques de la part du gouvernement.

Les reculs rcents du gouvernement face la mobilisation des gilets jaunes montrent que la lutte collective paie. Cependant il ne s’agit que d’une stratgie pour gagner du temps les mobilisations doivent se poursuivre pour inverser vritablement le rapport de force et obtenir satisfaction des revendications. La mobilisation des lycennes et des lycens, laquelle se joint le MJCF, portent des revendications claires contre la politique du gouvernement en matire d’ducation. Ces dernires doivent aussi tre entendues.

Aux cots des jeunes mobilises le MJCF exige une autre ducation, dans laquelle le but n’est pas d’organiser la comptition ou de trier les lves, mais de permettre l’accs toutes et tous la formation de son choix.

Pour garantir le droit lducation nous exigeons l’abrogation de la loi ORE et de la rforme du bac, ainsi que :

L’accs pour tous aux formations publiques, sans autre condition que les diplmes requis.

La gratuit des formations pour toutes et tous, y compris du matriel demand, tout ce qui est ncessaire l’apprentissage doit tre fourni.

Pour permettre chacune et chacun de construire son avenir comme bon lui semble, nous exigeons :

Un service public de l’orientation dot en moyens hauteur des besoins, afin d’accompagner chaque jeune dans son parcours et dans ses choix.

Le droit au retour la formation, car trop de jeunes sont contraints de sortir tt du systme scolaire sans pouvoir y revenir facilement s’ils le souhaitent. Nous revendiquons le droit la formation tout au long de la vie.

Nous appelons les lycennes et les lycens se runir en assembles gnrales pour prparer les mobilisations et entrer en action ds que possible. Nous les appelons converger devant les rectorats compter de ce vendredi 7 dcembre et de rejoindre massivement les cortges prvus le 14 dcembre l’appel de la CGT.
voir le document

Fabien Roussel a rencontr le Premier ministre. L’occasion d’exposer Edouard Philippe les propositions du PCF
Les Franais ne veulent pas l’aumone. Ils veulent vivre dignement.

La paix civile et sociale de notre pays est aujourdhui en jeu. Face la politique dinjustice sociale et fiscale mene depuis un an et demi, nous avons demand au Gouvernement de dclarer ltat durgence sociale.
Lire la suite - 03-12-2018

Les Franais ne veulent pas l’aumone. Ils veulent vivre dignement.

La paix civile et sociale de notre pays est aujourdhui en jeu. Face la politique dinjustice sociale et fiscale mene depuis un an et demi, nous avons demand au Gouvernement de dclarer ltat durgence sociale.

Lurgence sociale impose de prendre en compte immdiatement les revendications portes par les gilets jaunes , que nous avons relayes.

Nous avons ainsi demand la suspension de laugmentation des taxes sur lessence et le diesel, laugmentation du SMIC, des salaires et des pensions, la restauration des services publics notamment en matire de sant et le rtablissement de lISF.

Ds cet aprs-midi lAssemble Nationale nous nous ferons lcho de ces demandes lgitimes et demanderons la suspension de la discussion budgtaire.

Par ailleurs, nous avons rappel les propositions que nous portons depuis le dbut du quinquennat.

Propositions fiscales :

- Non cumul en 2019 du CICE et de lexonration de cotisations sociales patronales (plus de 40 milliards cumuls Cela permettrait de dgager 20 milliards deuros de marges de manuvre).

Propositions sociales :

- Revalorisation des prestations sociales (APL, allocations familiales) indexes sur linflation.

- Annulation de la hausse de CSG, qui doit aller avec le rtablissement des cotisations sociales assurance chmage et maladie .

Propositions cologiques :

- Flchage intgral des taxes sur le carburant vers la transition cologique.

- Elargissement du chque nergie 8 millions de personnes et revalorisation du montant du chque nergie (de 200 euros actuellement 600 euros) pour les plus modestes (forte hausse prvue des prix de llectricit et du gaz en 2019).

Propositions institutionnelles :

- Retrait du projet de loi constitutionnelle et organisation dun rfrendum sur nos institutions

Si le Gouvernement ne dcide pas de prendre immdiatement ces mesures, il ne sera pas en mesure de mettre fin cette rvolte pour la dignit.

Malheureusement, nous navons pas le sentiment que le Gouvernement prend la mesure de cette urgence sociale et nous navons que peu despoir davoir t entendu sur les mesures que nous lui avons proposes.

Notre motion de censure reste donc dactualit, dans lattente des mesures qui seront annonces mercredi.
voir le document


Texte et rapports du Congrs
paraitre dans le numro spcial 746 de CommunisteS...
voir le document



discours de clture du 38 congrs du Parti Communiste Franais par Fabien Roussel, lu secrtaire national
38e congrs - Fabien Roussel lu secrtaire national du PCF
...
voir le document



38e congrs - Ian Brossat, tte de liste d’un large rassemblement aux Europennes
...
voir le document

Marianne Margat demande au Dpartement de prendre position sur la question du CGD-Express
CDG-Express Enqute publique
En dbut de sance, suite au courrier de Marianne Margat demandant au Dpartement de prendre position sur la question, le Prsident du Conseil Dpartemental a souhait que le groupe prsente les enjeux de l’enqute publique relative la demande dautorisation environnementale. Les thmes a...
voir le document

Pour la maire, le CDG Express n’est pas d’utilit publique
La maire de Mitry-Mory, Charlotte Blandiot-Faride (PCF) regrette le rejet par le Conseil d’Etat du recours de la municipalit contre la future liaison ferroviaire directe entre la capitale et l’aroport de Roissy.
Je suis due par la dcision du Conseil d’Etat, qui balaie d’un revers de main nos observations lgitimes sur le droulement de l’enqute publique . La maire de Mitry-Mory, Charlotte Blandiot-Faride (PCF) ne digre pas l’arrt rendu lundi par le Conseil d’Etat, qui conforte l...
Lire la suite - 23-10-2018

Je suis due par la dcision du Conseil d’Etat, qui balaie d’un revers de main nos observations lgitimes sur le droulement de l’enqute publique . La maire de Mitry-Mory, Charlotte Blandiot-Faride (PCF) ne digre pas l’arrt rendu lundi par le Conseil d’Etat, qui conforte le projet de future liaison du Charles-de-Gaulle (CDG) Express.

La plus haute juridiction administrative a rejet ce lundi le recours de la municipalit de Mitry-Mory et de deux associations opposes la future ligne ferroviaire, qui reliera partir de 2024 la gare de l’Est l’aroport Roissy-Charles-de-Gaulle, sans marquer d’arrt.

Les opposants demandaient l’annulation de l’arrt interprfectoral du 31 mars 2017, qui raffirmait que le projet conservait son caractre d’utilit publique. Il suffit d’avancer le dveloppement conomique et le rayonnement international que permet le CDG Express pour juger qu’il est d’utilit publique, alors que l’tude environnementale utilise lors de la nouvelle enqute publique avait prs de dix ans , se dsole l’lue.

Pour la premire magistrate, la dcision passe d’autant plus mal que le CDG Express a repouss aux calendes grecques l’arrive de la ligne 17 du supermtro et la modernisation du RER B.

Le trafic des usagers du RER B est dj fortement dgrad. La circulation d’un train grande vitesse tous les quarts d’heure sur les mmes rails, ainsi que ceux de la ligne 4 de mtro ne va pas arranger les choses. De plus on nous fait croire que c’est un projet priv, mais c’est un projet semi-public financ au pralable par l’Etat au profit d’intrts privs.

Nous allons voir avec nos avocats s’il est possible de contester cet arrt au niveau europen , s’insurge l’dile.
voir le document

Rsultats des votes dans la fdration de Seine-et-Marne sur le choix de la base commune pour le 38e Congrs du PCF
Inscrits: 619
Votants: 393 (63,49%)
Nuls/Blancs: 11 (1,78%)
Exprims: 382 (97,20%)

Texte du Conseil national " le communisme est la question du XXIe sicle: 133 (34,82%)

Texte "Se rinventer ou disparaitre ! Pour un printemps du communisme": 64 (16,75%)

Texte "Pour un manifeste du parti communiste du XXIe sicle": 163 (42,67%)

Texte "Reconstruire le parti de classe. Priorit au rassemblement dans les luttes": 22 (5,76%)
...
voir le document

Marchons pour la paix le 22 septembre
Soyons nombreux marcher le 22 septembre pour une politique digne et hospitalire de la France l’gard des migrant-e-s et rfugi-e-s, et une Europe de la solidarit garantissant les droits des migrant-e-s et rfugi-e-s, la solidarit et cohsion sociale, le droit de circulation pour toutes et tous.
Le 22 septembre, dans toute la France, nous marchons pour faire entendre une autre voix, celles des peuples, et en France celle des citoyen-ne-s engag- e-s dans des luttes et nombreux mouvements de solidarit internationale et pour la paix, de dveloppement et commerce quitables, de dfense des se...
Lire la suite - 22-09-2018

Le 22 septembre, dans toute la France, nous marchons pour faire entendre une autre voix, celles des peuples, et en France celle des citoyen-ne-s engag- e-s dans des luttes et nombreux mouvements de solidarit internationale et pour la paix, de dveloppement et commerce quitables, de dfense des services publics et la satisfaction des besoins sociaux, humains et cologiques, des mouvements de solidarit avec les migrant-e-s et rfugi-e-s, de rsistances contre la pousse de l’extrme droite, de lutte contre le rchauffement climatique et la destruction de l’humain et de la plante par l’augmentation frntique du commerce des armes qui poussent conflits et guerres dans la dure. Nous sommes lucides : c’est en agissant ensemble, toujours plus nombreux, que nous verrons s’imposer d’autres logiques que celles de la peur, de la haine, du pillage des ressources et richesses au plan international. Partout en France le samedi 22 septembre 2018, marchons ensemble pour un monde de solidarit, de justice, de libert, d’galit, de fraternit et de paix !

L’aspiration des peuples vivre ensemble en paix dans la solidarit, la justice et la fraternit est immense. Nous sommes persuads qu’aucune de nos diffrences de convictions, d’appartenance ou de sensibilits philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle l’expression de cette aspiration commune.

Nous sommes rvolts face l’augmentation incessante des dpenses militaires qui sont passes de 1144 milliards de dollars en 2001 1739 milliards en 2017 (Sipri en USD taux de change 2016) et favorisent un commerce des armes immoral et dangereux, alors que le budget des Nations unies pour les oprations de paix est de seulement 8,7 milliards et que la lutte contre le rchauffement climatique ncessite des moyens importants tout comme la ralisation des Objectifs du dveloppement durable (ODD).

Les communistes proposent, en lieu et place des stratgies d’alliances, d’opter pour des logiques de partenariats avec la mise en route d’un processus multilatral de sortie de l’OTAN au profit de la cration d’espaces communs de coopration et de scurit collective.
voir le document

Plan sant : Les Hpitaux en tat d’urgence
Depuis le 10 janvier dernier, les parlementaires communistes, dput-es comme snat-eur-rices, parcourent la France pour aller la rencontre des personnels hospitaliers. Le constat est sans appel : les personnels sont uss, les services sont en sous effectif, les lits manquent et les moyens sont insuffisants. Nous assistons une vritable catastrophe sanitaire.
Alain Bruneel, dput du Nord, a produit le clip "Etat d’urgence" pour soutenir les luttes du service public de la sant. Un slam crit et interprt par Ugo Dess.

Le Prsident de la Rpublique vient d’annoncer des mesures censes redresser l’tat catastrophique de la sant dans notre pays, politique dont il porte en partie la responsabilit.

Si la suppression du Numerus Clausus ou de la T2A est une revendication que le PCF porte depuis longte...
Lire la suite - 18-09-2018

Le Prsident de la Rpublique vient d’annoncer des mesures censes redresser l’tat catastrophique de la sant dans notre pays, politique dont il porte en partie la responsabilit.

Si la suppression du Numerus Clausus ou de la T2A est une revendication que le PCF porte depuis longtemps, les propositions de Monsieur Macron, sous couvert de modernisation de notre systme de sant, ne rpondent pas aux besoins des populations et des territoires. Les Hpitaux sont en tat d’urgence.

Dans le plan d’urgence prsent lors de la Fte de l’Humanit, le PCF rclamait l’arrt des restructurations hospitalires, la cration ds 2019 de 100 000 nouveaux emplois hospitaliers pour rpondre la souffrance des personnels et des malades. A la place, le Prsident annonce, pour toute la France, 4000 postes d’assistants mdicaux dans la mdecine de ville et rien pour l’Hpital.

"Notre systme de sant ne pche pas par un sous-financement". Aberrant quand on sait que tous les clignotants sont au rouge, car l’hpital public est rong par l’austrit. L’Hpital a besoin de 4 milliards pour simplement maintenir l’offre de soins existante son niveau actuel. Au lieu de cela Emmanuel Macron nous vend un lger desserrement du verrou de l’ONDAM (objectif national des Dpenses d’Assurance Maladie) de 400 millions d’euros en 2019.

Quant aux EHPAD, peine voqus, ils auraient besoin de 100 000 emplois par an pendant 3 ans, d’un plan de formation et d’investissement la hauteur des enjeux de socit que reprsente le vieillissement de la population.

Ce plan tout en apportant, ici et l, quelques rectificatifs au dsastre sanitaire, consquence des politiques successives, est loin de rpondre aux attentes formules par nos Parlementaires, lors de leur Tour de France des Hpitaux et des EHPAD.

Le PCF continuera se mobiliser avec toutes celles et tous ceux qui luttent pour un systme de sant accessible toutes et tous sur l’ensemble du territoire.
voir le document

Discours de Pierre Laurent la Fte de l’Humanit 2018
...
voir le document

Fte de l’Humanit du 14 au 16 septembre
Sylvie Fuchs, secrtaire dpartementale et la direction de la Fdration vous invitent venir partager des moments de dbats, d’changes et de solidarit sur l’espace seine-et-marnais avenue Valentina Terechkova.
vendredi 14 19h : Inauguration de l’espace seine-et-marnais

samedi 15
dbat 14h : Place aux jeunes
dbat 16h30 : Apartheid social, quelles solutions?

15h sur le stand de Champs sur Marne Dbat : dlocalisation de Nestl

dimanche 16 14h Dbat : Ralit politi...
voir le document

communiqu des lus du Groupe de la Gauche Rpublicaine et Communiste, Marianne Margat et Bernard Corneille au conseil dpartemental de Seine-et-Marne
Une rencontre entre des lu(e)s de Seine-et-Marne, le recteur et la directrice acadmique s’est tenue le 29 aot 2018 dans les locaux de la Prfecture. L’objectif affich par les reprsentants de l’Education nationale tait de montrer que les orientations gouvernementales permettaient d’assurer une rentre dans les meilleures conditions possibles.
Pourtant, parfaite illustration d’un budget qualifi de contraint, le Recteur a confirm la cration de seulement 40 postes en Seine-et-Marne sur les 682 crs au sein de l’Acadmie.

Lors de la sance du Conseil dpartemental du 15 juin, Bernard Corneille et Marianne Margat ava...
Lire la suite - 03-09-2018

Pourtant, parfaite illustration d’un budget qualifi de contraint, le Recteur a confirm la cration de seulement 40 postes en Seine-et-Marne sur les 682 crs au sein de l’Acadmie.

Lors de la sance du Conseil dpartemental du 15 juin, Bernard Corneille et Marianne Margat avaient dpos une motion dnonant les fermetures de classes, les sureffectifs et les consquences de la politique d’austrit sur la qualit d’apprentissage. Le Conseil dpartemental avait vot cette motion l’unanimit.

Au cours de l’change avec le recteur, Marianne MARGATE est intervenue sur trois points principaux :
  • Sureffectifs en maternelle Reprenant les propos du recteur qui affirmait le rle essentiel de la maternelle dans l’apprentissage, elle a rappel que dans certaines classes les lves seraient plus de 30. Avec de tels effectifs les enseignants ne pourront mener bien apprentissage, sociabilisation et intgration des lves en difficults ou handicaps.
  • Fermeture de classes Le nombre de classes fermes ou menaces, pour 118 communes au total, que nous annoncions dans la motion de juin se confirme. Il a t rappel que, pour le canton de Mitry-Mory, 11 classes sont concernes alors que la dmographie est en expansion. Par ailleurs, et la motion en faisait galement tat, dans les communes rurales les consquences concernent bien videmment les enfants mais galement l’ensemble de la collectivit.
  • Formation professionnelle Marianne MARGAT a prcis que la zone aroportuaire de Roissy, qui intresse directement le canton de Mitry-Mory, est un ple d’emploi majeur de notre dpartement et qu’il tait regrettable qu’il n’y aucun projet de formation professionnelle li aux activits aroportuaires.
voir le document

La Seine-et-Marne attaque en justice pour l’abandon des jeunes migrants


La Ligue des droits de l’homme et le Gisti saisissent le tribunal administratif pour dnoncer l’abandon des jeunes trangers par le dpartement de Seine-et-Marne. Face l’afflux de jeunes mineurs isols, le Conseil gnral avait dcid l’anne dernire de ne plus les prendre en charge leur majorit.
Fod (le prnom a t chang) tait hberg depuis 2016 par une association qui dpend de l’aide sociale l’enfance de Seine-et-Marne. Mais le 1er juin, il a eu 18 ans, et il a d quitter les lieux. Ayant refus l’htel miteux et surpeupl ( trois par chambre se souvient-il) propos co...
Lire la suite - 03-09-2018

Fod (le prnom a t chang) tait hberg depuis 2016 par une association qui dpend de l’aide sociale l’enfance de Seine-et-Marne. Mais le 1er juin, il a eu 18 ans, et il a d quitter les lieux. Ayant refus l’htel miteux et surpeupl ( trois par chambre se souvient-il) propos comme hbergement d’urgence, il a pos ses sacs, un soir vers 23H, dans une gare. C’est un passant qui a eu piti de lui, qui l’hberge pour le moment: "J’tais la gare, tout seul avec mes bagages, je ne savais pas o aller. Heureusement il y a le monsieur qui est venu me demander pourquoi [j’tais] l, si [j’tais] migrant, je [venais] d’arriver... Je lui dis ’non, a fait trois ans que je suis l, mais ils m’ont mis dehors !’Il y a plein de jeunes dans le 77, 18 ans on les met la rue. En pleine anne scolaire, on te dit,’ben l, tu sors !’"

Fod a quand mme dcroch son CAP (maintenance des btiments de collectivits), et voudrait enchaner sur un bac pro lectricit. Mme s’il s’inquite de ne pas pouvoir rester trs longtemps chez son bienfaiteur, sa priorit est l’entendre de trouver un patron qui le prenne en apprentissage: "Je me pose la question de comment je vais faire cette anne. J’aurais voulu faire la rentre avec les jeunes, avec les amis. Au lyce, j’tais toujours le premier, raconte-t-il en souriant. Il y a des professeurs qui me soutenaient, qui me disaient ’c’est pas facile en France, il faut tenir le coup’ mais... j’espre pouvoir continuer".

Les associations dnoncent une politique discriminatoire Son avocate Ambre Benitez a dj saisi le tribunal administratif pour que Fod continue tre aid par le Conseil Gnral. Un jeune sans soutien familial qui veut poursuivre ses tudes et qui n’est pas encore autonome se voit normalement proposer un "contrat jeune majeur", avec un accompagnement (hbergement, financier, ducatif) possible jusqu’ 21 ans. Dans le dpartement, le Collectif 77 de soutien aux mineurs et jeunes majeurs trangers suit une trentaine de jeunes trangers, mineurs et majeurs, confronts ces difficults de prise en charge (le collectif affirme que des mineurs se seraient vu refuser un contrat d’apprentissage, que le dpartement doit signer en tant que tuteur lgal).

Aujourd’hui, avec la Ligue des droits de l’homme et le Gisti, c’est bien la politique du dpartement de Seine-et-Marne qui est attaque devant le tribunal administratif de Melun, via une circulaire du Conseil Gnral. Cette note, date du 16 juin 2017, donne pour instruction de "faire sortir des dispositifs ASE (NB aide sociale l’enfance) les jeunes majeurs non accompagns pour les orienter vers les structures d’hbergement d’urgence de l’tat", et de "suspendre les CJM (NB contrats jeunes majeurs) pour les mineurs non accompagns qui auront 18 ans en 2017".

Le cas de Fod, et d’autres dont des avocats et le collectif ont eu connaissance, montrent que les consignes ont bien t appliques, mme si le Conseil Gnral assure n’avoir pas mis en oeuvre cette politique de manire "systmatique". Me Ambre Benitez espre que la justice y mettra un coup d’arrt: "On essaye de dmontrer que toute la politique mise en place depuis un certain temps est discriminatoire, pour viter que de nouveaux jeunes soient confronts cette situation et une mise la rue le jour de leurs 18 ans, et puissent bnficier des mmes aides sociales que les autres jeunes, indpendamment de leur nationalit".

La Seine-et-Marne met en avant qu’elle accueille plus de 600 mineurs et jeunes majeurs trangers, un chiffre qui avait fortement augment en 2016 aprs le dmantlement de la "jungle"de Calais. Comme d’autres dpartements, elle est confronte des dispositifs d’accueil saturs, et un cot financier qui a presque tripl en trois ans (il devrait atteindre prs de trente millions d’euros cette anne). La note attaque prcise aussi qu’il s’agit de"mettre l’tat face ses responsabilits". "Ce coup de poing sur la table a fait ragir" se flicite-t-on d’ailleurs au Conseil gnral. Un an aprs, en juin dernier, le dpartement et la prfecture ont sign un protocole, l’tat a promis de contribuer la prise en charge des jeunes migrants. Fod lui, espre encore trouver un hbergement, un lyce et un patron pour continuer son apprentissage.
voir le document

Allocution de Pierre Laurent - universit d’t 2018 du PCF
Universit d’t du PCF - 25 aot 2018
Pierre Laurent

Seul le prononc fait foi

Cher-e-s camarades,
Bonjour toutes et tous.
Je veux en premier lieu vous adresser tous un salut fraternel et chaleureux. Je crois que c’est trs important.
Nous vivons...
Lire la suite - 25-08-2018

Universit d’t du PCF - 25 aot 2018
Pierre Laurent

Seul le prononc fait foi

Cher-e-s camarades,
Bonjour toutes et tous.
Je veux en premier lieu vous adresser tous un salut fraternel et chaleureux. Je crois que c’est trs important.
Nous vivons dans un monde dur, inhumain. Il est tellement important que nous prservions comme la prunelle de nos yeux nos valeurs d’humanit.
Nous sommes un collectif communiste empreint d’une grande fraternit. C’est notre choix de femmes et d’hommes libres de vivre et de militer ainsi. Et notre fraternit communiste, c’est ce qui nous permet de dbattre, en toute franchise, de ce que nous avons affronter, de construire ce qui fait notre force, notre exigence de comprhension du monde, notre solidarit dans l’action, notre unit politique, et tout cela en ne gommant jamais nos personnalits et notre diversit.

Il s’est produit un vnement au dbut de l’t. Pour la premire fois, le Conseil constitutionnel a jug, en censurant le dlit de solidarit, que la fraternit est un principe valeur constitutionnelle.

Moi, je prends cela comme un hommage ce que nous dfendons avec tant de vigueur, ce principe que notre parti fait vivre avec ardeur dans ses rangs comme dans la socit. Aujourd’hui, tout est chahut, bouscul, remis en cause. Il faut des bases solides pour traverser la tempte. Nous en avons. Ne les oublions surtout pas. Cultivons les. Elles seront nouveau l’honneur dans trois semaines la Fte de l’Humanit.

J’espre que chacun-e ici est dj fond pour prparer cette fte, ce rendez-vous populaire et festif unique, le plus grand carrefour de luttes sociales, de musiques du monde, de fraternit, de jeunesse, de dbat et d’action pour un autre monde.

Russir ce rendez-vous redonnera comme chaque anne de l’oxygne des centaines de milliers de personnes. De l’oxygne, et de l’nergie.

Nous en aurons tous besoin.
L’t a t chaud, mais la rentre et l’anne politique qui nous attendent vont l’tre aussi.

Oui, que Macron et les siens soient prvenus, va tre chaud !
Notre universit d’t est toujours un prlude passionnant et enrichissant pour se muscler les mninges et s’armer pour les combats venir (bravo Guillaume et toute son quipe).

Il y a ici des dizaines de dbats, de confrences, d’ateliers. Moi, je veux vous dire un mot sur les chances cruciales qui sont face nous : la riposte face Macron, comment nous allons la mener ? Que faire pour la gagner ?
Et notre congrs qui se tiendra Ivry-sur-Seine dans le Val de Marne dans trois mois exactement, les 23, 24 et 25 novembre prochains. Et je veux le faire, comme je le disais, avec franchise, avec fraternit, avec esprit d’unit.

Et avec une conviction forte : le Parti communiste a un grand rle jouer dans cette nouvelle poque, et il peut jouer ce rle, retrouver sa marque d’acteur de l’histoire nationale dans ce moment crucial si nous prenons la bonne direction, les bonnes dcisions.

Autant vous le dire, je ne crois pas du tout qu’il faille aborder la priode venir la peur au ventre, morts d’inquitude pour nous -mmes ou pour le pays, ttaniss par le chahut du monde ou par la force de nos adversaires. On dit d’ailleurs que la peur est mauvaise conseillre. C’est plus vrai que jamais. Nous devons regarder rsolument ailleurs : du ct de la confiance. La confiance dans les capacits de rsistance de notre peuple. La confiance dans le nouveau monde qui frappe la porte. La confiance dans les ides communistes, dans notre capacit agir concrtement pour changer le cours des choses.

Je ne suis pas un illumin qui fait de la mthode Cou. Je connais les difficults, les incertitudes de la priode, le doute sur notre avenir, la critique sur certains de nos choix. Et nous savons tous qu’il va falloir changer des choses srieusement au Parti communiste pour relever ces dfis. Donc, je ne fais pas d’anglisme.

Mais comment allons-nous trouver la rponse, des rponses qui nous remettent l’offensive, si nous ne pensons qu’ viter le pire, prserver ce qui reste, plutt qu’ conqurir les grands espaces, ceux qui s’ouvrent tous ceux qui, comme nous, ont envie et compris que le monde doit changer et qu’il peut le faire en construisant plus d’humanit et non pas plus de violences, d’injustices, de divisions.

C’est donc en regardant du ct de la confiance que j’ai envie de vous parler de la situation et de ce que nous avons dcider.

Alors, Macron, comment pouvons-nous le stopper ?

Il a lanc un train fou de rformes depuis le premier jour contre notre peuple pour servir les riches et la finance, des wagons de destruction sociale et de mthodes autoritaires pour les mener terme. Il veut reprendre le rythme tambour battant pour imposer sa politique marche force. Nous connaissons maintenant trs bien la mthode du fondateur d’En Marche. On avance au pas cadenc sans jamais s’arrter.

Il applique la tactique militaire du tapis de bombes sans cesse dvers, des rformes incessantes pour dynamiter les systmes sociaux, privatiser la Rpublique et sidrer ceux qui auraient envie de rsister.

Mais Macron a un problme, un gros problme qui va aller grandissant.

Car s’il marque des points en faisant voter son programme par sa majorit godillot, il a dj laiss beaucoup de plumes dans les mobilisations du printemps et dans l’incroyable affaire Benalla cet t. Le rapport de forces a commenc bouger et a peut continuer. Emmanuel Macron veut faire comme si nous tions toujours un jour aprs son lection, comme si chaque jour commenait le nouveau monde. Mais nous sommes un an aprs et n’est plus la mme histoire. La saison 2 ne ressemblera pas la saison 1 quoique Macron veuille nous faire croire. Le masque de la sduction tombe. Le hros du nouveau monde apparat davantage pour ce qu’il est : un hros de l’aristocratie financire charge de verrouiller la dmocratie au seul profit des logiques de comptition capitaliste.

Prsident des riches, Prsident de l’austrit et des ingalits, Prsident arrogant et mprisant, voil ce qu’est Macron, ce que cache son sourire de sitcom aux dents blanches !

Il n’aime pas ceux qui n’ont rien. Nous, nous n’aimons ni les privilges qu’il protge, ni l’austrit pour les salaires, les budgets communaux et les services publics qui paie ces privilges et fait tant de mal au pays !

Nous avons les moyens de faire partager une double dmonstration. Non, l’austrit n’est pas un mal ncessaire. C’est une politique qui mine la France et l’Europe. Et, oui ce qu’il faut c’est reprendre du pouvoir sur les richesses pour financer une autre logique de dveloppement, plus respectueuse des humains et de la plante.

L’humain d’abord, pas la finance, c’est plus que jamais cette ide que des millions de gens peuvent porter avec nous.

L’austrit est injuste : d’un ct des dividendes qui battent des records mondiaux de progression, de l’autre des familles qui ne peuvent plus remplir correctement le cartable des enfants ou le frigo chaque semaine, des salaires bloqus, des APL baisses, des prestations sociales geles, des contrats aids supprims. Et les rformes de l’assurance chmage comme le plan pauvret qui risquent de faire reculer les droits de millions de salaris et de familles. C’est le capital qui cote cher, pas les travailleurs !

L’austrit est inhumaine : elle provoque la mort dans des logements insalubres Aubervilliers, o des marchands de sommeil font commerce d’un mal-logement que la faiblesse des gouvernants et la misre des politiques de construction sociale empchent de combattre. Et pendant ce temps, la loi Elan dgrade encore le droit au logement et est conue sur mesure pour la promotion prive la plus lucrative.

L’austrit fait rgresser la socit : la rforme des retraites qui se prpare serait un vrai recul de civilisation ; alors que l’avenir du travail peut conduire plus de temps libr, le gouvernement veut aller au bout d’un projet qui ne laissera tous que le choix entre travailler toujours plus tard, jusqu’ 67 ans dans toute l’Europe, ou vivre avec une retraite de misre.

L’austrit est ingalitaire et anti-rpublicaine.

Elle dgrade les services publics dans les banlieues ou les territoires ruraux, ces oublis de la Rpublique. On n’a de moins en moins les mmes droits et les mmes services selon l o on habite. Et on n’a rien vu encore si on laisse faire les coupes budgtaires prvues pour atteindre les exigences du trait budgtaire europen que le gouvernement franais soutient et qu’il s’obstine appliquer.

L’austrit est dangereuse : elle est responsable, avec les logiques de profit des socits autoroutires et le tout camion dlirant en Europe, du drame de Gnes.

Mais le manque d’entretien du pont Morandi n’est pas un cas isol. Notre rseau routier est lui aussi sous-entretenu, et notre rseau ferroviaire l’est aussi pour les mmes raisons. Et dans les hpitaux et les Ehpad, on joue avec la sant et la vie des patients pour servir des logiques d’austrit sourdes aux besoins humains.

L’austrit n’assainit rien, elle prpare au contraire de nouvelles trs graves crises financires, pires que celle de 2008. L’hypertrophie de la finance est repartie de plus belle.

Et enfin, et surtout, l’austrit, et son double, la comptition pour la rentabilit, nous empchent de prparer l’avenir : on sacrifie le ferroviaire, transport cologique par excellence ; on prfre rduire le temps scolaire, trier socialement avec Parcours Sup plutt que d’accueillir tous les tudiants et d’investir dans la formation de qualit pour tous.

On ne finance ni l’avenir industriel, on prfre brader Alstom, ni la transition cologique ; on prtend interdire le glyphosate, ce qu’on ne fait pas, mais sans financer le changement de modle agricole, sans payer le travail paysan sa juste valeur pour sortir notre agriculture de rendements trop agressifs pour les hommes et la plante.

Oui, la sortie de l’austrit, voil l’exigence que nous devons faire grandir partout, en toutes circonstances, face chaque coup port. Car le niveau ingal de rduction des dpenses publiques et sociales qu’il prtend raliser avec l’appui du Medef fera des ravages dans tous les domaines. Les ingalits exploseront encore plus si on le laisse faire. Le pays sera affaibli et divis. Tout cela pour le profit des mmes, toujours les mmes.

Nous avons engag des batailles salutaires, il faut les poursuivre avec tnacit, c’est ce travail qui ouvrira les brches de nos futures victoires : le Tour de France des hpitaux et des Ehpad, la bataille pour l’avenir du service public ferroviaire, contre la privatisation des barrages hydrauliques, la bataille contre ParcoursSup, la bataille du logement, celle des budgets communaux, celle des moyens pour l’cole, la culture, le sport Nous devons les poursuivre et nous engager avec ambition dans celles qui s’annoncent, notamment, celles des retraites et du plan pauvret.

Le 6 septembre, le gouvernement ouvre une concertation sur les retraites, avec des panels slectionns sur internet. Nous allons investir cette consultation et la retourner contre le pouvoir.

Mi-octobre, nous tiendrons des Assises pour l’hpital la veille de l’entre en dbat du PLFSS l’Assemble. Et cet t, le Parti communiste a rpondu favorablement une proposition de la CGT cheminots d’organiser pendant plusieurs mois une grande consultation citoyenne pour poursuivre la bataille du ferroviaire. Nous en parlerons demain avec Laurent Brun, qui vient notre Universit.

L’austrit finance les profits des actionnaires. Avec la sortie de l’austrit, nous financerons d’abord les urgences du pays, en diminuant drastiquement le cot exorbitant des politiques de soutien et de protection de la finance : encore 20 milliards de CICE, l’explosion des profits et des dividendes, la suppression de l’ISF, toujours plus d’exonrations fiscales et sociales, sans compter le scandale permanent de l’ vasion fiscale

Ce sont de centaines de milliards d’euros qui sont vols aux salaris et la collectivit.

Emmanuel Macron avait eu le culot de montrer du doigt le pognon de dingue des prestations sociales. Et bien, nous allons sortir les dossiers. Et le pognon de dingue que cote le capital, nous allons le rclamer pour financer la sortie de l’austrit. Oui nous voulons cet argent pour financer nos services publics, nos budgets communaux, des salaires et des retraites dignes, des investissements industriels et cologiques indispensables pour ouvrir la voie d’un nouveau dveloppement social.

Cette dmonstration, nous la populariserons avec une carte-ptition de rentre. Nous la porterons sur le terrain, au Parlement, dans les mobilisations sociales qui s’annoncent nouveau.

Oui, ce que nous voulons c’est un plan national de sortie de l’austrit, la fin des privilges pour la finance, un plan national de rinvestissement social, territorial, industriel et cologique.

Cette bataille, nous la mettons au service de toutes celles et ceux qui agissent au quotidien pour une France plus juste, plus solidaire. Syndicalistes, militants associatifs, lus locaux, acteurs conomiques, simples citoyens, ils sont des millions agir en ce sens. Nous mettrons systmatiquement nos arguments entre leurs mains avec les termes des choix effectuer, en les construisant avec eux, sous leur contrle, avec leur implication. Nous ferons de la dmocratie une arme contre la politique du mpris et du rouleau compresseur.

Des militants anti-colonialistes se couchaient devant des trains remplis d’armes pour les empcher de partir. Des hospitaliers ont fait la grve de la faim pour se faire entendre d’un pouvoir sourd leur dtresse. Nous formons des chanes humaines pour protger des barrages ou des hpitaux. Pas aprs pas, nous allons mettre la force citoyenne en travers des rails Macron. Et nous le ferons drailler !

Notre arme principale, elle s’appelle la dmocratie. Citoyenne, communale, salariale, parlementaire, nous devons la faire vivre partout contre ceux qui veulent l’touffer, jusqu’ une VIme Rpublique.

Devant chaque problme, au coeur de chaque lutte, nous devons ajouter systmatiquement une question : qui dcide ?

Et une revendication : un droit d’intervention pour les citoyens, les salaris, les lus dans les dcisions.

La confiscation, la concentration des pouvoirs, devient insupportable ! La bataille contre la monarchie prsidentielle, pour une vraie Rpublique citoyenne devient centrale !
Macron veut tout contrler, tout asphyxier, mme le Parlement : 52 textes ont t adopts au Parlement pour la premire anne Macron, dont 29 en procdure acclre, c’est--dire en rduisant le temps d’examen et le pouvoir d’amendement du Parlement, et 2 par ordonnances, pas n’importe lesquels, la SNCF et le code du Travail. Et comme a ne suffit pas : on y ajoute la rpression contre les syndicalistes dans les entreprises et les manifestants dans les rues. Quant aux grands moyens d’information, quelques milliardaires en contrlent l’essentiel. Et les rcalcitrants, Macron cherche les dfier et les discrditer avec une formule digne d’un tweet de Trump: qu’ ils viennent me cherche ! .

C’est la macronie, un nouveau rgime politique : la monarchie prsidentielle absolue.

Dbut juillet, quelques jours avant le dclenchement de l’affaire Benalla, nous avions vu juste en lanant avec les parlementaires communistes un nouveau serment du Jeu de Paume. Pour le monarque de l’Elyse, entre deux lections prsidentielles, nous devrions tre en priode de pleins pouvoirs prsidentiels.

C’est ce rgime qu’il entend constitutionnaliser, en rduisant drastiquement le rle du Parlement, en supprimant un tiers des parlementaires et la moiti du Conseil Economique , Social et Environnemental. Notre ptition exigeant le retrait de ce projet et la consultation du peuple par rfrendum s’il venait exister doit tre amplifie en cette rentre.

La suspension du dbat constitutionnel laquelle le pouvoir a t contraint dbut aot est un premier succs. Mais c’est la mise en chec durable de ce projet que nous visons, pour lui substituer la mise en dbat dans le pays d’un projet de dmocratisation de la Rpublique l’oppos de cette tentation autoritaire.

Sortie de l’austrit, rinvestissement social, VIme Rpublique, nous sommes au coeur de la campagne europenne qui nous mobilisera aussi cette anne. La politique de Macron et celle de l’Union europenne sont soeurs jumelles. Combattre l’une, c’est combattre l’autre et rciproquement.

Il est essentiel de mener cette bataille avec un projet progressiste, social et solidaire la cl, sinon le dlitement en cours de l’UE se terminera dans le fracas des nationalismes guerriers de droite et d’extrme-droite. L’axe mis en place entre les extrme-droites allemande, autrichienne et italienne est une monstruosit dont nous ne pouvons sous-estimer le danger. En France le Rassemblement national de Le Pen et Wauquiez menacent toujours.

L’acharnement poursuivre la mise en place du dumping social, le carcan du trait budgtaire, la protection de l’vasion fiscale, l’indignit de la politique l’gard des migrants peuvent et doivent tre combattus par la France et son peuple, dans la perspective d’une nouvelle Union de nations et de peuples souverains et associs , telle que nous la prconisons.

Ces ides ont besoin d’tre portes dans le dbat public et les Franais ont besoin de dputs qui les portent dans le Parlement europen. Les communistes n’ont jamais failli dans la bataille europenne et nous avons vu clair depuis l’Acte unique de 1986. La bataille dans le Parlement europen est indispensable car aucune directive ne peut tre adopte sans son aval, et chacun doit savoir par exemple qu’il n’avait manqu que 15 voix sur 751 pour faire chouer la directive utilise aujourd’hui par Macron pour justifier l’ouverture la concurrence de la SNCF-voyageurs la concurrence.

Notre mise en campagne est lance avec notre chef de file Ian Brossat. L’appel candidatures est ouvert. Nous voulons une liste qui soit celle de toutes les mobilisations sociales et citoyennes, une liste ouverte aux cooprations politiques utiles faire progresser ces objectifs. Nous finaliserons tous nos choix dans les semaines qui viennent et sans attendre Ian et nos dputs europens Patrick Le Hyaric, Marie-Pierre Vieu et Marie- Christine Vergiat parcourent le pays.

Tout cela nous mne tout naturellement notre congrs. A situation exceptionnelle, congrs d’exception, c’est le besoin que nous ressentons tous. Le jour o j’ai propos sa tenue, fin juin 2017, j’avais pleinement conscience que nous ne pouvions aller un congrs ordinaire du Parti communiste. J’ai parl de rinvention, de rvolution, de congrs extraordinaire. Je ne retire pas un mot cela.

Notre pays, aux prises avec la macronie, a hautement besoin d’un Parti communiste inventif et combatif, les deux pieds dans le XXIme sicle et dans cette bataille de classe mondialise. Je suis sr que nous en sommes capables, en faisant valoir nos atouts, et nous en avons beaucoup, et en changeant aussi tout ce qui doit l’tre, quitte nous arracher nos habitudes.

O en sommes-nous ? Je vais vous dire franchement ce que je pense : entre deux eaux et ne convient pas. Les communistes veulent mieux que cela et ils valent mieux que cela. La priode appelle plus que cela. Nous pouvons le faire.

Nous avons un parti formidable. Et l’intense activit dploye au printemps et cet t le montre encore. C’est un parti courageux, thiquement irrprochable- qui peut en dire autant- , dsintress, ancr dans les proccupations populaires, multignrationnel, compos quasiment parit de femmes et d’hommes.

Nous avons des parlementaires et des lus qui montrent chaque jour leur dvouement, leur utilit, leur crativit. Et tout cela, couter les chantres du nouveau monde, serait dpass. Je ne le crois pas un instant.

Nous avons beaucoup travaill l’an dernier. Et ce que nous accumulons, partir d’une approche marxiste et renouvele, sur des sujets cls pour l’avenir de nos socits : le sens du progrs social au XXIme sicle, la rvolution numrique, l’cologie -ce que avons appelons dsormais notre communisme-, la culture, l’art et l’ducation avec la convention nationale des 28 et 29 septembre, les migrations avec notre manifeste, tout ce qui est produit par la revue Cause Commune, tout ce que le collectif ides a runi sur l’tat de la socit franaise dans ce qui est devenu une dition spciale de Cause Commune, tous les projets de loi et propositions avancs par nos parlementaires dans la bataille permanente de contrepropositions qui est la ntre, tout le travail de l’Anecr, Espace Marx, de la Fondation Gabriel Pri, tout ce que nous apporte l’Humanit, l’Humanit Dimanche La Marseillaise et les hors-srie du journal tout cela nous donne des matriaux prcieux pour nos combats. Tout ce travail doit tre mieux partag avant de dire qu’il ne se passe rien de neuf. Ceci dit, oui il faut maintenant franchir des pas pour donner de la force politique tout cela, et le traduire dans des dcisions de congrs, un cap stratgique , la hauteur de la situation.
Nous avons maintenant trois mois pour faire ces choix. Nous pouvons rater le coche, mais nous en sommes aussi tout fait capables.

C’est maintenant que se passe et dpend de nous, de nous tous, de notre effort collectif, de notre envie de nous dpasser ensemble pour tracer les nouvelles voies d’avenir du Parti communiste.

Je suis certain que nos choix intressent trs au-del de nous, toutes celles et ceux qui dans la socit nous regardent, nous interrogent, attendent de nos dcisions, et sont pour beaucoup, j’en suis sr, des communistes qui s’ignorent, ou qui le sont encore mme s’ils se sont un temps mis l’cart, et qui tt ou tard nous rejoindront si nous sommes la hauteur.

Nous ne sommes pas devant un enjeu proprement parler interne. Ce que je veux dire par l, c’est que toutes les questions qui nous sont poses doivent tre traites en interrogeant notre rapport la socit, notre utilit face l’tat du monde, et l’tat totalement indit de la situation politique. Un autre avenir politique de notre pays est en train de se structurer, avec de nouvelles formations politiques.

Rien n’est fig. La construction de majorits politiques ne se fera pas comme hier. D’autant que tout cela va se faire dans des rapports capital-travail profondment remodels, des contextes gopolitiques et culturels redessins et instables, une prsidentialisation de la vie politique et de son rythme plus structurante que jamais, une menace forte des rponses populistes de droite et d’extrme-droite.

Il est normal que se mlent dans nos discussions des lments d’analyse sur la socit franaise et le monde, et des lments d’analyse critique de nos bilans, en 2017 ou plus ancien, remontant parfois aux deux ou trois dernires dcennies. La crainte d’un effacement durable du parti est souvent exprime et la question de la reconstruction de notre prsence l’lection prsidentielle est lgitimement pose.

Je veux toutefois dire que je ne me reconnais pas dans les bilans-rquisitoires, sans nuance ni contradictions que j’entends ou lis parfois. Je les trouve bien simplistes, mme si videment j’y suis attentif car ils comportent toujours leur part de vrit.

Je crois bien plus pour la russite de ce congrs une approche rsolument constructive : que faire dans la situation prsente et venir ? Une approche qui serait capable en quelque sorte de dpasser nos positions, voire nos postures antrieures, de sortir ensemble par le haut de nos dbats et de nos contradictions. Car il ne suffira pas de faire ou de ne pas faire ce que nous avons fait ou pas fait la dernire fois. Il faudra faire autrement dans le nouveau contexte politique en reconstruction.

Je crois que la grande majorit des communistes souhaitent cette rflexion.

Nous travaillons un double dfi relever : r-identifier le sens de notre combat dans ce monde en bouleversement continu, et en tirer les consquences concrtes et immdiates dans nos choix politiques conjoncturels.

Nous pressentons combien l’ide communiste anticipe sur des recherches de commun qui travaillent en profondeur la socit et le monde. Mais nous ne nous parvenons pas encore mettre cela en musique avec efficacit , la mesure de ce que nous sentons possible dans la socit.

Je crois pour ma part que le moment n’est pas venu de figer les positions, mais de pousser encore cette discussion collective.

Nous avons trois mois jusqu’au congrs pour construire le plus large commun possible, en unifiant ce qu’il sera possible d’unifier entre les textes en discussion, en tranchant des questions qui devront l’tre par un choix majoritaire, en dcidant de poursuivre le dbat sur certaines questions qui peuvent tre tranches par le travail venir.

La premire tape dans six semaines, les 4, 5, 6 octobre sera pour les communistes de choisir, parmi les quatre proposes, la base commune sur laquelle travailleront l’ensemble de nos confrences de section, dpartementales et le congrs lui-mme.

Je considre, vous le savez, que la base commune propose par le Conseil national, est la plus ouverte la poursuite de cette construction commune.

J’inviterai les communistes la retenir pour poursuivre nos travaux, participer nombreux au vote et je le ferai pour favoriser l’avance de notre laboration commune jusqu’au congrs. Parmi tous les points en discussion, je veux pour terminer en souligner quelques uns qui me paraissent essentiels si nous voulons que des transformations offensives de notre parti voient rellement le jour. Je n’en voquerai que trois pour faire bref.

Les textes en discussion affirment tous leur manire l’actualit du communisme pour rpondre la profonde crise de civilisation dans laquelle le capitalisme enfonce l’humanit.

Mais chacun voit bien que cette affirmation ne dcoule d’aucun mouvement spontan vers l’mancipation solidaire de l’humanit.

Le pire peut aussi advenir. Comme le dit l’conomiste Jean Gadrey si l’on attend l’extinction du capitalisme pour agir, il est probable que les civilisations humaines se seront effondres avant .

Plus encore que le parti de la parole communiste, nous devons tre le parti de l’initiative communiste. C’est--dire notre parti, celui qui favorise que grandisse concrtement dans les consciences, les exprimentations sociales, les conqutes sociales et dmocratiques, les imaginaires et les perspectives que se forment les humains : l’ide et la ralit d’une socit post-capitaliste dbarrasse des alinations qui entravent les humains.

Si dans la socit telle qu’elle est, nous ne trouvions pas, masques, les conditions matrielles d’une socit sans classe, toutes les tentatives de la faire exploser ne serait que don-quichottisme , disait dj Karl Marx.

C’est aujourd’hui dans la socit concrte du XXIme sicle que nous devons trouver ces conditions, faute de quoi notre discours peut tre sans prise relle.

Importe donc en premier lieu notre capacit identifier dans les convulsions de la crise, dans les aspirations montantes de la socit, les germes d’une socit nouvelle et donner alors les moyens d’agir ceux et celles qui veulent s’en saisir. Ce n’est donc pas seulement notre initiative mais l’initiative des travailleurs, des femmes, des producteurs pour se librer qui doit tre encourage par notre action.

Un exemple : la lutte des Ehpad soulve un problme majeur de civilisation. Allons-nous rpondre la prise en charge de la dpendance par la construction d’une relle prise en charge de service public, par une nouvelle phase d’essor de la Scurit sociale, ou laisserons-nous le march avec ses terribles injustices et son inhumanit grer cette dimension croissante de la vie humaine ?

Pousser jusqu’au bout cette lutte, jusqu’ arracher une nouvelle conqute de socit, n’estce pas la tche de l’initiative communiste l’gal de celle que fut la cration de la Scurit sociale ?

Mais cette exigence, devenir le parti de l’initiative communiste dans le XXIme sicle, sans quoi ne nous ne rinscrirons pas un haut niveau le communisme dans notre poque, a alors de multiples consquences.

J’en cite quelques unes, dj dbattues dans nos textes mais pas toujours rellement discutes : la ncessit d’une attention sans hirarchie toutes les luttes potentielles d’mancipation, du statut du travail la libration fministe, par exemple ; le besoin de revaloriser considrablement le niveau de nos luttes europennes et mondiales pour se mettre au niveau de l’poque ; la valeur centrale d’une pratique dmocratique de la politique qui place en toutes circonstances les citoyens en situation d’acteurs

C’est en ce sens aussi qu’il nous faut concevoir autrement notre action dans la dure en s’en donnant les moyens. Nos thmes d’action doivent tre durables, visibles. C’est aussi pour cela que nous proposons de structurer de vritables rseaux d’action agissant dans la dure avec tous les acteurs concerns qui veulent s’y impliquer.

Deuxime point que je veux voquer brivement, celui de notre travail de rassemblement, de notre travail unitaire. Il est constitutif de notre conception dmocratique du changement. Mais si, comme le dit la base commune du Conseil national, initiative communiste et construction de front d’action unitaire sont indissociables, autre chose est de parvenir concilier rellement les deux.

Notre travail en la matire doit tre rvalue et repense de manire plus offensive dans toutes ses dimensions. L’unit de conscience des salaris est un enjeu majeur reconstruire, en France comme l’chelle europenne et internationale face l’entreprise permanente de division et d’clatement du salariat, pourtant archi majoritaire dans nos socits d’aujourd’hui.

Notre pense et notre action politique sur le travail, dans l’entreprise comme hors de l’entreprise, doit redevenir une priorit. Et au plan de l’unit politique, l’ide d’un nouveau front social et politique a besoin d’tre beaucoup plus discut, et probablement encore enrichi ou modifi, car je l’ai dit, le chemin vers de nouvelles majorits politiques sera invitablement indit compte tenu de la situation dans laquelle nous sommes.

La dimension citoyenne de ces constructions politiques sera probablement centrale, par exemple dans les lections municipales, mais aussi dans les mobilisations sociales.

Nous avons aussi besoin d’une apprciation lucide et dpassionne des volutions en cours de la recomposition politique. La gauche a chang et nous devons la regarder telle qu’elle est pour savoir comment agir.

Enfin, dans les transformations de notre organisation elle-mme, je crois essentiel et insuffisamment apprci pour le moment dans nos discussions les efforts engags pour refonder trois dimensions de notre travail, des changements qui sont attendus et dont nous avons un imprieux besoin : la formation avec notamment la mise en chantier d’ Universit permanente ; la communication et l’organisation numrique du parti avec la nouvelle plateforme qui verra le jour fin octobre ; et la refonte de notre communication sur laquelle nous travaillons activement en vue du congrs.

Je veux galement dire avec clart ma conviction que nous devons aller vers une rorganisation profonde de notre direction nationale et de son travail. Si j’ai dit ma disponibilit, je l’ai fait en pleine conscience de cette exigence. Je ne souhaite pas clore le dbat mais l’ouvrir et au grand jour. Pour moi, il n’y a pas de tabou : du secrtaire national notre prsence mdiatique, de l’efficacit de l’animation nationale de notre travail aux processus dmocratiques de mise en commun, d’laboration, de prises de dcision tout doit tre rvalu.

Notre conseil national, j’aurai l’occasion de m’en expliquer, doit tre resserr pour plus d’efficacit et, tous les niveaux jusqu’ l’excutif national, l’association de tous les lieux de dcision et d’laboration du Parti, les fdrations et les sections, les commissions de travail et les lus (je pense singulirement aux parlementaires et aux maires) doit tre rorganis. Mais si tout cela doit se faire, c’est avec les communistes, pas dans des discussions de couloir ou des discussions d’initis.

C’est aussi cela la force du parti communiste : sa dmocratie interne, avec laquelle aucune autre formation politique ne peut rivaliser.

Voil, cher-es camarades, ma modeste contribution de rentre.
Chacun devra livrer la sienne pour runir ensemble un congrs extraordinaire . Au soir du 25 novembre, j’en suis convaincu, notre congrs peut faire vnement, un vnement utile aux luttes de notre peuple. Soyez assur que je consacrerai toutes mes forces d’ici l combattre les sceptiques et les blass. On ne gagne que les combats qu’on mne. La russite de notre congrs en est un, auquel je vous invite consacrer vos forces et vos nergies.
Bonne universit d’t et rendez-vous toutes et tous la fte de l’Humanit !
voir le document

Le mercredi 22 aot, le PCF organise, avec le MODEF (syndicat agricole), des ventes solidaires de fruits et lgumes.
Une initiative solidaire, du vivre ensemble en ces temps difficiles, de soutien aux producteurs, mais aussi de rsistance et d’alternative. 4 points de vente en Seine-et-Marne
  • la Maire annexe pour Mitry-le-Neuf
  • devant la Poste au Bourg Mitry-Mory
  • angle de la Rue du March et de la Rue de la Rpublique Brou-sur-Chantereine
  • devant l’Ecole maternelle des pcheurs Vaires-sur-Marne
Les communistes proposent une alimentation saine, de qualit, relocalise et accessible tous. Lagriculture doit redevenir stratgique pour la France.

* Une agriculture qui garantisse la souverainet et la scurit alimentaire.
* Une alimentation qui rponde aux besoins humains ...
Lire la suite - 22-08-2018

Les communistes proposent une alimentation saine, de qualit, relocalise et accessible tous. Lagriculture doit redevenir stratgique pour la France.

* Une agriculture qui garantisse la souverainet et la scurit alimentaire.
* Une alimentation qui rponde aux besoins humains et non aux spculateurs.
* Vivre dignement de son travail est lgitime.

Il faut augmenter les salaires, revaloriser les pensions et porter le SMIC 1700 euros afin de retrouver du pouvoir dachat. Une juste rmunration du travail paysan et des salaris agricoles est la condition du dveloppement de lemploi agricole.

* Lagriculture paysanne permettrait de garantir une alimentation de qualit, nutritive et gustative tous.
* Dengager la transition cologique de lagriculture.

Les communistes proposent des mesures concrtes.

* Bloquer les prix des denres alimentaires de base (lait viandes, pain, fruits et lgumes) sur le ticket de caisse.
* Taxer les importations abusives qui pillent les productions locales et dtruisent lenvironnement.
* Soutenir des Politiques Publiques Agricoles. Planifier la production, rguler les marchs (calendrier dimportation), prserver le foncier, soutenir les exploitations et filires les plus fragiles.

Les communistes proposent un pacte dengagement lgislatif

* Obligation dindication dorigine des produits agricoles et de la mer, transforms ou non.
* Encadrer les marges de la grande distribution par la mise en place dun coefficient multiplicateur.
* Une confrence annuelle sur les prix agricoles et alimentaires.
voir le document

Congrs de Versailles : contre la monarchie prsidentielle, les parlementaires communistes prteront serment pour la dmocratie
Le 9 juillet, le prsident de la Rpublique, Emmanuel Macron, convoque une nouvelle fois les parlementaires en Congrs au chteau de Versailles. Le Prsident des riches agit de plus en plus comme un monarque au dessus du peuple, attendant du Parlement qu’il se contente d’excuter ses directives politiques.
Ce jour l, Emmanuel Macron lancera une inquitante rvision de la Constitution et des lois organisant les institutions de la Rpublique, dont l’examen dbutera ds le lendemain en sance l’Assemble nationale. Le projet prsidentiel vise concentrer davantage les pouvoirs, en loigner ...
Lire la suite - 09-07-2018

Ce jour l, Emmanuel Macron lancera une inquitante rvision de la Constitution et des lois organisant les institutions de la Rpublique, dont l’examen dbutera ds le lendemain en sance l’Assemble nationale. Le projet prsidentiel vise concentrer davantage les pouvoirs, en loigner encore plus les citoyens, rduire le rle du Parlement et le pluralisme de sa composition. Nous alertons. Notre dmocratie se porte mal. Avec ce projet, tout va s’aggraver.

Nous, dput-es, snatrices et snateurs communistes, dnonons ce projet et la mthode qui consiste le faire adopter ds cet t, sans dbat public dans le pays, sans consulter nos concitoyens, alors qu’ il s’agit d’un bouleversement majeur de nos institutions et de la Constitution.

Nous nous engageons combattre ce projet dangereux pour la dmocratie en faisant clater la vrit sur son vritable contenu, agir, propositions l’appui, pour une nouvelle Rpublique, exiger la consultation par rfrendum de notre peuple l’issue du dbat parlementaire, comme le permet l’article 89 de la Constitution.

Le 9 juillet, avant l’ouverture de la runion du Congrs, nous nous rassemblerons 13h devant la salle du Jeu du paume Versailles, pour prter publiquement serment et fidlit ces engagements, au respect de la souverainet populaire, pour lancer le dbat public dans le pays et une campagne nationale de ptition exigeant le rfrendum auquel les Franais et les Franais ont droit. Nous appelons les lus qui partagent nos convictions et ces exigences dmocratiques se joindre nous le 9 juillet devant la salle du jeu de Paume.

Le monarque Macron n’aura pas la dernier mot ! Mobilisation citoyenne !
voir le document

PLAN HPITAL
NOTRE SANT EST EN DANGER
Manifestation Fontainebleau l'appel du collectif de dfense des hpitaux publics avec les syndicats et le soutien des cheminots.

STOP la suppression des services publics,
STOP aux regroupements hspitaliers,
STOP la privatisation de la sant,
STOP aux parkings payants,
STOP l’organisation de la pnurie
Le personnel des hpitaux est malade de ne pouvoir prendre en charge correctement les patient.e.s, malade des injonctions contradictoires, malade de la recherche honte de la rentabilit par les directions. Selon les chiffrages syndicaux, il manque du personnel dans les hpitaux, autant dans les...
voir le document

Site de Nestl Noisiel : les emplois et la vocation conomique du site doivent tre prservs !
Les lu.e.s Front de gauche la Rgion Ile-de-France et l’Agglomration Paris la valle de la Marne apportent leur soutien aux salaris de Nestl Noisiel, et demandent le maintien de l’activit conomique sur ce site. Alors que le groupe Nestl a dcid il y a quelques mois, dans le cadre dune restructuration de son sige franais, de se sparer du site de Noisiel, de lourdes inquitudes psent sur le devenir des salaris, ainsi que sur la prennit des activits conomiques sur ce site.
Pour Sylvie Fuchs, conseillre rgionale, les restructurations engages par Nestl se sont dj traduites par les dparts de nombreux salaris, et par la prcarisation de nombreux autres. Le groupe Nestl met des salaris au chmage et des familles dans la prcarit, alors mme qu’il a bn...
voir le document

Le Collectif 77 de soutien aux Mineurs et Jeunes Majeurs Etrangers appelle un rassemblement citoyen
vendredi 9h devant le conseil dpartemental

Depuis l’t 2017, le conseil dpartemental de Seine-et-Marne a pris la dcision de ne plus accompagner les mineurs isols trangers aprs leur majorit, en cessant de signer des contrats jeunes majeurs et en interrompant leur prise en charge, notamment en matire d’hbergement.
Depuis l’t 2017, le conseil dpartemental de Seine-et-Marne a pris la dcision de ne plus accompagner les mineurs isols trangers aprs leur majorit, en cessant de signer des contrats jeunes majeurs et en interrompant leur prise en charge, notamment en matire d’hbergement.

L...
Lire la suite - 15-06-2018

Depuis l’t 2017, le conseil dpartemental de Seine-et-Marne a pris la dcision de ne plus accompagner les mineurs isols trangers aprs leur majorit, en cessant de signer des contrats jeunes majeurs et en interrompant leur prise en charge, notamment en matire d’hbergement.

La situation s’est aggrave depuis le mois de mai dernier : de nombreux mineurs isols trangers pris en charge par l’aide sociale l’enfance se voient refuser leurs demandes de poursuite de scolarit. Concrtement, cela prend une forme diffrente selon l’orientation choisie par le jeune :
Un jeune de 16 ans scolaris au collge souhaite s’inscrire au lyce : sa demande est refuse par son tuteur lgal, le prsident du Dpartement.
Un jeune de 16 ans et un mois souhaite dmarrer une formation qualifiante : alors qu’il a t admis en centre d’apprentissage, qu’un employeur est prt l’embaucher, sa demande est refuse par son tuteur lgal, le prsident du Dpartement.

Cette pratique intervient peu de temps aprs le rejet par le conseil d’Etat, le 13 avril 2018, de l’appel formul par le dpartement de Seine-et-Marne de la dcision du 21 mars 2018 rendue par le tribunal de Melun qui enjoint le prsident du conseil dpartemental de poursuivre la prise en charge d’un jeune majeur injustement interrompue afin que ce dernier termine son cursus scolaire dj engag.

Cette situation est inhumaine et inadmissible. Il est important de rappeler ce que disposent la loi et les conventions internationales : notamment l’article 3-1 de la convention internationale des droits de l’enfant indique que dans toutes les dcisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou prives de protection sociale, des tribunaux, des autorits administratives ou des organes lgislatifs, l’intrt suprieur de l’enfant doit tre une considration primordiale .

Aujourd’hui, ce sont des dizaines de jeunes qui sont concerns par cette situation dans la grande majorit des collges et lyces de notre dpartement : certains frquentent ces tablissements depuis plusieurs annes et se sont parfaitement intgrs.

Qu’en est-il des efforts de ces jeunes pour intgrer un pays qui n’tait pas le leur ?

Qu’en est-il de l’investissement des membres des quipes ducatives des tablissements scolaires, des structures d’hbergement, de l’aide sociale l’enfance, des associations ?

Qu’en est-il des liens construits avec les camarades de classe, avec les compagnons de sport, avec les adultes rencontrs ?

Qu’en est-il de l’investissement financier qui a t fait pour les accompagner devenir de futurs citoyens ?

Si le conseil dpartemental ne revient pas au plus vite sur ses dcisions, de nombreux jeunes risquent de se retrouver dans une situation de dsespoir complet : plus de scolarit, pas de formation, pas d’emploi, plus d’hbergement. Quelles seront alors leurs solutions pour survivre ?

C’est pourquoi, nous, membres du Collectif 77 de soutien aux Mineurs et Jeunes Majeurs Etrangers serons prsents, vendredi 15 juin, devant l’htel du dpartement pour demander au prsident de :
ne plus empcher les jeunes de poursuivre leur scolarit au collge, au lyce ou en centre d’apprentissage en signant les documents ncessaires (formulaires d’inscription et contrats de travail),
reprendre la signature des contrats jeunes majeurs et cesser de mettre la rue des jeunes pris en charge par l’Aide Sociale l’Enfance le jour de leur 18e anniversaire.
voir le document

Mineurs non-accompagns Le Groupe de la Gauche Rpublicaine et Communiste interpelle le prsident du CD77
En cho la manifestation du collectif de soutien aux mineurs isols, qui se tenait devant le Conseil dpartemental, le groupe a demand que soit prsent trs vite un bilan dpartemental afin de connatre le nombre d’enfants et de jeunes concerns, les dmarches de reconstitution d’tat-civil, les dispositifs d’hbergement et de poursuite de scolarit. Interpell sur le refus du Dpartement, tuteur lgal, de signer des contrats d’apprentissage ou des inscriptions en lyce, l’excutif n’a pas apport de rponses prcises sur la question.
Nous sommes venus soutenir les jeunes trangers isols, victimes des choix honteux de la majorit du Conseil Dpartemental (hors la loi, car condamne par le tribunal administratif), le collectif 77 de soutien aux Mineurs et Jeunes Majeurs trangers et notre conseillre dpartementale communiste, Ma...
voir le document

Avec les retraits de Seine-et-Marne pour exiger des pensions de dingue.

L’union syndicale des retraits de la CGT77 a dpos ce matin des centaines de ptitions la permanence de la dpute de la circonscription lui demandant d’entendre et de soutenir leurs revendications.
Avec Sylvie Fuchs, conseillre rgionale, nous avons remis les exigences du PCF, avec entre autres la suppression de la CSG. Osera-t-elle aller dans le sens de la suppression de la pension de rversion lors du prochain projet de rforme des retraites? A regarder les rgressions qu’elle a dj vo...
voir le document

En soutien la marche citoyenne et solidaire pour les migrants initie par l’association de l’auberge des migrants de Calais.

Dimanche est une tape attendue, continuons de les soutenir, Maya et Franois et toutes les associations et citoyens qui les accompagnent.

voir le site de l’association


De Bray Melun en passant par Montereau, Varennes et Samoreau
Marche Citoyenne et Solidaire Nous marchons pour l’accueil des migrants, contre le dlit de solidarit , contre le blocage de la frontire franco-italienne et de la frontire franco-britannique.

LAISSEZ LES PASSER !

Nous demandons la libert de circulation et d’t...
voir le document

Conseil national des 2 et 3 juin 2018 - Proposition de base commune et commissions
Pour son congrs, le PCF met toutes les options sur la table.
La direction nationale a adopt, par 49 voix pour, 26 contre et 16 abstentions, son projet de texte d’orientation (de  base commune , selon la terminologie militante). Celui-ci a t vigoureusement discut. Sa version initiale a non seulement t largement amende, mais  ce ...
voir le document

Le projet de loi sur la rforme de la SNCF arrive en dbat au Snat.
le groupe Snateurs Communistes Rpublicains Citoyens et cologistes a reu les syndicats franais (CGT, SUD rail, CFDT et UNSA) mais aussi des reprsentants des syndicats d’autres pays europens (Allemagne, Espagne, Italie, Luxembourg, Grande-Bretagne...) autour de cette rforme.



A voir Nous demandons la suppression de cet article qui prpare la privatisation de la SNCF par Eliane Assassi

A voir Allez-vous enfin nous expliquer pourquoi vous transformez la SNCF en socit anonyme ? par Fabien Gay

A voir Non la filialisation de Gares et Connexions par Christine Prunaud

A voir La reprise de la dette annonce par le gouvernement, une obligation comptable lie la transformation en socit anonyme par Eliane Assassi

Tous nous ont alert sur les risques de l’ouverture la concurrence et de la privatisation du transport ferroviaire qui ont conduit dans chaque pays une dgradation du service rendu aux usagers, une dgradation des conditions de travail des cheminots, l’explosion des prix et la rdu...
Lire la suite - 29-05-2018

Tous nous ont alert sur les risques de l’ouverture la concurrence et de la privatisation du transport ferroviaire qui ont conduit dans chaque pays une dgradation du service rendu aux usagers, une dgradation des conditions de travail des cheminots, l’explosion des prix et la rduction des offres de transport.
Nous tions galement prsents au rassemblement des syndicats devant le Snat.

Nous soutenons les cheminots et nous nous opposerons cette rforme qui vise ouvrir la concurrence le transport ferroviaire et, termes, privatiser la SNCF, mais aussi l’ouverture la concurrence, au changement de statut de l’entreprise, de la fin du statut des cheminot...

Le dbat commencera 17h45 aprs le vote sur le projet de loi pour la programmation militaire de 2019 2025 et les questions d’actualit au gouvernement.

Notre prsidente du groupe, Eliane Assassi posera la Motion tendant poser la question pralable, puis Guillaume Gontard s’exprimera pour notre groupe dans le dbat gnral. Je serai 18h30 sur Public Snat pour dbattre de cette question.

Rforme de la SNCF : aprs la discussion gnrale, une question taraude : pourquoi, madame la Ministre, transformer trois Epic en SA? Personne ne le demande ! Quel est le vritable projet, si ce n’est la prparation d’une prochaine privatisation ? Nous avons tous en mmoire l’exemple d’Engie.

Rforme de la SNCF, pisode 2 :
Comme nous n’avions pas de rponse claire sur les raisons de la transformation des EPIC en SA, je repose la question. L’incessibilit prne par le Gouvernement, suite la mobilisation des cheminots, ne garanti pas que la privatisation n’aura pas lieu.
On se souvient de GDF, dont les titres taient incessibles ; on y a accol une autre entreprise prive, Suez. Aujourd’hui devenue Engie, l’tat ne possde plus que 24% du capital, les prix du gaz ont augment et les dividendes verses aux actionnaires aussi !

Rforme SNCF, pidode 3 : Tant que nous n’obtiendrons pas de rponse prcise sur les raisons relles du changement de statut des trois EPIC en SA, qui n’est ni une demande de l’UE, ni des usagers, ni des cheminots, nous poserons la question.
La seule personne pour, c’est encore Guillaume Ppy...
voir le document

quilibre dans le secteur agricole et alimentaire : droit de la concurrence
Agriculture et alimentation: "Il vous faudra un moment choisir entre la logique de Bruxelles et l’agriculture, entre Bruxelles et l’abandon des campagnes, entre Bruxelles et les enjeux sociaux, culturels et environnementaux." - Sebastien Jumel

Alors que l’Assemble dbat du proj...
voir le document

Banlieue : Macron mise sur la chance plutt que sur l’galit
Pendant plus d'1h30, le prsident Macron a parl de la banlieue sous un mot d’ordre une chance pour chacun . Mais la chance n’a rien y voir

A voir Intervention du snateur communiste Fabien Gay
L’galit rpublicaine, les services publics sont les oublis de son long monologue et de ses actes depuis un an. Cinq millions d’habitant.e .s, un jeune de moins de 25 ans sur cinq habite un des 1.500 quartiers particulirement dfavoriss cibls par la politique de la ville. Un.e habitan...
Lire la suite - 22-05-2018

L’galit rpublicaine, les services publics sont les oublis de son long monologue et de ses actes depuis un an. Cinq millions d’habitant.e .s, un jeune de moins de 25 ans sur cinq habite un des 1.500 quartiers particulirement dfavoriss cibls par la politique de la ville. Un.e habitant.e. sur deux vit sous le seuil de pauvret.

Le budget allou par l’tat ces quartiers est 30 % infrieur au reste de la France. Celui de la culture y est infrieur de 300%. Les transports y sont six fois plus compliqus qu’ailleurs ! Bref, tous les sas d’entre dans la Rpublique sont dfaillants. Symptme criant, le budget de la politique de la ville est pass de 10 milliards 400 millions en dix ans.

Depuis 9 mois, des centaines d’associations et de parlementaires, de maires de tout l’arc rpublicain ont travaill partir de l’appel de Grigny. Il en est rsult 19 programmes d’actions qui ont t prsents au Prsident par Jean-Louis Borloo, pour un budget de 48 milliards d’euros (ce qui reprsente 1/3 des subventions alloues au CICE).

Face cet immense travail de propositions, Macron a rat son grand oral, avec un ton de donneur de leons et beaucoup de mpris pour le travail des lus, des associations, des citoyen.ne.s, il s’est fait le porte-parole des clichs sur la banlieue.

Macron, le prsident autoritaire des riches, va continuer choyer la finance. Passant aux actes, il prend aux pauvres 5 euros sur les APL, ponctionne sur la CSG de nos ans et offre 5 milliards aux familles les plus riches. La Rpublique n’est pas au rendez-vous. Les moyens financiers, humains sont l’angle mort de son one man show. Alors que les fonctionnaires manifestent aujourd’hui contre la mise sac des services publics, leur rtrcissement territorial, il fait le choix du dni. Il renvoie la responsabilit aux collectivits locales alors qu’elles sont asphyxies par sa politique librale et austritaire.

Macron nous donne rendez-vous tous les deux mois. Nous y serons, pour y rappeler chaque fois l’exigence d’galit.

Mais, sans attendre, le samedi 26 mai, nous serons des mares populaires pour la justice sociale, l’galit, la solidarit. Le samedi 9 juin, nous serons au pique-nique populaire pour demander l’galit des territoires, place des Invalides Paris.
voir le document

Au lyce ADER Tournan, on rejette la rforme du Bac, le tri slectif de parcoursup et Macron
Avec Parcoursup (et la rforme du Bac...), ce que le gouvernement met en place, c’est la concurrence gnralise entre universits, en tre lyces, entre lves
Le tirage au sort utilis jusqu’ prsent sur la plate-forme APB pour l’accs aux filires universitaires dites en tension servait masquer le nombre insuffisant de places dans l’enseignement suprieur et la volont de gouvernements successifs de ...
voir le document

Gaza : La France doit agir pour protger le peuple palestinien (Pierre Laurent)
A l’appel du collectif national pour une paix juste et durable entre palestiniens et israliens Rassemblement le mercredi 16 mai 2018 17h30 place de la Rpublique 75011 Paris

A voir Patrick Le Hyaric : Isral fait de Gaza une prison ciel ouvert

A voir En commission des Affaires trangres, interpellation, de M. Edelstein, prsident de la Knesset par le dput communiste, Jean-Paul Lecoq

A la veille du 15 mai, jour de la commmoration de la Nakba et alors que plus de 35 000 palestinien-ne-s manifestent en diffrents points de Gaza dans le cadre des Marches pour le droit au retour et contre l’implantation de l’ambassade amricaine Jrusalem, l’arme isralienne est en t...
Lire la suite - 14-05-2018

A la veille du 15 mai, jour de la commmoration de la Nakba et alors que plus de 35 000 palestinien-ne-s manifestent en diffrents points de Gaza dans le cadre des Marches pour le droit au retour et contre l’implantation de l’ambassade amricaine Jrusalem, l’arme isralienne est en train de commettre un nouveau massacre.

A cette heure et pour ce seul 14 mai, il faut compter plus de 40 morts et 1300 blesss qui s’ajoutent aux 53 palestiniens assassins et aux 2 000 blesss par des tirs balles relles depuis le 30 mars, dbut des Marches.

Ds le premier jour, le PCF, inquiet de l’escalade, avait demand - sans rsultat - au prsident Macron d’intervenir et de passer de la parole aux actes.

C’est l’ensemble de la communaut internationale qui, en laissant agir le gouvernement isralien en toute impunit par son silence et son inaction, est complice de ce terrible massacre.

En prenant la dcision provocatrice et contraire au droit international de dplacer son ambassade Jrusalem, les tats-Unis portent une responsabilit particulire.
De nombreux observateurs trangers et des experts ont pu constater combien l’usage de la force contre les manifestants palestiniens pacifiques tait disproportionn. Les snipers de l’arme isralienne tirent avec l’ordre de tuer.

Au vu de ces nouveaux vnements pourtant prvisibles, le PCF ritre sa demande au gouvernement de sortir de son coupable silence et d’agir pour protger le peuple palestinien.

Il appelle l’ensemble des communistes se mobiliser et participer aux manifestations* qui s’organisent dans toute la France.

Pierre Laurent, secrtaire national du PCF
voir le document

Commmoration de l’abolition de l’esclavage : A quand les actes ?
Le 10 et le 23 mai, nous, commmorons l’abolition de la traite ngrire et de l’esclavage mais aussi la souffrance des esclaves, cet asservissement humain hideux reconnu,dsormais, crime contre l’humanit.
Emmanuel Macron, dans une dclaration, pour le 170me anniversaire de la 2me abolition de l’esclavage, a eu des morts forts: pour ne pas roder la force des mots, il faut leur donner l’paisseur des actes... je souhaite que l’Etat prenne enfin sa part pour inscrire pleinement ce...
Lire la suite - 10-05-2018

Emmanuel Macron, dans une dclaration, pour le 170me anniversaire de la 2me abolition de l’esclavage, a eu des morts forts: pour ne pas roder la force des mots, il faut leur donner l’paisseur des actes... je souhaite que l’Etat prenne enfin sa part pour inscrire pleinement cette mmoire dans notre rcit national

Au-del des effets de style, il y a les paroles et les actes:
L’annonce de la fondation de la mmoire de l’esclavage l’htel de la Marine Paris n’est en fait que la preuve que les engagements pris par son prdcesseur il y a 2 ans vont tre tenus. Nous n’attendions pas moinsd’un prsident qui veut donner de l’paisseur aux actes et inscrire la mmoire de l’esclavage dans notre rcit national.

Par contre Emmanuel Macron tait attendu sur le projet du 1er muse de l’esclavage sur le territoire mtropolitain, le conseil municipal de Paris s’tait prononc favorablement ce projet, sur proposition des lus communistes, le 27 septembre 2017, une dcision salue par les associations.

Le Parti Communiste Franais estime choquant que le prsident, pour refuser le projet de muse, oppose ce dernier au Mmorial Acte, en Guadeloupe, centre cariben d’expressions et de mmoire de la traite et de l’esclavage.

La traite europennea arrach l’Afrique 12 13 millions d’tres humains. La France porte la responsabilit de la dportation dֵ,2 millions de personnes dont 80% furent destins Saint-Domingue mais aussi la Martinique et la Guadeloupe.

Le travail de mmoire et d’ducation ne concerne pas que les dpartements et les territoires d’outre-mer, il ne concerne pas que les descendants d’esclaves, il concerne tous les franais. Il y a un dficit historique combler pour que la France regarde son pass colonial. IL y a 12000 muses en France mais toujours pas de Muse consacr la mmoire de l’esclavage, toujours pas de muse consacr aux luttes d’mancipation des esclaves, toujours pas de muse pour faire connatre les grandes figures abolitionnistes franaises comme Robespierre,Toussaint Louverture ouVictor Schoelcher.

Le devoir de mmoire, la reconnaissance des crimes coloniaux, la lutte contre le racisme sous toutes ses formes exige que ce muse voit le jour, Paris, avec le soutien de l’Etat. Ce serait comme le dit si bien Emmanuel Macron donner de l’paisseur ses actes.
voir le document



Entendez-vous les salaris, les fonctionnaires, les personnels hospitaliers, la jeunesse, les retraits.....?
Le 19 avril dans la rue pour nous faire entendre.
Notre dput communiste, Alain Brunel, fait la liste de toutes les luttes et mobilisations sociales contre Macron devant tout le Gouvernement.
"Messieurs les ministres, allez-vous vous enfermer seuls contre tous ?"

Dclaration adopte par le Conseil national des 30 et 31 mars 2018

Dans tout le pays se lve un vent de contestation contre la politique Macron.

Les patientes, les personnels de l'hpit...
Lire la suite - 19-04-2018

"Messieurs les ministres, allez-vous vous enfermer seuls contre tous ?"

Dclaration adopte par le Conseil national des 30 et 31 mars 2018

Dans tout le pays se lve un vent de contestation contre la politique Macron.

Les patientes, les personnels de l'hpital public, des EHPAD refusent les logiques comptables et veulent des soins de qualit ; les enseignantes et les parents d'lves sont vent debout contre les fermetures de classes ; les tudiantes manifestent pour une universit de lgalit et de la russite, les usageres et les cheminotes tiennent leur train et refusent la privatisation de la SNCF ; les locataires et leurs associations se mobilisent pour prserver le logement social, les usageres et les personnels se lvent pour des services publics de qualit et de proximit contre la braderie aux grands groupes du CAC 40 de leau, de lnergie, des aroports, de la Franaise des jeux Les femmes revendiquent des moyens financiers et humains pour conqurir lgalit sans tous les domaines. Les maires et les lues s'lvent contre les politiques d'austrit qui frappent les collectivits locales. Les retraites se sont mobilises le 15 mars pour faire valoir leur droit une vie dcente. La mobilisation du 22 mars, par son ampleur, sa diversit, nous a fait rentrer dans une nouvelle mobilisation sociale dans tout le pays.

Les communistes sont avec celles et ceux qui luttent. Elles et ils portent des propositions qui s'attaquent la finance en proposant notamment une ptition pour que largent des banques et de la BCE soit mis disposition des services publics. Ils travaillent les rendre publiques, comme ils l'ont fait lors d'une confrence de presse le 20 mars pour la SNCF. Par leurs initiatives, ils cherchent largir le mouvement afin douvrir un grand dbat national posant l'avenir des services publics comme une rponse moderne aux besoins des habitantes. C'est de notre Rpublique qu'il s'agit, de notre capacit collective permettre l'exercice rel des droits fondamentaux pour toutes et tous les citoyens, quels que soient leur lieu de rsidence et leur situation sociale.

Les communistes sont dtermines agir avec les habitantes, les organisations syndicales, les salaries, agents du service public, les forces politiques de gauche et cologistes et tous les lues attaches au dveloppement de leur territoire pour sopposer aux casses programmes, uvrer au dveloppement des services publics, construire des filires industrielles utiles pour le dveloppement de la France. Notre proximit est une force, nous la mettons au service des luttes.

Les communistes appellent faire du 19 avril une nouvelle grande journe de lutte et de mobilisation.

SNCF : la bataille du rail ne fait que commencer !

Les communistes soutiennent et seront aux cts des cheminotes lors des journes programmes, dont la premire aura lieu le mardi 3 avril. Ils seront prsentes dans les 280 comits locaux de sauvegarde dune gare, dune ligne.

La bataille de lopinion sera dcisive. Prs de 1 000 gares ont dj fait lobjet dau moins une distribution de tracts.

Nous appelons toutes les organisations du Parti programmer et poursuivre les distributions de tracts, organiser des dbats autour des propositions qui ont t prsentes par notre secrtaire national et les parlementaires communistes, participer toutes les initiatives publiques pour la SNCF.

Concernant les collectes de solidarit, nous demandons aux organisations du Parti de se rapprocher systmatiquement des responsables syndicaux cheminots de leur secteur pour voir concrtement les modalits suivre.

Le badge Mon train, jy tiens est devenu un outil la fois de popularisation de la lutte et de solidarit concrte. Vendons-le massivement.

Appelons les fdrations, en lien avec les conseillres et conseillers rgionaux communistes-Front de gauche, les Adecr interpeller les prsidences de Rgion. Soutenons nos lues, nos maires pour gagner la bataille de lopinion publique.



Tour de France des hpitaux et EHPAD

Dici juin, les parlementaires communistes auront visit de trs nombreux tablissements. Le 21 avril, la commission Sant-Protection sociale propose une journe de travail pour laborer un projet de financement de lhpital public. Le 5 juillet, une rencontre se tiendra lAssemble nationale avec les actrices et les acteurs de lhpital. Un grand mouvement doit se lever pour marquer, l'automne, de nouveaux choix budgtaires dans le cadre du PLFFS.

nergie / Alstom

Le secteur nergie se met en grve partir du 3 avril.

Dimanche 8 avril, nous lanons notre campagne contre la privatisation des barrages hydrauliques Sautet, dans lIsre et guzon dans l'Indre, et le 28 avril, nous serons dans les Pyrnes. Un cahier dacteur nergie est en prparation. La tourne des sites dAlstom par les parlementaires communistes se poursuit.

Les boueurs / les Ford / les Carrefour / les Air France...

Dans tout le pays, les communistes rencontrent et soutiennent les salaries et leurs luttes pour dfendre l'emploi, donc l'intrt collectif.

ducation nationale

?Dans les universits, le mouvement samplifie. Les organisations communistes aident lUEC, le MJCF qui jouent un rle essentiel dans le mouvement. Les parlementaires communistes sont sollicits dans plusieurs assembles gnrales de professeures, comme dtudiantes.

Conseils aux victimes, solidarits concrtes, mobilisations, les organisations du Parti ne cderont rien face aux attaques de groupuscules dextrme droite.

Une ptition est en prparation pour la libert dexpression, la libert dopinion face linterdiction de nombreux dbats dans les facults.

?Dans ce moment de lutte dans lducation nationale, le rseau cole organise le samedi 26 mai une journe de travail pour enrichir nos propositions et nourrir les dbats.

?Face la sgrgation dans les universits, nous appelons les organisations du Parti, en lien avec lUEC et le MJCF, les Adecr, agir pour la prparation des inscriptions post-bac avec des syndicalistes tudiantes. Nous nacceptons pas que des milliers de bachelieres se retrouvent sans affectation, ou dans une filire qu'ils nont pas choisie.

Culture

L'appel de Montreuil la tenue de nouveaux tats gnraux de la culture suscite une adhsion forte. Les communistes sont partie prenante des combats contre la casse du service public de la culture et la prcarisation des artistes et acteurs culturels.

Fonction publique

Personnels de maisons d'arrt, fonctionnaires territoriaux, fonctionnaires de justice Nous sommes de tous les rassemblements pour porter leurs revendications.

Dmocratie Changement de Constitution

Les organisations du Parti, en lien avec nos groupes parlementaires, l'Anecr, prolongent localement les propositions du colloque du 5 mars organis au Snat. Tout changement constitutionnel ne peut se faire sans dbat, sans information aux citoyennes.

Egalit femmes/hommes

Nous sommes de tous les mouvements et actions en faveur de l'galit entre les femmes et les hommes. Les mouvements qui se lvent en France et dans le monde contre toutes les violences faites aux femmes sont au cur de nos combats quotidiens pour l'mancipation. Notre engagement et nos propositions nourrissent ce mouvement pour dbarrasser notre socit de la domination sexiste.

Les territoires oublis : pour lgalit et la dignit

Nous soutenons les lues locaux/ales qui sinvestissent dans lappel de Grigny. Le samedi 9 juin, les fdrations des Hauts-de-France, leurs lues appellent marcher sur llyse pour quaucun territoire ne soit oubli de la Rpublique. Toutes les organisations du Parti travaillent crer les conditions de la participation la plus large possible cette marche.

Retraite des agriculteurs

La proposition de loi du groupe GDR linitiative dAndr Chassaigne et d'Huguette Bello pour revaloriser les retraites agricoles, vote lAssemble nationale, a t prsente au Snat le 7 mars par le groupe CRCE. Le gouvernement a organis un vote bloqu empchant le vote au Snat le 7 mars.

Faisons signer largement la ptition qui circule dans les fdrations rurales, sous format papier et sur le site change.org. Nous devons porter un maximum de signatures Matignon avant le 16 mai, date laquelle le groupe CRCE prsentera nouveau la proposition de loi au Snat.

Logement social : un droit pour tous

Les actions se multiplient contre la loi lan. Les maires communistes ont pris de nouveaux arrts anti expulsions.

Liberts syndicales

Le Syndicat des avocats de France a recens des centaines de syndicalistes menacs de licenciement pour faits syndicaux. Les communistes sont activement solidaires.

Loi asile Immigration

De nombreux militantes communistes sont des actrices, acteurs de solidarit envers les migrantes. De nombreuses dclarations montrent la colre vis--vis de la loi asile-immigration.

En collaboration avec des associations et des militants solidaires, le Parti communiste a travaill l'criture d'un manifeste pour une France hospitalire et fraternelle. Il sera prsent le 19 avril Paris et permettra d'ouvrir le dbat public sur la loi asile-immigration.
voir le document

Le service public de transports subit actuellement une attaque sans prcdent. Le choix des gouvernements successifs du tout TGV et la rduction des subventions de l’tat la SNCF ont mis celle-ci dans une situation intenable.
Macron veut faire payer cette politique incohrente aux cheminots, accuss de tous les maux, et aux usagers, auxquels il entend imposer un service public deux vitesses : le TGV pour les riches, des cars pour les pauvres. Quand aux petites lignes locales menaces, l’Etat pourrait dlgue...
Lire la suite - 16-04-2018

Macron veut faire payer cette politique incohrente aux cheminots, accuss de tous les maux, et aux usagers, auxquels il entend imposer un service public deux vitesses : le TGV pour les riches, des cars pour les pauvres. Quand aux petites lignes locales menaces, l’Etat pourrait dlguer aux Rgions le choix de les supprimer sous couvert d’conomies. A cela s’ajoute la privatisation du rseau, demande par les directives europennes, et dont on a dj vu les ravages en Angleterre, mais dont Macron au plan national, comme Pcresse sur le plan rgional, s’arrangent parfaitement!

Cette dernire, contrairement ses annonces, est bien engage dans une contre-rvolution des transports : elle sous-investit dlibrment dans les trains et les bus, acclre la destruction du fret ferroviaire au profit des camions, ouvre la concurrence les lignes de tram et de bus, et fait reposer toujours plus le financement des transports sur les usagers en haussant le prix du Navigo.

Ce service public de transports en commun et de fret est pourtant un bien prcieux pour rpondre aux besoins des usagers, et au droit la mobilit de toutes et tous. Mais aussi pour rpondre l’urgence cologique et climatique. Sa qualit est, en outre, troitement lie aux conditions de travail de ses agents, qui doivent tre dfendues.

Parce que nous tenons tous nos transports publics, parce que le dumping social et la rentabilit tout prix ne profitent pas aux usagers, parce que les services publics sont notre bien commun, nous soutenons les cheminots mobiliss.
voir le document

Sylvie Fuchs, conseillre rgionale PCF, est venue soutenir l’action organise par la CGT Cheminot et la CGT nergie pour la dfense de nos services publics laquelle s’est joint Sud Rail devant la prfecture et le dpartement Melun.
Face la campagne mdiatique de cette semaine de la part du 1er ministre, de Macron, le prsident des riches chez Pernault et de Castaner le secrtaire dtat, usant, tous, d’une dialectique mensongre, il est indispensable de se mobiliser pour rtablir des vrits.

Le gouvernement act...
Lire la suite - 13-04-2018

Face la campagne mdiatique de cette semaine de la part du 1er ministre, de Macron, le prsident des riches chez Pernault et de Castaner le secrtaire dtat, usant, tous, d’une dialectique mensongre, il est indispensable de se mobiliser pour rtablir des vrits.

Le gouvernement actuel reproche une mauvaise organisation et gestion de la SNCF. Mais quels taient ces dirigeants si incomptents? Ministre des Armes aujourd’hui, Florence Parly tait directrice gnrale charge de SNCF Voyageurs. Elle a oubli aussi ses dix-huit premiers mois la SNCF, entre novembre 2014 et avril 2016, en tant que directrice gnrale adjointe charge de la stratgie et des finances. Florence Parly a ainsi touch 52 569 euros mensuels entre janvier et juin 2017, un salaire en or que la ministre a mis du temps dclarer. a, c’tait pour la coteuse boutade. Par exemple, lorsque l’on entend nos joyeux drilles, pr-cits, utiliser l’exemple de trois oprateurs diffrents employs pour l’affichage d’informations dans une mme gare, c’est le fait de la direction, pas des cheminots.

La dette?

La dette est due essentiellement ltat. Ltat a voulu dvelopper le rseau TGV, c’est lui de payer ses investissements, pas la SNCF. D’autant qu’une part de ses dettes d’investissement sont pris sur le dos des cheminots travers le gel des salaires et la suppression de 19169 postes en 10 ans. Par ailleurs, les comptes des EPIC SNCF Rseau et SNCF Mobilits sont trs sains. Le poids des investissements (l’Etat) et les intrts de la dette plombent les rsultats.

La concurrence, bonne pour les usagers?

Elle est annonce comme un facteur essentiel pour baisser les tarifs. Nous l’avons tous constat, l’ouverture la concurrence de l’nergie n’a pas fait baisser les tarifs bien au contraire. Et pour le Fret, la concurrence a mis des millions de tonnes de marchandises sur les routes. Macron, chez Pernault(-Ricard) dit que le prix des billets augmentent. Le Pass Navigo des zones 15 est pass de 120 75.20. (au passage, merci les lus communistes la Rgion). L’exemple de l’Angleterre est difiant en la matire. En Allemagne, les cheminots faisaient grvent ces derniers jours pour dfendre leur service public. Il faut savoir qu’un oprateur priv sur une grande ligne de desserte a interrompu son offre durant 5 mois. Les oprateurs privs sont inefficients, coteux pour le bon plaisir des ultra-riches.

Le statut des cheminots?

Nos trois drilles affirment que le statut est conserv. Conserv pour qui? Ceux qui rentreront la SNCF? NON. Ceux qui seront repris par les oprateurs privs? NON. Au rythme de la suppression de postes la SNCF, le statut de cheminot est en voie de disparition. Leur statut coterait cher, la sous-traitance actuellement cote 10% plus cher la SNCF.

Le rseau sera maintenu?

Macron, toujours au JT de 13h, utilise l’exemple de la Poste pour nous dire que le service sera maintenu. Merci de nous avouer que les petites lignes et petites gares disparatront comme les bureaux de poste dans les petites villes et villages. Les collectivits trangles par la baisse et le gel des dotations ne s’occuperont plus des petites lignes. Le rseau participe de l’amnagement du territoire et n’a pas vocation tre rentable. L’essence du service public est le droit l’galit pour tous sur l’ensemble du territoire.

On ferme des bureaux de poste, on ferme des coles, on ferme des gares, les mdecins partent et des dserts se dveloppent au rythme du recul des services publics.

Le cheminot ne pense qu’ lui?

Le cheminot pense la socit, aux usagers et la qualit du service public. Ils veulent:
  • Dvelopper le rseau ferr, c’est bon pour le climat, pour le dveloppement durable, pour l’amnagement du territoire
  • Le droit au transport pour tous et la dmocratie. Ils veulent l’intgration des comits de ligne dans les instances dcisionnelles avec un droit de vto sur les schmas de dessertes du territoire et de propositions.
Tous ensemble contre Macron et sa clique de libraux et viva le CHE-minot pour dfendre notre bien commun ferr.
voir le document

MACRON MOBILISE LES MEDIA, MOBILISONS LES CITOYENS!
Mis en difficult dans l’opinion sur la rforme SNCF et sur l’autoritarisme de ses choix politiques, Emmanuel Macron tente, partir d’aujourd’hui sur TF1, une nouvelle offensive mdiatique pour regagner le terrain perdu. Mais, sur le fond, il ne change rien. Pour lui, il n’y a rien ngocier avec les syndicats, rien discuter avec les tudiants, rien amender au Parlement. Le pays ne supporte plus cette arrogance.
La pression populaire doit donc s’accentuer dans les jours et les semaines venir pour faire reculer le prsident de la Rpublique et son gouvernement. Aprs les ordonnances et les interventions policires, ils mobilisent les mdias. Mobilisons les citoyens! Cheminots, fonctionnaires, tudi...
Lire la suite - 11-04-2018

La pression populaire doit donc s’accentuer dans les jours et les semaines venir pour faire reculer le prsident de la Rpublique et son gouvernement. Aprs les ordonnances et les interventions policires, ils mobilisent les mdias. Mobilisons les citoyens! Cheminots, fonctionnaires, tudiants, retraits, agents des services publics, salaris du secteur priv les mobilisations sociales s’amplifient parce que le pays prend conscience que Macron, loin d’tre l’homme nouveau qu’il prtendait tre, agit en fait comme le reprsentant attitr des intrts de la finance. J’appelle, au nom du Parti communiste, dire non dans tout le pays cette politique injuste, amplifier le soutien aux cheminots, tendre l’entre dans l’action de maximum de salaris sur leurs revendications, russir la journe interprofessionnelle d’action syndicale du 19 avril, celle de la fonction publique du 22 mai, et prparer une grande mobilisation citoyenne le 1er mai. Le Parti communiste propose, comme il l’a fait devant les barrages du Sautet dans l’Isre et d’Eguzon dans l’Indre, autour de l’Hpital de Douai dans le Nord, de gnraliser les chanes humaines autour des gares, hpitaux, Postes, tribunaux... pour mettre symboliquement sous protection citoyenne les services publics autour du slogan: Mon service public, j’y tiens!!! Nous mettons le badge dit par le Parti communiste sur ce thme disposition de toutes et tous. Nous proposons galement d’amplifier la tenue, dans tout le pays, de runions publiques pour discuter des contre-propositions pour une autre logique de dveloppement des services publics, des salaires et de l’emploi. Dette SNCF, fret ferroviaire, avenir des petites lignes, financement des investissements ncessaires dans tous les services publics, avenir des communes tout doit tre sur la table. Concernant la perspective d’un temps fort national un week-end, nous partageons l’objectif d’additionner l’nergie des secteurs en lutte et celle de tous les citoyens prts les soutenir. Une telle initiative n’a de sens que si elle unit les forces syndicales, les forces citoyennes et les forces politiques qui soutiennent les luttes en cours. Le PCF est disponible pour continuer discuter des conditions runir pour une telle initiative. Nous soumettons ce dbat la proposition d’organiser, sur le mode de la consultation citoyenne contre la privatisation de la Poste il y a quelques annes, un immense rfrendum populaire sur la question de la SNCF 100% publique. Des millions de nos concitoyens pourraient y participer.
voir le document

Hubert Wulfranc - rforme ferroviaire
Pacte ferroviaire : "On dfait la Nation d’un bien qui appartient solidairement tous les franais pour en faire un anonyme sur le march concurrentiel du transport ferr en particulier et du transport des voyageurs en gnral."...
voir le document

Marianne Margat ragit aux propos indcents du Prsident du Conseil dpartemental de Seine-et-Marne
COMMUNIQU de Marianne Margat
Prsidente du Groupe de la Gauche Rpublicaine et Communiste au sein du Conseil dpartemental de Seine-et-Marne
faisant suite l’article publi dans le Figaro le 4 avril Faisons enfin usage du droit de rquisition , sign par le Prsident du Conseil dpartemental de Seine-et-Marne
Le Prsident du Conseil dpartemental de Seine et Marne : mouche du coche anti-grviste ! Il appelle la rquisition des cheminots grvistes de la SNCF ! Il participe comme tant d’autres au matraquage idologique actuel sans un mot sur les consquences de cette rforme sur la fermeture de lign...
voir le document

Rsolution du Conseil national du PCF du 31 mars sur les lections europennes de juin 2019
En Europe, l’humain d’abord, pas la finance !

Les lections europennes auront lieu le dimanche 26 mai 2019 en France. Les Franaises devront dcider qui seront les 79 eurodputes, en mtropole et outre-mer, qui les reprsenteront au Parlement europen. Ces lections se drouleront dans une Europe en crise conomique, sociale, cologique, politique et civilisationnelle. Le PCF s’engage offrir notre peuple le choix de l’humain d’abord, du progrs social et cologique, celui du changement en France et en Europe, au service des intrts populaires.
Depuis les premiers pas de la construction europenne jusqu’aujourd’hui, en passant par Maastricht, l’Acte unique ou le Non au rfrendum de 2005, les communistes se sont toujours opposes la mainmise des intrts du capital sur la construction europenne, rendue possible par les d...
Lire la suite - 31-03-2018

Depuis les premiers pas de la construction europenne jusqu’aujourd’hui, en passant par Maastricht, l’Acte unique ou le Non au rfrendum de 2005, les communistes se sont toujours opposes la mainmise des intrts du capital sur la construction europenne, rendue possible par les dirigeants politiques libraux. Nous alertions alors sur les risques de la crise conomique, sociale, cologique, politique et mme civilisationnelle vers laquelle cette conception nous menait.

Les gouvernements franais ont particip activement la rdaction des traits et en ont t des excutants zls. Aussi, avec les classes dirigeantes des autres pays, ils auront pass les dix dernires annes utiliser les outils communs europens, la faveur de la crise financire de 2008, pour acclrer la destruction de notre modle de socit, avec la casse de nos services publics, des codes du travail, ainsi que la privatisation et les libralisations des secteurs jusqu’ici protgs des lois du march dans l’intrt des populations, tout en protgeant les intrts des actionnaires, des banques et multinationales par l’injection massive de liquidits dans le systme bancaire, sans aucune condition sur l’emploi et l’cologie, la socialisation des dettes prives et la concurrence fiscale. Les ingalits ont explos, dans et entre les pays europens, pendant qu’une minorit s’est enrichie. Nos socits souffrent, sont affaiblies face la crise financire qui vient, et sont aujourd’hui incapables de relever les grands dfis du monde: dveloppement humain partag, transition cologique, paix et scurit collective, alors mme que la politique irresponsable de Donald Trump, la monte en puissance de rgimes autoritaires, la croissance des prils pour la paix du monde rendent plus ncessaire que jamais une Europe de la coopration.

Aujourd’hui, Emmanuel Macron dfend toujours cette mme orientation librale en France et participe largement pousser l’Union europenne vers plus d’intgration librale et militaire, sous couvert de modernit頻 et de refondation. Le budget de la France pour 2018 qui grve lourdement l’investissement dans les services publics et les collectivits locales, les lois travail 1 et 2, l’augmentation de la CSG, la casse des universits, la situation de l’hpital et des EHPAD, la nouvelle rforme des retraites, et la privatisation de la SNCF et des services publics, en sont les preuves.

Mais, il est devenu impossible d’obtenir le consentement des peuples pour les rformes nolibrales, tant le rejet de cette UE est massif et trs profond dans nos socits. C’est pourquoi, pour poursuive leur projet et leurs objectifs de remodelages sociaux, les classes dirigeantes en Europe ont clairement opt, aprs le dni des rfrendums de 2005, pour un tournant autoritaire, en s’appuyant sur les institutions les moins dmocratiques comme la Commission europenne, avec une mthode allant du contournement des parlements (comme avec le 49-3 et les ordonnances) et des souverainets populaires jusqu’au coup d’tat financier perptr contre la Grce, avec l’appui actif de la Banque centrale europenne et du FMI. La dmocratie, les liberts politiques, comme en Catalogne, et les droits humains ont recul toute vitesse.

Nous voici entres dans une re de rgression civilisationnelle o la guerre est l’horizon. La colre contre cette cogestion par le consensus libral provoque la sanction des pouvoirs tablis, mais au profit de l’extrme droite et des dmagogues des partis attrape-tout, dont les orientations xnophobes psent de plus en plus, jusqu’ la constitution de gouvernements droite-extrme droite, et une instrumentalisation nausabonde de la question migratoire. L’appauvrissement, la concurrence, la peur du dclassement et le sentiment d’impuissance produisent dgot et abstention, laissant la place aux solutions de repli national, de rejet xnophobe et autres phnomnes morbides. Le rapport des forces en Europe risque de se dgrader durablement pour la gauche et les progressistes. Le danger est grand d’avoir un Parlement europen domin par une droite radicalise, l’extrme droite et les populistes.

Les communistes ne seront pas les tmoins horrifis de l’acclration de l’intgration europenne nolibrale ou de la guerre des nationalismes. Nous refusons le pige idologique tendu par Emmanuel Macron d’une division entre pro et anti UE ce mme pige que nous avons su djouer en 2005 qui vacue la question du contenu des politiques menes, et de la responsabilit des gouvernements franais qui ont tous soutenu et promu ces politiques. Nous ne pensons pas non plus que l’alternative l’Union europenne librale rside dans une sortie de l’UE et de l’euro. Croire que cette option, dans un monde d’interdpendances, permettrait notre peuple de se dgager du capitalisme ou de la concurrence mondiale entre les travailleurseuses et les peuples est une illusion. Les suites du Brexit en sont une dramatique illustration. Il y a galement des dfis mondiaux, comme l’enjeu cologique, la lutte contre l’vasion fiscale, les gigantesques capitaux spculatifs mondiaux ou encore la domination du dollar, qui exigent une organisation l’chelle rgionale. D’ailleurs, les Franaises comme la plupart des peuples europens ne veulent plus de cette UE, mais ne veulent pas non plus en sortir.

C’est travers d’intenses luttes pour la reconqute de pouvoirs sur les orientations de l’Union europenne, et pour le respect des souverainets populaires et nationales que se situe la voie d’une refondation dmocratique de l’Europe. C’est bien du local au global qu’il faut dfendre les intrts populaires et ouvrir des brches dans l’difice nolibral. Les luttes en cours dans notre pays ont besoin d’un rassemblement social et politique uni face aux choix du Prsident, face la droite et l’extrme droite, tant en France qu’en Europe. Pour tre victorieuses, ces batailles doivent allier des propositions de rupture avec les choix europens actuels et des propositions de nouvelles constructions europennes.

L’lection d’eurodputes communistes est indispensable pour dfendre les intrts populaires et rassembler largement les forces progressistes en France et en Europe.

Dans ce contexte, le PCF entre en campagne ds aujourd’hui, autour de 3 objectifs: 1. Rompre avec l’UE librale et porter une vision alternative de la coopration entre les peuples: au service des intrts populaires et internationalistes. Qui dcide, qui dispose des outils communs et pour quels intrts? Voici la question que nous souhaitons porter dans le dbat public en France et en Europe. C’est une question de classe et de dmocratie majeure. Nous voulons l’Europe de l’humain d’abord, non de la finance. Nous voulons une France libre dans une Europe solidaire. Nous voulons donc une France et des dputes europennes franaises qui agissent de manire offensive, partir des luttes et avec toutes les forces progressistes, autour de 4 fils rouges et 14 priorits.

Quatre grands fils rouges

1. Contre l’Europe de la concurrence, de l’austrit et du chmage: nous voulons l’Europe de l’humain d’abord. Notre campagne portera avant tout sur la rponse aux besoins humains et cologiques.

2. Nous ne voulons plus l’Europe de la finance. L’argent doit tre mis au service d’objectifs sociaux et environnementaux.

3. Nous ne voulons plus de l’Europe des coups d’tat financiers. Nous voulons l’union des peuples et des nations libres, souverains et associs. Nous voulons que notre pays puisse ngocier librement les contours de sa participation l’UE, travers une construction gomtrie choisie et dans le respect de la souverainet populaire. Nous voulons une France libre dans une Europe solidaire.

4. Nous ne voulons pas d’une Europe dominatrice, militariste et forteresse. Nous voulons un modle de coopration rgionale qui change la mondialisation, au service de la paix, des changes justes, et capable de penser les mobilits humaines.

Quatorze engagements pour la campagne et les candidates communistes pour l’humain et la plante

Pour les services publics: moratoire sur les directives de libralisation, abrogation du trait budgtaire et plan d’investissement europen d’urgence pour les transports, la sant, le logement, l’cole, les changes universitaires type Erasmus, et la formation.

Pour une Europe des communs numriques, de la neutralit du Net, de la protection des donnes personnelles.

Pour en finir avec le dumping social: mise en place en France d’une clause de non rgression et harmonisation par le haut des revenus, droit du travail et des droits sociaux, partir de la mthode de l’europenne le/la plus favorise, salaire minimum europen.

Pour la conqute de nouveaux droits visant l’galit femmes/hommes dans tous les domaines, dfense du droit des femmes disposer de leur corps (IVG, contraception) et mesures de lutte contre les violences faites aux femmes.

Pour la dfense de l’environnement, plan d’investissement dans la transition nergtique et cologique.

Pour un dveloppement industriel quilibr, respectueux des territoires et des salaries, innovant au plan social et environnemental.

Pour une alimentation saine et une rforme de la PAC qui favorise l’agriculture paysanne.

Pour une Europe du partage des cultures et des langues, ouverte sur le monde: une Europe protectrice de la cration et des crateurs et cratrices, des droits d’auteure et de la diffusion des uvres, favorisant la diversit culturelle et le multilinguisme, protgeant l’exception culturelle contre la mainmise des GAFA, dveloppant l’inverse les programmes et les changes artistiques et culturels.

Cration d’un fonds europen de dveloppement social et cologique abond par la BCE, pour financer une vaste expansion, en coopration, de tous les services publics en Europe.

Justice fiscale: lutte contre l’vasion et l’optimisation fiscales, lutte contre les paradis fiscaux, taxe sur les transactions financires et les GAFA, harmonisation des taxes sur les bnfices des entreprises un haut niveau.

Remise plat du fonctionnement des institutions financires: mise sous contrle dmocratique et changement du rle et des missions de la BCE pour que le crdit bancaire aux entreprises appuie les investissements dveloppant l’emploi, en quantit et en qualit, et la formation et dissuade les oprations financires, la spculation et les dlocalisations.

Rvision des quilibres institutionnels: la primaut aux instances lues et respect des choix souverains des peuples, renforcement des pouvoirs du Parlement europen et des parlements nationaux, rvision de la procdure d’initiative citoyenne europenne.

Pour une politique hospitalire l’gard des migrantes en rupture avec l’Europe forteresse et contre la xnophobie, le racisme, l’antismitisme, l’islamophobie et les discriminations.

Pour des traits internationaux de matrise des changes commerciaux et des flux de capitaux subordonns au dveloppement commun de l’emploi, de la sant et de l’cologie, l’oppos des traits de libre change: refus de tout nouvel accord dgradant les conditions sociales et environnementales des pays europens.

Pour la paix: une France qui s’affranchisse de l’OTAN, refuse le projet de dfense europenne, et agisse pour une confrence de paix et de scurit collective en Europe, type Helsinki 2.

Nous mettons cette vision et ces priorits ds aujourd’hui au service des luttes et au pot commun des convergences possibles entre forces de gauche.

2. A partir de cette vision, travailler les convergences pour construire une liste porteuse de l’objectif L’humain d’abord, pas la finance et faire lire des dputes communistes et de gauche, capables de dfendre les intrts populaires et de porter une autre voix de la France que celle de Macron ou de la droite LR et de l’extrme droite. l’heure o Emmanuel Macron cherche faire de l’lection europenne un rfrendum pour ou contre l’Europe afin d’largir ses bases politiques, de remporter une victoire et de poursuivre la recomposition politique en France son avantage, le monde du travail, toutes celles et tous ceux qui luttent contre sa politique, la jeunesse qui vaut mieux que cela et les femmes qui sont en train de bouleverser profondment et durablement les rapports humains, doivent ensemble mettre un coup d’arrt au rouleau compresseur nolibral. l’heure o le Front national reste une force structurante du paysage franais, et o des convergences se cherchent avec la droite radicalise, nous ne pouvons acter l’parpillement des forces de gauche faon puzzle. Les forces progressistes peuvent porter un coup Macron et ouvrir un espoir pour l’avenir de notre pays et de l’Europe.

Le PCF lance un appel aux actrices et acteurs du mouvement social et citoyen, toutes les forces de gauche opposes la politique de Macron pour construire une plateforme commune et une liste qui incarnent le choix fondamental de l’humain face la finance, avec l’objectif de disputer la victoire aux tenants de l’Europe du capital et du repli nationaliste. Cette liste devrait viser une trs large ouverture aux acteurs du mouvement social et pourrait permettre une convergence des forces politiques progressistes, dans le respect des diffrences mais autour d’objectifs communs. En tout tat de cause, le PCF prendra ses responsabilits pour construire une liste de rassemblement.

3. Unir et renforcer les forces progressistes dans le Parlement europen autour d’axes politiques ouvrant des brches dans la construction librale de l’UE. Selon les premires projections, le rapport de force pourrait une nouvelle fois se dgrader en faveur de la droite radicalise, des populismes et de l’extrme droite. Dans le mme temps, la crise de la social-dmocratie et l’existence de forces en rupture avec la ligne librale et les grandes coalitions, l’mergence de partis progressistes nouveaux, peuvent, condition d’un travail politique de convergence de qualit l’image des efforts fournis dans le cadre du Forum europen de Marseille , faire passer une tape de dveloppement de notre groupe parlementaire, travaillant la cohrence politique et dfendant un fonctionnement confdral, comme c’est le cas aujourd’hui avec la GUE/NGL, ce qui permet la libert dans la solidarit. Dans cette optique, nous exprimons notre opposition ferme aux logiques de division. L’issue positive pour les peuples rside dans notre capacit dpasser ces dbats pour porter ensemble, dans un front commun europen et dans le Parlement, les intrts et les besoins populaires. La prsence d’eurodputes communistes franaises sera dcisive pour y parvenir.

Le CN se dote d’outils pour engager ds aujourd’hui la campagne.

Nous lanons ds aujourd’hui une campagne d’information et de dbats publics pour l’laboration de propositions concrtes partir de la vision et des priorits de campagne, et organiserons la diffusion de masse de notre appel dans les luttes et auprs des forces progressistes.

Nous lanons une ptition pour une autre utilisation de l’argent en Europe et donc de l’euro prsentant la proposition de fonds europens de dveloppement social et cologique.

Un bilan des dputes du Front de gauche sera dit sous forme de fascicule pour la Fte de l’Humanit. Nous demandons que soient organises dans les mdias les conditions d’un vritable dbat dmocratique pluraliste. Les dispositions qui figurent dans le projet de loi gouvernemental sont cet gard inacceptables.

Nous rendrons publique une lettre de rponse la proposition d’douard Philippe de participer au comit de surveillance transpartisan des consultations citoyennes sur l’Europe.

Nous constituons sans attendre une quipe nationale de campagne rassemblant l’quipe d’animation du chantier Europe et les secteurs du Parti concerns. Elle est charge de rdiger dans la semaine l’appel aux forces sociales et politiques, d’tablir un agenda de campagne, des matriels et initiatives publiques. Sous la responsabilit du CEN et en lien avec les fdrations, elle est charge de rassembler les propositions de candidatures ncessaires la construction de la liste large que nous visons. Au CN de juin, elle soumettra de premires propositions, avec comme objectif la finalisation de la liste l’automne.
voir le document

Mobilisations du 22 mars Paris: Rfrendum populaire pour le service public

Agents, usagers, retraits et cheminots ont converg en nombre, ce jeudi, Paris, place de la Bastille, pour les  salaires, l’emploi et le statut  des fonctionnaires, et pour dfendre un modle de socit.
Kvin n’est ni fonctionnaire, ni cheminot. L’tudiant l’universit Paris-IV est pourtant aux avant-postes du cortge des agents de la fonction publique d’tat, territoriale et hospitalire qui ont manifest, jeudi, l’appel de sept syndicats (CGT, FO, FSU, CFE-CGC, CFTC, Solid...
Lire la suite - 23-03-2018

Kvin n’est ni fonctionnaire, ni cheminot. L’tudiant l’universit Paris-IV est pourtant aux avant-postes du cortge des agents de la fonction publique d’tat, territoriale et hospitalire qui ont manifest, jeudi, l’appel de sept syndicats (CGT, FO, FSU, CFE-CGC, CFTC, Solidaires et FA-FP). Pour lui, pas de statut dfendre, de point d’indice dgeler, ni de plans de dparts volontaires combattre.  On n’est pas de la fonction publique, mais les services publics, nous en sommes les usagers. Et ce qu’on voit, c’est que les jeunes auront de plus en plus de mal accder l’ducation nationale, avec la mise en place de la slection l’entre des facs avec le nouveau systme d’inscription Parcoursup. 

 Cheminots, fonctionnaires, nos demandes ne sont pas diffrentes 

Lance dbut fvrier sur des mots d’ordre de dfense de la fonction publique, la manifestation d’hier s’est mue en rfrendum populaire en faveur des services publics dans son acception la plus large. Srement l’effet du cortge des cheminots, qui a converg avec celui des agents d’tat, territoriaux et hospitaliers en fin d’aprs-midi sur la place de la Bastille, Paris, malgr une nue nourrie de gaz lacrymogne. Mais pas que.  Cheminots, fonctionnaires, nos demandes ne sont pas diffrentes, analyse une agent syndique CGT du ministre du Travail qui garde l’anonymat pour viter toute rpression antisyndicale. Le projet de rforme de la fonction publique du gouvernement vise, comme pour les cheminots, affaiblir les protections des agents. Ils commencent par le statut pour pouvoir proposer des plans de dparts volontaires. Bientt, ils s’attaqueront nos retraites. Donc, aujourd’hui, je suis moi aussi cheminote. 

Le service public, c’est la seule garantie d’un accs galitaire au systme de sant, dfend Jean Vignes, secrtaire fdral SUD sant sociaux. On ne dfend pas travers la fonction publique un privilge des salaris mais une garantie pour la population d’un accs sans slection conomique, quel que soit l’endroit, partout et pour tous.  L’infirmier psychiatrique s’inquite de la prise de pouvoir du secteur priv lucratif sur le secteur public.  Dans certaines rgions, la gyncologie en secteur 1 n’existe plus. Il faut attendre cinq six mois pour prendre en charge certaines pathologies l’hpital, contre une quinzaine de jours dans le priv : ophtalmologie, pdopsychiatrie. Plus on perd de temps, plus a se dgrade et a devient difficile soigner. 

Le Syndicat des avocats de France ml aux manifestants

Derrire un calicot CFTC, Maritza Maurin a profit d’heures de dlgation syndicales pour manifester. Surveillante pnitentiaire l’tablissement pour mineurs (EPM) de Porcheville, elle n’a pas le droit de se mettre en grve sur son temps de travail.  C’tait important d’tre l aujourd’hui car l’annonce de la suppression de 120 000 emplois dans la fonction publique est inacceptable. Aprs quatorze ans, je gagne 1 700 euros net par mois et c’est compliqu quand on est mre de famille, seule, avec une fille de 18 ans en le-de-France. Aprs avoir privatis La Poste, le gouvernement s’attaque la SNCF et bientt toute la fonction publique. Dans la pnitentiaire, il y a de plus en plus de partenariat public-priv, a a des consquences sur la qualit de la nourriture donne aux dtenus, sur la malfaon dans l’immobilier qui entrane des soucis dans la dtention, mais aussi sur la dgradation de nos conditions de travail. 

Vers la fin du cortge, le syndicat des avocats de France s’est aussi ml aux manifestants.  Aux armes justiciables, joignez nos bataillons , entonnent les robes noires et jabots sur l’air de la Marseillaise. Parmi eux, la btonnire du Val-de-Marne, vent debout contre la rforme judiciaire et la djudiciarisation de ce  qui est considr comme de petits contentieux .  Nous participons au service public notre manire, explique matre Pascale Taelman, mme si nous sommes des libraux. Service de consultation, organisation du secteur assists, nous sommes un pilier de l’tat de droit et nous allons le quitter tranquillement si les justiciables ne peuvent plus accder la justice. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous participons la convergence des mcontentements. 

Tout ne s’arrte pas la mobilisation russie

Claire Vincent est venue en famille, avec son pre retrait. Eux aussi sont solidaires, bien qu’ils soient issus du priv.  Nous payons nos impts pour le service public, faut pas nous l’abmer , explique cette salarie de Groupama, dj chaude par les centres d’appels et autres services numriss et robotiss que promet le gouvernement. Cette syndique CGT veut des tres humains derrire les guichets et des institutions qui ne soient pas des  machines profit  mais qui  produisent un service parce qu’il y a un besoin .

Toutes les attentes, tous les espoirs et toutes les revendications exprimes par les 180 cortges ne s’arrtent pas la mobilisation, russie, de ce jeudi. Les salaris d’Air France entrent dans la danse ds ce vendredi. La grve en pointill des cheminots dbute le 3 avril pour trois mois. D’autres mouvements sociaux, comme celui des salaris de Carrefour, sont attendus. Les syndicats de la fonction publique se retrouvent, eux, le 27 mars, pour envisager la suite.  On fait tous face la mme logique de recul social. On a besoin de convergences face un gouvernement qui est sur des positions dures , affirme Baptiste Talbot, secrtaire gnral de la fdration CGT des services publics.  On partage des problmatiques communes, mais la manifestation des cheminots a cr un Larsen par rapport notre mot d’ordre , s’inquite cependant Franois Hommeril, le prsident de la CFE-CGC. Mais si tout le monde dcouvre  le vrai visage de Macron et de sa logique du tout pour les premiers de corde, il y a srement des convergences btir avec les autres secteurs attaqus , soutient Denis Turbet-Delof, dlgu gnral Solidaires fonction publique.
voir le document

Bussy-Saint-Georges : les sans-papiers de France Routage obtiennent gain de cause
Pour obtenir des papiers, les 37 travailleurs occupaient symboliquement les lieux depuis le 20 fvrier.
Les conditions de fin de conflit sont enfin runies sachant que pour France Routage, 36 dossiers ont t dposs en prfecture pour une rgularisation par le travail , indique la CGT dans un communiqu.

Selon nos informations, les documents (dclaration de concordance d’identit et d...
voir le document

Le service public ferroviaire, bien commun de la nation

Le PCF appelle soutenir et participer massivement la journe de mobilisation organise par les organisations syndicales le 22 mars Paris.

Prsent comme novateur, ce pacte ferroviaire reprend les recettes archaques des privatisations du rail ayant eu lieu dans d’autres pays europens, avec les rsultats dramatiques que l’on connat. Aussi bien pour les usagers, que pour les cheminots.
Le service public ferroviaire, bien commun de la nation, qui rpond des enjeux cologiques, de mobilit et d’amnagement du territoire extrmement importants, mrite mieux qu’une rforme la hussarde.

Transformation de la SNCF en Socit d’conomie mixte, fin du statut de c...
voir le document

Lors de la grande manifestation des cheminots du 22 mars Paris, Pierre Laurent, secrtaire national du PCF s’est exprim au micro de l’Humanit.fr pour dnoncer le dangers de la privatisation de nos services publics.
SNCF : Le PCF fait ses propositions de financement pour le service public ferroviaire...
voir le document

Dclaration unitaire : Dfendons tous les services publics ! Solidarit avec les cheminots et les cheminotes !
Alternative Libertaire; Europe cologie - les Verts; Ensemble; Gauche Dmocratique et sociale; Gnration.s; Groupe Parlementaire France Insoumise; Nouveau parti Anticapitaliste; Nouvelle Donne; Parti communiste Franais; Parti communiste ouvrier Franais; Parti de Gauche; Rpublique et socialisme

Ils nous veulent dsunis ? Nous rpondons que nous serons dans la rue le 22 mars pour dfendre l’accs au service public, commencer par le ferroviaire, les cheminot-e-s, mais aussi l’ensemble des fonctionnaires et l’intrt des usager-e-s.
Voil des annes que les gouvernements successifs ont fait le choix de la privatisation des transports contre le climat, l’galit et le social : sous-investissement dans le rail et investissement massif vers autoroutes et autocars, privatiss qui favorisent notamment l’explosion du trafic d...
Lire la suite - 19-03-2018

Voil des annes que les gouvernements successifs ont fait le choix de la privatisation des transports contre le climat, l’galit et le social : sous-investissement dans le rail et investissement massif vers autoroutes et autocars, privatiss qui favorisent notamment l’explosion du trafic de marchandises par poids lourds.

Depuis 1997 et la cration de RFF, la SNCF est toujours plus segmente, pour casser le corps social cheminot et poursuivre les privatisations prconises par les directives europennes. Aujourd’hui, Macron pousse au bout la logique de l’clatement de la SNCF. Partout en Europe, les recettes qu’il veut appliquer produisent la disparition de lignes, l’explosion des prix, la vtust des installations et des trains, la disparition du fret. C’est toute la population qui paie triplement l’addition : financirement, par l’ingalit territoriale induite, par sa sant altre et par la pollution gnre.

Aprs 20 ans d’une libralisation amplifie, l’empilement des directives europennes poussant dans ce sens, Macron propose d’achever le service public ferroviaire par ordonnances avec des consquences dramatiques pour les usagers et l’amnagement des territoires. Pour y arriver, Il accable les cheminot.tes, les faisant passer pour des privilgi.es qui, comme les retrait.es, les tudiant.es ou les chmeurs.ses, ruineraient la France. La ralit est tout autre : ils et elles se battent pour sauver l’emploi des gnrations qui viennent.

Le train n’est pas qu’un moyen de locomotion, c’est un service public, un outil essentiel la transition cologique et il est insupportable qu’il puisse s’arrter aux portes des grandes mtropoles. La bataille du service public ferroviaire est d’abord une bataille pour l’galit.

Face ce gouvernement, qui veut parachever la transformation d’un service public cens tre guid par l’intrt gnral en une entreprise du CAC 40, les cheminots et les cheminotes ne sont comptables de rien. Pas plus que les tudiant.es qui perdent une partie de leurs APL, les retrait.es qui voient la CSG augmenter, les personnels de soins, les enseignant.es, les chmeurs.ses ou l’ensemble des fonctionnaires. Pas plus que les migrant.es qui subissent une politique indigne.

Macron et Philippe veulent en faire des bouc-missaires ? Nous affirmons collectivement qu’ils et elles sont les victimes des politiques librales menes depuis tant d’annes, qui expliquent la monte de l’extrme-droite partout en Europe.

Ils nous veulent dsunis ? Nous rpondons que nous serons dans la rue le 22 mars pour dfendre l’accs au service public, commencer par le ferroviaire, les cheminot-e-s, mais aussi l’ensemble des fonctionnaires et l’intrt des usager-e-s.
voir le document

LE 15 MARS, LA MOBILISATION COMMENCE !
Sur la CSG, comme sur le reste... (APL SNCF CODE DU TRAVAIL PARCOURSUP TAXE D’HABITATION) Macron nous ment !

Reconnatre le rle des retraits dans la socit franaise

Une retraite vraiment humaine offerte toutes et tous suppose que l’on change les bases de notre socit ; qu’on cesse de voir dans les individus de simples facteurs de production, jetables ds qu’ils ne sont plus en activit, et qu’on fasse du dveloppement personnel tous les ges de la vie, le sens mme de l’organisation sociale.
Il est temps de reconnatre la place et le rle des retrait.e.s dans la socit actuelle !

Et pourtant, d’autres choix sont possibles ! Il faut :
  • Revaloriser les salaires et les pensions
  • Supprimer la TVA sur les produits de premire ncessit
  • ...
voir le document

CDG EXPRESS POUR LES RICHES GALRE POUR LES AUTRES
Le gouvernement ne cesse d’afficher une volont de mettre en avant la rponse aux besoins de transport quotidien mais fait l’inverse en imposant le CDG Express (liaison ferroviaire directe entre la gare de Paris Est et l’aroport Charles de Gaulle Roissy), projet aussi inutile que...
voir le document

A l’Assemble, les communistes se posent en dfenseurs de lois du quotidien
Au menu de leur premire niche parlementaire, sept textes
  • pour lutter contre les ingalits salariales,
  • donner davantage de droits aux aidants,
  • permettre la gratuit des transports scolaires,
  • lutter contre les marchands de sommeil,
  • crer une liste franaise de paradis fiscaux,
  • revaloriser les petites retraites agricoles,
  • exiger une COP de la finance
On veut toucher au quotidien, on veut obtenir des amliorations, on ne veut pas attendre le grand soir ou le grand matin, avait ajout ce chef de file des communistes.

Dans un contexte d’attaques frontales et massives contre les fonctionnaires, cheminots ou retraits, cette journe...
Lire la suite - 09-03-2018

On veut toucher au quotidien, on veut obtenir des amliorations, on ne veut pas attendre le grand soir ou le grand matin, avait ajout ce chef de file des communistes.

Dans un contexte d’attaques frontales et massives contre les fonctionnaires, cheminots ou retraits, cette journe tait aussi une occasion de pouvoir dire que des propositions existent pour celles et ceux que nous appelons les courageux l’inverse des +fainants+ nomms par Emmanuel Macron, pour l’une des porte-parole, Elsa Faucillon.

S’ils ont bnfici du soutien socialiste et Insoumis et t prsents pour certains comme allant dans le bon sens par le gouvernement et des lus de la majorit, leurs textes, repousss en commission, ont connu le mme sort dans l’hmicycle.

- ’Baisers de la mort’ -

Premire retoque par la majorit, sans dbat sur les amendements: la proposition porte par Marie-George Buffet et Huguette Bello, emblmatique en ce 8 mars sur les ingalits salariales. Le gouvernement a dit ne pas partager le chemin propos, notamment pas le pari du renchrissement du cot du travail pour les temps partiels.

La gauche a dnonc une obstruction de la majorit, LR regrettant de n’avoir pu dbattre en hommage toutes les femmes malgr un dsaccord de fond.

Sur les aidants, la ministre de la Sant Agns Buzyn, prnant une stratgie globale, a promis des mesures lgislatives dans les prochains mois. Premire victoire, selon les communistes.

L’un de leurs porte-parole, Pierre Dharrville, avait appel ne pas faire de cette journe une journe du ddain, de la procrastination. A l’unisson de la gauche, les LR ont dplor tout au long des dbats l’attitude globale du gouvernement envers les propositions de l’opposition, estimant qu’aucune politique ne ressort grandie d’une absence de dbat.

Aprs le renvoi en commission du texte sur les paradis fiscaux, un enterrement pour Fabien Roussel, alors que le gouvernement avait dit tre en accord avec ses objectifs, Andr Chassaigne a aussi voqu les baisers de la mort du 8 mars.

Vous vous opposez tout ds lors que le bb n’est pas n dans vos rangs!, a aussi lanc Jean-Paul Lecoq aprs le nime renvoi du jour sur le texte sur les marchands de sommeil.

Les communistes avaient jou des rseaux sociaux pour mieux rpercuter leurs messages, avec un Facebook live ds mercredi. Un usage cependant moins massif que pour l’Insoumis D(ay) de fvrier et ses cinq propositions, rejetes, sur le burn-out, la fin de vie ou les contrles d’identit.

Mais l’hmicycle tait quasi vide, mme pour parler droits des femmes, ont dplor les communistes, photos l’appui sur Twitter. Andr Chassaigne a oppos les actes de foi mercredi devant les camras durant les questions au gouvernement l’absentisme jeudi, particulirement important de la majorit.

Jean-Luc Mlenchon a, lui, accus le prsident de l’Assemble d’tre le premier faire de la propagande antiparlementaire, en n’tant pas prsent alors que Franois de Rugy a fait un cheval de bataille de la lutte contre l’absentisme. Le locataire du perchoir avait une srie d’engagements, a soulign son entourage.
voir le document

Une victoire citoyenne contre Europacity !
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annul ce mardi 6 mars l’arrt prfectoral qui prvoyait la cration de la ZAC du Triangle de Gonesse, o devait tre implant le projet Europacity.
Les lu.e.s Front de Gauche de la Rgion Ile-de- France se flicitent de cette dcision, qui doit mettre un terme ce projet.

Pour Jean-Michel Ruiz, conseiller rgional, cette dcision est une grande satisfaction pour les nombreux citoyens et citoyennes qui se mobilisent depuis des a...
voir le document

Dcidment, ni l’enseignement, ni la russite scolaire ne sont au rendez-vous du progrs social.
Devant l’inspection acadmique Melun auprs des enseignants du collge Politzer de Dammarie pour dfendre la russite de leur 3 prpa pro et devant la prfecture pour soutenir les parents d’lves, les enseignants et les lus, souvent de petites communes pour s’opposer au projet de fe...
voir le document

Plan Hpital : le pire est craindre
Devant la colre qui monte dans les Hpitaux et les EHPAD, le ras-le-bol grandissant que nos parlementaires recueillent dans leur Tour de France dmarr ce 12 fvrier, douard Philippe a d annoncer le lancement prochain d’une nouvelle rforme "globale, cohrente, mthodique" de l’ensemble du systme de sant.
On verra ce que l’on verra. Mais, cette fois-ci, ce sera, parat-il, la bonne, le temps des rafistolages est rvolu. Il faut mettre de l’ordre pour l’quipe Macron.

Quand on connat le got de ce gouvernement pour l’austrit, la pense de Mme Buzyn sur les 30% de soins h...
Lire la suite - 14-02-2018

On verra ce que l’on verra. Mais, cette fois-ci, ce sera, parat-il, la bonne, le temps des rafistolages est rvolu. Il faut mettre de l’ordre pour l’quipe Macron.

Quand on connat le got de ce gouvernement pour l’austrit, la pense de Mme Buzyn sur les 30% de soins hospitaliers qui ne seraient pas pertinents, les 4 milliards d’euros en moins en 2018 sur le budget de la sant, dont au moins 1,6 pour l’Hpital le pire est craindre quand on nous parle d’un vaste plan de transformation de l’offre de soins et qu’il ne s’agit pas de dpenser plus mais mieux. Un plan qui risque d’tre aussi funeste que celui de la rforme de l’action publique, CAP 2022 annonce en septembre dernier.

L’enveloppe annonce de 100 millions d’euros par an en plus de l’ONDAM, l’objectif national des dpenses de l’assurance maladie va grossir les entreprises du numrique. C’est une insulte aux personnels de sant maltraits par un manque criant de personnels et de moyens. La rforme du financement l’activit (T2A) est un leurre, l’arbre cachant la fort: une offre de soins publique peau de chagrin! Plus grave encore, le tout ambulatoire est raffirm alors que chacun voit bien s’tendre, en zone rurale comme urbaine, la dsertification mdicale. La seule remise en cause du Numrus clausus ne saurait suffire rpondre aux maux crs, car il faut plus de dix ans pour former un gnraliste et quinze pour un spcialiste. Et que dire de l’tat de nos universits slectives et sans moyens suffisants pour accueillir plus d’tudiants mdicaux ou paramdicaux.

Lors de leur tats gnraux du progrs social, le 3 fvrier dernier, les communistes ont invit largement faire tat des 1700 luttes, selon la CGT, qui poussent le Premier ministre sortir du bois. Ils ont dcid de tout faire pour aider cette convergence des luttes, mais aussi donner les bonnes rponses la crise que rencontrent personnels et malades. Il y a urgence changer de logiciel, reprendre l’argent qui depuis des dcennies passe de la Scu dans les poches du Patronat, la financiarisation de la sant et de la protection sociale.

Il est possible et urgent de restaurer des budgets de fonctionnement des hpitaux publics, d’effacer la dette inique, de mettre en place un vaste plan d’embauche d’emplois stables et forms, d’engager de vritables ngociations avec les formations syndicales sur l’organisation et les conditions de travail.
voir le document

Appel des tats gnraux du progrs social
Aprs les tats gnraux du 3 fvrier, poursuivons nos combats pour le progrs social
Les tats gnraux du progrs social organiss le 3 fvrier par le Parti communiste franais ont constitu un rendez-vous national important dans la riposte la politique d'Emmanuel Macron, un lieu de convergence de militant.e.s politiques, syndicaux et associatifs, de citoyen.ne.s engags dans des...
Lire la suite - 05-02-2018

Les tats gnraux du progrs social organiss le 3 fvrier par le Parti communiste franais ont constitu un rendez-vous national important dans la riposte la politique d'Emmanuel Macron, un lieu de convergence de militant.e.s politiques, syndicaux et associatifs, de citoyen.ne.s engags dans des luttes et des projets qui portent l'ambition d'un nouveau progrs social pour la France. Plus de 1000 personnes ont particip ce rendez-vous.

Leur message doit tre entendu par le Prsident de la Rpublique et le gouvernement :

La politique du pouvoir aggrave les ingalits et conduit fracturer notre socit en deux : une socit d'inscurit sociale, toujours plus prcaire, pour des millions de nos concitoyen.ne.s et une socit d'aisance et de bien vivre pour une minorit aise, pour les plus riches et les dtenteurs de capitaux. Cette politique, non seulement met mal les grandes conqutes sociales et s'oppose aux valeurs de la Rpublique, mais empche galement un avenir de progrs pour tou.te.s.

A l'oppos de la vision prsidentielle d'une start-up nation ingalitaire, un nouveau progrs social pour la France est possible. Nous voulons une politique d'galit et de solidarit, commencer par l'galit femmes-hommes dans tous les domaines. Une politique qui vise l'mancipation au travail, la scurisation de l'emploi et de la formation, une nouvelle industrialisation, le dveloppement des services publics et de la protection sociale, le droit au logement pour toutes et tous et la promotion des communs. Une politique qui garantit les droits fondamentaux de chacun.e. Une politique qui prend soin de nos ans et qui offre un avenir la jeunesse.

Nous appelons nos concitoyen.ne.s, les forces de gauche, politiques, syndicales, associatives agir ensemble et amplifier ce message dans les mois qui viennent, en dveloppant dans tout le pays des fronts de luttes et de progrs pour la France :

pour une scurisation de l'emploi et de la formation qui donne un cot d'arrt aux suppressions de milliers d'emplois dans le pays et oppose la prcarit, la souffrance au travail, au contrle accru des chmeurs, au manque de formation, le droit un travail mancip, une rmunration la hauteur de sa qualification, une protection sociale pour tous les travailleurs.euses. Amplifions la mobilisation pour lgalit professionnelle. Participons aux mobilisations en cours notamment celle des salaris de Carrefour du 5 au 10 fvrier.

pour les droits des femmes, lheure est donner un prolongement au mouvement de libration de la parole des femmes pour mettre fin aux violences fates aux femmes dans les foyers, les lieux de travail et lespace public, pour le partage des pouvoirs, pour lducation lgalit de la crche luniversit, pour lgalit professionnelle, la revalorisation des mtiers dit fminiss et le droit disposer de son corps.

pour un accueil digne des migrants l'oppos du projet asile-immigration du gouvernement qui sera une des lois les plus rpressives que le pays ait connu. Avec les associations, nous demandons laccueil inconditionnel, louverture de nouvelles places dhbergement pour le garantir, le droit au travail pour tous les migrant.e.s, labrogation du dlit de solidarit.

pour une nouvelle industrialisation de la France pour rpondre aux besoins du pays, aux exigences sociales et cologiques. Mobilisons-nous pour stopper la vente de fleurons de notre industrie comme Alstom et pour dvelopper une stratgie industrielle avec les travailleurs.euses et les habitant.e.s des territoires concerns. Il ny aura pas de grandes rponses aux dfis du sicle sans reconqute industrielle et relocalisation des productions. pour un service public et une protection sociale du XXIe sicle : pour une politique de sant publique qui donne les moyens aux personnels de l'hpital public et des ehpad de remplir leurs missions, pour le droit la retraite et pour le 100 % scurit sociale l'oppos des attaques actuelles contre son financement. Participons aux mobilisations des prochaines semaines, aux cts des retraits et des personnels des ehpad le 15 mars, soutenons le tour de France des parlementaires communistes qui vont la rencontre des soignant.e.s et le 23 juin prochain soyons au rendez-vous Paris pour la dfense des hpitaux de proximit ; pour une cole et un enseignement suprieur de l'galit, dmocratise, pour le partage des savoirs et le dveloppement de la recherche l'oppos du dispositif Parcours sup et de la rforme du lyce. Participons la prochaine journe d'action intersyndicale du 6 fvrier. Mobilisons-nous galement le 8 fvrier avec les cheminots pour un service public ferroviaire de qualit et avec les travailleurs.euses de tous les secteurs qui ont rejoint cette date de mobilisation.

pour le droit au logement pour tous et toutes, le logement comme un bien public cogr avec les habitant.e.s au plus prs des territoires, grce un service public national du logement, l'oppos de la politique actuelle de baisse de l'APL et de casse du logement social. Participons la journe de mobilisation du 24 mars lappel de la CNL.

pour la dfense de nos communes et de nos dpartements et un plan d'urgence pour les territoires les plus fragiles de nos villes et de nos campagnes : participons la journe de mobilisation du 7 fvrier contre la disparition des dpartements ; soyons nombreux le 18 mars prochain pour dfendre la commune, maillon essentiel de la vie dmocratique ; poursuivons la mobilisation engage avec les tats gnraux de la politique de la ville initie par Grigny ; et encourageons la "marche vers l'Elyse" samedi 9 juin prochain, initie par les lu.e.s communistes des Hauts de France pour porter les cahiers des colres et des espoirs de toute une rgion et dire "arrtez l'austrit et les vieilles recettes librales, nous voulons du neuf !", prendre le pouvoir sur la finance et mettre l'humain au coeur de tous les choix.

Toutes ces mobilisations portent en elles un avenir de progrs pour notre pays. De nouvelles victoires sont possibles en les amplifiant.

Toutes portent en commun une nouvelle utilisation de l'argent, le recul du cot du capital, des dividendes verss aux actionnaires et des intrts pays aux banques, pour rorienter le crdit vers la rponse aux besoins sociaux et cologiques. Toutes portent en commun la ncessit de nouveaux droits pour les salari.e.s : le refus de la toute-puissance patronale et la ncessit d'un travail mancip, la reconnaissance de l'expertise des travailleurs.euses, de leur qualification, de leur droit peser sur les choix des entreprises jusqu'aux choix stratgiques. Toutes portent en commun la ncessit dun changement des institutions europennes et mondiales pour les rorienter au service de lintrt gnral et de la protection de la plante.

Chacune et chacun d'entre-nous peut agir pour faire grandir cette alternative.

Ensemble, construisons un nouveau progrs social pour la France !
voir le document

Discours de clture de Pierre Laurent
Il me revient de conclure ces tats gnraux du progrs social.

La journe a t riche, trs utile, et elle nous ouvre tous de nouvelles perspectives. Ctait son but.

Ces tats gnraux du progrs social sont une tape, une dmarche, une mthode que nous allons p...
Lire la suite - 04-02-2018

Il me revient de conclure ces tats gnraux du progrs social.

La journe a t riche, trs utile, et elle nous ouvre tous de nouvelles perspectives. Ctait son but.

Ces tats gnraux du progrs social sont une tape, une dmarche, une mthode que nous allons poursuivre et amliorer tous ensemble en avanant.

Je tiens avant de poursuivre remercier, en votre nom tous, les municipalits et les militants qui ont accueilli ce matin les ateliers Ivry, Malakoff, Saint-Denis, Paris et, videmment pour cet aprs-midi, Montreuil et son Maire Patrice Bessac.

Ces tats gnraux reposent sur une conviction qui a t exprime par vous toutes, par vous tous, au cours de la journe, une conviction forte : vivre dignement au 21 sicle, c'est possible !

Et le monde du profit dans lequel nous vivons nous en empche et cest insupportable !

Quand on aligne la situation inhumaine dans les Ephad, lasphyxie de lhpital public, le cri dalarme des gardiens de prison ou celui de la Procureure du Tribunal de Bobigny, le sort rserv aux migrants, les constats accablants de la fondation Abb Pierre sur les millions de mal logs, le scandale Lactalis, les meutes dans les magasins pour acheter du Nutella ou des couches prix casss et tant dautres scandales, on se dit que notre socit va dans le mur, que le capitalisme tue lhumain et que nous avons raison de clamer avec force lhumain dabord !

Oui, la page de ce systme doit se tourner et nos luttes portent lexigence de cette nouvelle humanit.

Vous lavez dit tout au long de la journe, nous ne sortirons pas de la crise dans laquelle nous enfonce chaque jour un peu plus les politiques daustrit et les logiques de rentabilit, en allant toujours plus loin dans cette direction. La modernit de Macron est une supercherie. Et les Franais la paieront cher si nous le laissons faire.

Oui, contre la finance, les cots exorbitants du capital, le gaspillage et la confiscation des richesses, du travail, des ressources de la plante par une petite minorit de privilgis, nous faisons le choix du progrs humain, de la modernit, du partage, du service public, de la coopration , de la mise en commun !

Oui, nous pensons que servir le progrs humain prpare mieux lavenir que de se plier aux vises gostes des premiers de corde et des actionnaires du CAC 40 dont on attendra toujours en vain le ruissellement !

Parce quau pays du capitalisme, cest bien connu, il pleut toujours o cest mouill, largent va largent.

Cest d'une autre logique dont nous avons besoin.

Vous lavez dmontr tout au long de cette journe. Et nous sommes prts affronter, arguments et chiffres en main, qui le voudra bien dans nimporte quelle mission tlvise, car il ny a pas dun ct ceux qui ont la main sur le cur et, de lautre, les ralistes qui nous ramneraient la raison.

Il y a ceux qui, en soignant lhumain, prpare lavenir commun, et ceux qui, en le pitinant, nous conduise dans un monde de violences de plus en plus dur vivre.

Cette journe nest donc pas un rappel de principes gnraux, aussi justes soient-ils !

Cest une tape, je lai dit une mthode pour construire nos luttes dans la dure et pour gagner.

Nous voulons un calendrier dactions, une dmarche dans la dure pour faire entrer dans la vie des changements palpables, et lambition concrte dun nouveau progrs social.

Pour gagner, il faut des ides, comme celles que nous avons changes, des ides pour dmonter le dogmatisme libral, des ides nouvelles pour produire, vivre, cooprer autrement.

Pour gagner, il faut de la tnacit, car les luttes que nous menons seront gagnes dans la dure.

Pour gagner, il faut conqurir de nouveaux pouvoirs, de l'entreprise au plus haut sommet de ltat.

Et pour gagner, il faut de lunit, donc notre dmarche sera de toujours rassembler, sans exclusive, sans polmique inutile, dans le respect de tous.

Nous avons permis pour cela une multitude dactrices et acteurs de luttes de se retrouver, de mettre en commun leurs propositions et expriences, pour mieux converger dans laction.

Je vous appelle amplifier cette dmarche dans tout le pays, en popularisant ds demain lappel des tats gnraux qui vient dtre lu.

Quelle batailles voulons-nous mener ? Que voulons-nous gagner ?

La bataille de l'hpital public, d'abord, qui doit d'urgence tre plac en dehors de toute politique daustrit !

On est en train de prparer de vritables zones blanches sanitaires, aggravant encore l'ingalit d'accs aux soins.

La T2A et la logique de concentrations font des ravages.

Des mobilisations sont en cours dans tout le pays. Plus de mille mdecins ont sign un appel contre les ravages des orientations en cours.

Ce que veut la population, c'est lgalit daccs une mdecine de qualit, pas un tout ambulatoire , appliqu aveuglment, qui fermera 7 lits sur 10 dici 2020 !

Ce que veut la population, ce ne sont pas des mgastructures hospitalires mais des hpitaux publics, alliant performance dans la qualit des soins et proximit, travaillant en concertation avec les services spcialiss, de recherche et denseignement, dans un parcours de soins intgrant une offre publique ambulatoire de centres de sant, des quipes en nombre suffisant et bien formes, investies dans la prise en charge partage.

La modernit, c'est le service public hospitalier, pas la mainmise des groupes privs sur la sant.

Nous allons donner toute l'ampleur ncessaire au Tour de France initi par les parlementaires communistes Pierre Dharrville, Laurence Cohen, Dominique Watrin, pour aller la rencontre des personnels, des patients, des mdecins.

Et je serai leurs cts le 12 fvrier prochain Lyon !

La bataille pour la dignit humaine dans les Ephad et le dveloppement d'un vrai service public de la prise en charge de la perte d'autonomie sera au cur de ce Tour de France.

La mobilisation tenue cette semaine l'appel de toutes les organisations syndicales et des directions d'tablissements a dit combien la situation est aujourd'hui indigne pour les salaris comme les personnes prise en charge. Militants et lus communistes y taient prsents en nombre.

Les personnels des EHPAD (publics et privs) sont confronts une dgradation continue de leurs conditions de travail.

La prise en charge de la perte d'autonomie a t abandonne par ltat et livre diverses entits prives qui touchent des fonds publics et ralisent des profits colossaux. Ainsi, l'entreprise Korian, qui gre plus de 710 tablissements, a ralis en 2016 un chiffre d'affaires de 3 Milliards d'euros et des bnfices de 265 millions !

Le profit ou la dignit humaine, il va falloir choisir !

Il faut d'urgence dans ce secteur le retour d'une logique de service public. C'est notre objectif dans la dure. Le priv ne peut pas s'enrichir sur le dos de nos ans, de leurs familles et des personnels.

Ici, Montreuil, vous avez avanc au contraire la proposition de la cration d'emplois statutaires sur la base d'un(e) soignant(e) par personne ge, paramdicaux, aides-soignants, mdecins, conformment aux objectifs du plan Solidarit grand ge de 2006, quand la ministre parle, elle, de dbloquer 50 millions supplmentaires, soit 1 aide-soignante pour 7 EPHAD.

Avec nos lus, nos militants et nos parlementaires, nous poursuivrons laction en ce sens.

Faire des profits, de la naissance avec l'affaire Lactalis, jusqu' la fin de vie, avec les EHPAD, voil la modernit la sauce Macron dont notre socit ne veut plus.

Concernant Lactalis, nous allons nous investir avec Sbastien Jumel dans la commission d'enqute parlementaire et nous sommes attentifs la dclaration que viennent de publier en commun six organisations de la CGT et l'Indecosa CGT qui a dcid de se porter partie civile. Nous irons au bout de cette affaire pour faire la clart sur les responsabilits du PDG, Emmanuel Besnier, une des plus grandes fortunes franaises, et des choix d'austrit des gouvernements successifs.

ne doit plus continuer comme avant.

La sant nest pas une marchandise.

Elle est notre bien commun toutes et tous !

Le partage des savoirs, c'est un autre bien commun construire.

La bataille qui est engage contre la rforme du bac et l'instauration d'une slection officialise l'entre de l'Universit, nous la mnerons sans relche jusqu' la rentre universitaire prochaine.

Le gouvernement prend les tudiants en tenaille de manire trs hypocrite. D'un ct, un budget qui ne donne pas aux universits le moyen d'accueillir une population tudiante en augmentation.

De l'autre, Parcoursup qui n'aide en rien l'orientation, mais offre le moyen de slectionner les tudiants.

Et, cerise sur le gteau, la loi est applique par dcret avant d'avoir t vote !

Notre groupe au Snat a dpos un recours en rfr au Conseil dtat, cosign par l'Unef et le Snesup.

Au lendemain des mobilisations des 1er et 6 fvrier, nous combattrons cette loi les 7 et 8 fvrier au Snat.

Pierre Ouzoulias, snateur des Hauts-de-Seine, aprs Elsa Faucillon l'Assemble, portera notre voix pour dfendre le droit aux tudes suprieures pour tous.

Je rappelle que, dj, le groupe CRCE est le seul, au Snat avoir vot contre le budget de lenseignement suprieur parce quil refusait aux universits les budgets leur permettant de faire face cet afflux de candidatures.

Ce combat nous le poursuivrons sans relche, y compris cet t et la rentre universitaire pour aider inscrire tous les recals du systme.

La bataille, il va falloir la mener pour l'avenir de tous les services publics. L'attaque frontale engage par le gouvernement pour ouvrir le permis de licencier dans la fonction publique, pour prcariser l'emploi et gnraliser le recours aux contractuels ouvre la porte des privatisations en rafale dans toutes les missions de services publics.

Il manque des emplois partout, dans les hpitaux, dans l'ducation nationale et les universits, dans la justice, dans les prisons, dans la police de proximit, dans les collectivits territoriales

Et que dit le gouvernement aux fonctionnaires : prenez la porte ! Par ici la sortie !

C'est scandaleux, c'est irresponsable. Une grande bataille s'engage. Nous demanderons rencontrer dans les jours venir tous les syndicats pour mener cette bataille leurs cts.

Nous poursuivrons, pour les mmes raisons, la bataille du rail, celle des transports du quotidien, du maillage urbain et rural, le plus fin aux plus grandes infrastructures, ncessaires un droit la mobilit gale pour tous sur tout le territoire.

La mobilisation pour la ralisation pleine et entire du rseau gagn de haute lutte du Grand Paris Express, vient nouveau de payer avec l'engagement du gouvernement d'aller au bout de ce projet en mettant plus d'argent et d'emplois pour tenir les dlais.

C'est une belle victoire aprs les tergiversations de ces derniers mois.

Cette bataille reste gagner pour le ferroviaire et les transports du quotidien l'chelle nationale, pour stopper la poursuite du saccage de la SNCF et obtenir les moyens ncessaires pour l'avenir du rail et du fret, indispensables au droit la mobilit et la lutte contre le rchauffement climatique.

Comme nous lavions annonc, la loi de 2014 qui a clat la SNCF en 3 entits ne sert qu une chose : privatiser le transport ferroviaire, quitte socialiser les pertes, reporter le service public sur des rgions incapables d'investir seules au niveau ncessaire, privatiser ce qui peut rapporter et notamment certaines liaisons TGV.

Cela se traduit par des transferts sur les bus, par une rgularit en berne, par des pannes lies au manque de maintenance et d'investissements, par le choix douvrir aux privs dans certaines rgions, par des fermetures de ligne, la suppression de points de vente car les rgions nauront pas les moyens de financer leur maintien.

Dans les rgions, ils veulent passer dun service public national dcentralis des missions de services publics rgionalises, ouvertes des boites prives par appels doffres.

Et quand Macron veut bien voquer la dette, c'est pour un chantage insupportable en mettant dans la balance le statut des cheminots et leur rgime de protection sociale et de retraite, alors que, comme cela est dmontr, ces lments nont rien voir avec les difficults structurelles du ferroviaire dans notre pays.

Alors, le 8 fvrier, jeudi prochain, nous serons avec les cheminots dans la rue, pour poursuivre avec eux cette nouvelle bataille du rail !

La modernit qui est la ntre, c'est la modernit sociale et cologique, celle qui n'oblige pas faire 100 km pour se soigner ou pour accoucher, celle qui n'interdit pas luniversit aux enfants des couches populaires, qui n'impose pas de long trajets domicile-travail en voiture au mpris de lenvironnement.

Et est-ce votre modernit, Monsieur Macron, celle qui continue maintenir dans le mal-logement de 12 15 millions de nos concitoyens ?

Nous avons combattu la baisse de l'APL et la dstabilisation des organismes HLM !

Mais surtout nous voulons agir au jour le jour pour amplifier des politiques publiques d'habitat pour tous, avec des parcours rsidentiels diversifis, accessibles tous , dans une ville plus humaine, et des territoires ruraux revitaliss.

Entre la spculation foncire et immobilire et le logement pour tous, l encore, il va falloir choisir !

La loi que prpare le gouvernement, pleine de dangers, doit donner lieu une grand mobilisation citoyenne, laquelle nous entendons pleinement participer avec nos lus et parlementaires en pointe sur le sujet, Stphane Peu, Ccile Cukierman, Ian Brossat.

Nous prparons galement un projet de loi pour mettre un terme aux pratiques illgales et purement spculatives de la plate-forme Airbnb, championne de l'vitement fiscal !

Je dposerai ce projet au Snat dans quelques semaines. Nous empcherons Airbnb et d'autres vads fiscaux de continuer dormir tranquille nos frais sur les pentes du rocher de Gibraltar !

La socit franaise, l'image du monde capitaliste mondialis, crve des ingalits qu'elle continue de creuser au profit des riches et de la finance.

Non content d'tre le prsident des riches, Emmanuel Macron se voit en grand monarque de la Rpublique.

Le rgime dont il rve est celui de l'absolutisme prsidentiel : plus d'ordonnances et moins de pouvoir lgislatif au Parlement, plus de concentration des pouvoirs et moins de dcentralisation et de pouvoir d'initiative des collectivits locales, plus de pouvoirs au prfet et de moins en moins d'lus, de moins en moins de communes, moins de parlementaires lus du peuple.

Les territoires doivent se lever en masse pour dire non ces ingalits croissantes, non ce massacre dmocratique, non la rduction envisage du nombre des parlementaires qui conduirait n'avoir plus qu'un dput pour 200.000 habitants - un rve pour les dputs En marche qui ne savent mme pas ce que veut dire permanence lectorale en circonscription -, non la disparition des dpartements de la petite couronne parisienne et celle du pouvoir des communes dans tout le pays.

Oui, aujourdhui, Montreuil, nous affirmons l'obligation du dveloppement des territoires dans lgalit.

Avec les lus engags dans l'appel de Grigny, nous continuerons les luttes pour que les quartiers populaires retrouvent vritablement le droit l'galit pour tous leurs habitants.

Nous mnerons la bataille pour inventer des mtropoles populaires et non des mtropoles de la sgrgation, comme cela s'est discut il y a 8 jours dans les Rencontres Niemeyer tenues l'initiative de notre Parti avec une grande diversit dacteurs de la ville, plus de 400 participants.

Nous serons Place de la Rpublique le 18 mars pour fter symboliquement la commune, l'appel de 22 maires communistes et Front de gauche autour d'un grand pique-nique citoyen.

Nous tiendrons le 7 mars au Snat, l'initiative d'Elianne Assassi et d'Andr Chassaigne, un Colloque pour lancer la bataille citoyenne sur la rvision constitutionnelle.

Le progrs social, le droit l'galit pour toutes et tous, c'est l'humanit laquelle nous aspirons.

Pour les femmes qui se lvent en masse dans le monde contre les violences, les agressions, les meurtres.

Pour les migrants, dont Florent Guegen nous a rappels avec force le droit la dignit et notre devoir d'accueil et d'asile pour ne pas laisser faire de notre plante, de notre continent europen, de notre pays, des terres sans humanit, sans richesse partage.

Si nous croyons au progrs social pour toutes et tous, c'est aussi parce que nous menons le combat pour le respect du travail, que nous en connaissons la valeur, que nous luttons contre la confiscation de son sens au profit des seuls intrts financiers.

Faire le choix du progrs social suppose de sattaquer l'exclusivit du pouvoir patronal dans les entreprises, mme les plus grandes, les plus puissantes !

Nous n'en avons pas fini avec la bataille contre les ordonnances Macron. a ne fait que commencer.

On connat la rengaine, vieille de plusieurs dcennies, qui consiste dcrter que pour pouvoir embaucher, les employeurs doivent tre assurs de pouvoir licencier .

Ds la promulgation des ordonnances, le Figaro, toujours bien inform, ne sy tait pas tromp : les filiales franaises de groupes internationaux auront plus de marges de manuvre pour recourir des plans sociaux .

Et le gouvernement de complter le dispositif avec les ruptures conventionnelles collectives .

Les grands groupes nont pas tard senfoncer dans la brche.

Nous allons mener la bataille en demandant des comptes ceux qui n'en rendent jamais. Ceux qui ont des dettes envers la socit ne sont pas ceux qu'on croit. Carrefour annonce la suppression de 2 400 emplois, majoritairement des femmes, qui se retrouvent ainsi brutalement remercies aprs avoir servi Carrefour plusieurs annes ou dcennies durant.

Aujourd'hui, vous avez dcid de demander aux actionnaires de Carrefour quand comptent-ils rembourser les 134 millions de CICE touchs en 2016 au nom du soutien l'emploi.

Vous avez raison et, la banalisation du licenciement, il faut maintenant opposer une autre logique.

Nous reprenons, ici Montreuil, lappel lanc par une grande diversit de militants syndicaux, associatifs, politiques et intellectuels pour une vritable scurisation de lemploi et de la formation qui dessine, comme la rappel rcemment Andr Chassaigne dans une proposition de loi dpose lAssemble, un nouveau droit la formation et des mobilits matrises, entre des priodes demploi et des priodes de formation, avec un revenu scuris plutt que de minces allocations chmage et une vraie rduction du temps de travail.

Cette loi, qu'il faut partout mettre en dbat, qui comporte une nouvelle dfinition de l'entreprise, permettrait de remettre au cur du dbat le travail non pas comme un cot, une variable dajustement, mais bien comme un moyen dpanouissement et de progrs de toute la socit.

Le cas dAlstom est lui aussi symbolique.

Nous raffirmons ici Montreuil que si une coopration troite entre grands industriels de l'nergie et du ferroviaire europen peut tre utile pour rpondre aux besoins de dveloppement des services publics en Europe, ce serait une folie que d'aller brader les atouts d'Alstom dans une fusion-absorption par Siemens guide par les seuls intrts financiers des actionnaires.

Cest pourquoi nous estimons que ltat devait exercer son option dachat sur les titres dtenus dans Alstom par Bouygues, suspendre lopration annonce et ouvrir un large dbat dmocratique sur les conditions dune alliance effective entre gaux, avec lide dun contrle public de dimension europenne sur la nouvelle entit qui serait cre.

Dbut octobre, les dputs et snateurs communistes, Fabien Roussel et Fabien Gay, ont demand une commission denqute parlementaire sur le dossier Alstom-Siemens.

Sur injonction des actionnaires, le gouvernement a dcid de ne rien faire.

Allons-nous continuer longtemps comme cela, priver la socit des dbats qui concernent son avenir ?

La vision et laction pour le progrs de la socit lient de manire inextricable les grands dossiers qui touchent lavenir de lHumanit : le social, les nouvelles formes du travail, la scurit, lcologie. Nous avons le devoir de percer par notre action les murs du silence.

C'est par l que commence la bataille pour arracher les nouveaux pouvoirs dont les salaris, les citoyens, les lus doivent disposer dans l'intrt de tous.

Je suis loin d'avoir voqu toutes les batailles ici mentionnes tout au long de la journe.

Et notamment celles majeures des retraites, de la formation professionnelle et de l'indemnisation chmage qui s'annoncent. Nous construisons tous ces rendez-vous avec le mme esprit offensif.

Nous serons de la manifestation sur les retraites le 15 mars prochain, notamment, pour dnoncer l'inique ponction de la CSG.

Je veux conclure en ouvrant quelques perspectives la poursuite de nos combats.

D'abord, nous allons les amplifier partout sur le terrain. Sans cet ancrage de terrain, sans la bataille d'explication, de dmonstration, sans la construction de propositions alternatives, sans la passion du rassemblement, rien de solide ne se construira.

La convergence doit, elle aussi, progresser travers la conscience commune des intrts partags par tous les acteurs, toutes les actrices de ces luttes.

Nous voyons bien que le progrs social se dcline toutes les chelles, de la plus locale, dpartementale, rgionale, nationale, la plus vaste, europenne ou mondiale.

De nombreux rendez-vous sont fixs. De plus en plus, et c'est tant mieux.

Les 7 et 8 mars prochains, au Snat, le 7 l'Assemble nationale, le 8 les parlementaires communistes porteront dans leurs niches parlementaires sept projets de loi ou rsolutions.

Faisons de ces deux journes, des moments de popularisation, de mobilisation de visibilit nationale autour de notre travail de propositions.

Ces jours l, nos propositions porteront sur la lutte contre les marchands de sommeil, sur la gratuit des transports scolaires, sur la reconnaissance sociale de droits nouveaux pour les aidants familiaux, sur les retraites agricoles.

Deux d'entre-elles mettront nouveau en lumire la lutte contre l'vasion fiscale, au Snat pour porter la demande d'une COP fiscale mondiale, l'Assemble pour demander la cration d'une liste franaise des paradis fiscaux.

Et, enfin, le 8 mars, Marie-George Buffet portera un projet de loi sur l'galit salariale femmes-hommes visant lutter contre la prcarit des femmes au travail. Nous pouvons saisir l'occasion pour en faire une journe de lutte concrte pour lgalit !

Nous mettrons la disposition de tous d'autres rendez-vous de travail et d'action, utiles au dveloppement des luttes sur tous les fronts. Investir tous les terrains, c'est aussi une condition pour que nos luttes soient victorieuses.

Je vous invite aux 3mes tats gnraux du numrique les 9 et 10 mars, aux Assises communistes pour lcologie des 4 et 5 mai, la Convention nationale pour l'art , la culture et l'ducation populaire le 29 septembre.

Et je vous demande, enfin, de prendre bonne date de l'initiative qui se construit en ce moment dans les Hauts-de-France et qui pourrait bien donner des ides beaucoup d'autres.

Le 9 juin, les parlementaires, lus et responsables communistes de cette grande rgion populaire appellent marcher vers l'lyse pour porter les colres et les espoirs de toute une rgion, pour dire arrtez l'austrit et les vieilles recettes librales. Nous voulons du neuf .

A en croire les mdias, Macron a le vent en poupe.

Voil un menu de travail qui pourrait dmentir les pronostics officiels.

Saisissez-vous de chaque combat en cours, de chaque rendez-vous, de chaque date, et appel en main, allez la rencontre dun maximum de nos concitoyens, dun maximum dassociations, de syndicalistes.

Crons une dynamique qui nous permettra, en investissant rsolument la socit, darracher des victoires qui seront autant de jalons pour crer des majorits dides et d'actions, et demain une nouvelle majorit politique.

Ce que nous allons mettre en uvre concrtement, c'est un immense front des luttes !

N'ayons pas peur de notre propre ambition : nous voulons gagner !

Et nous sommes capables de reconstruire les chemins de victoires ! Pour le progrs social de tous !

Merci encore toutes et tous.

Bon retour et au travail !
voir le document

Participez aux tats gnraux du progrs social le 3 fvrier
A partir des contributions individuelles ou collectives, des centaines d’initiatives qui se tiennent partout en France sur nos quatre chantiers (Travail&Emploi, Industrie, Services publics et Protection sociale, Logement), les tats gnraux seront une premire tape nationale pour opposer la ...
voir le document

Pierre Dharrville, PCF/GRD soutient la proposition de loi dfendue par Franois Ruffin, sur le syndrome d’puisement psychologique (burn out) li au travail pour protger "des salaris trop souvent presss et pressurs, embarqus dans la lessiveuse de la concurrence, de la guerre conomique, du dividende deux chiffres, ou passs au compresseur des logiques d’austrit.
La proposition de loi de Franois Ruffin du groupe FI pour la reconnaissance des troubles psychiques lis au travail a t rejet par En Marche en fin de matine devant une assemble quasi vide de dputs de droite toute confondue....
voir le document

Le Prsident Macron n’est pas que le prsident des riches, il est d’abord un prsident de droite.
...
voir le document

Les personnels des EHPAD se sont mis en grve mardi, pour rclamer plus de moyens et demander l’abrogation d’une rforme conteste.
Ehpad: la France n’assume pas sa "mission de solidarit" selon les dputs communistes.

voir la question au gouvernement par Alain Bruneel, Dput PCF/GDR
Les dputs communistes ont estim mardi que la France n’assumait pas sa "mission de solidarit" l’gard des plus anciens, jugeant les mesures annonces pour les Ehpad, les tablissements pour personnes ges, dont les personnels sont en grve, "insuffisantes".

"Nous sommes aujour...
voir le document

Pour notre avenir et notre sant, prservons l’environnement
PCF/Front de Gauche - Villeparisis
Nous tions entre 120 et 150 manifestants mobiliss contre l’extension des dchets dangereux sur Villeparisis dont le maire et son quipe majoritaire a vot pour au conseil municipal.

Un grand merci Marianne Margat conseillre dpartementale venue nous soutenir dans notre bataille ainsi qu’aux associations ADCV, Amis de la rose et les citoyens de Villeparisis.

Nous ne lcherons rien et ensemble restons mobiliss pour l’avenir des Villeparisiens....
voir le document

Voeux de Pierre Laurent Secrtaire national du PCF 15 janvier

Seul le prononc fait foi

Mesdames et Messieurs,
Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,
Chers amis, Chers camarades,

Je veux d’abord prsenter chacune et chacun d’entre vous mes meilleurs vux de bonheur, de russite et d’panouissement personnel pour vous, pour vos proches, pour toutes celles et ceux que vous reprsentez ici.

Je ne veux pas seulement vous prsenter mes vux de bonheur, je voudrais qu’ensemble ce soir nous clamions haut et fort l’actualit du droit au bonheur pour tous.

Le rapport sur les ingalits mondiales, publi en dcembre, confirme l’envole spectaculaire et continue ...
Lire la suite - 15-01-2018

Je ne veux pas seulement vous prsenter mes vux de bonheur, je voudrais qu’ensemble ce soir nous clamions haut et fort l’actualit du droit au bonheur pour tous.

Le rapport sur les ingalits mondiales, publi en dcembre, confirme l’envole spectaculaire et continue des carts de richesses au profit de 1% de la population mondiale.

Nous n’acceptons pas ce monde.

Oui, nous formons le vu, et c’est le sens mme de notre combat, du droit au progrs pour chaque tre humain, le droit de vivre dignement en choisissant sa vie, le droit au progrs social, cologique, fministe pour toutes et tous, dans notre pays, la France, comme comme sur toute la plante, le droit d’avancer, tous et chacun, dans la solidarit.

Oui, je sais, les temps politiques sont mauvais. Ils ne nous disent pas .

Mais je crois que l’poque, elle, nous appelle cela.

Pourquoi en effet devrions-nous rserver nos projets de vie individuels les belles utopies qui forment nos vux en ce mois de janvier ?

Au nom de quelle thorie, de quel raisonnement, de quel empchement, de quelle raison d’tat?

Pourquoi donc nos rves et nos utopies du quotidien ne formeraient-elles pas le grand projet commun d’un droit au progrs pour chaque tre humain?

Nous vivons l’poque o les rvolutions techniques, scientifiques, dmographiques, numriques offrent des possibilits ingales d’panouissement de toutes les capacits humaines: vivre dignement de son travail, se loger dcemment, vivre en bonne sant, faire des projets d’avenir, en dcider librement, se former, se cultiver, changer de mtier, d’activit, crer, participer la vie de la cit

Devenir matre de ses choix, tre en capacit de dcider, rinventer la politique.

En tous domaines, nous sommes l’heure des choix pour l’humanit.

Et le choc des visions est partout.

J’entends la parole libre des femmes contre les violences sexistes qu’on veut aussitt touffer.

J’entends la colre du monde face la btise raciste et criminelle de Donald Trump.

J’entends l’arrogance du PDG de Lactalis, 8me fortune franaise, 116me fortune mondiale, justement le fameux 1%, qui il faudrait dj tout pardonner parce qu’il daigne sortir de son silence.

J’entends l’inhumanit de Grard Collomb contre les migrants et le manque de considration des associations qui les prennent en charge.

Et je me dis: non, le monde n’appartient pas ceux qui en dtiennent aujourd’hui les cls.

Un nouveau monde frappe la porte, une nouvelle poque est possible, qu’il s’agit d’crire ensemble.

*

Nous voulons la russite solidaire, pour chacun, pour notre pays, pas la soumission aux premiers de corde.

La modernit d’Emmanuel Macron, c’est la version colorise des vieux scnarios d’exploitation au service de la finance. Et se verra, de plus en plus.

N’est-ce pas, Madame Muriel Pnicaud?

A qui ferez-vous croire encore longtemps que la rupture conventionnelle collective, cette mthode de licenciement de masse introduite au dtour d’un article des ordonnances Macron contre l’avis de tous les syndicats, c’est, je vous cite, la meilleure manire d’viter le traumatisme du licenciement?

L’avenir du travail, l’or que nous avons chacun entre les mains, vaut bien mieux que ces vieilles sornettes.

Voil pourquoi, nous communistes, avons dcid d’entamer l’anne 2018 avec la tenue le 3 fvrier prochain Montreuil d’Etats Gnraux du progrs social, auxquels j’ai le plaisir de tous vous convier.

La grande bataille pour le progrs humain contre la soumission la finance sera notre fil conducteur de l’anne.

D’autres rendez-vous suivront tout au long de 2018 pour construire ce grand combat du progrs humain: les Rencontres Niemeyer, ici mme le 26 janvier, pour un droit la ville taille humaineet dmocratique ; les 3 Etats Gnraux du numrique les 9 et 10 mars; nos assises pour l’cologie les 4 et 5 mai; une Convention nationale pour l’art, la culture et l’ducation populaire les 28 et 29 septembre.

Oui, cinquante ans aprs 1968, nous proposons de reprendre le chemin de nouvelles audaces sociales et dmocratiques contre tous les prsupposs idologiques qui prtendent s’y opposer.

Et dix mois aprs l’lection d’Emmanuel Macron, dans laquelle, c’est vrai, il a en partie russi le hold-up sur l’aspiration de notre peuple faire du neuf, nous reprenons l’criture d’une vraie modernit l o les pages que le Prsident prtendait tourner et qui ne le seront en vrit jamais.

Utopie, nous diront certains.

Je suis sr du contraire.

Et comme je l’ai dit ici mme le 4 novembre en rflchissant l’actualit de nouvelles rvolutions: Le 21me sicle est celui qui posera comme jamais la plante toute entire la question de la modification en profondeur des rapports sociaux.

Cette question que Gwymplaine, le personnage du roman de Victor Hugo l’Homme qui rit, pose en ces termes la Chambre des Lords :

Mylords, vous tes en haut. Vous avez le pouvoir, l’opulence, la joie, le soleil immobile votre znith, l’autorit sans borne, la jouissance sans partage, l’immense oubli des autres. Mais il y a, au-dessous de vous, quelque chose. Au-dessus peut-tre. Mylords, je viens vous apprendre une nouvelle. Le genre humain existe.

Alors, nous qui sommes du monde du travail abm par la crise et les accidents de la vie, comme l’tait le visage de Gwymplaine, nous renouvelons le pari de l’anticipation, de la modernit qui fut celui du manifeste de Marx et Engels.

Et contre ceux qui voudraient habiller de modernisme le maintien et l’extension des privilges, nous choisissons le parti de la dmocratie, c’est--dire du pouvoir partag de tous, le parti du nouveau monde qui pousse, merge, pour en librer toutes les potentialits et entrer dans une priode nouvelle de vritables progrs sociaux.

*

Vieux rves culs hurleront certains. Alors, parlons simple et clair. Parlons Lactalis, par exemple.

Avec prs de 10 milliards d’euros de fortune, Emmanuel Besnier le PDG, a multipli par 2,5 cette fortune ces quatre dernires annes.

Durant cette priode, il a t le champion de l’crasement du prix du lait pay aux agriculteurs. Les producteurs de lait sont devenus les otages de Lactalis qui a droit de vie ou de mort sur la filire.

Comment le systme capitaliste a-t-il pu mettre dans une telle dpendance nous tous, paysans et consommateurs?

Le groupe est aujourd’hui au coeur d’une faille de la scurit alimentaire, avec le scandale du lait infantile contamin la salmonelle.

Et il continue faire preuve de la mme arrogance.

Beaucoup de questions se posent: sur les conditions de travail et de production, sur les conditions de la distribution et du retrait des lots contamins

Ces questions doivent tre poses.

La loi du secret, qui est une marque de fabrique du PDG, doit tre brise.

L’aveu du ministre de l’agriculture, Stphane Le Foll, qui n’a jamais pu rencontrer le PDG mme au coeur de la crise du lait, en dit long: les patrons du 1% se croient tout permis. Ils se prennent pour les matres du monde.

Toutes les questions doivent tre poses.

Par exemple, combien a-t-on supprim d’emplois dans les administrations de contrle de l’tat depuis 2012? Mille postes supprims!

Ou encore, quel est le montant du chque d’conomies sur son ISF que va toucher Emmanuel Besnier grce Emmanuel Macron, Bruno Le Maire et Grald Darmanin?

Car Mr Emmanuel Macron, c’est bien les premiers de corde.

Il faut faire les liens qu’on nous interdit de faire.

La crise Lactalis, c’est la crise d’un systme hyper-productiviste visant le profit, toujours plus de profit.

Et il faut aussi interroger le mode de consommation auquel nous astreint ce systme devenu fou.

Car l’affaire Lactalis est le plus bel exemple qu’cologie et social ne font aujourd’hui qu’un.

J’en suis certain, si nous allons au bout de ces questions, comme vient de le demander le dput communiste Sbastien Jumel, en rclamant la constitution d’une commission d’enqute, c’est tout un systme qui sera mis nu.

Et c’est un systme de pouvoirs qu’il faudra changer, car le pouvoir sur de tels enjeux industriels et alimentaires ne peut pas en dmocratie appartenir une si petite poigne d’actionnaires, vivant dans le secret le plus absolu.

Non, ce monde n’est pas le seul possible, personne ne nous fera admettre cela.

Mettre fin la prdation de la finance, rinvestir dans le dveloppement des capacits humaines, reconqurir le pouvoir de dcider dans l’entreprise et dans la cit, voil comment nous voulons agir concrtement pour transformer le monde.

Nous voulons que dans chacun de ces domaines les Etats Gnraux du progrs social, les quatre ateliers qui en constitueront le menu sur le travail et la protection sociale, sur l’industrie, sur les services publics et sur le logement, fournissent des cls pour l’action.

Des cls et des pistes pour trouver l’argent, car de l’argent, il y en a, condition de changer de logique de dveloppement, et de dcider autrement de son utilisation.

L’vasion et l’optimisation fiscales sont un racket permanent, 80 milliards d’euros pour la seule vasion fiscale value pour notre seul pays.

Nous ne lcherons pas.

Le groupe communiste au Snat utilisera sa niche parlementaire le 7 mars prochain pour dposer le projet de loi de rsolution pour une COP fiscale des frres Bocquet, dj adopte grce nos dputs l’Assemble nationale.

La richesse, elle est dans les entreprises, produite par le travail et soustraite ensuite aux revenus du travail par l’crasement du pouvoir d’achat salarial.

Le Produit intrieur brut de la France est de 2200 milliards d’euros.

Mais, pour comparaison, la capitalisation boursire du seul CAC 40 a t multiplie par vingt en trente ans, atteignant 1200 milliards d’euros et dgageant 73 milliards d’euros de profit.

Voil o est l’argent qui manque aux budgets publics, aux salaires, aux cotisations sociales. Les exonrations d’impts aux entreprises, notamment les plus grandes, CICE, CIR, cadeaux fiscaux reprsentent cumuls un manque gagner quivalent 25% du budget de l’tat.

Le cambriolage de la maison France est une affaire qui marche.

Que fait la police?

Et que fait Bruno le Maire, dont il est de notorit publique qu’il n’est ni de droite, ni de gauche!

Ni de gauche, merci on savait!

Je le cite: nous allons rendre 400 millions d’euros aux 1000 premiers contributeurs de l’ISF.

Alors, parlons en de ces 1000 premiers contributeurs!

Les 10 plus grandes fortunes de France dtiennent 240 milliards d’euros de fortune.

Les 100 premires fortunes de France, 439 milliards d’euros.

C’est--dire qu’en France, 100 personnes dtiennent autant d’argent un instant T, que ce quֵ million de smicards gagneront durant toute leur vie.

Et c’est la mme chose dans le monde entier.

Le 1% des plus hauts revenus capte lui seul 27% de la croissance mondiale, et soit dit au passage, des tudes montrent que ce 1% concentre les plus gros pollueurs de la plante.

Pendant ce temps, la moiti de la population de la plante capte peine 12% de la croissance mondiale.

Mais comme ils sont modernes ces gens l, ils nous ressortent un argument nouveau !

Certes, la France est riche. Mais les plus fortuns, crass par la pression fiscale, fuient la France .

C’est vieux comme le capitalisme comme argument, mais soit vrifions donc.

Allons faire un tour du ct de Neuilly sur Seine :

En 2004, la fortune immobilire s’levait 16 milliards d’euros.

En 2016, elle tait hauteur de 32 milliards d’euros.

Un jour, il faudrait organiser un Safari-club, une visite guide Neuilly, Place Vendme, pour voir le paradis des riches, et on verrait qu’il existe bien, ici, sous nos pieds, pas seulement dans les Iles.

Et que fait le gouvernement?

Il prcarise l’emploi et facilite le licenciement avec les ordonnances Macron, tapant toujours sur le mme clou, ignorant les vraies causes de la crise et de l’inefficacit: le cot du capital.

Il pique 5 euros par APL dans la poche de ceux qui n’arrivent pas boucler leurs fins de mois. Il demande aux bailleurs sociaux de compenser le dsengagement de l’tat hauteur dֵ,5 milliard ce qui fera autant d’argent en moins pour les rhabilitations , les constructions neuves et le bien tre des locataires.

Il offre 4,6 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches dans le budget de l’Etat 2018. Et il prend autant dans la poche des retraits via la CSG.

Le problme de la France, ce n’est pas son soi-disant dclin ou appauvrissement.

Le problme de la France, c’est que le travail du grand nombre fait la richesse d’une poigne d’autres, et que ce gouvernement, pas plus que les autres, ne met plus l’argent o il devrait le mettre pour dvelopper notre pays.

Entendez le cri des infirmires des hpitaux et des EPHAD:

Entre ce qu’il faut noter sur l’ordinateur ou le dossier, les protocoles et les procdures administratives, je n’ai plus le temps de faire mon mtier de soignante !

Dans la ralit, nous avons moins de 5 minutes pour l’aide la toilette ou l’aide au repas en Ehpad C’est inhumain !

Les contraintes financires modifient profondment notre travail Nous poussons les familles reprendre les patient-e-s, quitte en culpabiliser certain-e-s !

Les temps de prvention et d’ducation sanitaire ne sont pas financs

Voil, Monsieur Macron, la parole venue du bas de la corde , celle qui vient d’exploser aussi ces derniers jours dans les prisons, et fait souffrir tous les jours de centaines de milliers d’agents dans tous les services publics, commencer par le plus prcieux d’entre eux l’cole.

Mais, vous n’en tenez pas compte. Vous poursuivez, vous persvrez mme.

Pour reprendre l’exemple de l’hpital, les regroupements GHT vident les tablissements de proximit de leur sens.

Le dsert sanitaire s’tend. Les zones blanches, a n’existe pas que dans la tlphonie.

Et quand l’hospitalisation prive prendra le pas, que faudra-t-il faire Mme Buzyn?

Ngocier en contrepartie sonnantes et trbuchantes avec le priv pour qu’il daigne couvrir ces zones blanches?

Nos parlementaires Pierre Dharrville, Laurence Cohen, Dominique Watrin sont pied d’oeuvre, et l’hpital, les EPHAD seront une de nos grandes causes en 2018.

Le tout ambulatoire pourrait conduire fermer 7 lits sur 10 d’ici 2020 !

Ce que veut la population ce ne sont pas des superstructures hospitalires mais des hpitaux publics de proximit travaillant en concertation avec les services spcialiss, de recherche et d’enseignement, dans un parcours de soins intgrant une offre publique ambulatoire de centre de sant, des quipes en nombre suffisant et bien formes, investies dans la prise en charge partage.

Et la modernit ce serait de continuer sacrifier tout cela?

Au ciel de qui se moque-t-on chantait Brassens dans une de ses dernires magnifiques chansons.

*

L’investissement dans les nouvelles gnrations, dans la formation, l’avenir, voil encore des mots dont Emmanuel Macron aime se gargariser.

Et pourtant, ce qui attend les bacheliers en juin 2018 est extrmement inquitant. Sous couvert d’une meilleure gestion des flux, le Plan Etudiants lgalise, renforce et gnralise la slection l’entre de l’universit.

Selon les projections, le nombre d’tudiants devrait crotre de 30 40000 chaque anne d’ici 2025! Soit l’quivalent d’une ou deux grosses universits supplmentaires par an. C’est une chance!

Car former plus de mdecins, d’enseignants, d’ingnieurs, d’agronomes, nous avons besoin, c’est un investissement!

Oui la formation, la culture, c’est moderne!

Or, le gouvernement Macron poursuit la politique d’asschement financier entreprise par les gouvernements prcdents.

Ainsi, Macron met 1 milliard sur la table pour le quinquennat (200 millions par an).

Les prsidents d’universit demandent 5 milliards (soit 1 milliard par an).

Les syndicats de personnels et d’tudiants demandent 10 milliards (soit 2 milliards par an).

Les besoins sont en effet criants dans tous les domaines!

Mais qui dcide? Qui a raison? Qui dtient les pouvoirs?

L encore, une belle bataille d’avenir mener.

A Toulouse en dcembre, la mobilisation des tudiant.e.s et personnels a permis de faire reculer temporairement un projet de fusion de l’UT2J (Universit Toulouse 2 Jean Jaurs).

A Clermont-Ferrand la semaine dernire, les lycens et tudiants ont pu empcher l’adoption d’une procdure draconienne de slection par l’Universit Clermont Auvergne.

Je flicite les tudiants, les organisations de Jeunesse, dont la Jeunesse Communiste de France et l’UECqui sont de ce combat.

Vous n’avez pas attendu Macron pour penser rellement ce que vous pouvez pour la France, tous les matins.

*

Faire le choix, pour 2018 et l’avenir du progrs social pour toutes et tous, c’est aussi mener le combat rsolu pour l’galit Hommes / Femmes.

Je veux d’abord saluer le combat courageux des femmes qui librent leur parole pour l’galit et contre les violences sexistes!

C’est un combat que nous menons ensemble!

Ce combat pour l’galit Hommes / Femmes est mener ici, comme dans tous les pays et je pense notamment la Pologne o le gouvernement veut limiter encore le droit l’avortement dj srieusement mis en cause.

Mais quand le Prsident de la Rpublique franaise dclare gravement l’galit Hommes / Femmes grande cause nationale , on ne nous fera pas prendre les vessies pour des lanternes!

Nous jugeons aux actes et les actes sont clairs.

Je ne peux ici entrer dans le dtail mais si la loi travail XXL est dfavorable tous, elle l’est particulirement pour les femmes, puisqu’elle raye de la carte l’ensemble des outils mis en place depuis les annes 80 pour agir sur les ingalits Femmes / Hommes au travail!

Certes, Marlne Shiappa promet dans quelques mois une loi trs dure pour sanctionner les entreprises qui ne respectent pas l’galit salariale, en lien avec la ministre du travail.

Comment se fait-il ds lors que les amendements que notre Groupe a port au Snat pour durcir les sanctions aux entreprises en cas de non-respect de la loi, ou ceux pour limiter le recours aux temps partiels, ont t rejets dans la loi travail de Pnicaud comme dans le PLFSS?

*

Enfin, faire le choix du progrs social est aussi un choix de civilisation dont l’enjeu, je l’affirme solennellement, est la survie de l’Humanit .

La recherche effrne du profit immdiat couple une rgulation d’un march sous domination des puissants nous mne une triple catastrophe : sociale, cologique et dmocratique.

Depuis la fin du monde bipolaire, tous les trafics explosent : armes, drogues, tres humains, animaux, blanchiment d’argent sale ou pillage de la proprit intellectuelle.

Ces trafics sont devenus des marchs de plus en plus lucratifs.

Le seul blanchiment de l’argent sale, reprsente selon l’ONU au moins 5 % du PIB mondial.

Les organes humains, les animaux et plantes rares, le commerce de dchets dangereux, la prolifration nuclaire, les contrefaons de mdicaments ou la piraterie informatique viennent s’ajouter au commerce des armes et au trafic de drogue.

L’esclavage et le travail des enfants rapportent des dizaines de milliards.

Et ces trafics odieux ne sont pas les seuls trous noirs de l’conomie mondialise.

Les richesses produites par le travail des peuples sont captes et s’accumulent chez les ultra-riches. Elles chappent, via les paradis fiscaux, aux budgets nationaux de solidarit et d’ducation.

Le pillage des ressources naturelles des nergies fossiles nourrissent les guerres.

L’humiliation des peuples, le deux poids deux mesures et la loi du plus fort, les drgulations du travail et des services publics alimentent les colres, les entrepreneurs de violences, le chacun pour soi, la guerre de tous contre tous, les nationalismes et tous les replis identitaires.

Nous sous-estimons encore l’ampleur gigantesque de tous ces gchis.

Gchis est d’ailleurs un terme trop faible pour exprimer ce qui se passe dans le monde.

L’Europe n’est pas l’abri : la City de Londres reste par exemple, l’une des plaques tournantes du blanchiment de l’argent sale.

J’ai employ l’image du trou noir. Elle me parat juste.

En physique les trous noirs sont des endroits de l’univers qui absorbent toute la matire qui les entoure et o les lois traditionnelles de la physique ne s’appliquent pas.

Ce dont je parle ici s’y apparente.

Les revenus gnrs par tous ces trafics, par tout le travail et l’intelligence des humains sont absorbs par les mafieux et les ultra-riches.

Le fonctionnement de la finance mondiale, les paradis fiscaux, permettent que l’essentiel chappe aux lois traditionnelles de la socit.

L’autorit politique ne s’applique pas eux. Ils s’en servent et la dominent.

*

L’conomie dirige le monde et elle est rgit par des prdateurs.

S’attaquer ce systme d’exploitation et au pillage de la nature, construire l’humanit de demain, devient une urgence.

Le discours rtrograde et rpressif tenu nouveau par le Ministre de l’Intrieur, Grard Collomb, sur les migrants est l’oppos de ce que l’on est en droit d’attendre de la France.

Le double langage gouvernemental est insupportable.

D’une part, il est primordial que le droit d’asile soit pleinement respect pour toutes les populations victimes de guerres et de perscutions, comme l’exige le droit international et comme le demande juste titre le Directeur de l’OFPRA.

D’autre part, il est urgent que la France prenne la mesure de ses responsabilits en matire d’accueil et de migration.

Le tri que veut imposer le gouvernement, les bnficiaires de l’asile et rien que ceux-l, tous les autres devant tre expulss, n’a aucun sens.

Notre pays a toujours accueilli les migrants et s’en est enrichi.

Non seulement, ce n’est pas aux Associations qui grent le premier accueil, comme la Porte de la Chapelle, de procder ce tri, et nous soutenons avec force leur demande de retrait de la circulaire du 12 dcembre, mais la France doit engager une politique d’accueil allant au-del des seuls bnficiaires potentiels de l’asile.

C’est notre responsabilit internationale.

C’est notre intrt.

Le Parti communiste a entrepris l’laboration d’un projet de loi sur ce que pourrait tre une politique de migration de la France gnreuse, la hauteur de ses traditions et de ses valeurs.

Toutes celles et ceux parmi vous qui souhaitent y contribuer seront les bienvenus.

*

A l’heure o Donald Trump affiche son mpris l’gard des peuples du monde, la France se doit de porter une autre ambition que la dfense de ses seuls intrts ou pire, le repli nationaliste ou xnophobe.

Aux Etats-Unis mme, la vision de Trump est fortement conteste.

Mais l’inverse, le march mondialis ne peut tenir lieu de projet politique et dmocratique pour l’Humanit.

Or, si Emmanuel Macron semble dcid jouer un rle international accru, c’est semble-t-il pour endosser le costume d’un leader moderne du monde occidental, surtout proccup de se tailler sa place la table du march.

Ce n’est pas la France.

Les droits humains, les droits des peuples ne peuvent tre une monnaie d’change la table des puissants.

Les droits des migrants, les droits du peuple kurde, les droits du peuple palestinien ne sont pas ngocier.

La France se grandirait en reconnaissant au plus vite l’tat de Palestine.

Cette ambition, nous devons la porter en Europe pour reconstruire une union de peuples souverains, solidaires et associs, loin de la caricature ultra-librale qu’est devenue l’Union Europenne.

*

Le pouvoir de l’argent, qui s’abrite dans les paradis fiscaux, dans les siges des multinationales, dans les coulisses de Bruxelles, nous voulons aller le chercher pour le mettre au service du progrs social en France et en Europe.

Emmanuel Macron veut relancer le projet libral europen, aujourd’hui en crise profonde, voire en voie de dislocation.

Dans cette crise, la monte des extrmes droites et des populismes ractionnaires menacent la possibilit de pousses transformatrices progressistes.

Le Forum europen que nous avons tenu en novembre dernier Marseille a montr, l’oppos, les possibilits de convergence progressiste pour une toute autre Europe, celle des peuples.

Un norme travail pour les concrtiser, les rendre prennes et solides reste cependant produire.

Nous voulons prparer l’lection europenne de 2019 avec cette ambition.

Nous venons donc d’crire toutes les forces susceptibles de travailler avec nous une telle perspective, pour changer sur cette chance lectorale cruciale.

Notre Conseil national, runi fin mars, prendra d’importantes dcisions ce sujet.

Chers amis, chers camarades,

Vous le voyez, le Parti communiste va prparer le Congrs extraordinaire qu’il tiendra fin novembre 2018, dans l’action, plein de combativit et avec la volont de rinventer le Parti communiste et la gauche dont notre peuple a besoin pour construire un nouvel avenir d’mancipation humaine.

J’espre que vous serez nombreux avec nous le 3 fvrier prochain pour les Etats Gnraux du progrs social, et dans toutes les tapes de la construction de notre nouveau projet au cours de l’anne 2018.

Et vous me permettrez de conclure par cette suite du discours du Gwymplaine aux lords anglais:

Je suis celui qui vient des profondeurs. Mylords, vous tes les grands et les riches. C’est prilleux. Vous profitez de la nuit.

Mais prenez garde, il y a une grande puissance, l’aurore. L’aube ne peut tre vaincue. Elle arrivera. Elle arrive. Elle a en elle le jet du jour irrsistible.

Et qui empchera cette fronde de jeter le soleil dans le ciel ? Le soleil, c’est le droit. Vous, vous tes le privilge.

Ensemble, jetons le soleil dans le ciel.

Je vous remercie.
voir le document

Raymonde Jobelin, figure du Parti communiste, s’est teinte 70 ans
Son engagement pour le Parti communiste et contre les violences faites aux femmes lui tait chevill au corps. Raymonde Jobelin, lue (PCF) au conseil municipal Meaux sous les mandats de Jean Lion (PS) puis de Jean-Franois Cop (LR), s’est teinte le vendredi 29 dcembre au matin. Elle tait ge de 70 ans.
Avant sa mort, elle avait pris la dcision de donner son corps la science.

Membre du conseil dadministration du bailleur Pays de Meaux Habitat, Raymonde Jobelin prsidait SOS femmes 77, une association qui vient en aide aux femmes victimes d’actes de violence.

Malgr n...
voir le document


Rassemblement l’appel de la CGT77 devant le Conseil dpartemental et la prfecture de Seine-et-Marne
La Fdration du Parti communiste franais est solidaire des agents du dpartement en lutte et des lus du groupe communiste et rpublicain, Marianne Margat, conseillre dpartementale PCF et Bernard Corneille ...
...lesquels se dfendent contre la baisse des budgets dpartementaux allous aux solidarits, l’amnagement du territoire et des budgets nationiaux (sant, handicap, retraites...) et pour prserver et dvelopper l’emploi. Les services publics et le statut des fonctionnaires sont des enjeux...
voir le document

...
voir le document

APL : le gouvernement confirme ses attaques contre les bailleurs sociaux (Ian Brossat)
Le Gouvernement multiplie les mesures comptables destines faire les poches des bailleurs sociaux.

En effet, si la mobilisation du secteur devrait permettre d’obtenir un talement sur trois ans, la coupe budgtaire catastrophique de 1,5 milliards d’euros impose au monde du logement social est confirme par le secrtaire d’tat Julien Denormandie. Les APL dans le secteur HLM baisseront bien progressivement au cours des trois prochaines annes avec une rduction de 1,5 milliard en 2020 .
Pour atteindre cette somme, aprs avoir fait voter une augmentation de la contribution la CGLLS (Caisse de garantie du logement locatif social), une nouvelle attaque est prvue : l’augmentation de la TVA sur le logement social de 5,5 % 10 %. Ainsi, le gouvernement baisse les prlvements sur...
voir le document

lu-es (Sylvie Fuchs, conseillre rgionale; Marianne Margat, conseillre dpartementale; Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, Christine Gingun et Edith Boclet, conseillres municipales de Villeparisis) militants et associatifs (Coralie Jobelin de Chelles citoyenne; Victor Barras de Courtry Citoyenne) runis pour demander la leve du secret dfense autour du dmantlement du fort de Vaujour et contre l’extension de l’enfouissement des dchets sur ce site.

Un taux anormalement lev de cancers se concentre autour du fort.
Fort de Vaujours
pour la vrit et la transparence

Le Fort de Vaujours, ancienne fortification militaire, a t utilise de 1951 1997 par le Commissariat l’nergie atomique (CEA) pour y dvelopper les dtonateurs des bombes atomiques de l’arme Franaise.

Pendant des...

L’intersyndicale, les collectifs de dfense et les militants politiques obtiennent gain de cause au conseil de surveillance du centre hospitalier Sud 77.

Avec les syndicats, nous, militants communistes, rclamons notamment l’arrt des rorganisations des services qui entranent la fermeture de lits et l’accs au parking du site de Fontainebleau en exclusivit aux agents hospitaliers durant la dure des travaux.

Assez de souffrance des personnels hospitaliers !

Assez de renoncements aux soins et la sant !

Suite au conseil national de la rsistance(CNR) le lendemain de la seconde guerre mondiale de 1945, la scurit sociale a t finance dans un pays dvast par la guerre, en quasi ruines ; et on veut nous faire croire, alors que la France est la 5me puissance conomique mondiale, la 5me plus ric...
Lire la suite - 01-12-2017

Suite au conseil national de la rsistance(CNR) le lendemain de la seconde guerre mondiale de 1945, la scurit sociale a t finance dans un pays dvast par la guerre, en quasi ruines ; et on veut nous faire croire, alors que la France est la 5me puissance conomique mondiale, la 5me plus riche, qu’elle ne serait plus capable de financer la scurit sociale.

Projets Macron :

- Fermeture des urgences Fontainebleau - Nemours - Montereau
- Plan d’austrit pour 2018 moins de 3 milliards pour la protection sociale, ce qui pousse favoriser l’ambulatoire, provoquant une baisse des lits en France (moins 16.000 pour les 2 dernires annes et moins 22.000 pour l’avenir dont 239 pour les 3 sites Sud Seine et Marne)
- Dans la suite des gouvernements prcdents Chirac , Sarkozy et Hollande ; Macron organise le trou de la scurit sociale en baissant les cotisations patronales, moins 45 milliards, alors que le dficit de la scurit sociale n’est que de 5,2 milliards en 2017.

O va l’argent ?

Consquence :

- Remplacement de la cotisation sociale par la contribution sociale gnrale (CSG) . On remplace le principe de solidarit ( je cotise selon mes moyens et je perois selon les besoins) par un principe assurantiel (je reois en fonction de ma contribution).
- La CSG (c’est un impt) doit augmenter de 1,7% et rapporter 22 Milliards d’euros pays par les citoyens contre une baisse des cotisations sociales de 18 milliards. Cela cote donc, en plus, aux citoyens la diffrence de 4 milliards, soit environ le montants de la suppression de l’impts de solidarit sur la fortune (ISF).

Propositions du PCF :

Priorit la prvention : dvelopper le maillage hpital / centre de sant avec les autres structures des soins existants CCAS, coles, crches ...
- Obligation du tiers payant
- Donner les moyens ncessaires aux 8 hpitaux de Seine et Marne d’tre des hpitaux de plein exercice
- Empcher le gouvernement d’tatiser le fonctionnement de la scurit sociale.
voir le document

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, est embastill par Isral depuis 100 jours, en vertu d'un ordre de dtention administrative

Entretien exclusif avec Salah Hamouri dans l'Humanit.

"Vous tes notre espoir et les porte-voix de notre rsistance"
Extrait:

"Il est primordial de dnoncer ce que les autorits israeliennes font aux Palestiniens et, en particulier, aux enfants qui sont trop nombreux connaitre les prisons de l'occupant. Il s'agit l d'un vritable projet pour casser l'enfance palestinienne"

Quelques jours aprs l'a...
voir le document

Nestl Noisiel : Question crite au gouvernement de Pierre Laurent au Snat
Pourquoi ce qui tait vrai l’installation de Nestl ne l’est plus en 2017 ?

Des investissements rcents, un quilibre territorial et des emplois prserver
M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le ministre de la cohsion des territoires sur le devenir des 1 300 salaris du sige Nestl France et du site de l’ancienne Chocolaterie Menier Noisiel en Seine-et-Marne.

La direction de l’entreprise Nestl France a ann...
Lire la suite - 30-11-2017

M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le ministre de la cohsion des territoires sur le devenir des 1 300 salaris du sige Nestl France et du site de l’ancienne Chocolaterie Menier Noisiel en Seine-et-Marne.

La direction de l’entreprise Nestl France a annonc son dmnagement de Noisiel pour fin 2019. Elle dit vouloir regrouper ses sept siges sociaux franais et ses 2 500 salaris sur un site unique situ entre Issy-les-Moulineaux et la Porte de Versailles et a fait connatre son intention de vendre le site de Noisiel.

Nombre de salaris et leurs reprsentants du site de Noisiel expriment de fortes inquitudes, en lien avec ce dmnagement, sur le maintien de l’emploi d’autant que, selon eux, la direction entame des dmarches en vue de reprer dores et dj des postes qu’elle pense pouvoir supprimer. En outre, en transfrant les postes de travail de 1 300 salaris l’autre bout de l’le-de-France, elle rendrait beaucoup plus difficile l’quilibre entre la vie priv et la vie professionnelle de nombre d’entre eux.

Les lus de proximit estiment que ce dmnagement serait synonyme d’interrogations et d’inquitudes tant en matire d’emploi, qu’en termes d’attractivit de ce territoire dans le cadre de la mise en place du Grand Paris, quel qu’en soit le primtre. Ils estiment galement que ce site class situ proximit immdiate de futurs amnagements olympiques mrite une attention particulire en vue de prserver l’originalit, l’histoire et l’unit de ce site et ont interpell les pouvoirs publics ce sujet. Leurs craintes et interrogations portent galement sur d’ventuelles oprations immobilires concernant l’actuel terrain de la chocolaterie et ce, en liaison avec la mise en place du Grand Paris et des Jeux olympiques.

Outre le fait que l’activit industrielle en Seine-et-Marne ne cesse de chuter ces dernires annes, il est noter galement que le groupe Nestl a touch ces dernires annes des dizaines de millions d’euros d’aides publiques sous la forme d’un crdit d’impt recherche (CIR) et de crdit d’impt pour la comptitivit et l’emploi (CICE). L’tat ne peut donc se dsintresser de ce qui s’y passe.

Par consquent, il lui demande ce qu’il compte entreprendre en vue de favoriser, au sige de Nestl France notamment, un dialogue social avec les personnels qui participerait un projet industriel cohrent tant du point de vue de l’intrt gnral que de l’quilibre territorial et qui aurait galement pour objectif la prservation de l’emploi
voir le document

violences sexuelles et sexistes
la socit doit changer


Plus de 300 000 femmes ont eu le courage de dclarer avoir t victimes de harclement, d’agression sexuelle ou de viol. Pour certaines, c’est un conjoint, un membre de la famille, un ami. Pour beaucoup, il s’agit galement de harclement sexuel au travail dont 20 % des femmes aujourd’hui sont victimes.
C’est particulirement grave, car nous savons pertinemment que ce chiffre est en de de la ralit. Les femmes sont plus prcarises que les hommes et les rformes du gouvernement Macron, en supprimant les protections des travailleur.se.s, vont aggraver leur situation. I...
voir le document



BUDGET 2018
Avec ce budget ce sont les Franais, les travailleurs, les ouvriers, les fonctionnaires, les retraits, nos services publics, nos communes qui vont trinquer. Quand vous donnez un euro d’un ct, vous en reprenez aussitt deux de l’autre !
...
voir le document

Le congrs national se tiendra les 24, 25 et 26 novembre 2018
--> lire le rapport d'introduction de Pierre Laurent

--> lire les Rsultats de la consultation

Rsolution

Feuille de route pour un congrs extraordinaire du PCF adopte par l’Assemble nationale des animatrices et animateurs de section La Villette - Paris - 18 novembre 2017
Le parti communiste tiendra son Congrs extraordinaire du 24 au 26 novembre 2018, pour y "repenser" son "action" et ses "ambitions", alors qu’il connat de plus en plus en difficults, a annonc samedi le parti. La rsolution actant ce Congrs a t adopte par 72,8% des voix de l’Assemble ...
Lire la suite - 18-11-2017

Le parti communiste tiendra son Congrs extraordinaire du 24 au 26 novembre 2018, pour y "repenser" son "action" et ses "ambitions", alors qu’il connat de plus en plus en difficults, a annonc samedi le parti. La rsolution actant ce Congrs a t adopte par 72,8% des voix de l’Assemble nationale du parti, runissant Paris prs de 900 animateurs de sections locales du PCF, l’issue d’une priode de deux mois de consultation de plus de 13.000 militants.


Rsolution

Feuille de route pour un congrs extraordinaire du PCF adopte par l’Assemble nationale des animatrices et animateurs de section La Villette - Paris - 18 novembre 2017


Runies le 18 novembre 2017 la Cit des sciences et de l’industrie Paris, nous sommes plus de 900 animatrices et animateurs de sections locales du PCF. Cette Assemble nationale fait suite une premire et intense priode de consultation des communistes. Au terme de ces travaux, l’Assemble adopte les dispositions suivantes.

A - Nous appelons l’ensemble des communistes intensifier, dans tous les domaines, la contestation de la politique du pouvoir Macron, et construire dans les luttes les bases d’une politique alternative.

La politique du nouveau pouvoir est tout entire construite au service de la finance et des plus riches.
Elle se rvle aux yeux de la majorit des Franaises brutale, autoritaire, ingalitaire.

La colre grandit et des mobilisations nombreuses et importantes sont dj engages: contre les ordonnances cassant le code du travail; contre des choix budgtaires au service des riches et de la finance; contre les gchis du capital et le scandale de l’vasion fiscale; contre la casse du logement social et de la Scurit sociale; pour des politiques publiques rsorbant les ingalits sociales et territoriales; contre le dmantlement de grands atouts industriels comme Alstom; contre l’austrit qui asphyxie les communes et les services publics; contre les violences faites aux femmes; pour un accueil digne des migrantes; pour des choix cologiques la hauteur des dangers encourus par la plante

Nous sommes engages dans ces luttes et soutenons activement les mobilisations syndicales, sociales, associatives, d’lues locauxales en cours dans tout le pays. Nous voulons les nourrir utilement de propositions alternatives s’inscrivant dans notre vise communiste, car c’est d’une autre logique dont notre pays a besoin. Nous pouvons nous appuyer sur le travail de nos lues, des groupes parlementaires (Assemble nationale, Snat, Parlement europen).

Nous dcidons d’amplifier nos campagnes contre le cot du capital, pour une autre utilisation des richesses et faire des tats gnraux du progrs social, le 3 fvrier prochain Paris, un carrefour de convergences de toutes ces luttes. Il s’agirait d’une premire tape de la construction d’une plate-forme de rassemblement alternative au pouvoir de Macron et la politique de son gouvernement.

B - Au-del, nous voulons repenser l’action et les ambitions du Parti communiste pour tre la hauteur d’une priode politique trouble et totalement indite, d’une priode o le monde a besoin d’une profonde rvolution des rapports sociaux pour ouvrir de nouveaux chemins de justice et d’mancipation.

Nous dcidons d’engager toutes nos nergies dans la prparation d’un congrs extraordinaire de notre parti en 2018 pour ouvrir une nouvelle perspective d’espoir dans notre pays et penser, au service de ces objectifs, notre propre rvolution, celle qui nous amnera tre le Parti communiste dont la socit franaise d’aujourd’hui a besoin. Nous voulons le faire partir du bilan lucide de notre action de ces dernires annes et d’une analyse en profondeur des enjeux de la nouvelle priode politique ouverte en 2017.

Notre congrs, prpar de manire indite, fait appel l’intelligence de toutes les communistes et de celles et ceux qui sont disponibles nos cts pour travailler l’avenir de cette belle ide du commun.
Nous nous donnons le temps et la mthode ncessaires pour cela, en prenant sans attendre les dcisions d’actions ncessaires.

*

Dans une premire phase dcembre 2017 fin mai 2018 nous ouvrons quatre grands thmes de travail et d’action sur la base d’un bilan de la priode coule :
  • les luttes et le combat communiste;
  • notre dmarche de transformation et de rassemblement;
  • les transformations de notre parti;
  • les lections europennes.

1 - Les luttes et le combat communiste

Il s’agit d’avancer concrtement dans l’laboration d’un projet communiste du 21e sicle en l’alimentant de la mise en action de nos grands axes de bataille avec la construction:
  • d’tats gnraux du progrs social, avec une premire tape nationale le 3 fvrier Paris;
  • Alstom, pour une nouvelle industrialisation;
  • d’Assises communistes pour l’cologie que nous tiendrons en mai;
  • d’une campagne nationale pour les communes et l’galit des territoires dans la Rpublique, la dmocratie (Appel de Grigny; rencontres Niemeyer du 29 janvier, colloque sur la rforme constitutionnelle le 5 mars);
  • d’une campagne nationale pour les droits des femmes et contre les violences.


Et, enfin, de toutes nos actions dj lances :
  • les 3es tats gnraux du numrique les 9 et 10 mars;
  • notre convention pour l’art, la culture et l’ducation populaire les 29 et 30 septembre;
  • la lutte pour la paix en vue des prochaines mobilisations nationales du 22 septembre et du centenaire de la Premire Guerre mondiale;
  • nos actions de solidarit concrte;
  • la lutte contre le racisme avec une journe d’tude au printemps;


2 - Notre dmarche de transformation et de rassemblement dans la socit franaise Il s’agit de produire:
  • un document d’analyse sur l’tat de la socit franaise d’aujourd’hui notamment les conditions de la lutte des classes;
  • une proposition d’orientation de notre dmarche stratgique de transformation et de rassemblement, sur la base d’un bilan de la priode coule et des enjeux de la priode nouvelle.


3 - Les transformations du Parti

Il s’agit de dfinir l’organisation que nous devons tre et les transformations concrtes pour y parvenir; parmi ces questions, citons au moins :
  • le Parti et les classes populaires, au travail comme dans la cit;
  • les nouveaux modles d’organisation dont nous avons besoin;
  • notre politique de formation;
  • notre communication;
  • la conception et le rle de nos directions.


4 - Les lections europennes

Il s’agit de dfinir le sens de notre campagne en 2019 et le type de listes que nous voulons construire.

Ce travail pourrait dboucher sur un Conseil national largi, tenu les 24 et 25 mars, prenant de premires dcisions d’orientation et faisant des propositions, notamment un calendrier d’laboration et de validation de nos listes (in fine par le Conseil national). Il faudra tenir compte des modifications du mode de scrutin envisages par le gouvernement.

*

C - Mthode de travail

Ces quatre thmatiques devront, chacune, rassembler dans plusieurs chantiers des milliers de communistes. Les chantiers seront ouverts toutes les adhrentes qui le dsirent. Ils s’ouvriront galement aux contributions extrieures. Chacune disposera de l’outil numrique mis en place par le Conseil national.

Pour chaque thmatique, une quipe d’animation nationale veillera au travail collectif et sera charge de faire avant fin mai un bilan du travail, des actions menes et des propositions pour l’avenir du Parti. Toutes ces rflexions nourriront l’laboration de la base commune.

L’adoption du projet de base commune aura lieu les 2 et 3 juin lors d’un Conseil national largi aux animateurstrices des ateliers.

L’adoption de la base commune dclenchera la phase statutaire de la prparation du Congrs:
  • dpt des bases communes alternatives ventuelles jusqu’au 6 juillet;
  • mise a disposition des communistes de tous les textes prsents;
  • vote sur le choix de la base commune les 4, 5 et 6 octobre;
  • congrs locaux et dpartementaux du 15 octobre au 15 novembre.


Le congrs national se tiendra les 24, 25 et 26 novembre 2018.

L’Assemble du 18 novembre mandate le Conseil national du 1er dcembre, pour mettre en place le dispositif d’animation et les commissions statutaires (commissions de transparence des dbats, des candidatures et du texte). Les outils d’animation numriques du site du Congrs seront prts fonctionner le 4 dcembre.
voir le document

Ne pas accepter la mise sous tutelle de nos communes
APPEL DE L’ANECR (Association Nationale des Elus Communistes et Rpublicains) AUX MAIRES DE FRANCE
Ces quatre dernires annes, nos collectivits territoriales ont t soumises rude preuve. Les dotations que l’tat nous verse, pour compenser les comptences que le lgislateur nous a transfres, ont t diminues de faon indite dans l’Histoire de notre pays.

Entre 2015 e...
Lire la suite - 17-11-2017

Ces quatre dernires annes, nos collectivits territoriales ont t soumises rude preuve. Les dotations que l’tat nous verse, pour compenser les comptences que le lgislateur nous a transfres, ont t diminues de faon indite dans l’Histoire de notre pays.

Entre 2015 et 2017, prs de 11 milliards d’euros ont t ainsi soustraits arbitrairement et brutalement l’ensemble de nos collectivits.

Contraints par la loi l’quilibre de nos budgets et soucieux d’viter nos collectivits la mise sous tutelle tatique, nous lus locaux avons procd, en responsabilit et en conscience, des choix draconiens

: Rorganisation des services publics, reports de projets d’investissements, diminution des primtres de nos politiques publiques, baisse de subventions, rduction de la masse salariale nous avons actionn l’ensemble des leviers dont nous disposions comme maires avec le souci de maintenir un service public de qualit pour nos concitoyens.

Nous n’avons pas seulement particip au redressement des comptes publics. Nous en avons t les principaux acteurs. En trois ans, de 2013 2016, la baisse du dficit de l’tat est, pour 85 %, le fruit des efforts que les collectivits locales, dont nos communes, ont fournis. Aujourd’hui, le Prsident de la Rpublique exige des lus locaux qu’ils ralisent dans les cinq annes venir, 13 nouveaux milliards d’euros d’conomie.

En moins de 10 ans, ce serait prs de 25 milliards d’euros dont nos services publics locaux se verraient privs. Ces annonces condamnent nos collectivits locales une mort par asphyxie budgtaire. Cette fois, pas de rduction brutale des baisses de dotations mais un tour de bonneteau qui fait reposer la promesse du maintien des dotations de l’Etat sur la capacit de nos collectivits rduire elles-mmes leurs dpenses de fonctionnement.

Moins de dpenses de fonctionnement, c’est invitablement moins de services publics pour nos populations, moins de subventions pour nos associations, moins de culture, de sant, de sport et de vie sur nos territoires.

Nous, maires et lus des territoires de la Rpublique, refusons de nous faire hara-kiri et de faire payer nos concitoyens les choix budgtaires du Gouvernement.

Le Prsident de la Rpublique appelle de ses voeux un pacte girondin entre l’tat et les collectivits, glosant sur des liberts nouvelles auxquelles aucun d’entre nous ne pourra en ralit prtendre, tant la contrainte budgtaire sera insupportable.

Les contrats proposs aux 319 principales collectivits locales de France s’apparentent ds lors une mise sous tutelle.

La seule libert promise serait celle du contrat ; un contrat pass individuellement entre les collectivits et les prfets, lesquels, nous dit-on, disposeront d’un pouvoir d’apprciation , porte ouverte sur tous les arbitraires et rupture de l’galit rpublicaine entre nos territoires.

Nous Maires de France dnonons un retour en arrire sans prcdent sur les lois de dcentralisation et une attaque en rgle contre les liberts des communes, des dpartements et des rgions qui depuis la loi du 2 mars 1982 avaient vu supprim le contrle administratif du reprsentant de l’tat pour le remplacer par un contrle juridictionnel et un contrle budgtaire spcifique.

Les collectivits locales ne sont pas des services dconcentrs de l’tat. Conformment l’article 72 de la Constitution, elles s’administrent librement et bnficient de ressources dont elles peuvent disposer librement .

La situation nouvelle qui se dessine doit nous appeler une immense vigilance, qui dans les faits, nous conduira poser une Question prioritaire de constitutionnalit sur le projet prsidentiel l’endroit des collectivits territoriales.

Creusets dmocratiques de notre Rpublique, nos communes ne peuvent pas tre rduites l’tat de variables d’ajustement. Nous avons t lus par nos concitoyens pour dfendre et faire valoir leurs droits et les intrts de leurs territoires et ceux, bien penss, de la Nation. Nous nous y attachons et continuerons le faire tout au long de nos mandats.

Considrant que les contrats proposs contreviennent aux dispositions de la Constitution sur la libre administration des collectivits locales,

Considrant qu’ils constituent une rupture dans l’galit entre nos territoires.

Considrant qu’ils menacent l’avenir de nos services publics locaux et, partant, de la cohsion de la Rpublique franaise. En consquence de quoi, Monsieur le Prsident de la Rpublique, nous ne signerons pas ces contrats en l’tat.

Nous affirmons notre opposition rsolue toutes ces dispositions et notre volont de protger nos collectivits de la mise sous tutelle tatique et nous vous demandons de recevoir notre dlgation avant la confrence des territoires qui se tiendra mi-dcembre pour rouvrir un dialogue sur des bases plus justes et plus quitables avec nos territoires.
voir le document



Rvolution - 4 novembre 2017
discours de Pierre Laurent
Chers amis, chers camarades,

En plein conflit mondial, il y a cent ans, le 20me sicle s’est ouvert par une immense promesse : la Rvolution d’Octobre.
Une rvolution qui revendique le pain, la paix, la dignit , dans une Russie tsariste en pleine dcrpitude, qui tente de faire triompher l’appropriation sociale des travailleurs dans un monde capitaliste et imprialiste en pleine expansion et en pleine guerre.


Cette promesse d’octobre 1917, la magnifique exposition d’affiches disponible en cet Espace Niemeyer, les nombreuses confrences et dbats qui se sont tenus, l’ont la fois illustre et fait revivre, en ont clair la porte.
- Je remercie Alain Gesgon, Lydia Samarbakhs...
Lire la suite - 04-11-2017



Cette promesse d’octobre 1917, la magnifique exposition d’affiches disponible en cet Espace Niemeyer, les nombreuses confrences et dbats qui se sont tenus, l’ont la fois illustre et fait revivre, en ont clair la porte.
- Je remercie Alain Gesgon, Lydia Samarbakhsh, Frdric Geneve, Corentin Lahu, Marie-Pierre Boursier, l’ensemble des camarades bnvoles du PCF, etc... qui, par leur prsence et leur engagement ont assur le succs de ce mois d’initiatives.
Ces 3 semaines autour de la Rvolution russe de 1917 ont permis de rvaluer ce moment de l’histoire et de l’aventure rvolutionnaire humaine. Elles nous conduisent depuis deux jours rflchir l’actualit de l’ide de rvolution aujourd’hui, pour mieux repenser les chemins de nouvelles rvolutions.
On appelle souvent rvolution en politique des moments d’acclration, de prcipitation de l’histoire. Ces trois semaines de rflexion nous auront aussi servi prendre conscience des temps longs dans lesquels elles s’inscrivent.

Les journes d’octobre 1917 en Russie, ou celles de juillet 1789 en France, cristallisent des processus profonds, au cours desquelles se renforce et s’exprime la conscience populaire et politique de la ncessit de bouleverser les rapports sociaux.

Nous vivons une telle priode, o se cherchent les voies de nouvelles rvolutions des rapports sociaux.

C’est pourquoi, pour nous communistes et rvolutionnaires du 21me sicle, ces 3 semaines furent aussi une invitation rinventer, dans les conditions et les rapports de force d’aujourd’hui, les transformations rvolutionnaires dont la France, mais aussi notre monde ont besoin.
Le capitalisme mondialis est la fois hyper puissant et dominateur, mais dsormais min par des contradictions dont l’ampleur le rende incapable d’assurer l’avenir et mme terme la survie de l’Humanit.

La rvolution russe, son acclration en octobre 1917, ne nait pas de rien; elle n’est pas un coup de tonnerre dans un ciel serein. Elle plonge ses racines dans le dveloppement du mouvement ouvrier et de la pense de Marx, tout au long du 19me sicle et dans celle de Lnine au dbut du 20me.

Pour retrouver la porte qu’elle eut en France et en Europe, il faut entendre les pres luttes de classes du 19me sicle, les rvoltes ouvrires si durement rprimes. Il faut entendre la rvolte des canuts Lyon, leur chanson c’est nous les canuts, nous sommes tout nus....
Il faut entendre les proltaires franais partant l’assaut du ciel selon la formule de Marx, deux pas d’ici, avec la Commune de Paris.
72 jours d’hrosme blouissants.
72 jours conclus par la semaine sanglanteavec l’crasement de la Commune et prs de 10000 morts.
Dix semaines dont les rvolutionnaires de toute l’Europe tireront beaucoup de leons.
Pour entendre 1917, il faut avoir en tte Fourmies, ce 1er Mai 1891, sa manifestation pacifique pour demander la journe de 8 heures et la rponse implacable de la bourgeoisie qui voit l une insupportable atteinte sa domination rapace, jusqu’ tuer de nombreux manifestants dont le plus jeune avait 11 ans et le plus g 30.
C’est dans ce monde-l que surgit 1917, dans ce monde o la machine de guerre des rivalits imprialistes se dploie toute force, indiffrente la boucherie humaine qu’elle dchane, broyant les hommes et la nature et o, en 3 ans, plus de deux millions d’hommes trouvent la mort sur le seul Front oriental.
Face ce systme, l’ide socialiste que Balzac, dj, avant Marx, nommait communisme, progresse. Mais nulle part, l’chelle nationale, elle ne parvient l’emporter depuis la glorieuse mais si cruellement phmre Commune de Paris.

Et surgit 1917.
En fvrier, le peuple russe balaie le tricentenaire tsariste et, en octobre, en quelques jours, il fait basculer l’histoire du monde.

La cause pour laquelle le peuple a lutt: proposition immdiate de paix dmocratique, abolition du droit de proprit sur la terre des propritaires fonciers, contrle ouvrier de la production, cration d’un gouvernement des Soviets, cette cause est assure dira le Comit Rvolutionnaire dans sa dclaration du 25 octobre 10 heures.
Ds le 26, c’est le Dcret sur la paix face la boucherie imprialiste de la Premire Guerre mondiale.

Puis le 27, un projet de rglement sur le contrle ouvrier qui donne aux ouvriers la matrise de l’entreprise. La rvolution s’tend ds lors tous azimuts.
Elle branle jusqu’au trfonds les logiques imprialistes d’asservissement des peuples et, par l mme, les fondements du colonialisme comme instrument de domination des plus grandes puissances.
Le dcret sur la paix est plus clair que jamais:
Si une nation est maintenue par la force dans les frontires d’un tat donn, si, malgr le dsir exprim de sa part [...], on ne lui accorde pas le droit de trancher par un vote libre, sans la moindre contrainte, aprs l’vacuation totale de l’arme de la nation laquelle elle est rattache [...] la question des formes de son existence politique, alors son rattachement est une annexion, c’est--dire une conqute et un acte de violence
Et bientt, librement, la Finlande devient indpendante. Faut-il rappeler qu’au mme moment, on razziait dans l’Empire franais pour envoyer en premire ligne les troupes coloniales?
La Rvolution d’Octobre, parce qu’elle touche au cur du capital, parce qu’elle s’attaque en mme temps mille dimensions de l’alination et de l’exploitation, doit, ds sa naissance, faire face une lutte des classes internationale froce.
Tout est fait pour craser ce spectre rouge qui hante l’Europe, annonc par le Manifeste du parti communiste de Marx et Engels et qui cherche alors les voies de son incarnation mondiale dans le chaos de la guerre mondiale et d’un capitalisme ruptif.
Comment Octobre, malgr la propagande de guerre, aurait-il pu, ds lors, chouer trouver le large cho mondial qu’il rencontra effectivement?

Comment Marcel Cachin, directeur de L’Humanit, qui avait 2 ans au moment de l’crasement de la Commune et 22 au moment de Fourmies, pouvait-il ne pas applaudir devant la jeune Rpublique des Sovietsdfrichant des territoires nouveaux dans l’histoire de l’humanit?
Comment ne pas soutenir de toutes ses forces la promesse gnreuse et fougueuse de ce pays adolescent pour citer Maakovski?
Ce pays qui semble donner des contours de chair ce qui n’tait qu’une sorte de rve...
Bien sr, aujourd’hui nous connaissons la suite, la logique de guerre impose par les forces imprialistes coalises, les tentatives de rforme de la Nouvelle Politique Economique (NEP)pour sortir de la crise et de la famine, la mort de Lnine, les promesses non abouties et puis, malgr l’essor conomique, le processus mancipateur qui s’enlise dans un systme contre- rvolutionnaire, rpressif, dictatorial et inhumain: le stalinisme.

C’est le paradoxe du grand souffle de 1917. Il aura gnr des processus rvolutionnaires et anti-colonialistes qui auront balay tout le sicle.
Il placera encore l’Union Sovitique, pourtant dj saigne par les purges staliniennes, la tte de la lutte contre le nazisme, prolongeant un temps son prestige de la libration.
Mais il aura inexorablement dgnr vers un systme stalinien monstrueux dont l’URSS ne se relvera finalement jamais.

Nous n’oublions rien de cette histoire, ni le souffle de 1917, ni la puissance irrsistible d’un peuple qui dcide de prendre en mains son destin; ni l’impasse d’un systme qui nie le pouvoir dmocratique de ce peuple.
Pour nous, communistes franais, la leon a t longue et douloureuse tirer. Mais elle est tire dfinitivement.

Il n’y a pas de processus rvolutionnaire abouti sans un dveloppement ininterrompu de la dmocratie, dans tous les domaines. Aussi pre soit le chemin, la dmocratie, l’action et la matrise consciente du processus politique par le peuple n’est pas ngociable.
C’est la condition de la russite.
L est un fondement et une condition de notre projet politique.

En 1973, Georges Marchais (dont une exposition, qui succdera celle-ci et sera inaugure le 27 novembre, rappellera l’apport qui fut le sien, l’occasion du 20me anniversaire de sa disparition), publia un essai, Le Dfi dmocratique qui agira ensuite telle une onde de choc pour le PCF.

Ce dfi dmocratique tait lanc, expliquait-il, tout la fois la socit et au Parti communiste.
Il s’agissait de trouver une rponse neuve une situation elle-mme indite, celle d’une crise globale et durable qui ne faisait que commencer.

Sa conviction tait que cette rponse serait un progrs continu de la dmocratie. La dmocratie comme but et comme moyen de la rvolution.

Cette rponse, nous la faisons ntre aujourd’hui, avec une force renouvele.

Nous la faisons ntre dans l’change et le travail commun avec chacune et chacun de ceux qui ne se rsignent pas un monde et une socit de plus en plus injustes et ingaux, avec chacune et chacun de ceux qui veulent dcider de leur propre destin pour que les solutions ce monde en crise soient imagines, construites, ralises par eux, dans le partage et la dmocratie.

Oui, nous l’affirmons plus fort que jamais:
Nous ne combattrons jusqu’ la racine ce systme capitaliste, o les richesses et les pouvoirs sont concentrs comme jamais. Nous ne le dpasserons pour une nouvelle logique de dveloppement humain que si la dmocratisation, la diffusion et l’extension des pouvoirs dans les mains du plus grand nombre est continue, que si se substituent aux logiques actuelles une utilisation solidaire et partage des immenses richesses cres aujourd’hui par le travail et les savoirs.
Le capitalisme n’tendra plus les droits humains.
Il tente chaque jour dsormais de les restreindre pour perptuer sa domination.

L’mancipation humaine sera dsormais indissociablement sociale, fministe, dmocratique, cologiste et pacifiste.
Tel est donc notre cap: l’extension continue et plantaire des droits humains par la dmocratie, pour le progrs social solidaire, l’avenir cologique, la libert fministe, le refus de tout racisme, pour la matrise partage des richesses et des savoirs et le droit la paix.

Le 21me sicle est le sicle qui, le premier, va se confronter, l’chelle de la plante toute entire, la question du post-capitalisme.

Le systme capitaliste s’est mondialis et a acquis, la fin du 20me sicle, une hgmonie politique provisoire.

Mais on sent bien qu’il se montre de plus en plus incapable de rpondre aux nombreux dfis contemporains, qu’il s’agisse de la justice et de l’galit dans la mondialisation, des enjeux cologiques, de la ncessit d’un usage collaboratif du numrique ou encore de la qualit du travail avec des salaris qui sont de plus en plus forms grce au progrs de l’ducation.
Le systme capitaliste mondialis n’est plus capable de porter les promesses d’panouissement et d’mancipation humaine. Le monde craque et le monde souffre. Il est entrav, dans ses dveloppements, par les logiques de la rentabilit financire outrance et par l’exacerbation de la concurrence alors qu’il faudrait dvelopper la coopration et le partage.
L’heure est venue d’uvrer concrtement au dpassement de ce systme.
A l’heure du rchauffement climatique et des dgradations environnementales menaant l’espce humaine tout entire, qui ne voit que le capitalisme freine avec toute son nergie les rvolutions cologiques ncessaires, comme l’atteste encore ces jours-ci l’affaire du glyphosate?

A l’heure de la prolifration du terrorisme, n dans les plaies de la guerre, des ingalits, des prdations no-coloniales, qui ose nommer la racine du mal, ce monde drglement, brutal, foncirement ingal?

A l’heure des trafics en tous genres, touchant tous les continents, qui est prt s’attaquer aux spculations et spoliations financires qui nourrissent ces trafics au lieu de permettre le dveloppement de l’humanit?
Qui est dcid s’attaquer la privatisation des richesses du travail humain par le systme bancaire et financier, aux 80 milliards d’uros d’vasion fiscale soustraits la France, aux 1000 milliards d’uros soustraits de l’UE (3 fois le budget de la France!), aux 14000 milliards d’uros (prs de 50 fois le budget de la France, la 6e puissance mondiale!) qui grenouillent dans les paradis fiscaux?
Cette terrible contradiction entre des possibilits inoues de rpondre aux besoins humains et un monde tir en arrire par la rapacit des multinationales et l’obsit de la finance gnre dsormais un chaos et une instabilit politiques chroniques.
Les crises politiques frappent, presque successivement, tous les pays d’Europe, comme on l’on voit dernirement en Espagne, avec aussi un sinistre retour au premier plan des extrmes droites, notamment en Allemagne avec l’entre au Bundestag des no-nazis.

Ceux qui tiennent le manche l’ont bien compris, commencer par le Prsident Macron qui n’a pas intitul par hasard son livre de campagne Rvolution, et parle propos de l’Europe d’une ncessaire refondation.

Les tenants de la classe possdante savent que le statu quo est impossible.
Mais leur rvolution, c’est celle du Gupard de Visconti : il faut que quelque chose change pour que tout continue comme avant.
En ralit, nous vivons bien le temps des rvolutions.
Les savoirs explosent, la productivit du travail est exponentielle et la rvolution numrique bouleverse la donne.
L’ordre ancien craque car il parat fou de n’utiliser ces immenses potentiels qu’au service d’une minorit mondiale de plus en plus restreinte mais de plus en plus indcemment riche et puissante.

Enferm dans les logiques capitalistes, le monde, avec les immenses pouvoirs que donnent ceux qui les dtiennent les possibilits cratrices du 21me sicle, devient dangereux.

Tout appelle de nouveaux rapports sociaux et c’est cette rvolution contre laquelle les tenants du systme capitaliste s’arc-boutent.

La rvolution, les rvolutions deviennent ds lors l’objet d’une bataille d’ides intense et renouvele.
Macron et les siens en ont conscience. Les rvolutions, leur sens, se gagnent dans les ttes, dans la conscience politique de tout un chacun.

Cette conscience, ils la travaillent, l aussi avec une puissance mdiatique qui a chang d’chelle. Ils essaient de la modeler pour leurs propres objectifs. Il leur faut imposer tout prix l’ide que l’organisation normale de toute socit suppose des premiers de corde et l’immense masse des autres, ceux qui ne sont rien qui sont donc destins suivre les premiers.

Mais Monsieur Macron, qui taient les premiers de corde dans la Russie de septembre 1917?
Qui d’autres, sinon les oligarques tsaristes, les propritaires des terres qui exploitaient les moujiks!
Karl Marx, dans cette extraordinaire anticipation, avait une fois de plus vu juste:
Le capital [...] est en fait, dans son mouvement pratique, aussi peu dtermin par la perspective d’un pourrissement futur de l’humanit [...] que par l’ventuelle chute de la Terre sur le soleil. Dans toute escroquerie financire, chaque actionnaire sait que la tempte arrivera un jour, mais chacun espre qu’elle tombera sur la tte de son voisin aprs que lui-mme aura recueilli la pluie d’or et l’aura mise en scurit. Aprs moi, le dluge: telle est la devise de tout capitaliste.
Alors, pour viter le dluge, nous sommes devant un choix.

Car si la rvolution qui pourrait librer la socit de ces entraves est vraiment l’ordre du jour du 21me sicle, cela ne veut pas dire qu’elle adviendra.
Si cette rvolution des rapports sociaux ne se produit pas, nous pouvons au contraire aller vers un monde de plus en plus brutal, violent et ingalitaire, un monde o la domination de puissances multinationales risque de devenir extrmement pesante, s’insinuant dans tous les choix de nos vies quotidiennes et dans le contrle de nos liberts.
Une chose est sre, les choses ne resteront plus en l’tat. Le monde est entr dans une instabilit trs profonde. A nous d’en faire merger le meilleur et non le pire.
Le Parti communiste aborde ces dfis de manire offensive.
Plus que jamais, nous n’entendons pas rester spectateurs des volutions et rvolutions en cours.
Nous entendons tre des acteurs utiles notre peuple pour qu’il prenne en main son destin.
L’humanit a les moyens peu prs de tout faire mais elle ne peut pas tout se permettre.
Mais qui alors va choisir?
Qui se donnera les moyens de choisir?
Qui dcide ce que l’entreprise doit produire, o elle doit produire, de quelle faon, par quelles mthodes, en utilisant quelles matires premires, quelles nergies?
Ces dcisions sont aujourd’hui aux mains des seuls reprsentants des actionnaires. Et on sait qu’ils n’ont qu’un cap: les dividendes.
Est-ce raisonnable? Est-ce humainement tenable?
Un immense mouvement pour la dmocratie doit permettre aux salaris, aux chercheurs, aux agriculteurs, aux citoyens, aux habitants de quartiers, aux locataires, aux jeunes, aux tudiants et lycens, aux usagers des services publics de matriser les lieux de pouvoir ou d’en crer de nouveaux.

De nouvelles formes de dmocratie et d’appropriation sociale, participatives, coopratives, dlibratives, doivent tendre considrablement le champ actuel des pouvoirs populaires.
Comment travailler, au service de quels objectifs, dans l’intrt de qui?
Comment produire, consommer, faire socit dans la ville et sur tout le territoire?
Comment s’manciper individuellement dans la solidarit du dveloppement de tous?
Chacune de ces questions a droit une rponse dmocratique mille lieux de la confiscation et de l’opacit de la plupart des pouvoirs aujourd’hui.

Le communisme, pour nous, c’est prcisment le mouvement continu de cette mancipation humaine contre toutes les dominations, toutes les alinations.
C’est un mouvement continu de conqute dmocratique.

Le communisme est avant tout un processus pour une mise en commun des capacits humaines et des ressources naturelles dmocratiquement dcide, progressivement construite et sans cesse renouvele.

L’invention d’une nouvelle Rpublique, d’un nouvel ge de la dmocratie est au cur de notre projet communiste.
Dans le monde interdpendant qui est le ntre, cette bataille des pouvoirs se mne toutes les chelles, locale, nationale, europenne, mondiale.

La rvolution aujourd’hui est multiforme et elle ne se rsume pas la seule conqute du pouvoir d’Etat, aussi important soit cet enjeu, la condition de repenser ainsi trs profondment la formation de l’tat.
Nous voulons, partout et en toutes circonstances, susciter, encourager les mouvements pour des conqutes citoyennes, concrtes, immdiates.

En construisant des services publics, en crant la Scurit sociale, les colonies de vacances, le tourisme social, la politique du logement social, les communistes ont uvr la rvolution contre les pouvoirs du capital.

Aujourd’hui, ce sont toutes les pratiques et les exprimentations sociales, dmocratiques, cologiques qui sont les terrains de ces luttes.
Nous voulons rendre notre communisme plus quotidien, plus concret, mieux ancr dans les contradictions de l’poque. Nous devons nous-mmes construire des pouvoirs sur les moyens considrables que nous offrent les technologies numriques.

Nous voulons, en multipliant les initiatives de solidarits concrtes, les espaces citoyens de dlibrations, les fabriques solidaires, librer toutes les nergies dmocratiques, leur donner sens et possibilit de s’associer.
En un mot, nous voulons faire le pari d’un nouveau progrs humain en chemin contre les logiques qui en entravent le dveloppement.

Pour plagier Saint Just, nous affirmons que le progrs social et cologique est une ide neuve en France et en Europe!!!

C’est pourquoi,par exemple, nous venons de dcider de tenir, face l’offensive anti-sociale de Macron, des Etats Gnraux du progrs social, le 3 fvrier 2018.
Car notre rsistance n’est pas dfensive, elle est porteuse de projet.

Nous allons, dans les jours qui viennent, mettre disposition des Cahiers du progrs social pour soumettre nos propositions, recueillir celles des citoyen-ne-s, des salari-e-s, acteurs associatifs, culturels, conomiques

Ensuite, nous organiserons une premire tape nationale de cette campagne, le 3 fvrier prochain, par la tenue d’tats gnraux du progrs social, ouverts tous les citoyen-ne-s et toutes les forces qui partagent cette dmarche.
Ils seront un lieu o se mleront les tmoignages des luttes, l’expression des revendications, mais aussi et surtout les propositions et la construction de solutions.
Un lieu aussi o d’autres tapes de cette campagne pourront tre proposes pour porter, par la mobilisation populaire, les mesures indispensables une rvolution sociale.
Faire rvolution aujourd’hui, c’est donc pousser en avant tous les potentiels mancipateurs dans la socit, dans le travail, dans l’affirmation des individus, dans le recul des processus de confiscation des richesses, dans la dmocratie.
La rvolution du 21me sicle, nous la concevons comme un processus de long terme qui se dveloppera probablement de manire ingale et diverse l’chelle de la plante, mais avec des dimensions internationalistes et mondiales de plus en plus fortes.

En effet, quelle que soit la pousse rvolutionnaire, mancipatrice ou dmocratique, o qu’elle se produise, elle a besoin d’une dimension internationale pour tenir dans la dure.
Sinon, les logiques de la mondialisation et la puissance de concentration du capital financier deviennent des obstacles difficilement surmontables. Voil pourquoi, nous nous attelons la construction de convergences des luttes solides et durables entre forces europennes comme nous le ferons les 10, 11 novembre lors du Forum europen de Marseille.

La question cologique, la question de la paix, oui une nouvelle fois de la paix quand tant de menaces psent nouveau, la lutte contre le pouvoir des transnationales sont des enjeux majeurs de cette lutte mondiale.

Le combat fministe, la conqute d’une galit pleine et entire des femmes est assurment aussi l’un des chemins les plus puissants de la ncessaire rvolution des rapports sociaux au 21me sicle.

Nous n’oublions pas qu’en Octobre 1917, lorsque le gouvernement ouvrier et paysan est mis en place, Alexandra Kollonta fait partie de ce gouvernement.
C’est la premire femme ministre au monde.
En France, cette poque, les femmes n’ont mme pas le droit d’avoir un compte bancaire leur nom!
Et le PCF, prs de 10 ans plus tard, sera poursuivi en justice pour avoir prsent des femmes aux lections municipales!

Ce combat, les femmes qui prennent aujourd’hui la parole contre les violences sexuelles nous le rappellent avec force, est trs largement devant nous.
C’est la conjugaison de tous ces mouvements, leur capacit trouver du sens en commun qui feront ou non un processus rvolutionnaire.

C’est pour mener ce combat avec une efficacit repense que le Parti communiste veut changer, mener bien le processus de sa propre rvolution.
Les communistes fixeront dans quelques jours l’ordre du jour de leur Congrs, lors de l’assemble des animatrices et animateurs de section qui se tiendra la Cit des Sciences de la Villette, le 18 novembre prochain.
La r-invention du Parti communiste, pour en faire une force capable d’affronter ces dfis, est la condition de sa fidlit son idal rvolutionnaire.
Ce chantier, ces chantiers, nous allons les engager avec confiance et dtermination.
Chers amis, chers camarades,
Cent ans aprs 1917, nous n’irons pas prendre d’assaut ce soir le central tlphonique et le Palais de l’lyse. Aprs 1789, 1871, 1917, 1945 puis 1968, c’est une autre rvolution qui est l’ordre du jour de l’humanit, de nouveaux chemins de rvolution que nous avons ouvrir ensemble.
En 2017, face aux dfis gigantesques qui s’additionnent, il est temps qu’une implication populaire durable, et non seulement insurrectionnelle, pousse et prolonge dans tous les domaines, par la conqute citoyenne permanente, les processus rvolutionnaires qui cheminent et se cherchent.
Cette implication, c’est ce que nous nommons Le communisme de nouvelle gnration. et c’est la penser que nous aurons consacrs avec bonheur ce mois de dbats.
voir le document

Conseil national des 13 & 14 octobre
Il y a un mois, nous tions runis ici, la veille de la Fte de l’Humanit, deux jours aprs la premire mobilisation nationale contre les ordonnances rformant le code du travail : nous avions caractris la politique de Macron comme un politique de droite au service du patronat, de la finan...
Lire la suite - 14-10-2017

Il y a un mois, nous tions runis ici, la veille de la Fte de l’Humanit, deux jours aprs la premire mobilisation nationale contre les ordonnances rformant le code du travail : nous avions caractris la politique de Macron comme un politique de droite au service du patronat, de la finance. En un mot, au service des riches et nous avions dcid d’engager notre campagne contre la politique du gouvernement, contre les ordonnances, pour imposer des reculs et construire des solutions alternatives.

Un mois aprs, force est de constater que notre apprciation de cette politique se confirme :

  • Avec la prsentation des budgets, celui de la l’tat et celui de la Scurit sociale : un budget fait par des riches, pour des riches.
  • Avec la monte du mcontentement, de la colre dans le pays, un mouvement de riposte qui grandit, s’largit de plus en plus de secteurs,contre les ordonnances et la politique de casse sociale.
  • Avec, dans l’opinion publique, une prise de conscience du caractre ingalitaire, des injustices sociales et fiscales, des projets du Prsident. Le et de gauche, et de droite , cette soi-disant modernit prend du plomb dans l’aile, et c’est le prsident des riches qui s’affiche avec arrogance et mpris envers les salaries en lutte, les catgories populaires. Un mpris de classe, en somme.
Dans cette priode o le clivage gauche-droite se raffirme, o la question de l’unit, des convergences grandit, nous avons investir de manire offensive cet espace gauche pour faire monter les batailles et les solutions alternatives.

C’est dans ce contexte que nous avons dployer une campagne permettant de faire converger les luttes contre cette politique de droite et faire grandir l’exigence d’entrer dans une nouvelle phase de progrs social pour contrer la politique librale et autoritaire de Macron.

Une politique faites par des riches, pour les riches
voir le document

FONCTION PUBLIQUE

LE SERVICE PUBLIC EST LE CUR DE LA SOCIT DE DEMAIN


Nous avons toutes et tous intrt des services publics dvelopps, fournis par des agents bien forms et bien pays !

A lire ou relire l’interview dans l’Humanit de Anicet Le Pors et Grard Aschieri Les fonctionnaires rpondent aux besoins d’avenir du 23 janvier 2015.

MACRON CASSE LE SERVICE PUBLIC

Depuis l’arrive du nouveau gouvernement, les mesures ngatives s’accumulent pour les agents de la fonction publique :
  • gel de la valeur du point indice
  • retour la journe de carence
  • menace de 120 000 suppression...
Lire la suite - 10-10-2017

MACRON CASSE LE SERVICE PUBLIC

Depuis l’arrive du nouveau gouvernement, les mesures ngatives s’accumulent pour les agents de la fonction publique :
  • gel de la valeur du point indice
  • retour la journe de carence
  • menace de 120 000 suppressions d’emploi...
Ces mesures vont dgrader le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agents publics et fragiliser les services publics rendus aux usagers.

UNIT !

Le fait que l’ensemble des syndicats soient tombs d’accord pour contrer ces mesures, faisant preuve d’une unit qui n’est pas automatique, montre que l’enjeu est important et clair pour la majorit des fonctionnaires de toute catgorie. D’autant que ces mesures sont de mme inspiration que celles qui frappent les salaris du priv. La plupart des salaris prennent peu peu conscience que la politique de Macron, qu’on y soit favorable ou pas, ne tiendra mme pas ses promesses de dveloppement conomique.

LE SERVICE PUBLIC EST L’AVENIR DU MONDE

Les services publics, la Scurit sociale, ne sont pas que l’hritage d’un pass encore rcent. C’est le coeur de la socit que nous voulons, d’une civilisation solidaire, et au lieu d’tre dgrads par des politiques d’austrit, ils doivent tre dvelopps par l’argent disponible (voir notamment paradis fiscaux) pour permettre l’augmentation gnrale du niveau de sant, d’ducation, et accessoirement de toute activit conomique.

LES COMMUNISTES PROPOSENT UN SERVICE PUBLIC DU 21e SICLE !
  • Remise en cause de l’austrit budgtaire pour un nouveau dveloppement des services publics avec abandon du pacte de stabilit et de tout dispositif visant l’austrit budgtaire ; fin de la baisse des dotations aux collectivits locales et moratoire sur les fermetures de services publics ; mobilisation pour de nouvelles recettes.
  • Renforcer le maillage des services publics, en particulier dans les territoires suburbains et ruraux. Agir pour leur rimplantation avec gestion dmocratique et participative, associant direction, usagers, lus et reprsentants du personnel.
  • Plans d’investissement pour assurer l’ensemble de leurs missions, ce qui implique un plan de formation et de cration de postes sous statut et la titularisation des personnels prcaires exerant dans les services publics.
voir le document

Non au CDG Express ! Oui la ligne 17 et l’amlioration de la ligne B du RER!
UN TRAIN POUR LES RICHES ET LA GALRE POUR LES AUTRES ?

Une dlgation compose d’lus du Val d’Oise et de Seine-et-Marne a t reue Matignon ce matin par des collaborateurs du Prsident de la Rpublique et du Premier ministre.
Ils ont exprim leur inquitude, leur incomprhension et surtout leur refus de voir la ralisation de la ligne 17 du Grand Paris Express reporte, voire abandonne.

Les rumeurs nous ont t confirmes puisque le dossier, nous a-t-on dit, a t ouvert et que la rflexion est engage.
...
voir le document

Communiqu des DPUTS COMMUNISTES
PLFSS 2018 : contre le dmantlement programm de la Scurit sociale
La Ministre de la Sant, Agns Buzyn, a dvoil jeudi 28 septembre le projet de budget 2018 pour la Scurit sociale.
Ce budget, plac sous le sceau de laustrit, constituerait lacte I dun dmantlement de notre systme de Scurit sociale. Labandon progressif du financement par la cotisation sociale au profit dune hausse de la CSG marque lambition de mettre fin notre modle social solidaire et collectif.
Paris, 28 septembre 2017 PLFSS 2018 : contre le dmantlement programm de la Scurit sociale La Ministre de la Sant, Agns Buzyn, a dvoil ce jeudi 28 septembre le projet de budget 2018 pour la Scurit sociale.

Ce budget, plac sous le sceau de laustrit, constituerait lact...
voir le document

Communiqu de Jean-Paul DUFREGNE et Fabien ROUSSEL
DPUTS COMMUNISTES
Projet de budget 2018 : au bonheur des riches !
Le projet de budget 2018 prsent ce matin par les ministres Le Maire et Darmanin est un budget crit par les riches, pour les riches !
Paris, 27 septembre 2017 Dmantlement de l’ISF, nime allgement de l’impt sur les socits, suppression de la taxe sur les dividendes, etc. Ce sont 12,8 milliards d’euros de cadeaux fiscaux* ainsi accords aux plus riches et aux grandes entreprises quand 16 milliards d’eur...
Lire la suite - 27-09-2017

Paris, 27 septembre 2017 Dmantlement de l’ISF, nime allgement de l’impt sur les socits, suppression de la taxe sur les dividendes, etc. Ce sont 12,8 milliards d’euros de cadeaux fiscaux* ainsi accords aux plus riches et aux grandes entreprises quand 16 milliards d’euros de baisse de dpenses publiques viendront peser durement sur le pouvoir d’achat des mnages, des retraits, des jeunes et des fonctionnaires.

La purge budgtaire sur l’emploi, le logement et les transports va se traduire par la baisse des APL et la suppression de 200 000 emplois aids ! C’est le plus grand plan social jamais ralis dans notre pays. La hausse brutale de la CSG va affecter lourdement des millions de retraits. Enfin, les coupes budgtaires massives dans la sant et les collectivits vont asphyxier nos hpitaux et mettre sous tutelle nos communes !

Ce projet de budget n’est pas acceptable. Plutt que de renforcer considrablement les ingalits, il est urgent de mettre l’argent au service du plus grand nombre. Les dputs communistes proposeront de :
Lutter efficacement contre l’vasion et l’optimisation fiscales : ce sont 60 80 milliards d’euros de recettes supplmentaires potentielles pour le budget de l’Etat.
Mettre l’galit au cur de la fiscalit, notamment en renforant l’ISF et en taxant plus fortement les revenus financiers, ceux du capital pour inciter les actionnaires investir et produire en France plutt qu’ spculer.
Conditionner les aides publiques verses aux entreprises (CICE, CIR) des crations d’emplois ou des investissements en France.

Ces propositions visent mieux rpartir les richesses pour mettre l’conomie au service du bonheur commun.

Ce budget 2018, c’est les riches d’abord. Pour nous, c’est l’Humain d’abord !

Suppression de l’ISF : 3,2 milliards d’euros

Prlvement forfaitaire unique : 1,3 milliard d’euros

Baisse du taux de ldimpt sur les socits : 1,2 milliard d’euros

Suppression de la 4me tranche de la taxe sur les salaires ( partir de 152 000 euros) : 0,1 Milliard d’euros

Hausse du CICE sans contrepartie : 4 milliards d’euros

Suppression de la taxe sur les dividendes : 3 milliards d’euros
voir le document

Remerciements chaleureux celles et ceux qui se sont investis dans cette snatoriale et aux 276 suffrages des grands lecteurs (8,93%)
rsultats de la snatoriale en Seine-et-Marne

Inscrits:3216
Votants: 3162
Exprims: 3090

1) Agir ensemble pour la Seine-et-Marne (LR), Anne CHAIN-LARCH 3 siges 1305 voix 42,23%
2) Rassembler pour servir la Seine-et-Marne et la France (LREM),Arnaud DE BELENET 2 siges 708 voix 22,91%
3) Pour la Seine-et-Marne : Russir Gauche (LSOC), Vincent BL 1 sige 540 voix 17,48%
4) Faire cause commune pour la dfense et le dveloppement de la Seine-et-Marne (COM/EELV/DVG), Sylvie FUCHS 0 sige 276 voix 8,93%
5)La force de nos territoires, sauvons la dmocratie locale (LDVD), Michel GRS 0 sige 125 voix 4,05%
6)Rassemblement des patriotes et des rpublicains (LEXD/FN), Pierre BACQU 0 sige 107 voix 3,46%
Alliance cologiste indpendante et citoyenne pour la Seine-et-Marne rurale et citadine (LECO), Franck BRACQUEMART 0 sige 29 voix 0,94%


En Seine et Marne, grce aux 276 grands lecteurs qui nous ont soutenus, nous avons ralis un score dont nous pouvons tre fiers. Certes, nous n’avons pas obtenu de sige mais restons lucides et confiants devant ce rsultat.
Cher(e)s ami(e)s,
Cher(e)s camarades,

au terme d’une campagne aussi courte qu’intense, je veux tout d’abord saluer ici l’excellent travail en commun ralis depuis cet t.

Remercier toutes celles et ceux qui ont aid aux rdactions, au travail de mise en page...
Lire la suite - 25-09-2017

Cher(e)s ami(e)s,
Cher(e)s camarades,

au terme d’une campagne aussi courte qu’intense, je veux tout d’abord saluer ici l’excellent travail en commun ralis depuis cet t.

Remercier toutes celles et ceux qui ont aid aux rdactions, au travail de mise en page et la participation active des uns et des autres dans le droulement de cette campagne ultra courte. Je veux remercier les camarades de notre fdration qui n’ont pas compt leurs efforts pour assurer les mises sous pli et russir ainsi la diffusion de nos ides et de nos propositions en direction des 3216 grands lecteurs et de leurs supplants.

Je veux remercier tous les candidats, et les lus du dpartement qui ont relay nos matriels, travaill convaincre autour d’eux, particip aux runions publiques ...

Remercier Michel pour ses prcieux conseils et son appui constant mes cts. Nous l’avons toutes et tous ressenti, la dynamique de cette campagne a t due en grande partie la manire dont nous avons collectivement construit cette liste.

Loin d’tre tourne vers le pass et recroqueville sur elle mme, elle est apparue pour ce qu’elle est : rassembleuse, respectueuse des diffrentes sensibilits gauche, porteuse de dfis allant dans le sens de la dfense des territoires mais aussi de propositions de dveloppement de progrs sociaux et environnementaux pour notre dpartement et le pays.

Cette liste s’est inscrite dans la construction d’un projet de socit de progrs pour tous, c’est en cela qu’elle a suscit espoirs et perspectives d’avenir.

Face au gouvernement Macron et son train de rformes moyengeuses, trois groupes de parlementaires vont continuer de mener l’indispensable bataille d’opposants ces politiques librales.

A l’Assemble nationale il s’agit du groupe Gauche Dmocrate et Rpublicaine (GDR) et de celui de la France Insoumise.

Au Snat, les 13 lus du Groupe Communiste, Rpublicain et Citoyen (CRC) continueront de tenir la ligne de front et de porter haut et fort les aspirations de celles et ceux qui luttent contre les rformes Macron.

En Seine et Marne, grce aux 276 grands lecteurs qui nous ont soutenus, nous avons ralis un score dont nous pouvons tre fiers. Certes, nous n’avons pas obtenu de sige mais restons lucides et confiants devant ce rsultat, Car comme nous l’avons soulign dans nos matriels, il ne suffit pas de se proclamer unitaire et de gauche au moment des lections. Ce travail collectif que nous avons ralis , nous allons continuer l’enrichir, le faire rayonner et l’amplifier dans les mois et les chances lectorales venir.

Nous avons su travailler ensemble le temps d’une lection, nous devons chacune, chacun continuer d’largir ce rassemblement pour nous opposer aux mauvais coups qui se prparent. A ce titre, nous avons un bel outil l’Association Dpartementale des lus Communistes et Rpublicains qui peut nous y aider, afin de continuer travailler ensemble.

Dans l’attente de vous retrouver prochainement, Fraternellement.

Sylvie Fuchs
Candidate l’lection snatoriale
Conseillre rgionale d’Ile de France
Maire de Roissy en Brie de 2008 2014
voir le document

Faire cause COMMUNE pour la dfense et le dveloppement de la Seine-et-Marne
Elections snatoriales
La liste du rassemblement de la Gauche alternative et cologiste.



--> Elles et ils nous soutiennent.
Le 24 septembre prochain va avoir lieu l’lection snatoriale. Les snatrices et les snateurs seront renouvels dans prs de la moiti des dpartements, dont le ntre. Vous faites partie des grands lecteurs qui devront se prononcer pour renouveler les 6 siges sur la Seine-et-Marne pourvoir ...
Lire la suite - 24-09-2017

Le 24 septembre prochain va avoir lieu l’lection snatoriale. Les snatrices et les snateurs seront renouvels dans prs de la moiti des dpartements, dont le ntre. Vous faites partie des grands lecteurs qui devront se prononcer pour renouveler les 6 siges sur la Seine-et-Marne pourvoir parit pour 6 ans.

Nous vous proposons aujourd’hui de faire le choix de la seule liste de large rassemblement de la gauche alternative et cologiste.

Elle porte la volont de poser les bases d’une nouvelle construction des forces de gauche, cologistes et de progrs dans notre dpartement. Plus localement, je vous propose de dfendre fermement, tout comme l’a fait le snateur Michel Billout avant nous, les intrts de notre dpartement, avec son identit rurale, urbaine et ses spcificits locales.

Au snat, fidle nos engagements, je serai une parlementaire exigeante et sans concession face au mouvement de rgression sociale en marche.

La droite et le centre, au contraire, soutiennent la plupart des projets gouvernementaux. Les dirigeants socialistes, quant eux hsitent entre pro et anti-Macron. C’est pourquoi, notre liste a fait le choix de ne pas suivre Vincent Ebl, snateur socialiste sortant. Ses nombreux renoncements et revirements durant son mandat en sont les raisons. On ne se dcrte pas de gauche chaque fois qu’il y a une lection, cela se dmontre tous les jours dans les actes. Ce qui n’a pas t fait en soutenant Manuel Valls, la loi Travail ou les coups ports aux collectivits, par exemple.

Avec notre liste de la gauche alternative et cologiste, compose de femmes et d’hommes membres d’un parti politique ou non, nous affirmons rsolument et clairement notre opposition aux nouvelles coupes annonces dans les budgets de l’Etat et des collectivits locales ainsi qu’aux pertes de comptences des maires et des lus locaux.

Nous voulons tre la voix de toutes les communes qui refusent d’tre sacrifies. Vous pouvez compter sur nous pour ne pas y renoncer une fois lus, mais pour cela, nous avons besoin de vous.

Pour la liste,
Sylvie Fuchs
voir le document

Jeudi 21 septembre 2017 : manifestation unitaire Paris 14h00 - Place du 18 juin 1940 ( Montparnasse).
...
voir le document

Meeting de la Fte de l’Humanit
Salut vous, les fainants, les parasites de la Rpublique

Salut vous, les paresseux, les ramiers, les flemmards, les clampins, les bons rien, les cossards, les cagnards, les tire-au-flanc, les tire-au-cul

Salut vous, les fripouilles, les indolents, les musards, ...
Lire la suite - 17-09-2017

Salut vous, les fainants, les parasites de la Rpublique

Salut vous, les paresseux, les ramiers, les flemmards, les clampins, les bons rien, les cossards, les cagnards, les tire-au-flanc, les tire-au-cul

Salut vous, les fripouilles, les indolents, les musards, les oisifs, les branleurs, les glandeurs, les baguenaudiers, les branle-la-guiche, les inspecteurs des travaux finis et les fatigus de naissance

Salut vous, les 99% qui triment au royaume de l’argent Salut vous qui crez toutes les richesses de ce pays par votre travail et qui n’avez que faire du mpris des puissantset du petit monarque Macron !

Il ne s’excuse pas. Nous non plus, de ce que nous sommes!

Vous tes ici chez vous, la Fte de l’Humanit, dans la Rpublique de la grande fraternit humaine!

La solidarit est la tendresse des peuples Cette citation de Che Guevara n’est-elle pas la meilleure dfinition de ce qui se passe ici, depuis 3 jours la Fte de l’Humanit?

Face aux dirigeants du monde capitaliste, qui font de tout ce qui ne sert pas leur intrt une menace, nous sommes des centaines de milliers clamer cette tendresse comme l’tendard d’un nouveau possible, d’une nouvelle humanit.

Oui, notre Fte, votre Fte de l’Humanit, qui porte plus que jamais son nom comme une promesse, est une terre d’accueil, la terre de tous les combats, de toutes les fraternits humaines, de toutes les cultures. C’est une terre de libert et de dbats, o la parole politique n’est pas confisque, o elle est d’abord la parole populaire, la vtre, sans filtre, ni mdia.

La Fte, c’est le rendez-vous de la jeunesse gnreuse, de l’engagement dsintress, du bnvolat militant, de la solidarit internationaliste. C’est la Fte du journal, qui, fidle au serment d’indpendance de Jaurs, est le seul quotidien national, avec son magazine l’Humanit Dimanche, n’avoir jamais cd un pouce de terrain aux forces de l’argent.

La Fte de l’Humanit est et reste pour cela une aventure humaine ingale, le plus grand rassemblement populaire, culturel et politique de notre pays. Et j’adresse mes plus vives flicitations toutes celles et ceux qui, une nouvelle fois, face aux forces hostiles, l’ont rendue possible.

Faites leur l’ovation qu’ils mritent!

C’est la ralisation de l’humanit頻 qu’appelait Jaurs en fondant son journal. L’humanit n’existe point encore ou elle existe peinecrivait-il, en disant sa confiance dans l’humanit militante comme l’anticipation de la grande paix humaine.

Quelle actualit!

Nous marchons plus que jamais sur ce chemin, car les gchis, les guerres, les catastrophes provoqus par la crise dsormais civilisationnelle du capitalisme financier mondialis nous invite chaque jour presser le pas vers un nouveau monde.

Alors, voici ce que je suis d’abord venu vous dire cet aprs-midi sur cette scne centrale de la Fte de l’Humanit, ce que je suis venu vous proposer :soyons plus que jamais les btisseurs du commun, les artisans d’une socit nouvelle, les animateurs permanents des conqutes citoyennes qui permettront la libration concrte et progressive de la socit des entraves et des dominations capitalistes, sexistes, racistes, colonialistes.

Oui, soyons les btisseurs du commun!

Face la plus petite des injustices comme la plus grave des alertes comme celle de l’ouragan Irma, soyons les lanceurs d’alerte du nouveau monde, soyons les constructeurs de solidarits concrtes qui donneront envie d’aller plus loin ensemble.

Je veux saluertous les militants communistes qui ont permis cet t plus de 40.000 personnes prives de vacances de passer une journe la mer.

Je veux saluerles ventes solidaires de fruits et lgumes que nous dveloppons chaque anne.

Je veux saluerla belle initiative prise la Fte par l’Humanit et le Secours Populaire en solidarit avec les victimes d’Irma.

La priorit, l’urgence absolue pour les Antilles, n’est pas la polmique, c’est vrai, et encore moins faire de la communication l’amricaine en costume et cravate, mme en passant la nuit sur un lit de camp.

L’heure est agir pour secourir et reconstruire. Nous demandons Emmanuel Macron et Edouard Philippe de mobiliser tous les moyens de l’tat pour venir en aide aux sinistrs et rebtir Saint Martin et Saint Barthlmy.

Mais, au-del, l’heure est rvaluer toutes nos priorits!

Oui, nous accusons!

La plante ne tourne plus rond. A l’heure de l’alerte climatique mondiale, le capitalisme avec ses prdations cologiques, ses multinationales et ses World compagnies, son agro-business productiviste, ses ingalits qui affament, ses choix de profits et d’austrit qui dtruisent les services publics, ses logiques de surarmement, de domination financire et de guerres finances grands coups de ptro-dollars et d’vasions fiscales, tout cela c’est fini! C’est dangereux!

Oui, il faut passer autre chose!

Nous accusons! Pourquoi la France est-elle capable de dployer des moyens croissants au service de positions militaires pour l’OTAN dans les pays baltes, en Pologne, aux mirats arabes unis, mais ne dispose plus, depuis 2010, d’hlicoptres lourds pour faire face ces catastrophes!

Pourquoi la flotte franaise a-t-elle trop tard tre dploye aux Antilles?

Nous accusons! Jusqu’ quand les multinationales auront-elles le droit de faire la loi, comme le prvoit l’accord de libre change, le CETA, que la France et l’Europe s’apprtent faire entrer en vigueur?

Jusqu’ quand les constructeurs automobiles pourront-ils tricher avec les normes anti-pollution?

Nous accusons! Est-il concevable, alors que Houston et la Floride sont noyes sous les eaux, que nous considrions encore comme le chef du monde occidental ce fou de Donald Trump, qui nie le rchauffement climatique?

Est-il concevable que l’on invite cet homme sur les Champs-lyses un jour de 14 juillet?

Face aux drglements du monde, notre beau slogan L’humain d’abord n’est pas de l’affichage, c’est notre ligne de conduite au quotidien, pour rsister tout de suite, pour arracher ds prsent des morceaux de bonheur et pour ouvrir le chemin d’un monde meilleur.

Voil pourquoi nous croyons la culture, l’ducation, au sport pour construire de l’mancipation pour chacun, pour tisser des passerelles entre les peuples du monde, pour faire humanit ensemble dans la Paix.

Voil pourquoi nous saluons avec bonheur l’attribution des Jeux Olympiques de 2024 Paris et, en grande partie, cette Seine Saint Denis, ici mme, qui nous est si chre!

Nous allons nous battre pour que ces jeux rompent avec la drive du gigantisme et de l’argent roi.

Nous voulons des jeux taille humaine.

Nous voulons une loi olympique pour le sport populaire, pour le sport scolaire, pour le sport au travail, pour que tous les enfants de France apprennent nager, courir, s’amuser.

Nous voulons des jeux pour servir le dveloppement social de nos quartiers.

Nous voulons des jeux multicolores pour que le racisme soit banni des consciences, en hommage ceux qui levrent leur poing gant de noir aux JO de Mexico en 1968!

Oui, jamais nous ne laisserons la guerre tuer les espaces de paix, jamais nous ne laisserons le dsespoir tuer le rve, jamais nous ne laisserons le sport, la culture, l’ducation tomber inexorablement aux mains des marchands.

L’urgence est de construireune nouvelle civilisation, o les immenses progrs technologiques et humains bnficieront toutes et tous. Une civilisation o les droits des salaris seront tendus et non mis en pice.

Une civilisation de paix, sans arme nuclaire, o le racisme et toutes les dominations et oppressions seront abolis.

* - * - *

Et je veux vous lancer un appel la confiance: les forces existent pour y parvenir ! Regardons ensemble le monde. Je sais les menaces qui s’accumulent. Je sais aussi les forces nouvelles qui grandissent.

Elles existent ici en France et partout en Europe et dans le monde, pour dire avec nous : L’humain et la plante sont nos priorits, pas le capitalisme financier !

Quand, jour aprs jour, des milliers de femmes et d’hommes, victimes des guerres et de la misre, se noient en Mditerrane ou meurent assassins dans le dsert libyen,que font les dirigeants europens? Que fait le gouvernement de la France?

Il demande aux dictateurs comme le Tchadien Idriss Dby de retenir dans des camps ceux qui, pour sauver leur vie, n’ont plus d’autres choix que de quitter leur pays.

Mais, face ce meurtre de masse commis de sang froid, il y a les pcheurs sngalais, tunisiens, les bnvoles de SOS Mditerrane qui prennent la mer, sans aide, les marines europennes leurs trousses, et qui sauvent des dizaines de milliers de vies.

Il y a les habitants des les grecques, des habitants qui n’ont rien ou si peu mais qui le partagentet organisent l’accueil des migrants comme le plus sacr des devoirs.

Il y a les habitants de la Roya, les associations de Calais, les citoyens de Grande Synthe, les Parisiens et Ivriensqui construisent des centres d’accueil, fournissent des repas, accompagnent rfugis et migrants en qute d’avenir, scolarisent les enfants.

Ce sont eux qui sont l’avenir, l’avenir de la France!

* - * - *

Quand, depuis plusieurs mois, deux chefs d’tats s’insultent par mdias interposs, se menacent de bombardements nuclaires, quand les pays et entreprises marchandes d’armes jubilent parce que leurs chiffres d’affaires explosent aussi fort que leurs bombes...

Il y a 50000 Japonais qui, en aot, manifestent pour la Paixet contre les armes nuclaires.

Il y a 122 pays qui signent un trait historiqued’interdiction internationale des armes nuclaires, aujourd’hui honteusement boud par la France.

Il y a des dizaines de millions de manifestantsqui se retrouvent en marge du Sommet de l’OTAN pour s’opposer au rarmement de l’Europe.

Elles et ils sont l’avenir de notre humanit!

* - * - *

Quand aux tats-Unis, resurgissent, dops par l’lection de Trump, les morts-vivants du KuKluxKlan et du parti nazi tats-unien, ils sont des milliers face eux, pour dire que leur Amrique eux, elle est belle, gnreuse et antifasciste.

Quand les extrmes droites dressent des barricades de feux et de haine dans les rues du Brsil, au Venezuela, du sud des tats-Unis, d’Allemagne ou de Hongrie, ils sont des dizaines de milliers faire front.

Quand de grandes compagnies de ptrole saccagent pour des sicles des villages entiers, des terres arables et des forts poumons du globe, elles et ils sont des milliers s’unir, pour obtenir justice et rparation.

Quand des firmes trans-nationales, des mafias, des autorits corrompues du Mexique, des tats-Unis ou du Prou s’accaparent des sources d’eau potable pour la revendre prix d’or alors qu’elle est un bien commun universel, elles et ils sont des milliers se lever pour btir des services publics locaux d’eau potable.

Quand des jeunes femmes sont violes dans l’indiffrence gnrale des passagers d’un bus en Inde ou au Maroc, ils sont des millions prendre la rue pour crier justice et clamer l’galit.

Ce sont elles et eux l’avenir de l’Humanit!

Quand le gouvernement de Benjamin Nethanyahou colonise et rprime, ils sont des milliers de personnes palestiniennes rsister l’appel de Marwan Barghouti. Quand les mmes emprisonnent arbitrairement Salah Hamouri, nous sommes des milliers crier Libert pour Salah et dnoncer le silence des autorits franaises.

Quand, en Turquie, Erdogan installe la dictature, ils sont des centaines de milliers faire face mains nues aux chars. Des milliers de professeurs, journalistes, militants des Droits de l’Homme, parlementaires ou maires de gauche emprisonns, envoient au monde un message d’espoir et de courage.Et je veux saluer la libration de Loup Bureau!

Elles et ils sont l’avenir de notre Humanit!

Quand en France, le racisme, le sexisme, l’homophobie tuent et abment des vies.

Quand Adama Traor, meurt touff par les coups de la police, quand Tho est viol lors d’un contrle d’identit, ils sont des milliers dans les quartiers populaires demander vrit et justice!

Elles et ils sont l’avenir de notre pays!

Quand Emmanuel Macron va Athnes parler de refondation de l’Europe, sans toucher aux pouvoirs de l’argent, des marchs financiers, de la BCE, nous sommes des milliers en Europe, Monsieur Macron, avoir la paresse de rver d’une autre Europe que la vtre!

Une Europe de l’humain d’abord, de peuples libres, souverains, associs, une Europe dmocratique et ouverte.

Une Europe dont les immenses richesses financeraient un nouveau modle social, cologique et productif.

Voil l’Europe que nous voulons, celle dont nous rvons et que nous voulons construire avec des centaines de forces de gauche et de transformation sociale.

Ces forces ont rendez-vous les 10 et 11 novembre au premier Forum des gauches europennes, qui se tiendra Marseille, ville d’eau et de soleil, qui parle tout le pays, qui parle toute l’Europe, qui parle tous les peuples de la mditerrane.

Nous serons des artisans actifs de ce rendez-vous prometteur!

* - * - *

Oui, nous sommes bien les 99% qui n’acceptent plus de subir ternellement la loi des 1% qui se sont arrogs toutes les clefs du pouvoirs.

Ces pouvoirs, nous voulons les reconqurir. Parce que 50 milliards de profits en 6 mois pour le CAC 40, quand on promet le pays, les communes, les services publics, les salaires, une austrit redouble, ce n’est plus possible!

Parce que des centaines de milliards planqus dans les paradis fiscaux, quand on n’investit plus ou pas assez pour l’ducation, pour la sant publique, pour les transports publics non polluants, pour la transition cologique, pour une nouvelle industrialisation, ce n’est plus acceptable!

Parce que 40 milliards de CICE distribus en pure perte, des niches fiscales gogo pour la promotion immobilire quand on assassine le logement social, l’augmentation de la CSG, quand on allge l’ISF, ce n’est plus supportable!

Parce que les banques et la BCE, qui ferme le crdit sauf pour soutenir les stratgies financires les plus rentables, c’est le dtournement des richesses qui nous appartiennent. Nous voulons des pouvoirs et des droits nouveaux dans toute la socit, pour dcider dmocratiquement de l’utilisation des immenses richesses disponibles.

Et nous voulons d’abord et avant tout des droits et des pouvoirs nouveaux sur le sens et la qualit de notre travail. C’est cela le cur de l’affrontement sur les ordonnances. Ils veulent faire de nous des pions de la mondialisation, des esclaves des temps modernes, des prcaires vie. Nous, nous voulons tre des travailleurs respects et plus autonomes. Nous voulons mieux travailler et produire mieux, avec un travail utile soi et toute la socit. Nous voulons cooprer et non pas tre en concurrence. Nous voulons l’mancipation et la matrise par les travailleurs eux-mmes du contenu et du sens de leur travail. A l’heure de la rvolution numrique, c’est cela vraie modernit!

C’est pour cela que nous proposons l’oppos de la prcarisation gnralise prvue par les ordonnances et les politiques d’austrit, un nouveau progrs de civilisation l’gal de ce que fut la cration de la Scurit Sociale: un service public de la scurisation de l’emploi et de la formation tout au long de la vie.

Entre le travail et la finance, il faut choisir et notre choix est fait!
Monsieur Macron, c’est ce dbat, projet contre projet, que vous fuyez.
Vous avez tromp les franais en prtendant incarner la modernit.
De votre maigre cuisse de Jupiter, ne sort que la foudre pour les droits sociaux.
Vous parlez de Rvolution, vous n’tes que la Restauration. Vous invoquez Robespierre mais vous gouvernez comme un roi captien.
Vous prtendez que le peuple de France n’aime pas les rformes. Vous tes un pitre historien.
Ce peuple que vous mprisez, les aime tellement les rformes, qu’il en fait des rvolutions: 1789, 1848, la Commune de Paris, la loi de 1905 sur la lacit, le Front Populaire de 1936, la Rsistance et le programme du CNR, la cration de la Scurit Sociale, 1968, l’abolition de la peine de mort, le mariage pour tous
Non, Monsieur Macron, ce que les franais n’aiment pas ce sont vos rformes rtrogrades et ractionnaires.

Vous aviez tout calcul, tout programm, tout cadenass avec les ordonnances au pas de charge cet t. Mais, ds juillet, nos dputs, ceux de la France insoumise et notre groupe au Snat ont fait voler en clat votre scnario bien huil en menant un travail de rvlation, qui a fait sauter les couches de vernis et mis mal la politique du secret que vous aviez mise en place.

Je suis entour ici par les parlementaires des groupes communistes au Snat et l’Assemble nationale. A l’Assemble nationale, notre groupe, renouvel et rajeuni, a montr sa combativit et une belle force de propositions face aux ordonnances. Au Snat, le groupe a relay avec tout autant de combativit cette bataille.
Je vous demande de les saluer.
Ils et elles sont votre disposition!

Et puis, le 12 septembre, aprs un immense travail d’explication men par les syndicalistes, il y a eu cette premire et belle journe d’action et de mobilisation: 400 000 manifestants, des milliers d’arrts de travail. Je veux que nous saluions par une ovation les syndicalistes de ce pays.
Monsieur Macron a vant, il y a quelques semaines, l’hrosme en politique, se parant naturellement de toutes ces vertus.

Mais les vrais hros, les hros anonymes du quotidien, ce sont eux, les syndicalistes, qui tiennent tte au patronat dans leurs entreprises avec courage, qui ne renoncent jamais la protection collective de tous contre toutes les pressions, toutes les humiliations, toutes les idologies du chacun pour soi.

Oui. Vivent les syndicalistes.

Syndiquez vous, soyez solidaires!

Sans eux, jamais aucun progrs social n’aurait t obtenu. Grce eux, la vrit se fait jour sur le sens des ordonnances Macron.

L’inversion de la hirarchie des normes permettra au patron de s’affranchir de la loi dans presque tous les domaines: en matire de rmunration, d’horaires et de conditions de travail, si le rapport de force dans l’entreprise le permet, tout ou presque devient ngociable au niveau de l’entreprise et la possibilit est offerte aux patrons de ngocier par dessus la tte des syndicats.

Le CDI sera balay par le contrat de chantier, jusqu’ici rserv au secteur du btiment, et les accords de comptitivit signs au niveau de toutes les entreprises, y compris celles qui ne sont pas en difficult. Le salari qui n’accepterait pas les conditions ngocies sera licenci pour faute. La fusion des organismes paritaires, des dlgus du personnel avec les CE et les CHSCT, loignent les lus syndicaux du terrain. Les possibilits d’expertises des CE et CHSCT sont considrablement rduites. Le plafonnement des indemnisations aux prud’hommes reprsente un vritable permis de licencier pour les patrons fraudeurs.

Et les femmes enceintes n’auront pas le mme cong maternit selon la branche o elles travaillent!

Quel scandale!

Quel recul de civilisation!

On voit bien, travers ces quelques exemples, le sens de ces ordonnances. Un responsable de la CGT Commerce de Paris l’a montr dans l’Humanit de mardi: il s’agit de surarmer le patronat et dsarmer les salaris. Nous vous appelons rejoindre, amplifier cette mobilisation qui n’en est qu’ ses dbuts.

Ensemble, tout doit tre fait pour assurer le succs de la prochaine mobilisation, dans quelques jours, jeudi prochain le 21 septembre, et de toutes les autres mobilisations venir.

Je tiens souligner celle du 10 octobre o aura lieu une journe d’action de la fonction publique pour la dfense des services publics, l’appel, pour la premire fois depuis dix ans, de toutes les organisations syndicales concernes.

Au-del de notre soutien actif aux initiatives syndicales, je vous appelle, au nom du Parti communiste, entrer en campagne dans la dure, aussi longtemps et aussi fort qu’il le faudra, pour mettre en chec cette politique. Nous serons des opposants farouches et dtermins la destruction sociale programme. Nous serons les porteurs d’alternatives. Dans tous le pays, nous multiplierons les rencontres, nous unirons autant qu’il le faudra. Nous voulons rpondre positivement au besoin de renouveau, dvoy et plong dans l’impasse par Macron.

Et si quelqu’un, dans les mdias -j’ai vu que cela les proccupait et ils font mme des sondages pour cela-, cherche le meilleur opposant Macron, il l’a trouv! Nous ne serons pas seuls et nous ne voulons, d’ailleurs, pas l’tre.
Mais nous serons, coup sr, sur le podium!
D’ailleurs, tous ensemble, on va les aider les mdias, car le premier opposant, le plus dtermin, il est forcment ici la Courneuve, la Fte de l’Humanit.
C’est peut tre vous Madame?
C’est peut tre toi jeune homme?
Allez, aidez-moi, levez la main. Qui est le meilleur opposant?
Mais oui, bien sr, c’est vous le meilleur opposant:le peuple de la Fte de l’Humanit.
Je le savais, les opposants Macron, ils sont l, ils sont lgion la Fte de l’Humanit!

Nous sommes ici des centaines de milliers depuis trois jours, l’initiative de l’Humanit, des communistes, avec tous nos invits politiques et sociaux, pour le plus grand rassemblement anti-Macron aprs le 12 septembre.
Ici, tout le monde a t invit, tout le monde a pu parler. Et nous allons continuer, plus forts encore avec l’nergie puise ici.

D’autres initiatives politiques viendront.
La France Insoumise tient sa manifestation le 23 septembre. Que chacun apporte sa pierre, en veillant l’agenda syndical primordial.
C’est l’addition de nos efforts collectifs qui cotera cher Macron et au Medef.
Vous pouvez compter sur les communistes pour toujours jouer collectif!
Depuis hier, parce que j’ai os dire que le traitement mdiatique de la Fte, qui ne parle que d’un absent et non des 500 000 prsents nous agaait, certains parlent de guerre des gauches la Fte.
Mais, ils n’ont rien compris, rien entendu du cri qui monde de la Fte: celui de l’unit.
Alors, puisqu’ils sont durs de la feuille, crions tous ensemble:Unit! Unit! Unit!

Notre seule ambition, au Parti communiste, est d’tre utile.
Utile au monde du travail. Utile en favorisant partout le rassemblement, l’unit, les convergences.
Nous avons l’ambition de mettre en chec une des plus grandes offensives patronales contre le monde du travail.
Dans ces circonstances, le chacun pour soi n’a aucun sens.Syndicats, formations politiques, mouvements sociaux, chacun est lgitime pour prendre des initiatives.
Nous serons de tous les rendez-vous venir mme de favoriser la monte en puissance du mouvement, avec pour seul souci de renforcer le mouvement d’ensemble, de le faire converger, de l’tendre, de le renforcer, de l’enraciner, en permettant aux salaris eux-mmes d’en matriser les objectifs, l’agenda, le contenu, la conduite.

* - * - *

Votre enthousiasme m’encourage, depuis cette grande scne, lancer pour conclure, un appel la jeunesse, toute la jeunesse de France, vous tous, les jeunes si nombreux ici la Fte de l’Humanit.

Comme chaque anne, vous avez envahi les alles du Parc Georges Valbon pour faire la fte, assister aux concerts, dbattre, changer, vous engager !

Vous ne la voyez pas cette gnration Mr Macron, aveugl par vos exemples de russite individuelle, de Start Up, d’coles de commerce, vritables usines fabriquer des traders.

Mais la jeunesse, elle est bien plus diverse, bien plus riche.

Vous auriez d venir vous balader ici dans les alles. Vous auriez vu tous ces jeunes qui proposent, qui changent, qui construisent, qui rsistent !

Vous auriez entendu hier les rappeurs du S-Crew dclamer pourquoi Le Rap a toujours t une musique de rvolts, prendre d’assaut la grande scne et faire vibrer des dizaines de milliers de personnes.

Je lance un appel la jeunesse, celle qui entre sur le march du travail Bac+5 en poche, comme celle qui se retrouve sans bahut la rentre ou galre, bac en poche, sur la plateforme APB.

Celle qui trime en apprentissage comme celle qui travaille comme chauffeur Uber dans les pires conditions, 70 heures par semaine, et qui s’entend dire par le gouvernement avec mpris: a vaut mieux que de tenir les murs de la cit ou dealer.

Je lance un appel cette jeunessequi veut son autonomie, sa libert, qui connat les piges qu’on lui tend et qui refuse de renoncer rver d’un nouveau monde.

Inventons ensemble les droits nouveaux qui vous permettront de vivre pleinement vos choix, de rpondre votre aspiration de construire dans la scurit une vie libre et autonome.

Je lance un appel cette jeunesse qui une dpute En marche os demander de ne pas pleurer pour 5 euros.

Si le silence avait un prix, beaucoup de jeunes seraient srement prts mettre 5 pour qu’elle se taise et qu’on arrte de subir son mpris.

Je lance un appel la jeunesseen lui disant: envahissez les associations, les syndicats tudiants, lycens, ouvriers, enseignants, les organisations politiques pour entrer dans la batailleet btir la socit de demain, votre socit, enbtissant avec nous ce commun dont nous avons tous besoin. Soyez avec nous les btisseurs du commun!

A cette jeunesse, je dis: Vous teschez vous la Fte de l’Humanit. Soyez chez vous au Parti communiste et aidez-nous le rvolutionner pour en faire le creuset de toutes les exprimentations sociales et politiques de transformation sociale! Soyez chez vous la Jeunesse communiste de France !

Et si vous n’tes pas convaincus, allez voir sur les crans, partir du 27 septembre ce formidable film de Raoul Peck Le jeune Karl Marx, pour comprendre que c’est votre ge que les grands destins rvolutionnaires se dessinent.

A la jeunesse de France, comme vous tous, je lance cet appel: btissons ensemble le monde de paix et d’humanit qui se construira par le respect, l’galit, la justice. On a longtemps dit, aprs la seconde guerre mondiale, que la jeunesse avait la chance de grandir dans un monde qui lui pargnerait la guerre.
Ce n’est plus vrai. La guerre se rpand nouveau. La paix redevient un bien fragile.

Ce monde capitaliste chaotique, la monte des nationalismes, des racismes, des violences que gnre sa crise, ouvre la porte des dangers croissants.
Il y a trop d’armes, beaucoup trop d’armes, beaucoup trop sophistiques, beaucoup trop d’argent autour de ce commerce pour que nous ne reprenions pas le chemin du combat mondial pour la paix.

Le 23 septembre, en France comme dans le monde, ont t dcides depuis plusieurs mois par plus de 150 organisations, dont notre parti, les Marches pour la Paix.

Soyez-y et portez ces exigences: paix universelle, dsarmement universel, abolition des armes nuclaires, signature par la France du Trait International sign l’ONU par 122 pays le 7 juillet dernier.

Ce jour l, nous marcherons ensemble en reprenant les mots du philosophe Spinoza:
Lapaixn’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un tat d’esprit, une volont de bienveillance, de confiance, de justice .

Oui, nous marcherons vers une nouvelle Humanit!
voir le document

Communiqu du Groupe GRC au dpartement

Une rentre dans les collges sous le signe de l’inquitude
Les conseillers dpartementaux du canton de Mitry-Mory, Marianne Margat et Bernard Corneille, s’inquitent des consquences de l’annonce gouvernementale de la fin des contrats aids sur le fonctionnement des collges.
Prs de 300 femmes et hommes travaillent aujourd’hui l’accueil, la restauration, l’entretien et la maintenance dans les collges de Seine-et-Marne. Ils rendent un service indispensable au quotidien.

Qu’en sera-t-il demain? Que deviendra leur emploi ? Comment et par qui s...
voir le document

La finance contre le travail
Pour dmolir le Code du Travail en toute tranquillit, le gouvernement a choisi d’appuyer sur l’acclrateur en plein t. Son plan ? Une loi Travail El Khomri taille XXL ! Cette loi avait suscit une large contestation dans le pays. Il n’y a pas plus de majorit aujourd’...
voir le document

Le Parti communiste franais organise le 31 aout 16h une mission spciale diffuse sur facebook pour dcrypter les ordonnances de Macron.
Rentre sur les chapeaux de roues pour les communistes.

une rentre de combat, o il s’agit d’tre efficace dans les mobilisations contre les ordonnances de la casse du code du travail et de procder par tape. Le contenu, jusque l inconnu dans le dtail, mme si l’on en peroit ...
voir le document

Caroline Roux reoit Pierre Laurent, secrtaire national du Parti communiste franais, Snateur C.R.C. de Paris
...
voir le document

Dans l’arbitraire le plus absolu, Isral menace de 6 mois de dtention administrative notre compatriote Salah Hamouri
Alors qu’il pouvait tre relch sous caution, l’avocat franco-palestinien, Salah Hamouri, est sous le coup d’une peine de dtention administrative de 6 mois dcide par le gouverneur militaire.
Un juge devra statuer dans 48h s’il approuve ou non la sentence alors qu’aucune preuve n’est produite par l’accusation, les forces armes ou la police israliennes sur un quelconque dlit commis par notre compatriote. C’est d’un arbitraire absolu.

Je demande i...
voir le document

Au cur de l’Universit d’t du PCF qui se tenait Angers ce week-end, l’intervention du Secrtaire national du PCF tait trs attendue. Entre riposte au projet politique de Macron, prparation de la Fte de l’Humanit, et ouverture d’un chantier de "transformation des pratiques", le menu de rentre est copieux.
L’universit d’t 2017, c’est fini. L’dition de tous les records : a semblait impossible mais les communistes l’ont fait ! Plus de 1 100 participants au rendez-vous angevin, des intervenants patants tous azimuts (parlementaires, chercheurs, artistes, militants...), un banquet...
voir le document

Allocution Pierre LAURENT
Ici, nous nous duquons librement, sans tutelle. Et c’est cette conqute politique de la libert de pense, d’analyse, d’organisation et d’action, qui ncessite l’appropriation de savoirs, que les puissants voudraient s’arroger pour eux seuls. Au peuple, ils voudraient rserver la vulgate et le martelage de leurs schmas idologiques.

Nous, nous voulons notre autonomie, nous prenons parti pour tre libres et agir en citoyens clairs sur les enjeux du monde.
Universit d’t 2017
27 aot- Angers

Allocution Pierre LAURENT

Chers camarades,
chers amis, chers invits et confrenciers,

J’espre que pour vous toutes et tous les travaux de notre universit d’t ont bien commenc.

Je veux ...
Lire la suite - 27-08-2017

Universit d’t 2017
27 aot- Angers

Allocution Pierre LAURENT

Chers camarades,
chers amis, chers invits et confrenciers,

J’espre que pour vous toutes et tous les travaux de notre universit d’t ont bien commenc.

Je veux d’abord vous remercier pour la belle fraternit de ce rassemblement. Nous sommes heureux de coupler cette anne notre forum estival avec le campus des lus. Je leur adresse galement mon salut. Nous sommes plus de mille au total et nos changes s’annoncent d’une grande richesse. Quel beau moment d’ducation populaire! La politique pour nous n’est pas une profession, c’est l’exercice du partage dmocratique, c’est l’apprentissage du pouvoir citoyen, c’est un terrain de conqute pour l’mancipation.

Voil pourquoi chaque anne l’utilit de notre universit est un cinglant dmenti aux fossoyeurs des partis.

Ici, nous nous duquons librement, sans tutelle. Et c’est cette conqute politique de la libert de pense, d’analyse, d’organisation et d’action, qui ncessite l’appropriation de savoirs, que les puissants voudraient s’arroger pour eux seuls. Au peuple, ils voudraient rserver la vulgate et le martelage de leurs schmas idologiques.

Nous, nous voulons notre autonomie, nous prenons parti pour tre libres et agir en citoyens clairs sur les enjeux du monde.

Notre universit d’t, c’est aussi le premier acte de notre rentre politique. Je dis bien le premier, surtout cette anne, car en ce mois de septembre les rendez-vous de lutte ne manqueront pas, et notre rentre connatra comme chaque anne son point d’orgue la Fte de l’Humanit les 15, 16 et 17 septembre. La Fte de l’Humanit demeure, et de loin, le plus grand rassemblement populaire, culturel et politique de notre pays. C’est l aussi un beau et grand moment de culture et d’mancipation. La Fte, c’est le rendez-vous de tous les combats, de tous les dbats, de toutes les cultures, de toutes les fraternits, c’est la fte du journal de Jaurs, le seul quotidien national qui, avec son magazine l’Humanit Dimanche, continue de tenir tte, en toute indpendance, aux puissances d’argent.

La Fte, c’est le rendez-vous de la jeunesse, de l’engagement dsintress, du bnvolat militant, de la solidarit internationale. Dans les trois semaines qui viennent, la prparation de la Fte devra tre notre priorit tous, en lien direct avec l’effervescence sociale qui s’annonce et laquelle la Fte va donner une immense caisse de rsonance quelques jours aprs la journe de mobilisation syndicale du 12 septembre. Je vous appelle consacrer toute votre nergie sa russite.

Chers camarades, j’espre que vous avez refait le plein d’nergie. Car j’irai droit au but. La rentre laquelle je vous appelle estune rentre sur les chapeaux de roue, une rentre de combat et de riposte, une rentre de crativit politique pour notre parti, une rentre de construction et de rassemblement pour l’alternative au pouvoir Macron.

Oui, une rentre de combat, car le pouvoir Macron n’a pas tard frapper. Il parat qu’il ne devait tre ni de droite, ni de gauche, ce pouvoir. Mais il ne frappe en tous cas que d’une seule main, la droite!

26.000 euros de frais de maquillage n’auront pas suffi masquer trs longtemps le vrai visage du nouveau pouvoir.

Les coups pleuvent et d’abord sur les plus fragiles: la baisse de l’APL, du jamais vu, cinq euros dont beaucoup ne semble mme pas mesurer la valeur; la suppression de 293.000 emplois aids, un vrai massacre social et associatif; les ordonnances pour prcariser tous les contrats de travail; la hausse de la CSG qui, n’en dplaise aux additions truques du gouvernement, va entamer le pouvoir d’achat des salaris et plus durement encore des retraits; l’austrit ingale programme pour les communes et les services publics Et tout pour quoi?

Pour baisser l’ISF, pour sacrifier les budgets publics au remboursement de la dette aux cranciers de la finance, pour protger les taux de profit des plus gros actionnaires, des plus grands groupes Pas une seule mesure envisage pour rtablir la justice fiscale, pour taxer les revenus financiers, pour combattre l’vasion fiscale illgale comme lgale quand elle est baptise optimisation, pour rorienter l’usage des profits, du crdit bancaire et de la cration montaire.

La proposition des frres Bocquet d’une COP fiscale mondiale, adopte par une rsolution de l’Assemble nationale la toute fin du quinquennat Hollande, est reste lettre morte et absente des dossiers prsidentiels lors de tous les sommets et rencontres internationales pourtant multiplis par le Prsident depuis son lection.

Le pouvoir Macron a beau user et abuser de communication sur le thme du renouveau et de la moralisation, le masque est tomb ds cet t. Le livre que publie Andr Chassaigne en cette rentre dcrypte point nomm le projet prsidentiel pour en dire la vrit. C’est un pouvoir libral au service des mmes logiques, des mmes intrts financiers, c’est le pouvoir des 1% contre les 99%, un pouvoir qui croit tout savoir mieux que tout le monde, un pouvoir cynique, immoral, enclin au passage en force. Et qu’on ne vienne pas nous bassiner avec la transparence du statut de la premire dame. Ce statut n’est pas un progrs mais un signal monarchique de plus, qui rvle la tentation permanente cre par ce rgime ultraprsidentialis pour tous les attributs du pouvoir personnel.

Nous ne voulons ni de premire dame, ni de premier homme. La royaut a pour nous toujours la tte coupe. Nous voulons la dmocratie, un peuple souverain et un Parlement de plein droit lu la proportionnelle!

Le Prsident vient d’ailleurs de rcidiver, comme il l’avait fait dj plusieurs reprises, en affichant son mpris pour l’intelligence populaire. La France ne veut pas... La France ne comprend pas....

Ces gens l, comme chantait Brel, n’aiment les Franais que le temps d’une lection. Et bien, ce sont les Franais qui risquent de n’avoir aim Macron que le temps d’une lection!

* * *

Oui, si nous le laissons faire, c’est un pouvoir libral force tendance autoritaire qui va chercher nous imposer sa loi. Le Parlement a t abaiss en acceptant de voter le blanc-seing que constitue la loi d’habilitation des ordonnances, avant mme la fin des discussions avec les syndicats. A quelques jours de la publication du texte des ordonnances, les syndicats n’en connaissent toujours pas la teneur dtaille et prcise. A quelques jours de la publication du texte, et aprs soi disant des semaines de concertation, ils en sont rduits, comme l’a racont Philippe Martinez chez Bourdin hier matin, a essayer de lire l’envers le texte que la ministre a sous les yeux quand elle les rencontre.

L’opration enfumage continue.

Mais les dputs macronistes, de droite et du centre, eux, ont dj accept ds juillet de dessaisir la reprsentation nationale. C’est un dni de souverainet inacceptable sur un sujet aussi majeur.

Le diable se cache dans les dtails et il faudra suivre de prs le texte final du gouvernement. Mais tout ce que nous en connaissons annonce clairement la couleur: la loi perd sa valeur premire et un principe de dfaveur permettra dans bien des cas d’imposer dans l’entreprise des normes sociales et des contrats de travail dgrads; les facilitations aux licenciements sont multiplies; le recours de nouveaux contrats prcaires est tendu pour contourner dfinitivement le CDI; les instances reprsentatives du personnel sont tailles; des referendums bidons du type travailler plus ou c’est la porte vont lgaliser le chantage patronal.

Je veux saluer le travail remarquable des parlementaires communistes tout au long de la session de juillet.
A l’Assemble nationale, notre groupe, rajeuni et renouvel, a montr sa combativit et une belle force de propositions. Avec les dputs du groupe de la France Insoumise, nos dputs ont t les seuls s’opposer avec clart ce texte, dfendant chaque fois qu’ils ont pu les propositions issues de notre projet de loi de scurisation de l’emploi et de la formation. Car c’est de logique qu’il faut changer.

Le capital veut la prcarisation outrance, mme haut niveau de qualification. Et il n’aura pas de limites si nous les laissons faire. Nous, nous voulons une rvolution du travail et de l’emploi, la construction d’un service public de l’emploi qui assure chacun tout au long de sa vie la continuit du droit l’emploi et la formation, l’volution ncessaire des mtiers en ces temps de rvolution numrique, le libre choix de son orientation professionnelle pour l’panouissement au travail.

Le capital veut des pions de la mondialisation.
Nous, nous voulons pour chacun un travail panouissant, utile soi et la socit.
Nous voulons prolonger par de nouvelles conqutes historiques l’ambition qu’affichait Ambroise Croizat, et qui allait dj bien au-del de la seule Scurit sociale: le problme qui se pose ceux qui veulent apporter une solution durable au problme social, dclarait-il, est de faire disparatre l’inscurit qui pse sur tous ceux qui vivent de leur travail. Il est de garantir tous qu’en toutes circonstances ils jouiront de revenus suffisants pour assurer leur subsistance familiale. C’est ainsi seulement, en librant les travailleurs de l’obsession permanente de la misre, qu’on permettra tous les hommes et toutes les femmes de dvelopper pleinement leurs possibilits, leur personnalit....

Le temps est venu de donner une nouvelle rponse cette ambition de civilisation, de la mme manire qu’il est devenu indissociable de penser dveloppement humain et protection de la plante. Oui, c’est un enjeu de civilisation, a fortiori l’heure de la rvolution numrique.

Au Snat, notre groupe a relay avec tout autant de combativit cette bataille. Je veux souligner qu’au Snat, nous sommes dsormais les seuls, comme groupe, porter la voix de millions de travailleurs. Ce sera d’ailleurs l’enjeu essentiel des lections snatoriales du 24 septembre.
Y-aura -t-il dans le futur Snat un groupe pour porter la voix de l’opposition au pouvoir Macron et des propositions sociales, cologiques et dmocratiques de progrs. Ce groupe, nous sommes les seuls capables d’en garantir la constitution. Sans ce groupe, le Snat ne serait plus qu’une chambre de ngociations entre la droite et les macronistes, ouvrant la voie de nouvelles rgressions, rendant mme possibles des rformes constitutionnelles contournant la consultation des Franais par rfrendum. Dans les dpartements concerns, les communistes ont quatre semaines pour relever ce dfi en cherchant faire converger le maximum de grands lecteurs progressistes concerns.

Et ce dfi, j’en suis certain, nous allons le relever!

A la Fte de l’Humanit, je prononcerai le discours du meeting le dimanche aprs-midi entour de tous nos parlementaires, dput(e)s, snatrices, snateurs et chefs de file ces lections, et je dirai avec force ce jour l la rvolution dmocratique laquelle nous appelons notre pays, face aux drives autoritaires qui rongent notre dmocratie, et qui se rpandent avec danger sur la plante toute entire.

D’ici l, et pour les semaines qui suivront, nous prparerons la Fte de l’Humanit dans l’action, en proposant la venue La Courneuve toutes celles et ceux qui veulent agir et donner de la force leurs mobilisations. Et nos parlementaires, les dirigeants de notre parti, les artisans de la rdaction de notre projet de loi pour la scurisation de l’emploi sont la disposition du pays pour animer partout o vous les solliciterez le dbat public sur les ordonnances.

Le 12 septembre, nous serons mobiliss dans tout le pays l’appel des organisations syndicales pour le premier grand rendez-vous national de mobilisation contre les ordonnances Macron, cette loi travail XXL. Le texte du projet sera alors normalement connu et le travail de rvlation de ces dangers devra tre partout amplifi. Une carte-ptition et une adresse nationale de nos parlementaires nous aideront mener ce travail de contact avec le maximum de salaris.

Nous porterons dans chaque circonstance nos propositions pour un Code du travail rnov. Russir ce premier rendez-vous est capital pour enclencher un mouvement d’ampleur. Il faudra d’autres rendez-vous. La Fte de l’Humanit sera le premier. Elle peut mettre la jeunesse dans le coup et il y a beaucoup de convergences construire. Nous devrons alors veiller pour la suite respecter les responsabilits des organisations syndicales, en rpondant prsents aux rendez-vous qu’elles fixeront, et en encourageant tous les processus unitaires mme de porter le plus loin la ncessaire leve en masse, seule capable d’empcher la ratification des ordonnances et leur mise en uvre. Nous mettrons tous les espaces de la Fte de l’Humanit au service de cette mobilisation, en y invitant massivement au dbat syndicalistes et travailleurs concerns.

* * *

J’ai parl de convergences. C’est essentiel. L’annonce du gouvernement sur la suppression de prs de 300 000 emplois aids est irresponsable.

Pour les familles, pour les collectivits locales, pour les coles, pour les associations, qui bnficient de ces missions, c’est un terrible coup dur. Ce qui devrait tre entrepris, c’est l’inverse: sortir ces emplois de leur prcarit actuelle pour aller vers leur scurisation et leur qualification. a, ce serait utile la lutte contre le chmage. Je vous propose de crer des collectifs de riposte concrets partout o le cas se prsente pour engager la bataille de la dfense de ces emplois, de leur transformation prenne. Et avec nos lus et parlementaires, je propose de rencontrer tous les acteurs concerns pour envisager les mobilisations nationales ncessaires.
Je crois que nous devrions procder ainsi sur tous les fronts, en organisant concrtement les ripostes: pour les moyens de nos communes et les budgets de nos services publics, pour l’inscription des tudiants l’universit, pour la rentre scolaire, o les effets d’annonce sur les 12 lves par classe ont fait long feu pour laisser place un discours du nouveau ministre Jean-Michel Blanquer ouvrant de plus en plus clairement la privatisation des missions publiques d’ducation.
Notre prsence nationale devant les tablissements scolaires la semaine de la rentre doit tre partout organise.

Enfin, permettez-moi de dire un dernier mot, mais il y aurait tant dire sur tant de sujets, sur le logement. La politique qui se profile est scandaleuse: la baisse de l’APL s’ajoute dj la dcision d’assouplir le dispositif de la loi SRU. C’est une dmission en rgle devant les exigences du march qui s’annonce, alors mme que le logement devrait tre une priorit nationale en brisant justement les reins d’une spculation qui organise la pnurie de logements abordables et de qualit pour le plus grand nombre. Je le dis aux lus, aux associations, aux locataires, aux demandeurs de logement, aux architectes et urbanistes de ce pays qui s’alarment de la privatisation grandissante de nos villes, le Parti communiste est disponible pour construire une riposte nationale d’ampleur ces attaques et une mobilisation nationale pour une grande politique progressiste du logement dans notre pays.
Voil l encore, un magnifique sujet de crations de centaines de milliers d’emplois, en lien avec une vritable ambition sociale et cologique pour le pays!

Je le dis solennellement: sur tous ces terrains, nous combattrons la politique gouvernementale avec la ferme volont de lui imposer des reculs et de promouvoir dans l’action et la conscience de millions de nos concitoyens des propositions alternatives efficaces et crdibles. Nous n’allons pas jouer les pleureuses en attendant cinq ans la prochaine lection prsidentielle.
Nous voulons battre ces choix et en imposer d’autres chaque fois que ce sera possible, partout o cela sera possible.

* * *

Je vous ai dit rentre de combat et de riposte, mais au cur de l’action, je vous propose aussi une rentre de crativit politique.

Oui, il nous faut plus que jamais de l’audace. Le monde que nous vivons est rempli de paradoxes. Dans la crise mondiale et nationale que nous traversons, se confrontent sans cesse l’mergence et la recherche du nouveau, comme les dangers de la rgression et de la guerre.
Chaque jour nous voyons la misre se rpandre, les difficults de vie se dvelopper, le capital inventer de nouvelles manires d’exploiter, Trump affoler la plante avec ses dlires racistes, nationalistes et guerriers, le terrorisme frapper, nous constatons les ravages et les aberrations de ce monde capitaliste qui ne vit que pour l’argent, qui ne sait plus respecter le travail, la dignit humaine, la plante. Mais chaque jour aussi, nous voyons des femmes et des hommes chercher mieux vivre, mieux travailler, mieux cooprer, inventer de nouvelles manires de s’associer, de produire, d’changer.
Nous voyons la solidarit s’exprimer, l’Amrique anti-Trump se mobiliser, Barcelone, sa maire Ada Colau et ses habitants tenir bon comme Paris aprs Charlie.
Ce monde est chaque jour la croise des chemins, chaque jour en quilibre entre le chaos capitaliste et l’espoir d’une autre mondialit de paix et de solidarit. Chaque question du quotidien devient un choix de socit: faut-il accueillir des migrants, et c’est notre rapport au monde qui est questionn? Faut-il accepter le pistolet sur la tempe de travailler le dimanche, et c’est le sens du travail qui est sur la sellette ? Faut-il continuer payer un loyer inabordable pour se logeret laisser Rn’B privatiser nos villes ? Faut-il manger aux conditions de gants transnationaux de l’agro-business sans scrupules?

Nous sommes, nous, nos concitoyens, des millions nous poser chaque jour ces questions et osciller entre l’espoir d’une autre monde possible, et tellement ncessaire, et la difficult de lui ouvrir un chemin, voire le sentiment de son impossibilit.

Oui, l’tat du monde nous inquite parce que nous voyons bien que la crise profonde, majeure, durable, structurelle, et probablement civilisationnelle du mode de production capitaliste l’chelle mondialise fait courir la plante des dangers ingals.
Mais, nous voyons aussi que cette situation pose au monde des questions sociales, cologiques, thiques, culturelles, et finalement elles aussi civilisationnelles indites. La question du changement, du changement profond de socit, de modle, de paradigme est concrtement pose notre monde.
Elle est l’ordre du jour comme jamais.
L’hypothse gniale de Marx et d’Engels, qui reposait dj sur tant de travail, d’tudes et d’analyses, si bien conte dans le film Le jeune Karl Marx qu’est venu nous prsenter Raoul Peck, devient aujourd’hui un chemin crdible de dpassement des alinations capitalistes. Oui, le XXIme sicle peut tre celui du dpassement progressif du systme capitaliste, de ses logiques prdatrices, ingalitaires et surannes.
Jamais, notre communisme, celui du dpassement progressif et concret de ces logiques pour de nouvelles logiques du commun, de la coopration, de la libert contre les dominations, n’ a trouv autant d’actualit. Mais ce chemin est un chemin de luttes de classes intenses et durables, un chemin de constructions progressives, concrtes, sans cesse renouveles. Il doit tre un chemin de dmocratie sans cesse approfondi pour faire reculer les cots et les gchis du capital, pour donner toujours davantage d’espaces et de pouvoirs aux citoyens, pour partager toujours davantage de savoirs pour conqurir toujours plus d’autonomie, pour crer une socit d’individus libres, solidaires et associs, o la coopration prime sur la comptition.

Cette cration continue, dans le mouvement concret de la lutte des classes, des luttes pour l’mancipation humaine, c’est notre communisme, notre communisme du quotidien, appel faire grandir dans les plaies de la crise un monde nouveau qui pousse la porte.
Nous sommes des rsistants, et il n’ y a pas meilleurs rsistants que nous quand il faut faire face dans le combat. Mais notre projet communiste n’est pas la rsistance, notre projet, c’est la conqute citoyenne, c’est la libration concrte et progressive de la socit des entraves et des gchis capitalistes.

Voil pourquoi je ne crois pas la ncessit d’une parenthse populiste fut-elle baptise de gauche, qui, face la crise dmocratique, l’impuissance construite du politique, substituerait, comme un sas de transition oblig vers une future renaissance dmocratique, la logique de l’identification, o chacun accepte de dlaisser une part de sa libre initiative, en lieu et place de la construction d’une intervention populaire large, diversifie, autonome.
Non, le PCF et notre projet de transformation sociale concrte ne sont pas solubles dans le populisme de gauche. Je ne dis pas cela pour crer je ne sais quelle polmique. Je dis cela pour souligner l’atout que reprsente le Parti communiste et l’originalit de sa dmarche.

* * *

Vous le savez, je pense que l’heure est venue de notre propre rvolution politique, de notre rinvention en quelque sorte. Rinvention, ce ne veut videmment pas dire que nous partirions d’une feuille blanche. Se rinventer pour moi, c’est changer tout ce qui doit l’tre sans tabou pour pouvoir jouer nouveau pleinement notre rle, la hauteur des enjeux de la priode. Une rinvention rsolument offensive et conqurante, parce que notre audace doit tre le contraire d’un renoncement. Parce que notre force, avec son originalit culturelle, d’ides, de projet, de pratiques, reste indispensable la reconstruction d’un projet majoritaire de transformation sociale.

Il rve, ce Pierre Laurent, diront certains aprs une anne politique si trouble, si paradoxale, si chaotique, si incertaine, si dure vivre.
Oui, c’est vrai, dans la tornade politique que nous venons de vivre, rien n’a t simple. Nous avons marqu des points et subi des revers.
Certes, nous n’avons pas, cette fois encore, su djouer le pige prsidentiel, qui s’est referm sur le pays avec ce second tour Macron-Le Pen. Nous avons contribu au score remarquable de Jean-Luc Mlenchon, nous avons lu un groupe l’Assemble nationale, une gageure dans cette tornade politique, aux cts d’un groupe de la France Insoumise. Mais dans notre score lgislatif, nous avons pay cher le prix de la prsidentialisation comme celui de la ringardisation des partis orchestre par tous les candidats la prsidentielle, y compris celui que nous soutenions. De tout cela, nous avons tirer leons et bilan.
Et nous allons le faire, en prenant le temps d’un dbat approfondi.

Mais dans cette situation aussi difficile que passionnante et indite, concentrons nous sur l’essentiel: les immenses espaces qui continuent d’exister pour transformer l’aspiration au changement, l’envie d’un nouveau mode de vie en projet politique progressiste et en conqutes dmocratiques.

C’est la recherche de la nouveaut qui a fait gagner Macron. Mais si Macron a capt le besoin de renouveau au profit d’une recomposition unissant libraux de droite et socio-libraux, la majorit de la socit n’a pas adopt sa doctrine librale. C’est bien plus compliqu que cela. La socit a cherch dbloquer un systme politique verrouill qui se reproduit sur lui-mme et tourne en boucle autour des mmes recettes. Voil d’ailleurs pourquoi les contradictions du macronisme exploseront elles aussi leur tour. La socit n’en restera pas l.

Quelles que soient les difficults, les contradictions, ne perdons jamais de vue la recherche de neuf, de progrs nouveaux, d’un nouveau mode de vie et de dveloppement qui travaillent en profondeur la socit franaise, comme une bonne partie de la plante. Et ayons l’ambition d’tre en toutes circonstances les btisseurs du commun. Oui, les btisseurs du commun!

Nous savons faire beaucoup de choses, mais qui sait que tout cela forme en ralit notre projet, une vise cohrente? Bien trop peu.

40.000 personnes prives de vacances viennent nouveau cet t, grce aux lus et militants communistes, de partir une journe la mer. Ils taient encore quatre mille sur les plages de Malo-les- Bains grce aux communistes du Nord la veille de l’ouverture de notre universit d’t. Nos journes solidaires de vente de fruits et lgumes connaissent un succs grandissant d’anne en anne. En ce moment, les communistes de Grigny organisent la collecte de vtements et tous biens de premire ncessit pour 250 familles qui ont tout perdu dans un terrible incendie dans cette ville. A Paris, Ivry, dans la valle de la Roya dans les Alpes Maritimes, dans le Pas de Calais, les communistes sont dans l’action concrte aux cts des migrants pour un accueil digne des valeurs humaines. La solidarit est pour nous un projet, une vision politique de la socit et du monde.

Les SCOP-TI, les ex-Fralib, sont parmi nous cette universit d’t. Ils ont besoin de notre engagement. Nous sommes l, nouveau. Parce que leur combat n’est pas seulement une lutte, c’est un projet humain, un projet de vie et de travail, un projet politique coopratif qui nous intresse.

Nous portons en toutes circonstances l’exigence d’une autre utilisation de l’argent et d’un autre rle pour les banques, de l’exigence d’une COP fiscale mondiale au financement des PME, de la cration d’un ple public bancaire la cration d’un fonds europen pour le dveloppement social et cologique, parce que nous voulons faire grandir la conscience que monnaie et crdit doivent redevenir des biens communs utiles au dveloppement de tous.

Nous voulons mettre en commun toutes les forces disponibles pour se mler du dossier de la nationalisation des chantiers de Saint-Nazaire. Parce que nous voulons un projet d’intrt national pour la navale franaise, pas seulement un rafistolage capitalistique court terme , o les fonds publics ne sont que les bquilles du capital.

Nous sommes fiers de l’action de nos lus, qui fourmillent d’exprimentations sociales, cologiques, urbaines, culturelles, qui ouvrent les pistes de ce que pourrait tre une socit nouvelle, au point que c’est souvent dans ces communes, pourtant loin d’tre les mieux dotes, que s’invente le plus pour la socit toute entire. Nous organisons chaque anne des rencontres politiques novatrices sur la rvolution numrique. Il est temps que nous passions aux travaux pratiques pour inventer les nouveaux usages sociaux militants et collaboratifs correspondant ces novations.
C’est vrai pour notre propre Parti. Nous devrions porter plus fort encore chaque projet coopratif, social, cologique, dmocratique qui merge en devenant des partenaires actifs de toutes les innovations qui fourmillent dans la socit, en cherchant toujours tirer vers le haut ces expriences de transformation.

Nous sommes des internationalistes plus que jamais convaincus de la ncessit de construire nos luttes de transformation l’chelle europenne et mondiale. Nous sommes pleinement engags , comme parti hte de cet vnement, dans la prparation du forum europen qui se prpare pour les 10 et 11 novembre Marseille. Et nous lancerons ds cette anne notre bataille en vue des lections europennes de 2019.
Nous avons l’ambition de redployer notre activit pour la paix et nous serons une nouvelle fois partie prenante des marches pour la paix du 23 septembre, un combat aujourd’hui consubstantiel celui du dveloppement humain, du droit des peuples disposer d’eux mmes, des Palestiniens, des Kurdes et de tant d’autres, de la lutte mondiale contre le rchauffement climatique et pour les enjeux cologiques.
Nous comptons redonner toute sa place la lutte contre tous les racismes, dans nos quartiers comme dans le monde l’heure des dlires de Trump ( allez voir "I am not your negro") ou des pousses xnophobes des extrmes-droites europennes.
Nous soutenons la candidature des JO Paris en 2024 parce que nous voulons y porter les enjeux d’un sport citoyen et populaire, dsintoxiqu de la finance, et que pour nous la joie d’un jeune gamin sur un stade, dans une piscine ou dans un stade , ou la beaut d’un dribble de Neymar ne se confond pas avec l’hystrie spculative qui cherche tout marchandiser.

* * *

Oui, tre en toutes circonstances des btisseurs du commun, le parti de toutes les causes communes pour l’mancipation , voil qui dans la situation confuse et trouble que nous connaissons redonnera du sens et de la clart notre combat. Nous en avons les forces, je le pense, mais reconnaissons-le, dans un monde et un rapport la politique qui se bouleversent, nous n’avons pas toujours la cohrence, l’efficacit, l’organisation, la communication, l’ouverture, la facilit d’accs qui permettent de les dployer.

A nous de repenser notre nouvelle organisation communiste, nos pratiques, un nouvel ge de notre communication qui nous permettront de pousser jusqu’au bout l’ambition d’ tre le parti de toutes ces transformations concrtes . Un sicle aprs notre fondation, sachons saisir la chance de notre propre rvolution. Je crois sincrement que les conditions sont runies pour un bon qualitatif de nos transformations, que nos adhrents y sont prts et que des centaines de milliers de ceux qui nous entourent, nous ctoient, nous apprcient, nous attendent, trouveraient alors dans ce mouvement de fortes raisons d’esprer.
Nous tiendrons notre congrs ds 2018, un an avant la date prvue, pour prendre la mesure de la situation nouvelle , des responsabilits qu’elle nous impose et des transformations que cela implique. Toutes les questions seront mises entre les mains des communistes. Les chantiers de travail de ce congrs seront prcisment dcids lors d’une assemble nationale des animateurs des sections locales du Parti.

Le Conseil national runi hier travaille sur un document de consultation des communistes qui sera disponible ds la Fte de l’Humanit pour prparer cette assemble. A chaque tape, les communistes seront consults et matres des dcisions. C’est ensemble et unis que nous conduiront le changement.

Ce nouveau rle, cette relance, ce nouveau Parti communiste qu’il nous faut promouvoir tous ensemble est indispensable la reconstruction d’une gauche nouvelle, d’une majorit politique et populaire pouvant demain constituer une alternative au pouvoir Macron. Communistes, insoumis, cologistes, hamonistes, socialistes de gauche, citoyens progressistes de tous horizons, cette majorit, nous devons commencer la construire ensemble.
Tous nos efforts, toutes nos luttes, tous nos espoirs ne doivent pas demain pouvoir nouveau tre confisqus. Nous ne voulons pas revivre le second tour Macron-Le Pen. Il faut donc construire , srieusement, patiemment. Il faudra des alliances. Mais, aujourd’hui, elles doivent tre reconstruites et repenses. Il se fera beaucoup dans les luttes te les mouvements citoyens.
Il faudra le dploiement plus audacieux de notre propre initiative. Mais, d’ores et dj, nous tendons la main tous. Nous voulons le dialogue, la coopration, le respect. Les chemins du Front populaire et citoyen que nous appelons plus que jamais de nos vux ne sont pas crits d’avance. Le travail sur un pacte d’humanit, que nous avions entam avec plusieurs personnalits, doit tre poursuivi.
Nous sommes prts dfricher tous ces chemins avec l’ensemble des forces, personnalits, citoyens disponibles. L encore, il ne faudra pas craindre d’exprimenter. Et je veux lancer pour terminer une invitation tous: rendez-vous la Fte de l’Humanit. Cette agora gante, o souvent se sont inventes ou ont t amorces des promesses nouvelles, est la vtre. La Fte de l’Humanit est une terre d’accueil, de dbats, o la parole populaire s’entend en direct. Cette anne, elle sera le premier grand forum ciel ouvert de riposte Macron et de reconstruction. Nous vous y attendons. N’oubliez pas l’adage. Les absents ont toujours tort.

Alors aux 15,16 et 17 septembre La Courneuve!
voir le document

Vente solidaire de fruits et lgumes 17 aot
Pour le pouvoir d’achat, des prix justes et une agriculture rmunratrice responsable

Cette anne rendez-vous est donn, toutes et tous, partir de 8h, Jeudi 17 aot, Mitry-Mory.
L’ouverture des tats gnraux de l’alimentation a eu lieu en grandes pompes, avec une volont de grand battage mdiatique. Pour diversion ?
Les dernires dcisions gouvernementales ne laissent en effet entrevoir aucune volont de rpondre la ncessaire augmentation du pouvoir d’ac...
Lire la suite - 17-08-2017

L’ouverture des tats gnraux de l’alimentation a eu lieu en grandes pompes, avec une volont de grand battage mdiatique. Pour diversion ?
Les dernires dcisions gouvernementales ne laissent en effet entrevoir aucune volont de rpondre la ncessaire augmentation du pouvoir d’achat des citoyens. Elles ne s’attaquent pas plus aux chantiers urgents de la rmunration du travail paysan et des salari-e-s.

Marchs, investissements, comptitivit semblent seuls proccuper le Ministre de l’agriculture, alors que les producteurs manifestent et revendiquent massivement, depuis des annes, pour une juste rmunration de leurs produits. La nouvelle rpartition des aides europennes annonce par le ministre, dj en contradiction avec l’objectif affich par les tats gnraux, ne fait mme quaccrotre la mise en danger des exploitations familiales et paysannes.

De son ct le Prsident de la Rpublique annonce tout haut ce que les pouvoirs prcdents n’ont pas os Le monde agricole doit se transformer, le monde de la distribution doit l’accompagner Le PCF considre, lui, que l’encadrement des marges de la grande distribution est un des premiers leviers majeurs et prioritaires d’une nouvelle ambition pour un vritable modle agricole repens.

Produire une alimentation saine, accessible tous pour rompre ainsi la fracture alimentaire, tout en vivant dignement de son travail, engager la transition cologique de l’agriculture, et promouvoir un amnagement quilibr des territoires, nous pensons que c’est possible et urgent! Moins cher pour les consommateurs, plus rmunrateur pour les producteurs, le circuit court prix juste, la population est invite en discuter... et en bnficier lors de la grande vente solidaire de fruits et lgumes organise, comme chaque anne, par les communistes et par les agriculteurs de MODEF (Confdration syndicale agricole des exploitants familiaux).

Cette anne rendez-vous est donn, toutes et tous, partir de 8h, Jeudi 17 aot, Mitry-Mory.
voir le document

Dclaration de la Fdration du Parti communiste franais de Seine & Marne - lections snatoriales du 24 septembre 2017
Le 24 septembre prochain, trois mois aprs l’lection des dput-e-s l’Assemble nationale, auront lieu les lections snatoriales. Les snatrices et les snateurs seront entirement renouvels dans prs de la moiti des dpartements.
Le dpartement de Seine & Marne fait partie des 38 dpartements mtropolitains concerns par le renouvellement par moiti du Snat, soit 170 snatrices et snateurs qui seront lus le 24 septembre prochain au suffrage universel indirect par un collge de ’’grands lecteurs’’.
...
Lire la suite - 10-08-2017

Le dpartement de Seine & Marne fait partie des 38 dpartements mtropolitains concerns par le renouvellement par moiti du Snat, soit 170 snatrices et snateurs qui seront lus le 24 septembre prochain au suffrage universel indirect par un collge de ’’grands lecteurs’’.

En Seine & Marne, 3216 grands lecteurs sont appels se prononcer pour renouveler les 6 siges de snateurs pourvoir parit. Conseillres et Conseillers municipaux pour l’immense majorit, mais aussi lecteurs supplmentaires, ces grands lecteurs s’attachent faire vivre au quotidien la dmocratie dans nos villes, tout ce qui est collectif, partag, vivant, facteur du dveloppement et du mieux vivre sur nos territoires.

Aprs l’lection d’une Assemble nationale trs majoritairement acquise ses choix, il s’agit pour le prsident Macron d’obtenir tous les pouvoirs pour aller plus vite et plus loin dans ses rformes, y compris par des rvisions constitutionnelles.

Son discours au congrs Versailles a confirm l’objectif d’un ralliement aux thses ultra librales, notamment pour engager la casse du code du travail et rduire les dpenses publiques si utiles aux populations.

Dans ce contexte, nous raffirmons notre opposition totale aux politiques de rigueur et de soumission aux puissances financires. Durant ce mandat, nos lus (Groupe CRC) ont refus de voter les budgets austritaires, notamment ceux de la scurit sociale qui asphyxient les hpitaux et portent des coups notre systme de protection sociale. Ils ont uvr en faveur de l’emploi, combattu les cadeaux distribus au patronat (CICE, CIR), se sont opposs l’tat d’urgence permanent, la dchance de nationalit, aux rformes territoriales fragilisant les communes et les dpartements.

Ils viennent de voter contre le recours aux ordonnances pour casser le code du travail, ont dnonc l’augmentation du taux de la CSG, la suppression de 5 euros sur les APL, alors mme que l’essentiel de l’impt sur la fortune des plus riches va tre supprim, crant un mouvement de mcontentement dans le pays. Les illusions tombent sous la ralit.

Face la droite classique et la droite macroniste, nos lus mneront les combats pour dfendre les droits des travailleurs, l’autonomie et la libre administration des communes et des dpartements, la protection sociale, la solidarit, le vivre ensemble, les services publics...

Notre responsabilit est donc immense pour continuer de disposer demain de parlementaires combatifs, dtermins faire chec la politique du gouvernement et relayer les exigences des populations, des lu-e-s locaux et des forces vives de Seine & Marne.
voir le document

Le premier t prsidentiel a dmasqu la ralit du macronisme

4 aot 1789 : Abolition des privilges et des droits fodaux

4 aot 2017 : Leur rtablissement ?

#LaRepubliqueEnMarcheArriere
Cela n’a pas fait un pli. Le premier t prsidentiel signe la fin des illusions pour celles et ceux qui ont cru aux promesses d’une "nouvelle politique". Il n’y a jamais eu d’adhsion populaire au macronisme. Emmanuel Macron et sa majorit ont d’abord t lus par le puissant re...
Lire la suite - 04-08-2017

Cela n’a pas fait un pli. Le premier t prsidentiel signe la fin des illusions pour celles et ceux qui ont cru aux promesses d’une "nouvelle politique". Il n’y a jamais eu d’adhsion populaire au macronisme. Emmanuel Macron et sa majorit ont d’abord t lus par le puissant rejet du systme actuel. Ce grand chamboule-tout n’tait qu’une apparence trompeuse pour ne rien changer, poursuivre et aggraver l’austrit. Aprs Sarkozy et Hollande, Macron fait le job pour lequel il a t choisi par le monde de la finance, la patronat et la commission europenne.

Indite sous la V me Rpublique aprs trois mois de mandat, la chute d’indice de confiance du Prsident de la Rpublique et de son premier Ministre n’est que le dbut des difficults pour le nouveau pouvoir. Aprs les amis et les amours, voil le temps des emmerdes.

Les arbitrages politiques rendus ces dernires semaines, sur la loi dite travail, contre les plus fragiles dans notre socit, les tudiants, les retraits, la cure librale contre les politiques publiques, les fonctionnaires, les collectivits locales, s’accumulent et s’additionnent. La communication prsidentielle peut tourner plein rgime, rien n’y fait, notre pays et notre socit voient aujourd’hui plus clairement le vrai visage du macronisme. Les supercheries et les enfumages successifs, les "et en mme temps", n’arrivent plus masquer l’autoritarisme libral, si violent pour les faibles et si doux pour les assujettis l’ISF.

Des dates importantes sont inscrites l’agenda de la rentre, dont la journe d’action du 12 septembre. D’ici l, le parti communiste aura cur d’agir concrtement pour une socit plus solidaire avec la vente solidaire de fruits et lgumes, le 17 aot, et les sorties la mer pour les enfants et les familles privs de vacances.

La prochaine Fte de l’Humanit - les 15, 16 et 17 septembre - va tre, n’en pas douter, le grand rendez-vous des convergences progressistes, celui des luttes, des dbats et des possibles pour ne pas laisser l’avenir du pays entre les mains d’Emmanuel Macron et sa star-up prsidentielle et parlementaire.
voir le document

Dcs de Jacqueline Timbaud infatiguable militante de la mmoire rsistante
Ses obsques auront lieu mercredi 2 aot au cimetire du Pre Lachaise (crmatorium de la Coupole) de 10h30 11h30 avec prise de parole de l'amicale Chteaubriant, de la CGT, et du Parti.

La fdration du PCF de Seine et Marne adresse au nom de tous les camarades les plus sincres condolances sa famille.

Jacqueline tait trs attache notre parti, au changement de socit pour une socit de justice sociale, de fraternit, une socit au service de lHumain.

Jacqueline a pendant toute sa vie honore la mmoire de son Pre, Jean-Pierre Timbaud, fusill par les nazis Chteaubriant le 22 octobre 1941.

"C'est avec motion que j'ai appris le dcs, 89 ans, de Jacqueline Ollivier-Timbaud. Je tiens rendre hommage cette infatigable militante de la mmoire rsistante. Je sais combien toute sa vie elle travailla garder vivant auprs des plus jeunes gnrations le souvenir des fusills de la Sablire de Chteaubriand et parmi eux celui de son pre Jean-Pierre Timbaud."

Pierre Laurent,
Secrtaire national du Pcf
28 juillet 2017
Jacqueline avait 13 ans, ce 22 octobre 1941, o sa vie bascula jamais, aprs l'annonce de l'excution de ce pre dont elle tait si fire, militant communiste enflamm et jeune dirigeant de la Fdration des Mtaux CGT de la Rgion parisienne. Je me souviens de Jacqueline toujours vaillante dans n...
Lire la suite - 02-08-2017

Jacqueline avait 13 ans, ce 22 octobre 1941, o sa vie bascula jamais, aprs l'annonce de l'excution de ce pre dont elle tait si fire, militant communiste enflamm et jeune dirigeant de la Fdration des Mtaux CGT de la Rgion parisienne. Je me souviens de Jacqueline toujours vaillante dans nombre de commmorations, Chteaubriand bien-sr, mais partout o elle pouvait tmoigner du courage et du sens de l'engagement et de l'esprit de la Rsistance, Jacqueline toujours tellement mue aussi quand elle entendait lire l'admirable lettre que Jean-Pierre Timbaud lui avait adresse ainsi qu' sa mre juste avant d'tre assassin.

Toute ma vie j'ai combattu pour une humanit meilleure
crivait-il signant celui qui vous adore .

Forte de cet hritage, Jacqueline avait aussi cur de porter l'espoir d'un monde de justice, de fraternit et de paix. Elle milita ainsi dans la section du PCF du 18e arrondissement plusieurs annes, et y rencontra mon pre Paul, puis ensuite auprs des camarades du 12e arrondissement avant de rejoindre la Seine et Marne.

Au nom du PCF et en mon nom, je veux vous assurer, sa fille Maryse et son poux Grard ses petits-enfants Muriel, Pierre et Fadila, et ses arrires petits-enfants Elias, Medhi et Ismal et tous les membres de l'Amicale Chteaubriant-Voves-Rouill-Aincourt , l'Institut d'Histoire sociale CGT de la Mtallurgie, la fdration de la Mtallurgie CGT et tous ses camarades seine et marnais de notre trs chaleureux soutien.

Pierre Laurent,
Secrtaire national du Pcf
28 juillet 2017
voir le document

Rforme du code du travail: "Nous avons formul des propositions, pour augmenter le SMIC, pour lutter contre les contrats prcaires, pour viter les turpitudes dont vous tes dsormais l'incarnation et qui consistent s'enrichir en licenciant." - Sbastien Jumel
...
voir le document

vasion fiscale. Le gouvernement refuse 80 milliards de recettes
L’Assemble nationale l’avait valide cet hiver, mais Matignon laisse au point mort la proposition de COP fiscale des dputs communistes.
Il faut remonter au 2 fvrier dernier pour avoir des nouvelles parlementaires de la COP (confrence des parties) fiscale mondiale.

C’est en effet ce jour-l que l’Assemble nationale validait la proposition du dput communiste Alain Bocquet et du groupe de la Gauche dmocrate et rpu...
Lire la suite - 02-08-2017

Il faut remonter au 2 fvrier dernier pour avoir des nouvelles parlementaires de la COP (confrence des parties) fiscale mondiale.

C’est en effet ce jour-l que l’Assemble nationale validait la proposition du dput communiste Alain Bocquet et du groupe de la Gauche dmocrate et rpublicaine (GDR) pour que la France propose une COP fiscale, reprenant le principe de la COP21, lie pour sa part aux enjeux climatiques et cologiques (lire notre dition du 3 fvrier).  Comme les gaz effet de serre font des trous dans la couche d’ozone, les paradis fiscaux et l’opacit crent des gouffres dans la finance mondiale , avait dclar l’lu du Nord, dont c’tait le dernier mandat.

Depuis, plus rien.

Le texte avait pourtant t bon train dans l’Hmicycle puisque, malgr l’abstention de la droite, la commission des Affaires europennes l’Assemble nationale comme celle des Finances l’avaient elles aussi adopt.

 Contre l’vasion fiscale  et  pour la lacit financire 

Pourtant, si le travail parlementaire avait avanc depuis cette date, la France serait bien partie pour prendre la tte de la lutte  contre l’vasion fiscale  et  pour la lacit financire . L’vasion fiscale prive les comptes publics de la France de prs de 80 milliards d’euros et est aujourd’hui  organise, gnralise au cur du systme financier , dcrivait Alain Bocquet.

Dans le discours de politique gnrale du premier ministre, douard Philippe, elle tait malgr tout passe sous silence alors mme que ce dernier disait vouloir moraliser la vie publique.  Mais l’indcence de l’argent, elle crve les yeux !  tonnait Pierre Laurent, snateur de Paris, dans son intervention en rponse au discours d’douard Philippe.

Le premier secrtaire du PCF relevait d’ailleurs que celui-ci ne disait  rien de l’vasion fiscale, qui cote 80 milliards par an au pays, rien de la rsolution vote notre initiative par l’Assemble nationale pour une COP fiscale mondiale . l’Assemble nationale aussi, les communistes rappellent l’engagement des dputs qui ont vot la rsolution la quasi-unanimit dans la prcdente mandature.

Mais l encore, alors que le 20 juillet dernier le dput du Nord Fabien Roussel demandait au gouvernement ce qu’il comptait faire pour agir contre les paradis fiscaux en citant  la belle ide d’une COP fiscale et financire , les ministres ont bott en touche. Dans sa rponse, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a russi ne pas dire un mot sur cette dernire, arguant que la France tait   la pointe de la dnonciation des paradis fiscaux  dans le cadre du G20. Pas assez pour faire rentrer les dizaines de milliards d’euros concerns dans les caisses apparemment.
voir le document

L’agriculture bio en danger !
Aujourd’hui, alors que le candidat Macron s’tait engag, entre autre, pour l’augmentation du bio dans les cantines scolaires, et que les crises agricoles s’enchainent une cadence infernale, les annonces du ministre de l’agriculture viennent plomber une agriculture biologique en pleine effervescence.
Cette dernire ne manque pourtant pas d’initiatives pour dvelopper un modle de dveloppement respectueux des terres, des consommateurs et pourvoyeurs d’emplois durables et non-dlocalisables.

Voil prs d’un an et demi que le groupe Front de Gauche alerte sur le traitement d...
voir le document

intervention relative au dbat d’orientation budgtaire 2018 - Fabien Roussel dput communiste du Nord
Fabien Roussel fustige le projet de baisse de l’ISF et rappelle qu’en 20 ans, la fortune des 500 familles les plus riches est passe de 80 milliards d’euros 570 milliards d’euros... plus que le budget de l’Etat !...
voir le document

Moralisation de la vie politique - Faisons sauter le verrou de Bercy !
"Faisons sauter le verrou de Bercy, car, ces dernires annes, l’affaire Cahuzac a profondment choqu l’opinion publique. Cahuzac, ministre du budget a t pris la main dans le pot de confiture en ayant des comptes offshore Singapour. Or grce au verrou de Bercy, il tait le seul pouvoi...
Lire la suite - 19-07-2017

"Faisons sauter le verrou de Bercy, car, ces dernires annes, l’affaire Cahuzac a profondment choqu l’opinion publique. Cahuzac, ministre du budget a t pris la main dans le pot de confiture en ayant des comptes offshore Singapour. Or grce au verrou de Bercy, il tait le seul pouvoir instruire un dossier le concernant. Bien sur, il ne l’a pas fait, et c’est ce qui l’protg. Il a t pris par l’action des mdias et en particulier Mdiapart qui a lev le sujet. Et donc si l’on veut rtablir la confiance dans ce domaine, il faut laisser le soin la justice de pouvoir instruire des dossiers d’vasion fiscale et tous les dossiers d’vasion fiscale, y compris ceux de responsables politiques, si l’en est, mais pas qu’eux. Or Bercy explique, chaque fois, qu’il vaut mieux les laisser faire, qu’il vaut mieux les laisser grer et qu’il vaut mieux les laisser ngocier, en toute opacit, pour faire rentrer un peu d’impt la maison. Un peu d’impt, certes, c’est 2 3 milliards qui sont rentrs ces dernires annes, mais en comparaison aux 60 80 milliards qui manquent au budget de la Nation, c’est bien peu. Ce sera l’objet d’une discussion dans le cadre du budget. En revanche, concernant la confiance qui doit tre rtablie en direction de ces responsables politiques, comment nos concitoyens comprendraient que ce sont les responsables politiques qui vont juger eux-mmes si ils ont fraud ou pas. Et en plus, ce n’est mme pas les responsables politiques, c’est Bercy, lui-mme qui va dtenir une liste et qui sera seul juge de savoir s’il devra la rendre publique ou de lancer des actions ou non. C’est absolument scandaleux et l pour le coup si l’on veut faire un grand pas dans la transparence, dans la clarification, dans l’honntet des responsables politiques, c’est bien de faire sauter le verrou de Bercy une bonne fois pour toute. Vous portez le renouveau, un nouveau souffle et bien allez-y soufflez
voir le document

Id Logistics, la lutte solidaire a pay
Aprs 7 jours de grve et de luttes, les salaris, tous solidaires, de ID Logistics, par la voix de leurs dlgus Nadia Siffer, lue CGT au CE et Walter Villard, ont obtenu ce qu’ils voulaient du repreneur Onet Logistique, nouveau sous-traitant de Safran.





    
Il reste nanmoins, deux, trois points du protocole d’accord revoir. Mais globalement, les revendications semblent satisfaites. Avec Sylvie Fuchs, conseillre rgionale PCF, Marianne Margat, conseillre dpartementale PCF, Franoise Clestin, conseillre municipale PCF de Vert-Saint-Denis et...
voir le document

Passe Navigo : avec Pcresse, les Francilien.nes vont une nouvelle fois payer beaucoup trop !
Au lendemain du second tour des lgislatives, Pcresse annonce une nouvelle hausse du Passe Navigo pour le 1er aot, le portant 75,20 euros par mois. Au total en 1 an, son prix aura augment de plus de 5 euros. Lors de la campagne rgionale, Pcresse s’tait pourtant engage ne pas toucher son prix.
Pour Cline Malais, prsidente de groupe : Ses fanfaronnades de l’t dernier, lorsqu’elle affirmait avoir sauv le Passe unique aprs une premire augmentation de 3, n’taient donc que mensonges. Le passe Navigo 85 euros que nous redoutions se profile. Et ce, alors que les t...
voir le document

rsultats des lgislatives - 2 tour
1: A. Luquet (MoDem-REM)56% - (LR)44%
2: V. Lacroute (LR)54,1%- (REM)45,9%
3: Y. Jego (UDI)69,1% - (FN)30,9%
4: C. Jacob (LR)61,8% - (REM)38,2%
5: F. Riester (LR)68,9% - (FN)31,1%
6: J.-F. Parigi (LR)55,2% - (REM) 44,8%
7: R. Kokouendo (REM)61,4% - (FN)38,6%
8: J.-M. Fauvergue (REM)67,1% - (LR)32,9%
9: M. Peyron (REM)54,3% - (LR)45,7%
10: S. Do (REM)56,3% - (FI)43,7%
11: O. Faure (PS)61,1% - (REM)38,9%

Elections lgislatives: Dclaration du PCF
La cote d’alarme dmocratique est une fois encore dpasse, avec une nouvelle baisse de la participation.

Le Parti communiste franais demande d’urgence l’ouverture d’un dbat national sur le changement de nos institutions, commencer par l’instauration de la propo...
voir le document

soutien aux salaris de ID logistics
Marianne Margat conseillre dpartementale, Alain Janvier responsable entreprises au PCF et Sylvie Fuchs conseillre rgionale IDF sont alls soutenir les salaris de ID logistics Moissy-Cramayel.
L’ensemble du personnel qualifi se bat pour maintenir leur emploi sur le site en gardant la mme convention collective du transport et non entretien avec maintien de leurs acquis. Ce n’est pas l’argent qui manque plus d’un milliard huit cent millions et un carnet de adresse, pl...
voir le document

rsultats des lgislatives
merci aux 9251 lecteurs et lectrices
Elections lgislatives 1er tour: Dclaration de Pierre Laurent

Les rsultats du premier tour des lections lgislatives, s'ils taient confirms par le second tour dimanche prochain, placeraient l'avenir du pays dans une situation extrmement difficile, sous la menace d'une Assemble ...
Lire la suite - 12-06-2017

Elections lgislatives 1er tour: Dclaration de Pierre Laurent

Les rsultats du premier tour des lections lgislatives, s'ils taient confirms par le second tour dimanche prochain, placeraient l'avenir du pays dans une situation extrmement difficile, sous la menace d'une Assemble nationale domine par les dputs d'En Marche ! et leurs appuis venus des Rpublicains. Un tel rsultat plongerait des millions de nos concitoyens dans une vritable gueule de bois dmocratique.

La mobilisation est ncessaire au second tour pour empcher ce hold-up institutionnel contre le pluralisme politique de notre pays, et pour rsister aux mauvais coups programms par le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Le nouveau record d'abstention est alarmant pour notre dmocratie. C'est le premier chec d'Emmanuel Macron. C'est la consquence de la prsidentialisation aggrave de notre vie politique qui dvalorise un peu plus, chaque quinquennat, l'lection de l'Assemble nationale. Et c'est l'chec de tous ceux qui poussent cette prsidentialisation forcene, construisant une reprsentation politique dans laquelle la majorit des citoyens se reconnat de moins en moins.

Nous demandons instamment qu'Emmanuel Macron et le gouvernement r-ouvrent, sans attendre le lendemain du second tour, le dbat sur le changement de nos institutions : l'instauration de la proportionnelle toutes les lections, qui, seule, permet de reflter la richesse et la diversit politiques du pays, ainsi que celle d'un nouveau calendrier lectoral, pour redonner l'lection lgislative et au Parlement toute leur lgitimit et leur importance dans la vie dmocratique de notre pays.

Ce record d'abstention est aussi la marque d'une dfiance dj forte l'gard du nouveau prsident de la Rpublique, contrairement ce que veut nous faire croire le dferlement de communication mdiatique autour de chaque fait et geste d'Emmanuel Macron : seuls 24 % des lecteurs l'ont soutenu au premier tour de l'lection prsidentielle et il n'a t lu que par la mobilisation d'une large majorit de femmes et d'hommes qui voulait barrer la route de l'Elyse Marine Le Pen. Les lections lgislatives ne tmoignent d'aucun lan supplmentaire. Ce sont l'abstention et la division de ses adversaires, singulirement gauche, qui amplifient les rsultats de ses candidats.

La division des forces de gauche se paie en effet trs cher. Les forces qui ont soutenu Jean-Luc Mlenchon, se sont retrouves en concurrence suite aux dcisions de la direction de la France insoumise. Elles en subissent toutes ce soir les consquences. C'est aussi le cas du Parti communiste dont le rsultat national est trs bas.

La gauche est durement affaiblie et mme limine dans nombre de circonscriptions. Nous le dplorons, malgr tous les efforts que nous avons dploys pour y remdier.

Ce soir, l'urgence est avant tout la mobilisation pour relever le dfi du second tour, face aux candidats de Macron, des Rpublicains et du FN, pour faire lire les candidats de gauche encore en lice.

Les candidats d'En marche !, ou les socialistes rebaptiss majorit prsidentielle , sont porteurs du programme libral du Prsident. Les candidats des Rpublicains ne sont pas des opposants, puisqu'ils veulent en pousser les logiques librales le plus loin possible. Ni les uns, ni les autres ne sont nos candidats.

Nous continuerons aussi faire barrage, partout o c'est ncessaire, aux candidats du Front national, car nous voulons empcher leurs ides de haine, de racisme et d'exclusion de continuer prosprer.

Partout o ils sont encore en lice, nous voulons lire dimanche prochain des dputs communistes et Front de gauche, des dputs d'autres forces de gauche qui sont prts combattre aux cts des forces sociales, la casse le code du travail par ordonnances, la hausse de la CSG, la diminution drastique des effectifs de fonctionnaires, la remise en cause des services publics, comme des moyens des collectivits locales, la restriction de nos liberts publiques, l'amplification des politiques de soutien la finance.

Ces candidats de gauche sont prsents au second tour en Mtropole et en Outre Mer pour gagner dans plusieurs dizaines de circonscriptions, dont une partie sont des candidats communistes. Ils deviennent ce soir les candidats de rassemblement de toutes les forces de gauche pour gagner.

Il ne faut pas laisser le second tour des lections lgislatives aggraver le foss dmocratique cr. La mobilisation des lecteurs de gauche est ncessaire, car c'est grce l'abstention massive que la Rpublique En Marche pourrait obtenir dimanche prochain une majorit absolue et monocolore, qui lui donnerait ds cet t les mains libres pour appliquer sa politique librale.

Les dputs communistes et Front de gauche qu'il est possible d'lire dimanche prochain seront un point d'appui solide pour former un groupe, un gage d'espoir pour reconstruire l'avenir et la gauche ; ce sont des femmes et des hommes que vous connaissez, vous savez leur engagement pour vous dfendre, proposer un chemin nouveau notre socit, unir les forces ncessaires. Vous pourrez compter sur eux tout au long du quinquennat, dans les luttes comme l'Assemble.

Nos militants vont se runir lundi soir, en lien avec notre direction nationale, pour valuer la situation issue du premier tour dans chaque circonscription et faire pour le second tour les choix les plus rassembleurs en fonction des situations de chaque circonscription.

Au-del du second tour, les communistes prendront toutes les dispositions pour analyser la dernire priode, faire le bilan de la situation et prendre de nouvelles dcisions pour tre la hauteur des problmes auxquels notre organisation et l'ensemble de la gauche sont confronts. A l'vidence, pour ce qui nous concerne, il y a aura beaucoup repenser en lien avec les adhrent-e-s du PCF, et l'audace devra tre au rendez-vous. Un Conseil national de notre parti se runira cet effet les 23 et 24 juin prochains.
voir le document

Elections lgislatives Second tour
Le second tour de l'lection lgislative de dimanche prochain 18 juin revt aujourd'hui une importance nouvelle suite au bouleversement politique du 1er tour. L'urgence est la mobilisation face aux candidats d'Emmanuel Macron, des Rpublicains qui cherchent installer une majorit librale crasante et ceux du FN, qui continuent faire prosprer leurs ides de haine, de racisme et d'exclusion.
Aprs le premier tour, nous devons faire face deux risques majeurs.

Le premier concerne la dmocratie dans notre pays. En effet, les candidats d'Emmanuel Macron qui, dans le contexte d'une abstention historique, ont obtenu moins de voix qu'au premier tour de l'lection prsidentielle, p...
Lire la suite - 12-06-2017

Aprs le premier tour, nous devons faire face deux risques majeurs.

Le premier concerne la dmocratie dans notre pays. En effet, les candidats d'Emmanuel Macron qui, dans le contexte d'une abstention historique, ont obtenu moins de voix qu'au premier tour de l'lection prsidentielle, pourraient obtenir 80 % du nombre de siges l'Assemble nationale, 90 % avec les Rpublicains.

La diversit politique de notre pays serait ainsi efface et notamment celle de la gauche qui avait runi 9 millions de voix autour des candidatures de Jean-Luc Mlenchon et Benot Hamon.

Le deuxime risque est qu'Emmanuel Macron et son premier ministre issu des rangs Rpublicains s'appuient sur cette anomalie dmocratique pour amplifier les politiques librales et d'austrit et pour emmener notre pays vers une casse sociale gnralise.

Face ces deux menaces, l'urgence est d'lire dimanche prochain 18 juin, partout o ils sont prsents au second tour, en Mtropole et en Outre Mer, des dputs communistes et Front de gauche, des dputs de la France insoumise et d'autres forces de gauche, qui sont prts, aux cts des forces sociales, combattre la casse du Code du travail par ordonnances, la hausse de la CSG, la diminution drastique du nombre des fonctionnaires, la remise en cause des services publics, comme des moyens des collectivits territoriales, la restriction de nos liberts publiques, l'amplification des politiques de soutien la finance.

La victoire de ces candidat-e-s de gauche et de progrs social est possible.

Nous appelons les lectrices et les lecteurs de gauche, qu'ils aient vot ou qu'ils se soient abstenus au premier tour, se mobiliser autour de ces candidatures et permettre ainsi l'lection de femmes et d'hommes de terrain, qui ont toujours combattu les politiques d'austrit, et les injustices. Des femmes et des hommes qui ont inlassablement t du ct de l'Humain d'abord face aux puissances de l'argent. Des candidat-e-s qui n'ont jamais renonc leurs valeurs et leurs engagements.

Des femmes et des hommes sur lesquels les citoyens continueront de pouvoir s'appuyer.
voir le document



LA SANT: Notre bien commun
En prsence de nos candidats PCF/Front de Gauche, Marianne Margat (7), Cyrille Guilbert (7), Flora Domingues (8), Elsa Martin (9), Frank Mouly (10), de la conseillire rgionale PCF Sylvie Fuchs, de Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, de syndicalistes et usagers du service public de sant.

Le dsert mdical que nous subissons est inacceptable. Les ingalits d’accs aux soins se creusent :
  • hpital satur, loign et sans moyens de transports publics,
  • dparts des mdecins gnralistes et spcialistes non remplacs,,
  • dpassements d’honoraires,

Un constat alarmant... L’austrit nuit gravement notre sant !

La disparition de l’hpital de Lagny est un gchis de fonds publics. C’est aujourdhui une affaire bien juteuse pour les futurs promoteurs.

Cette disparition s’est accompagne de la fermeture ...
Lire la suite - 17-05-2017

Un constat alarmant... L’austrit nuit gravement notre sant !

La disparition de l’hpital de Lagny est un gchis de fonds publics. C’est aujourdhui une affaire bien juteuse pour les futurs promoteurs.

Cette disparition s’est accompagne de la fermeture de cliniques et de centres de radiologie Lagny, Thorigny, Saint-Thibault, Pontault-Combault.

En confiant les seuls actes rentables au priv, laissant le soin au public de se charger du reste, les autorits publiques condamnent moyen terme le service public de sant.

L’hpital de Jossigny Marne-la-Valle est mal desservi, les urgences sont engorges, les services souvent la limite de la rupture, ce qui conduit des difficults d’accueil et de prise en charge des patients.

Les personnes dpendantes et les enfants handicaps vivent des situations la limite de la maltraitance faute de structures d’accueil adaptes.

La psychiatrie et la pdopsychiatrie sont abandonnes.

Le dpartement de Seine-et-Marne est dans les derniers pour l’accueil des personnes en perte d’autonomie. Dans notre secteur, un seul EHPAD public pour 22 privs avec des tarifs de 2 500 pour le public plus 3 500 par mois pour le priv. Nos anciens mritent mieux : de la dignit et un accs assur aux tablissements spcialiss pour un cot raisonn.

La prvention quasi inexistante ne permet pas de lutter efficacement contre les maladies causes par les pollutions de l’air et de l’eau.

Avec le Prsident Emmanuel Macron, rien attendre de bon ! Toujours les mmes vieilles recettes alors qu’elles ont saccag notre systme de sant et aggrav les ingalits.

Il faut mettre fin l’austrit, la concurrence des territoires dans l’accueil de mdecins, la casse de notre protection sociale.
voir le document

Appel de l’Association dpartementale des lus communistes et rpublicains de Seine-et-Marne - ADECR 77 - Michel Billout
Aprs l’lection prsidentielle, appel aux lus et citoyens de Seine-et-Marne
Mesdames, Messieurs chers-es collgues,

Le soir du premier tour, bien que le candidat soutenu par les lus communistes et rpublicains, Jean-Luc Mlenchon, n’ait pu se qualifier pour le second tour malgr un score historique (19,6 %), nous nous sommes flicits d’avoir largement...
Lire la suite - 08-05-2017

Mesdames, Messieurs chers-es collgues,

Le soir du premier tour, bien que le candidat soutenu par les lus communistes et rpublicains, Jean-Luc Mlenchon, n’ait pu se qualifier pour le second tour malgr un score historique (19,6 %), nous nous sommes flicits d’avoir largement contribu ce rsultat porteur d’espoir.

Ainsi dans les communes ayant un maire membre de l’Association Nationale des lus communistes et rpublicains, le score de Jean-Luc Mlenchon a t suprieur de 11 points (30, 6%) la moyenne nationale.

Aujourd’hui, parce que nous avons pris clairement position contre l’extrme-droite et avons appel utiliser le bulletin Macron pour repousser le danger qui pesait sur notre Rpublique et la dmocratie, nous nous rjouissons que Le Pen soit mise en chec.

Pour autant, nous n’avons pas soutenu l’lection de M. Macron la prsidence de la Rpublique tant son programme s’inscrit dans la continuit des politiques qui dsesprent les Franais et conduisent beaucoup trop d’entre eux dans les bras de l’extrme-droite.

Nous combattons rsolument la casse du code travail, le recours aux ordonnances, la poursuite de la baisse des dotations de l’tat aux collectivits, la suppression de 120 000 fonctionnaires, les nouveaux cadeaux fiscaux aux grands groupes industriels et financiers et leurs principaux actionnaires, l’absence d’orientations protectrices de notre plante...

C’est pourquoi nous appelons la mobilisation citoyenne pour les lections lgislatives permettant d’envoyer l’Assemble nationale le plus grand nombre de femmes et d’hommes dtermins combattre les orientations les plus nfastes portes par M. Macron et, au contraire, contribuer l’adoption de lois permettant le progrs social et cologique.

Pour cela toute la gauche de transformation qu’ont su incarner les candidats Mlenchon et Hamon ne doit pas se voir divise entre de multiples candidatures se disputant le droit d’utiliser telle ou telle icne. Elle ne doit pas se voir soumettre aux diktats hgmoniques d’une poigne de dirigeants voulant tout dcider d’en haut. La division conduirait une catastrophe lectorale pour toutes les forces de gauche dcides rompre avec les politiques librales.

A dfaut d’accord national entre ces forces, il faut savoir faire confiance aux citoyens qui connaissent leur territoire, se sont dj rencontrs dans l’action et dans les luttes, pour dcider, circonscription par circonscription, du choix des candidates et candidats les plus rassembleurs et capables de dfendre au mieux les choix politiques que plus de 7 millions d’lecteurs ont soutenus le 23 avril dernier.

En consquence, les lus communistes et rpublicains de Seine-et-Marne s’engagent tout faire, jusqu’au dernier moment, pour contribuer au rassemblement le plus efficace et appellent tous les citoyens de gauche se faire entendre eux aussi pour pouvoir tre reprsents l’Assemble nationale par des dputs-es qui sauront s’opposer fermement aux nouvelles drives ultra-librales promises par M. Macron.
voir le document

Rsultats du dpartement au 2nd tour


En additionnant les voix du premier tour portes sur LePen et Dupont-Aignan, la candidate du FN progresse d’un peu plus de 10.000 voix entre les deux tours.
...
voir le document

Ce soir, la candidate du Front national n’est pas lue. C’est un soulagement ! Une large majorit d’lectrices et d’lecteurs n’a pas voulu porter la tte de l’Etat ses ides de haine et de division, son projet raciste et xnophobe, sa politique violemment discriminatoire, librale et guerrire.
Nous, communistes, sommes fiers d’avoir oeuvr avec clart cette dfaite, car nous savons qu’elle continue menacer la Rpublique et son unit.

Nous n’en voulons aucun prix, ni aujourd’hui, ni demain.

Mais ce soir, notre coeur n’est pas la ft...
Lire la suite - 07-05-2017

Nous, communistes, sommes fiers d’avoir oeuvr avec clart cette dfaite, car nous savons qu’elle continue menacer la Rpublique et son unit.

Nous n’en voulons aucun prix, ni aujourd’hui, ni demain.

Mais ce soir, notre coeur n’est pas la fte. Notre pays vit des heures graves. Ce second tour est, nouveau, une trs srieuse alerte pour toutes celles et ceux qui sont attachs la dmocratie et l’galit. Marine Le Pen, avec% , obtient x millions de voix supplmentaires par rapport au premier tour. C’est le rsultat de la banalisation des ides d’extrme droite que nous sommes plus que jamais dcids combattre. C’est aussi le rsultat de dcennies d’alternances politiques dfavorables aux intrts populaires, de trahisons et de renoncements des gouvernements successifs. Nous partageons ce soir la profonde colre des millions de personnes qui se sont senties piges par ce second tour. Pige orchestr par les mcanismes de la Ve Rpublique use et perverse. A l’avenir, nous ne voulons plus tre obligs de voter par dfaut pour battre l’extrme droite. Nous ne voulons plus la voir aussi haut. Pour cela, il faut construire la victoire d’un vrai changement de politique qui libre la France de la tutelle des marchs financiers, qui proclame l’humain d’abord et s’attaque la domination de la finance en conqurant de nouveaux pouvoirs tous les niveaux, qui ouvre le chemin d’une nouvelle socit de bonheur, de solidarit, de justice, d’cologie, de paix et d’galit.

Ces choix politiques de progrs, ce n’est pas Emmanuel Macron, candidat des milieux financiers, lu ce soir Prsident de la Rpublique qui les fera. Il veut tout marchandiser dans la socit. Son lection est fragile. Les millions d’lecteurs qui ont vot Macron ont d’abord voulu barrer la route de l’Elyse Marine Le Pen. Dj au premier tour, ils et elles taient nombreux voter pour lui par dfaut pour viter un duel entre Fillon et Le Pen. Son projet, trs no-libral et porteur de graves rgressions sociales et dmocratiques, est minoritaire dans le pays. Ce qui reste l’ordre du jour, c’est la construction d’une alternative de transformation sociale, cologique et dmocratique sa politique, et celle d’une nouvelle majorit de gauche pour la porter. Ds demain, et tout au long du quinquennat, les communistes seront mobiliss pour avancer dans cette voie avec toutes celles et ceux qui seront disponibles.

A la casse du Code du Travail qui affaiblirait les droits des travailleurs, nous opposerons une scurit de l’emploi et de la formation pour radiquer le chmage et la prcarit, en crant de nouveaux pouvoirs dans les entreprises et sur les banques face aux marchs financiers. Au recul du droit la retraite et la privatisation de la Scurit sociale facilite par la suppression annonce de cotisations sociales, nous opposerons un plan de dfense et de dveloppement de la Scurit sociale. A la baisse de 60 milliards d’euros des dpenses publiques et la suppression de 120 000 fonctionnaires, nous opposerons un plan de relance des services publics de proximit dans tous les domaines. Au recours aux ordonnances pour gouverner autoritairement, nous opposerons le respect de la dmocratie. Nous serons de tous les combats contre les projets anti-sociaux de Macron, contre les projets ultra-ractionnaires de la droite et de l’extrme-droite.

C’est dans cet esprit que nous voulons conduire les lections lgislatives des 11 et 18 juin. Le PCF y engage ds ce soir toutes ses forces. Aucune majorit parlementaire n’est acquise pour personne. Notre peuple a une nouvelle chance pour dcider de son prsent et de son avenir.

Fort du vote de millions de citoyens pour Jean-Luc Mlenchon le 23 avril, avec toutes les forces qui ont soutenu sa candidature et toutes celles qui peuvent se joindre nous, nous pouvons aller trs haut ensemble pour lire l’Assemble nationale une forte reprsentation nationale. Unis, nous pouvons gagner dans de trs nombreuses circonscriptions. Dsunis, les gains seront limits et cela laisserait la place des dputs En Marche!, de droite ou d’extrme droite. Nous avons une grande responsabilit commune devant tous les lecteurs de gauche et cologistes. Ils et elles nous demandent de nous unir.

Pour cela, un accord national large, quitable et reprsentatif, sous une bannire commune qui nous rassemble tous, France insoumise, Parti communiste, Ensemble!, citoyens du Front de gauche est ncessaire. Cela correspond l’attente et l’espoir de la majorit des lecteurs qui ont port leurs suffrages le 23 avril sur Jean-Luc Mlenchon. Le Parti communiste est prt un tel accord.

Dans tous les cas, ensemble nous pouvons agir pour barrer la route au Front national dans de nombreuses circonscriptions o il peut s’ancrer durablement. Nous pouvons choisir dans chaque circonscription le candidat qui nous donnera les chances maximales de gagner. Nous lanons nouveau ce soir un appel solennel aux dirigeants politiques de la France insoumise: il n’est pas trop tard pour aboutir un tel accord national. Et nous restons prts, si cette ambition n’est pas partage, un accord mme plus limit. Nous en appelons au dialogue sur tout le territoire dans les heures qui viennent.

Notre parti est engag dans ces lections avec une ambition: Faire entrer le peuple l’Assemble. Les candidat-e-s communistes - Front de gauche que nous soutenons dessinent le visage de la France du monde du travail, du priv comme du public, travaillant dans tous les mtiers, syndicalistes, citoyen-ne-s engag-e-s dans leurs territoires, aux diverses origines, jeunes candidatures porteuses d’un renouveau politique ainsi que des femmes et des hommes d’exprience, forts de leur responsabilit d’lu-e local-e. Avec eux, ce jeudi 11 mai 19h, Pierre Laurent lancera notre campagne nationale lors d’un grand meeting au gymnase Japy, Paris.

Soyons forts et unis ds demain pour poursuivre le combat contre l’extrme droite et faire reculer les ides de repli, pour engager ds maintenant la rsistance et les projets alternatifs la politique de casse sociale et d’aggravation de la crise et des ingalits que le nouveau Prsident compte mettre en uvre.

Concrtisons ainsi la promesse d’une gauche nouvelle, ne dans les urnes le 23 avril.
voir le document

Face au danger que reprsenterait l'lection de Marine Le Pen la tte de notre pays, conscients des immenses batailles qui sont venir, nous appelons barrer la route de la Prsidence de la Rpublique Marine Le Pen
Sylvie Fuchs
Secrtaire dpartementale de la fdration
du Parti Communiste Franais de Seine-et-Marne
Au soir du 1er tour de l'lection prsidentielle, le candidat soutenu par le parti communiste franais, Jean-Luc Mlenchon obtient prs de 20% des suffrages soit prs de 6,9 millions de votes l'chelon national et plus de 140 000 en ce qui concerne la Seine et Marne .

Ces rsultats vie...
Lire la suite - 05-05-2017

Au soir du 1er tour de l'lection prsidentielle, le candidat soutenu par le parti communiste franais, Jean-Luc Mlenchon obtient prs de 20% des suffrages soit prs de 6,9 millions de votes l'chelon national et plus de 140 000 en ce qui concerne la Seine et Marne .

Ces rsultats viennent clore une campagne de terrain originale et moderne, dans laquelle les militants de France Insoumise, du Parti Communiste, d'Ensemble ont port les valeurs de Libert, dgalit et de Fraternit les dclinant autour de grands projets sociaux et environnementaux audacieux, porteurs d'espoirs pour les gnrations futures. Il faudra dsormais compter avec ces millions de femmes et d'hommes qui se sont empars de ce projet de socit et ont cr la formidable dynamique que l'on connat.

La gauche n'tant malheureusement plus prsente au second tour de l'lection prsidentielle, celui-ci opposera la candidate de lextrme-droite raciste et xnophobe, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, candidat que les milieux financiers se sont choisi pour amplifier les politiques librales et austritaires dont notre pays souffre depuis 40 ans.

Face au danger que reprsenterait l'lection de Marine Le Pen la tte de notre pays, conscients des immenses batailles qui sont venir, nous appelons barrer la route de la Prsidence de la Rpublique Marine Le Pen, son clan et la menace que constitue le Front national pour la dmocratie, la Rpublique et la paix.

Les lections lgislatives des 11 et 18 juin prennent dsormais une importance cruciale. Rien n'est encore jou. Forts du rsultat obtenu ce dimanche, nous pouvons faire lire une majorit de dputs porteurs d'une politique de changement authentique, de la 6me rpublique, de la transition cologique et d'un autre partage des richesses, des dputs mobiliss contre les apptits de la finance et contre la haine et les divisions.

Ds prsent, nous appelons toutes celles et ceux qui se sont engags dans la campagne de Jean-Luc Mlenchon, avec les quipes de la France insoumise, du Parti Communiste, du Front de gauche, et toutes les forces qui sont prtes construire cette majorit nouvelle, se runir, dbattre publiquement et prparer ensemble les chances dcisives venir, du 1er mai, et celles des lections lgislatives des 11 et 18 juin.

Fait Vaux le Pnil le 25 Avril 2017

Sylvie Fuchs
Secrtaire dpartementale de la fdration
du Parti Communiste Franais de Seine-et-Marne
voir le document

Pierre Laurent - confrence de presse - 25 avril 2017

Appel de Pierre Laurent aux forces de gauche: Ne perdons plus de temps

"...dans les villes direction communiste - Front de Gauche, le score de Jean-Luc Mlenchon est suprieur de 11 points la moyenne nationale (30, 6%)"
Je vous remercie de votre prsence cette heure inhabituelle pour une confrence de presse, mais j’tais ce matin l’hommage rendu par la Nation Xavier JUGELE, policier tu dans l’exercice de ses fonctions le 20 avril.

Je renouvelle ici, sa famille, son compagnon, ses p...
Lire la suite - 25-04-2017

Je vous remercie de votre prsence cette heure inhabituelle pour une confrence de presse, mais j’tais ce matin l’hommage rendu par la Nation Xavier JUGELE, policier tu dans l’exercice de ses fonctions le 20 avril.

Je renouvelle ici, sa famille, son compagnon, ses proches, ses collgues et aux forces de l’ordre, mes sincres condolances et toute la solidarit des communistes franais.

En opposant la candidate de l’extrme droite, Marine Le Pen, au candidat libral que se sont choisi les milieux financiers, Emmanuel Macron, le second tour de l’lection prsidentielle ouvre la porte de trs graves dangers pour notre pays. Le dbat qui se met dj en place pour le second tour vise museler les ides et les forces nouvelles qui se sont leves gauche.

En mme temps, le score ralis par notre candidat Jean-Luc Mlenchon a lev un potentiel considrable de rsistance et de reconstruction d’une esprance de gauche nouvelle. Celle-ci est porteuse d’un nouveau projet mancipateur, articulant dmocratie, progrs social et cologique pour la socit. Il ne vous aura pas chapp que dans les villes direction communiste - Front de Gauche, le score de Jean-Luc Mlenchon est suprieur de 11 points la moyenne nationale (30, 6%).

Aujourd’hui, il faut faire face aux dangers qui se prsentent en nous appuyant sur ces ides et ces forces et en leur ouvrant de nouvelles perspectives de luttes, de conqutes politiques et de reprsentation politique nationale.

Le Parti communiste appelle dans un seul et mme mouvement battre le plus largement possible Marine Le Pen le 7 mai, lors du second tour de l’lection prsidentielle et construire, ds le lendemain, des victoires aux lections lgislatives dans le maximum de circonscriptions pour pouvoir combattre rsolument les choix libraux d’Emmanuel Macron comme les forces ultra-ractionnaires de l’extrme droite et de la droite.

Nous avons toujours combattu le Front national et jamais particip sa banalisation.

Notre appel faire barrage Marine Le Pen, en utilisant le seul bulletin qui lui sera malheureusement oppos, est net et sans dtour. Nous ne laisserons pas toutes les rnes de ltat et les immenses pouvoirs que confrent la Ve Rpublique au Prsident dans les mains de la candidate de l’extrme droite. Avec elle, la Rpublique, nos principes de libert, d’galit et de fraternit, la dmocratie et la scurit de notre territoire comme celle du monde seraient mis en danger. Nous prenons toutes nos responsabilits car le risque de son lection ne peut tre cart.

Nous n’avons pas voulu la configuration du second tour, mais comment l’ignorer? Notre choix n’est en aucun cas un soutien la politique d’Emmanuel Macron: nous l’avons combattu comme ministre, puis comme candidat, dans la rue, l’Assemble nationale, dans les urnes. Nous combattrons demain tous ses choix anti-sociaux, favorables la loi de l’argent.

Nous ferons donc barrage Marine Le Pen les yeux ouverts sur la suite.

Il est d’ailleurs irresponsable de la part d’Emmanuel Macron, face au danger qui menace, de chercher faire du vote du second tour une adhsion son programme. Nous ne tomberons pas dans ce pige. C’est dans cet esprit que nous mobiliserons pour le 7 mai et que nous serons dans la rue le 1er mai, aux cts des organisations syndicales.

Au-del du second tour, il faut construire ds maintenant le maximum de victoires lgislatives les 11 et 18 juin prochains pour les forces de gauche nouvelles qui se sont leves le 23 avril.

Alors que les droites sont unies et en ordre de bataille, que le Front national veut largir sa reprsentation nationale, fort du rsultat de Jean-Luc Mlenchon, c’est nous, Parti communiste, France insoumise, Ensemble!, forces du Front de gauche, de crer les conditions de ces victoires, pour une gauche de rsistance et de combat forte l’Assemble nationale comme dans le pays, en lisant le maximum de dputs prts dfendre la jeunesse, le monde du travail, les quartiers populaires. A l’exprience, les citoyen-nes de notre pays savent que ce sont les dput-es communistes et Front de gauche qui ont t les adversaires les plus dtermins du ministre Macron et de la loi El Khomri. Ce sont des dput-es qui sont rests fidles aux engagements pris devant leurs lectrices et lecteurs. Ils ont prserv une gauche debout. Dans 212 circonscriptions, la totalit des voix de gauche et cologistes qui se sont portes sur les candidatures de Jean-Luc Mlenchon, Benot Hamon et des candidats d’extrme gauche ont dj devanc le 23 avril Emmanuel Macron, Marine Le Pen et la droite.

Ensemble, nous pouvons gagner ces circonscriptions. Et dans de nombreuses autres, avec de nouveaux progrs qui sont possibles d’ici le 11 juin, d’autres conqutes sont possibles.

Dans 210 circonscriptions, ce sont des candidats du FN qui menacent d’tre lus, et nous devons prendre des initiatives indites pour empcher leur lection.

Les lections lgislatives seront donc cruciales. La reconqute engage le 23 avril peut donc se poursuivre une condition: que les forces qui ont permis ensemble le score de Jean-Luc Mlenchon envoient un signal fort de mise en commun de leurs forces dans cette nouvelle bataille. C’est l’appel que je lance, notamment la France insoumise, dont je ne comprends pas le silence nos appels pour une discussion commune sur les lgislatives depuis dimanche, mais aussi toutes les forces de gauche qui sont prtes s’en saisir.

Le temps presse.

Si nous sommes ensemble, la victoire est possible dans des dizaines et des dizaines de circonscriptions. Diviss, nous en gagnerons seulement une poigne. Et chaque circonscription qui sera perdue sera alors gagne par l’extrme-droite, la droite ou les libraux d’Emmanuel Macron. Nous n’avons pas le droit de prendre ce risque.

Nous en appelons la responsabilit face une concurrence qui s’avrerait mortelle. C’est la proposition que l’excutif national du PCF fera demain au Conseil national.

En mettant nos nergies en commun, toutes les forces qui ont contribu au rsultat de Jean-Luc Mlenchon et qui auront travailler ensemble demain peuvent tre reprsentes. Les communistes, notamment dans les circonscriptions o ils sont sortants et o leurs positions sont fortes, sont les mieux placs pour conduire cette bataille. Partout le PCF prsente et soutient une nouvelle gnrationde candidat-e-s : 65% n’ont aucun mandat lectif, 85% sont issus du monde syndical, associatif, infirmires, cheminots, ouvriers, agricultrices, avocates, enseignants, habitants de quartiers populaires.

Ailleurs, c’est France insoumise ou une autre force, qui peut conduire ce combat. Nous sommes pour une entente qui respecte chacun et qui fasse gagner tout le monde. Je le rpte en concluant: ne perdons plus de temps.

Pierre Laurent
Secrtaire national du Parti communiste franais
Paris le 25 avril 2017
Seul le prononc fait foi
voir le document

Ensemble, construisons une majorit de progrs pour la France
...
voir le document

Ensemble , POUR UNE MAJORIT DE PROGRS GAUCHE
Par le vote pour Jean-Luc Mlenchon la prsidentielle et pour les candidat-e-s soutenu-e-s par le Parti communistes franais et le Front de gauche aux lections lgislatives, vous ferez le choix dune France solidaire, juste, dmocratique et pacifiste. Vous contribuerez construi...
voir le document

Pierre Laurent, l’invit de Laurence Ferrari
...
voir le document

L’abstention sera l’enjeu des prochaines lections prsidentielles. David Allaert, responsable du parti communiste du pays de Fontainebleau, s’adresse aux lecteurs ...
...
voir le document



PAYS DE FONTAINEBLEAU, le collectif de dfense de l'hpital public alerte les populations...
...
voir le document

Le 29 mars 2017, Michel Billout, maire de Nangis snateur communiste de Seine-et-Marne a reu la citoyennet d’honneur palestinienne comme deux autres lus du Parti communiste franais
Nos actes doivent suivre nos mots , concluaient 154 parlementaires dans un appel au Prsident de la Rpublique pour la reconnaissance par la France de l’tat Palestinien. Parmi ces signataires Michel Billout, maire de Nangis snateur de Seine-et- Marne, et Jean-Pierre Bosino, maire de Montataire snateur de l’Oise, appliquent ce mot d’ordre depuis de nombreuses annes travers, notamment, leur soutien aux actions de jumelages entre collectivits franaises et camps de rfugis palestiniens.
Du 15 au 19 novembre 2016 ils se sont rendus une nouvelle fois en Palestine, accompagnant une dlgation de l’AJPF (association pour les jumelages entre les camps de rfugis palestiniens et les villes franaises) compose d’une quarantaine d’lus dont Franoise Baud, maire de Vale...
voir le document

La clause Molire illgale : une dfaite politique pour Pcresse et Cie
Avec l’ensemble des groupes de la gauche francilienne, le Front de gauche a saisi le Prfet de Rgion d’le-de-France au sujet de la clause Molire. Prsente par Pcresse, nous l’avions combattu en conseil rgional la dnonant comme illgale, xnophobe et discriminante. Dans sa rponse du jour, le prfet vient de nous donner raison.
Cline Malais, prsidente de groupe, dclare : Le Front de gauche est satisfait de cette rponse prfectorale. C’est un camouflet juridique pour Pcresse et Cie. C’est une dfaite politique pour cette droite qui avec cette clause Tartuffe souhaitait gagner des voix l’extrme-...
voir le document

Arjo Crvecoeur vivra
Notre fdration, par la voie de notre secrtaire dpartementale, Sylvie Fuchs, et celle de notre responsable la commission entreprises, Alain Janvier et Vincent Benoist pour l’excutif, est venue soutenir les salaris et le syndicat CGT pour le maintien de l’emploi dans l’entreprise Arjowiggings Security Crvecoeur de Jouy-sur-Morin.

Depuis des annes, les cessions-acquisitions de la finance mettent en pril un outil industriel stratgique li la production de papier scuris et de la monnaie. Ce sont, de fait, 285 emplois directs et 800 indirects qui sont menacs. C’est toute une conomie locale, des familles, des commer...
voir le document

La lettre d’information du groupe Front de gauche du Conseil rgional d’le-de-France
  • Clause Molire, ou clause Tartuffe ?
  • Investissements dans les lyces : une opration d’enfumage ?
  • Economie : protgeons mieux nos PME et les salaris, par Vanessa GHIATI
  • Lacit : Pcresse joue avec le feu par lectoralisme, par Cline MALAIS
  • Alimentation Bio : Pcresse pitine la dmocratie et mprise la sant des Francilien.ne.s, par Jean-Michel RUIZ
  • De nouveaux coups sur les agents rgionaux, par Michel JALLAMION
  • Culture : organismes associs en danger ! par Clmentine AUTAIN
  • Expo 2025 : la Rgion doit tre une actrice exigeante, par Vanessa GHIATI
  • Pcresse, la candidate de la voiture par Fabien Guillaud-Bataille
  • Pour dvelopper les espaces verts, sauvons l’AEV, par Didier MIGNOT
  • Sport/Loisirs : l’accs pour tou.te.s plutt que l’litisme, par Lamine CAMARA
lire les interventions dans lea lettre d’information...
voir le document

Dchets du Grand Paris :
la Seine-et-Marne ne doit pas devenir la poubelle de l’le-de-France !
communiqu du groupe Front de Gauche d’Ile-de-France - Sylvie Fuchs
Alors que les chantiers du Grand Paris vont gnrer 43 millions de tonnes de dchets supplmentaires, notre groupe est inquiet de la gestion de leur enfouissement. A l’heure actuelle, 80% des oprations sont en effet ralises dans le dpartement de Seine-et-Marne.

Avec le PREDEC (Plan r...
voir le document

Marianne Margat - Votre dpute
Les prochaines lections prsidentielles et lgislatives vous donneront l’occasion de transformer votre colre et vos dceptions en un vote d’espoir et d’avenir.
...
voir le document

grve la cooper depuis jeudi l’appel de la CGT et soutenue par la CFDT
Au centre des revendications: une augmentation des salaires en raction aux 28 brut proposs, une amlioration des conditions de travail pour rpondre aux maladies professionnelles en progression telles que les troubles musculo-squelettiques.
Les dividendes verss aux actionnaires augmentent, hauteur de 25 millions d’euros, il y a, donc, de quoi rpondre aux attentes des salaris tous les niveaux.

LE PCF DNONCE LA LOGIQUE LIBRALE DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

La capitalisation boursire est en pl...
Lire la suite - 09-03-2017

Les dividendes verss aux actionnaires augmentent, hauteur de 25 millions d’euros, il y a, donc, de quoi rpondre aux attentes des salaris tous les niveaux.

LE PCF DNONCE LA LOGIQUE LIBRALE DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

La capitalisation boursire est en pleine expansion, avec une rentabilit incontestable : ces socits pharmaceutiques sont des vedettes de la Bourse. La mondialisation de ce secteur est trs avance, les entreprises sont trs souvent multinationales, leur march dpasse les frontires ; on ne distingue plus vraiment les socits nationales franaises des socits multinationales.

On peut porter la critique sur plusieurs points incontestables : Sur le plan thique : elle obit aux lois de fer de la rentabilit. En consquence elle protge ses intrts par l’intermdiaire de ses brevets, y compris lorsque cela la conduit refuser aux populations pauvres du tiers monde l’accs au mdicament.

Sur le plan de la sant publique : elle refuse de faire de la recherche lorsque le march n’est pas intressant. Sur le plan scientifique : elle n’investit pas dans la recherche fondamentale parce que le retour sur investissement est alatoire et de toute faon long terme, bien loin des exigences immdiates de la Bourse. Or ce tarissement des sources de la connaissance porte en lui-mme le blocage futur des applications et de leur dveloppement.

Sur le plan conomique : l’industrie pharmaceutique fait monter artificiellement les prix, elle retire des produits utiles mais dont les marges sont insuffisantes, elle maquille ses budgets recherche en affectant ces budgets des dpenses qui ne relvent pas de ce secteur, elle ferme des laboratoires de recherche, elle gaspille des ressources dans la publicit alors que l’essentiel des achats se fait sur prescription et, en principe, selon des critres rationnels, sinon scientifiques. Enfin, elle utilise abondamment les ressources publiques sans tenir compte des intrts gnraux.

Une autre politique du mdicament est donc indispensable en France, en Europe et dans le monde, tablie sur des bases nouvelles.

Sur le plan thique : une industrie qui ne spcule pas sur la misre du monde mais qui s’attache faire progresser la sant humaine. La proprit des brevets ne peut pas tre oppose la vie. L’intrt immdiat l’espoir. La financiarisation doit laisser la place l’industrialisation et au dveloppement.

Sur le plan de la sant publique : les intrts majeurs des populations doivent tre pris en compte. Les lois du march, surtout lorsque celui-ci est solvabilis par des fonds publics, ne peuvent alors tre appliques. Le mdicament n’est pas une marchandise comme les autres.

Sur le plan scientifique : une grande politique de recherche fondamentale doit tre mise en uvre pour alimenter ensuite une recherche applique.

Sur le plan conomique : l’emploi et la cration de richesses partager doivent tre des objectifs majeurs. Une rationalisation et un contrle de l’utilisation des fonds publics doivent tre recherchs. Il faut exiger que la sant soit hors de porte de l’AGCS et de l’OMC.

PROPOSITIONS

Concrtement nous proposons que cette politique repose sur les mesures suivantes :

Crer un ple public du mdicament : L’tat a su montrer par le pass qu’il tait le seul capable de promouvoir des politiques industrielles de trs longue porte : des investissements publics doivent tre faits dans le secteur de la pharmacie, et d’abord dans la recherche que laisse tomber l’industrie prive. Un tablissement public devrait tre cr pour porter cette politique industrielle. Il pourrait tre financ par l’tat, mais aussi par des cooprations internationales avec d’autres pays d’Europe ou par des tats et des organismes publics internationaux concerns. Il passerait des conventions de recherche avec les laboratoires de l’Universit, de L’INSERM, du CNRS, du CEA ou de tout autre organisme comptent ; des cooprations avec le priv seraient possibles. Enfin, il pourrait mettre en place ses propres laboratoires. Le point central serait qu’il puisse tre propritaire des brevets qu’il a financs et qu’il puisse les commercialiser ou encore fabriquer les produits issus de cette recherche. Ainsi les riches-malades, aux usagers, mais aussi aux personnels chercheurs : il faut mettre le mdicament entre les mains des citoyens pour le sortir de celles des actionnaires. C’est la rupture indispensable oprer.

Grer autrement les fonds publics qui alimentent l’industrie pharmaceutique par un plus grand contrle du public.

Mettre en uvre une nouvelle politique de coopration internationale. Politique base sur la coopration plutt que la concurrence. Politique base sur la satisfaction des besoins des populations et non des actionnaires. L’Organisation mondiale de la sant doit voluer pour devenir un rgulateur en matire de brevets indispensables la survie des populations (mdicaments contre le sida, la grippe aviaire, etc.) propritaire de ces brevets qui seraient alors classs patrimoine de l’humanit. Il faut en finir avec les rapports de domination des pays riches sur les pays pauvres, s’opposer au brevetage du vivant. L’Agence europenne du mdicament devra permettre une utilisation publique des brevets. Assurer l’indpendance de la formation mdicale et professionnelle continue l’gard de l’industrie pharmaceutique en interdisant le financement direct par l’industrie pharmaceutique de ces actions de formation. Prvoir un financement public de la formation continue.

Renforcer les moyens de contrler la publicit sur les mdicaments, et assurer la transparence de l’information sur les mdicaments en direction du grand public.
voir le document

"Un assassinat politique" de Fillon
Un peu de dcence
"Un assassinat politique", c’est Jaurs assassin car il condamnait la guerre.
Petit rappel pour Franois Fillon : "Un assassinat politique", ce sont trois femmes kurdes assassines dans le 10me en 2013 parce que militantes kurdes.

"Un assassinat politique", ce sont des dessinateurs assassins pour les ides qu’ils dfendaient. "Un assassinat politique", ce ...
voir le document

Hier soir s’est tenue la 42ᵉ crmonie des Csar du cinma la salle Pleyel Paris. cette occasion, le film Merci Patron a t prim du Csar du Meilleur film documentaire.
Son ralisateur, Franois Ruffin, a profit de son temps de parole pour alerter sur les dlocalisations, en voquant notamment le sort d’une usine de sche-linge Whirlpool Amiens et en revenant sur plusieurs dlocalisations de diffrentes entreprises au cours des 30 dernires annes. Pourqu...
voir le document

Jean Jacques Bourdin reois le secrtaire national Du parti communiste Franais
...
voir le document

Pour sa dernire , Alain Bocquet fait voter son ide de COP fiscale
L’Assemble nationale a adopt, ce matin, une large majorit, la proposition de rsolution des dputs communistes et du Front de gauche appelant le Gouvernement franais tre l’initiative d’une COP de la finance mondiale pour l’harmonisation et la justice fiscale. L’Assemble nationale a adopt, ce matin, une large majorit, la proposition de rsolution des dputs communistes et du Front de gauche appelant le Gouvernement franais tre l’initiative d’une COP de la finance mondiale pour l’harmonisation et la justice fiscale.

C’est une premire grande victoire dans la lutte contre la fraude et l’vasion fiscale. Le PCF salue cette initiative et se flicite de cette adoption.

A l’image de la COP environnementale, une COP fiscale permettrait de lutter efficacement contre la fraude et l’v...
voir le document

Osons la nouvelle Rpublique ! (Pierre Laurent)
Nous voulons sortir du prsidentialisme.
Nous voulons faire nouveau entrer le peuple, tout le peuple au Parlement.
Nous voulons un Parlement o la voix du peuple fasse la loi.
Nous voulons un Parlement thique, respectueux de l’intrt gnral, indpendant des intrts privs.
Nous sommes ici avec les candidates et les candidats que nous prsenterons aux lections lgislatives de juin 2017. Nous vous les prsentons aujourd’hui, parce que leur campagne va se dployer maintenant, sans attendre, au cur de la campagne prsidentielle et non pas aprs celle-ci.

...
Lire la suite - 28-01-2017

Nous sommes ici avec les candidates et les candidats que nous prsenterons aux lections lgislatives de juin 2017. Nous vous les prsentons aujourd’hui, parce que leur campagne va se dployer maintenant, sans attendre, au cur de la campagne prsidentielle et non pas aprs celle-ci.

Pourquoi? Parce que nous, candidats communistes, du Front de gauche, femmes et hommes engags dans les combats progressistes, partenaires politiques de diverses sensibilits de gauche, avons une conviction:

une Rpublique nouvelle doit natre. Une Rpublique o les citoyens se sentent nouveau pleinement respects, une VIe rpublique qui renouvelle profondment les institutions et donne un nouveau souffle la vie politique. Et cet enjeu majeur, c’est un enjeu commun aux deux grandes chances prsidentielle et lgislatives. Car changer le locataire de llyse ne sera rien si la confiscation actuelle du pouvoir se poursuit.

Autrement dit: pas de nouvel avenir possible pour notre pays, et c’est bien cela que cherche notre peuple, sans ouvrir la voie un nouveau rgime dmocratique.

Il y a urgence car la Rpublique est chaque jour trahie dans ses fondements et je connais le poids de mes mots.

La Ve Rpublique agonise dans la crise de rgime. Ne en 1958, il y aura bientt soixante ans, dans tout un autre monde, quand, au plus fort d’une France enlise dans la guerre d’Algrie, les forces ractionnaires l’imposrent, elle n’a cess de driver vers ce qui n’est aujourd’hui qu’une monarchie prsidentielle totalement inadapte aux exigences dmocratiques du XXIe sicle.

Avec le quinquennat et l’inversion du calendrier lectoral, le prsidentialisme a fini de triompher au dtriment de la diffusion des pouvoirs dans toute la socit. Rsultat, en 1978, l’abstention aux lections lgislatives tait hauteur de 15%. Elle tait 45% lors des dernires lections en 2012 ! Aujourd’hui, le temps est venu d’une nouvelle Rpublique du XXIe sicle qui reconstruise le pouvoir des citoyens.

85% de nos compatriotes estiment que les responsables politiques ne tiennent pas compte de leurs avis ? Comment les blmer quand ils sont une majorit refuser le trait constitutionnel europen en 2005, en constatent aujourd’hui les dgts, et que ce vote a t tran dans la boue par les dirigeants des deux quinquennats couls? Comment les blmer quand ils sont une crasante majorit en 2016, au premier rang les jeunes, refuser la loi El Khomri, l’affirmer dans la rue, et que leur magnifique mobilisation est bafoue par le 49-3 ?

***

Nous n’entendons plus, du ct de ceux qui sont au pouvoir, la dnonciation du coup dtat permanent, qui constitua longtemps le point de rassemblement du camp rpublicain gauche. Mais la gauche rpublicaine est bien vivante. C’est elle qui a mis en chec l’an dernier le projet insens de la dchance de la nationalit pour les bi-nationaux. Nous sommes les continuateurs des Rpublicains de l’An I qui en 1792, mirent fin la monarchie et aux privilges ! Nous sommes les hritiers des communards de 1871 qui, sous les ruines du Second Empire autoritaire, voulurent une dmocratie pleine et entire !

Nous sommes les enfants des artisans de la loi de 1905 qui fonda la Rpublique laque moderne.

Nous sommes les hritiers des rsistants de la Seconde guerre mondiale qui btirent les fondements d’une dmocratie sociale en devenir.

Et aujourd’hui, nous le disons, de nouvelles fondations sont ncessaires. Voil pourquoi nous proposons un nouveau pacte Rpublicain pour une France en commun.

Voil pourquoi la premire dcision que prendra la nouvelle majorit de gauche pour laquelle nous sollicitons le suffrage des lecteurs sera d’impulser dans tout le pays un grand dbat citoyen, un processus constituant, pour aboutir la rdaction d’un nouveau projet de Constitution soumis rfrendum. Le quinquennat venir doit tre le celui qui fondera la nouvelle Rpublique que nous appelons de nos vux.

***

Les grands principes qui guideront cette rinvention dmocratique, nous les porterons dans la campagne prsidentielle avec notre candidat Jean-Luc Mlenchon, et avec tous nos candidats aux lections lgislatives.

Nous voulons sortir du prsidentialisme.

Le domaine rserv頻 du Prsident doit tre supprim et toutes les dcisions, comme l’action du gouvernement, places sous le contrle du Parlement.

L’lection du Parlement doit retrouver la primaut et tre dissocie de la prsidentielle. La dmocratie mrite mieux que de jouer tous les 5 ans au Secret story prsidentiel.

Le 49.3 et toutes les dispositions qui rduisent le rle du Parlement, laissons-les au muse de l’Ancien rgime ! Oui, nous supprimerons le 49-3, les votes bloqus, l’usage rptition des ordonnances.

Nous voulons faire nouveau entrer le peuple, tout le peuple au Parlement.

Nous voulons un Parlement l’image de notre socit, o la voix de chacune, de chacun compte pour un. Nous mettrons en place la proportionnelle intgrale toutes les lections, avec obligation de parit.

Nous accorderons le droit de vote et d’ligibilit sous condition de rsidence tout citoyen qui choisit de vivre sur le sol franais, et cela quelle que soit sa nationalit. Nous limiterons le cumul et le renouvellement des mandats en accordant un statut de l’lu qui permette un salari, de toutes conditions, un ouvrier ou une employe comme tous les autres, d’exercer un mandat et de garantir son retour l’emploi dans une continuit de revenus et de droits.

Nous voulons un Parlement o la voix du peuple fasse la loi.

Nous voulons plus de gouvernement des experts. Nous voulons une Rpublique qui dveloppe les capacits et l’expertise populaire.

Ce jeune qui se demande de quoi sera fait demain, qui navigue de bote d’intrim en bote d’intrim, avec une mission de manutention par-l, un inventaire en grande surface par-l. Nous voulons qu’il devienne dput.

Cette jeune infirmire qui ne compte plus ses heures et ses nuits de travail. Celle-l mme qui sauve des vies et qui fait de notre systme de sant un des plus performants au monde. Nous voulons qu’elle devienne dpute.

Cette ouvrire du textile, ce chauffeur Uber, cette cadre dans l’informatique, ce jeune start-uper : tous ceux qui n’en peuvent plus d’une politique qui les ignorent, nous voulons construire avec eux une nouvelle majorit, un nouveau Parlement qui rendra ses droits notre peuple souverain. Nous voulons un Parlement thique, respectueux de l’intrt gnral, indpendant des intrts privs.

Le contrle des conflits d’intrts doit tre renforc. Et concernant l’affaire Pnlope Fillon qui dfraie la chronique, nous proposons de clarifier sans dlai les rgles en usage en donnant force ce qui devrait relever du bon sens: interdire l’embauche d’un membre de sa famille comme assistant parlementaire.

Je dis cela en responsabilit, sans verser dans le refrain nausabond du tous pourris. Le Parlement n’est pas peupl d’emplois fictifs, arrtons cette fable, mais de centaines d’assistants parlementaires qualifis qui y travaillent avec comptence en tant souvent trop peu pays. Et qui veut braquer ses projecteurs sur les privilges, et l’emprise de l’argent sur le pouvoir, je cite au hasard quelques directions de travail : l’vasion fiscale, les salaires des grands patrons, les parachutes dors, les retraites chapeaux tous privilges indcents qu’il serait plus que temps, eux, de mettre hors la loi au plus vite. Nous voulons une Rpublique qui redevienne une grande Rpublique Sociale, une Rpublique de la dmocratie conomique, une Rpublique qui refonde les pouvoirs citoyens dans la cit et dans l’entreprise.

En abrogeant la loi El Khomri du gouvernement Valls-Hollande, la nouvelle majorit que nous voulons construira une grande loi de dmocratisation sociale, qui mettra en son cur de nouveaux droits sociaux et de droits d’intervention dans la gestion des entreprises ! Voil ce qui manque tant dans notre Rpublique!

Les pouvoirs doivent changer de mains, et ceux donns aux citoyens, aux salaris doivent prendre le pas sur ceux de la finance qui gangrnent notre dmocratie. La voil, la rvolution politique!

C’est en donnant de nouveaux droits la socit dans son ensemble, aux salaris, aux syndicats, aux lanceurs d’alerte que nous rcuprerons les 80 milliards de l’vasion fiscale, que nous contrlerons l’utilisation du CICE, des dividendes et de l’argent des banques.

C’est en donnant de nouveaux droits aux citoyens que nous dvelopperons l’initiative lgislative venue de la socit, et non des grands intrts financiers.

C’est en protgeant les Communs numriques par la loi, en tablissant un droit inalinable des citoyens sur les donnes, que nous protgerons nos liberts, et empcheront la privatisation de nos vies.

Oui, la modernit au XXIe sicle, ce n’est srement pas de donner les pleins pouvoirs prsidentiels au banquier Macron, comme si les banques et la finance n’avaient pas assez de pouvoirs.

La modernit, c’est celle qui osera une Rpublique des pleins pouvoirs citoyens.

Non dcidment, nous n’avons pas besoin de dputs fillonistes pour sacrifier la Scurit sociale, de dputs macronistes pour voter une nouvelle loi d’ubrisation du travail, de dputs lepnistes pour fouler aux pieds les valeurs de la Rpublique.

Nous avons besoin de dputs qui auront cur l’galit. L’galit, c’est le socle sur lequel fut btie la premire Rpublique en 1792. C’est pour que l’galit soit une ralit pour tous que nous portons le projet d’une nouvelle Rpublique. L’galit c’est notre boussole, encore et toujours!

L’galit dans les droits politiques, l’galit dans les droits conomiques, l’galit dans les droits sociaux, l’galit entre toutes et tous!

Notre pacte Rpublicain c’est l’mancipation conquise pour toutes et tous qui constituent la Nation. Une Rpublique, qui, comme l’affirmait Robespierre, puisse rendre les hommes heureux et libres par la loi.

Quand de l’autre ct de l’Atlantique, le prsident Trump assoit dans le fauteuil du bureau ovale les intrts du grand capital tasunien, attaque l’avortement et les droits des femmes, libre la parole raciste dans un pays o chaque semaine dj des policiers tuent des hommes parce qu’ils sont noirs, construit des murs et tale le cynisme des intrts gostes du plus puissant, je crois que le monde a besoin d’une France qui reprenne la marche en avant de tous les droits humains.

Nous voulons une Rpublique qui inscrive dans sa Constitution la lutte contre toutes les discriminations, le droit l’avortement, les droits LGBT, qui proclame dans son article premier non pas qu’elle favorise l’gal accs des femmes et des hommes toutes les responsabilits mais qu’elle le garantit.

Nous voulons une Rpublique qui reprenne le chemin de la dcentralisation des pouvoirs, de la dcentralisation territoriale, qui replace la commune au centre de la vie dmocratique, qui rtablisse la clause de comptence gnrale tous les niveaux de collectivits locales.

Nous voulons une Rpublique qui dit que, o que l’on soit n, Grigny ou Neuilly, en France ou ailleurs, on a les mmes droits. Et qu’importe nos origines, notre religion, notre couleur de peau, nous sommes toutes et tous indispensables notre mancipation commune. C’est a la VIe Rpublique que nous voulons construire !

Une Rpublique franaise qui fasse respecter la voix de son peuple souverain en Europe quand les traits vont l’encontre de ses intrts, et qui repasse l’offensive en Europe pour construire, non des murs ou des Brexit ouvrant la voie de nouveaux paradis du dumping fiscal et social, mais des sommets sociaux pour faire converger les droits humains et les protections sociales, des COP fiscales pour radiquer l’vasion fiscale des plus riches, des confrences pour la paix et le droit des migrants.

Une Rpublique franaise qui porte nouveau dans le monde, dans l’enceinte de l’ONU que Trump veut rduire au silence, la voix de la paix, du dsarmement, de la dmocratisation des institutions internationales, du dveloppement social et cologique partag contre les logiques de concurrence capitalistes.

***

Ce sont les axes offensifs de notre pacte Rpublicain.

Ces avances dmocratiques, nous en sommes certains, sont attendues par notre peuple qui ne supporte plus la caricature de dmocratie laquelle nos institutions et l’emprise des grands intrts capitalistes nous condamne.

Nous porterons cette exigence populaire au cur des campagnes qui s’annoncent.

Nous sommes des femmes et des hommes du peuple, dsintresss, seulement soucieux de l’intrt gnral, et nous le prouvons chaque jour par nos actes, conformes nos paroles, par notre intgrit.

Je peux le garantir en votre nom tous : aucun de nos dputs ne sera un dput godillot, un dput soumis la finance, aux lobbys, aux pressions des intrts privs, aux injonctions prsidentielles. Nous rendrons des comptes au peuple, devant le peuple, et personne d’autre.

Nos groupes parlementaires sont les seuls compter dans leurs rangs des mcaniciens, des ouvriers, des employs, des instituteurs, une acheteuse en informatique, une agent d’assurance, un ducateur spcialis, une cardiologue, une agent de matrise chez EDF, bref, ils et elles sont des lus du peuple !

Nos parlementaires ont tenu les engagements pris devant les lecteurs en 2012 quand tant d’autres ont failli.

Leur place au Parlement est indispensable. Leur travail est salutaire. Et pour la prochaine mandature, plus les parlementaires communistes et Front de gauche seront nombreux, plus la parole populaire sera forte ! Sans eux, vous serez sans voix dans l’hmicycle o s’crivent et se votent les lois!

***

Pour terminer mes propos je citerai le groupe I am.

Le premier extrait de leur album Rvolution est sorti il y a une semaine sur Youtube. Et j’en ai retenu deux vers :

Si on voulait on pourrait faire pencher le vote. De cette jungle on irait jusqu’ fissurer le socle.

Oui, fissurons le socle de la Ve Rpublique. Dans ces fissures, faisons natre un nouveau pacte Rpublicain, une nouvelle Rpublique Sociale.

Vive la VIe Rpublique,
Vive la Sociale,
Vive la France.
voir le document

Le maire, Jean-Jacques JEGO (PCF)de Quincy-Voisins, son conseil municipal et les 1676 signataires de la ptition ont russi sauver leur bureau de Poste.
Aprs une ultime discussion entre la Municipalit et les dirigeants de la poste, ces derniers ont confirm Monsieur le Maire le maintien du bureau de la poste de QUINCY-VOISINS.

Courrier:
Aucun changement : distribution par les agents de la ...
voir le document

En 2017, abrogeons la loi Travail

Tous devant le Snat, le 11 janvier 13h
par le Groupe Communiste Rpublicain et Citoyen au Snat

--> signer la ptition
Au printemps dernier, nous avons t des millions nous opposer la loi Travail. Aujourd’hui, alors qu’elle entre progressivement en application, nous ne renonons toujours pas et nous demandons son abrogation. Cette loi a t impose coup de 49,3 au mpris de la dmocratie, au mpri...
Lire la suite - 11-01-2017

Au printemps dernier, nous avons t des millions nous opposer la loi Travail. Aujourd’hui, alors qu’elle entre progressivement en application, nous ne renonons toujours pas et nous demandons son abrogation. Cette loi a t impose coup de 49,3 au mpris de la dmocratie, au mpris d’un puissant et long mouvement social soutenu par une majorit de nos concitoyens et contre lequel le gouvernement n’a pas hsit dployer des forces policires hors-norme, recourant parfois une rpression d’une rare brutalit. Mesure phare, l’inversion de la hirarchie des normes qu’elle instaure constitue un recul social sans prcdent. Avec elle, le Code du travail et les garanties collectives chrement acquises volent en clats. Les salaris se voient imposer la loi patronale dans chaque entreprise. Les licenciements sont facilits, les heures supplmentaires peuvent tre moins payes, la mdecine du travail est encore affaiblie, les syndicats contourns. Cette loi n’est rien d’autre qu’une loi de soumission aux volonts du Medef. Elle ne favorisera ni l’emploi ni l’conomie, mais encouragera les suppressions de postes ayant pour seul objectif d’augmenter les profits des actionnaires. De multiples initiatives sont d’ores et dj prises pour la combattre, comme au Snat o une proposition de loi d’abrogation a t dpose par le groupe CRC et discute le 11 janvier. Nous sommes toujours une majorit ne pas vouloir de ce retour des rapports sociaux dignes du XIXe sicle. Alors oui, en 2017, la #LoiTravailaSuffit, obtenons l’abrogation d’une rforme dergression qui met en cause des dcennies de conqutes sociales.
voir le document

Discours de prsentation des vux de Pierre Laurent
Mesdames et messieurs,
Mesdames et messieurs les ambassadeurs,
chers amis, chers camarades,


Lavenir, il ne sagit pas de le prvoir, mais de le rendre possible, a dit Saint-Exupry.
En prsentant chacune et chacun dentre vous mes meilleurs vux de bonheur,...
Lire la suite - 09-01-2017

Mesdames et messieurs,
Mesdames et messieurs les ambassadeurs,
chers amis, chers camarades,


Lavenir, il ne sagit pas de le prvoir, mais de le rendre possible, a dit Saint-Exupry.
En prsentant chacune et chacun dentre vous mes meilleurs vux de bonheur, dpanouissement personnel pour vous et vos proches, je voudrais vous parler davenir, celui que nous allons construire en commun, de ce que nous allons tre capables de construire ensemble.
Vous tes trs nombreux ce soir. Responsables syndicaux, associatifs, personnalits engages, artistes, militants et lus de notre parti, responsables des organisations de gauche de notre pays, ambassadeurs de pays amis, vous tes toutes et tous des militants de lhumanit, de la libert, de la justice. Ce sont vos combats qui ont permis en 2016 notre pays de rsister et desprer, malgr la terreur et les coups ports. Ce sont vos combats qui portent lespoir pour 2017.
Soyez certains que votre prsence nous va droit au cur, et que nous y voyons un encouragement poursuivre en 2017 laction quotidienne, nationale, europenne, internationale du Parti communiste franais.

Pour que la solidarit, lentraide et lamour lemportent sur la haine, pour que lapptit de profit cde devant lhumain dabord, nous continuerons dagir et dagir encore. Les mots du pote Paul luard nous inspirent toujours. Oui, nous voulons la terre bleue comme une orange. Et nous ne renoncerons pas nos rves
Et propos de rve un peu fou, permettez-moi de donner un grand coup de chapeau au communiste le plus mdiatis de France en cette nouvelle anne, un tout jeune centenaire de 105 ans, notre camarade Robert Marchand, membre du Parti depuis 1936 et qui vient de battre un fameux record cycliste de lheure! Comme quoi, en cette anne de centenaire de la Rvolution dOctobre, le communisme peut encore faire pdaler la jeunesse du monde! Je tembrasse Robert et merci pour ta belle leon doptimisme.

Notre leon doptimisme pour 2017, vous lavez entre les mains. Elle sappelle la France en commun.
Cest avec ce livre, qui rassemble nos propositions et dessine notre programme de gouvernement, que nous vous souhaitons une anne pleine d’espoirs, et que nous entrons en campagne.
Avec La France en commun, le Parti communiste livre au dbat citoyen sa contribution pour llection prsidentielle et les lections lgislatives avec la volont de djouer le scnario d’un duel dj annonc entre la droite et l’extrme droite et de contribuer la construction dune nouvelle majorit politique gauche, cest--dire une majorit prsidentielle, une majorit parlementaire, une majorit populaire et citoyenne agissante.
Propositions ralistes et prcises lappui, La France en commun propose notre peuple un choix de socit. Ce choix, on veut nouveau en priver notre peuple.

La grande lessiveuse du systme marketing prsidentiel tourne plein rgime. Essors, les deux premiers favoris, Sarkozy et Hollande? Qu cela ne tienne, ils tiennent dj leur tierc alternatif: Fillon, le premier ministre du premier, Macron, le ministre de lconomie du second, et Marine Le Pen, pour la septime participation de la famille une prsidentielle depuis 1981. Tout change pour que rien ne change La machine confisquer le dbat pour que la France reste cote que cote sur les rails du libralisme a plusieurs programmes de rechange.
Mais j’en suis convaincu, notre pays vaut mieux que cela. Jai parcouru la France depuis deux ans, la vrit du pays c’est qu’une majorit de notre peuple continue de souhaiter une issue progressiste la crise actuelle, une issue de progrs social, cologique et dmocratique. Il la cherche, certes, dans la confusion politique cre par le discrdit du pouvoir Hollande-Valls et par l’instrumentalisation rcente et dmagogique des peurs, mais il y aspire bel et bien.
Cest cette ambition nouvelle que nous souhaitons porter jusqu lui ouvrir les portes dune majorit politique.
Seul un nouveau choix de socit nous sortira de lornire.
Oui, il y a urgence redessiner l’avenir et tracer ensemble une nouvelle ligne d’horizon pour notre pays.

La France en commun que nous voulons est dabord celle qui retrouvera lambition de la paix et de la fraternit du monde.
Nous noublions rien: ni les morts des attaques terroristes de 2015 et 2016, ceux de Charlie Hebdo, de lHypercasher, du Bataclan, des terrasses parisiennes, du Stade de France, de Magnanville (dont je salue la prsence du maire Michel Lebouc), de Nice, de Saint-tienne-du-Rouvray; ni les centaines de vies fauches par ces mmes attaques travers le monde, celles de Berlin et Istanbul ces dernires semaines; ni les centaines de milliers de victimes de ces guerres en Irak, en Syrie et ailleurs; ni les centaines de milliers de rfugis, noys en Mditerrane, refouls ou parqus en Europe ou en Turquie, faute dune politique europenne digne et humaine leur gard. C’est l’humanit tout entire qui court sa perte quand elle oublie la valeur d’une seule vie humaine
Ce bain de sang, de larmes et de souffrances, cela doit cesser!
La France doit rpondre prsente lappel lanc par le nouveau secrtaire gnral de lONU Antonio Guterres faire de 2017 une anne pour la paix, qui doit tre, dclare-t-il, notre objectif et notre guide, et dployer dsormais toute son action en direction dun plan global de paix, de reconstruction et de dveloppement pour le Proche et le Moyen-Orient, pour la rsolution politique des conflits en Syrie et Irak, s’engageant dans le dmantlement des filires du djihadisme et de ses soutiens tatiques, financiers et militaires, et la reconstruction dmocratique de ces tats.
Le terrorisme devait tre terrass par la guerre. Il sen nourrit. La paix, la fin des humiliations et des dominations, le combat rsolu contre les ingalits, l’ambition d’un nouveau mode de dveloppement social et cologique guriront mieux les plaies du monde. Cette lutte pour la paix et la dmocratie, vous avez srement remarqu qu’elle s’affiche aujourd’hui sur les murs de notre sige, l’espace Oscar Niemeyer. Je voudrais saluer la magnifique exposition, ralise par lassociation France-Kurdistan, de 200 uvres donnes par 85 artistes en solidarit avec le peuple kurde, et tous les journalistes, artistes, intellectuels, juristes, enseignants, lus, emprisonns injustement en Turquie.
Je saisis l’occasion, en hommage toutes les forces progressistes et dmocratiques qui luttent dans le monde contre les obscurantismes et les dictatures, pour adresser nommment Selahattin Demirtas, co-prsident du HDP, emprisonn illgalement depuis le 4 novembre le salut fidle et fraternel des communistes franais.

La preuve vient d’tre donne que jamais aucun combat pour la paix ne doit tre abandonn. Ladoption rcente par le Conseil de scurit de lONU dune rsolution condamnant la politique de colonisation isralienne en est le tmoignage.
Et face l’impunit que s’arroge depuis tant d’annes le gouvernement de Benyamin Netanyahou, nous renouvelons l’engagement de faire de cette anne qui marque le 50e anniversaire du dbut de la colonisation et de l’occupation isralienne, l’anne du combat pour l’arrt de cette colonisation illgale, de la reconnaissance de ltat palestinien et de la relance de la solution deux tats.

Oui, comme le disait Nelson Mandela, tout parat impossible jusqu ce quon y arrive.
Au dsordre mondial et la gnralisation de la violence, nous opposons lexigence de scurit humaine et de paix. Nous en appelons la fraternit humaine, la coopration et au rassemblement des peuples.

Je veux saluer les forces citoyennes et associatives, les lus qui unissent en ce moment leurs nergies pour accueillir dignement les migrants, dsamorcer les peurs et les mensonges honteusement entretenus par ceux qui cherchent en faire leur marchandise lectorale, dnoncer les surenchres et les prjugs racistes, xnophobes et islamophobes.
Cdric Herrou et Pierre-Alain Mannoni, ces citoyens injustement poursuivis pour avoir assist des rfugis en dtresse dans la valle de la Roya la frontire italienne, sont l’honneur de notre pays. Ce sont eux qui montrent nos dirigeants la voie de la raison et du respect des droits fondamentaux.
Nous voulons la France loffensive pour un accueil digne et humain des rfugis, agissante pour une gouvernance mondiale des migrations, optimisant le droit au bonheur pour tous.

Nous voulons une France l’offensive pour une gestion responsable et quitable des biens communs de l’humanit, pour un dveloppement social et cologique, protecteur des droits humains et de la plante, pour l’application et l’amplification des accords de la COP 21.
Nous voulons une France l’offensive pour changer l’Europe, la sortir de l’austrit et la mobiliser pour l’radication du chmage et de la prcarit. Une France mobilise pour rejeter les traits CETA, TISA et TAFTA, une France active pour faire au plus vite de l’Europe un espace libr de l’emprise de l’OTAN, exempt d’armes nuclaires et de destruction massive.
Oui, la voie de la paix est notre porte et le France peut jouer un grand rle.
Notre peuple a peur, sans doute plus qu’hier de ce monde incertain et violent, mais il n’a pas bascul. Nous ne sommes pas condamns assister impuissants au mano mano entre Fillon et Le Pen, pour arbitrer qui construira les grillages les plus hauts. Nous pouvons, avec notre peuple, avancer vers un monde et une Europe solidaire de peuples libres, souverains et associs.
cet gard, la dcision prise par le 5e congrs du Parti de la gauche europenne, dsormais prsid par mon camarade de Die Linke Gregor Gysi, et dont je reste l’un des vice-prsidents, d’initier un forum annuel permanent de toutes les forces progressistes europennes est d’une trs grande importance. Le PCF s’y investira pleinement et a propos que la France accueille la premire dition de ce forum europenne en novembre 2017 Marseille.

La France en commun que nous voulons est aussi celle qui mnera rsolument, courageusement, l’action contre la finance.
Librons notre pays de la drogue de l’argent, dsintoxiquons notre pays de la rentabilit financire outrance, mettons un terme aux diktats des Junkies de la Bourse, et rorientons l’argent disponible vers la production et la rpartition des richesses. Et pour cela il faudra plus qu’une bonne phrase dans un discours. On ne s’attaque pas la finance coups de punch lines mais grands coups de dcisions politiques.
Nous reprendrons donc le pouvoir sur les banques, en nationalisant, au cur d’un nouveau ple public bancaire et financier, BNP-Paribas et la Socit gnrale.
Nous cesserons de racketter les petits comptes. Nous changerons l’orientation du crdit et de l’pargne, au service des projets crateurs d’emplois, crateurs de richesses et de solidarit dans les territoires, en faveur des services publics , en donnant aux salaris, tous les citoyens, aux lus de nouveaux droits de regard sur l’activit des banques et sur les aides publiques aux entreprises.
Nous mnerons une lutte sans merci contre l’optimisation et l’vasion fiscale.
Nous avons nos experts, les frres Bocquet. Leur livre Sans domicile fisc est un succs et leur tour de France runit des milliers de citoyens passionns. Ce combat prend de l’ampleur comme le montre de premiers succs pour protger les lanceurs d’alerte ou encore la mobilisation citoyenne autour du procs de Dax, dont le procs a lieu aujourd’hui.
Je serai prochainement aux cts d’Alain et ric Bocquet Antibes, o nous braquerons le projecteur sur les vads fiscaux dont les yachts baignent tranquillement les eaux de ce qu’on appelle l-bas le quai des milliardaires! Nous braquerons le projecteur car les exils fiscaux, c’est comme les vampires, a n’aime pas la lumire.
Nous proposerons l’organisation d’une COP fiscale et financire charge de lutter contre le dumping fiscal international, pour rendre aux tats et aux salaris du monde entier le fruit de leur travail.
Nous proposerons de mettre fin aux logiques du CICE, sans autre rsultat que l’enrichissement des actionnaires et le gchis des fonds publics, et toute cette accumulation d’exonrations sociales et fiscales accordes sans aucune relle contrepartie aux entreprises. Et il y aura alors assez d’argent rorienter pour la nouvelle industrialisation du pays, la transition cologique de nos modles de production.

Donald Trump est parat-il le nouveau modle suivre pour protger nos industries. Marine Le Pen n’en finit pas de s’extasier. Il y a des impostures dvoiler, des masques arracher!
Donald Trump a tout simplement promis aux multinationales amricaines comme Ford une baisse de 35% 15% du taux de l’impt sur les socits. Cet argent, les ouvriers amricains n’en verront pas la couleur. Quant aux actionnaires, ils peuvent compter sur leur nouvel alli dans l’administration Trump, le PDG multimilliardaire d’Exxon, Rex Tillerson. Voil le modle de Marine Le Pen qui vient d’ailleurs de dvoiler son programme dans le Parisien hier. Sur la Scurit sociale, qu’elle prtend dfendre face Franois Fillon, pas un mot sur la ncessaire contribution des revenus financiers, sur le relvement indispensable des cotisations patronales. Ses cibles uniques s’appellent, je cite, suppression de l’Aide mdicale d’tat, dlai de carence pour les travailleurs trangers avant de pouvoir bnficier de protection sociale et d’accs l’cole gratuite, suppression du tiers payant gnralis, lutte contre la fraude sociale, pas celle des patrons videmment.
Marine Le Pen cultive sa haine des pauvres. Chmeurs, allocataires du RSA, tous des assists! Au peuple, aux prcaires, aux couches moyennes fragilises de la socit qui craignent de tout perdre, elle dsigne un ennemi de proximit, un ennemi plus faible qu’eux, le rfugi, l’assist. Voil la vrit de son programme : dur avec les faibles, faible avec les forts. Et pendant qu’elle rpand haine et division, la finance et les gros actionnaires prosprent.
Nous publierons au mois de fvrier un livre argumentaire destin dmonter une une les impostures de la droite et du FN, pour aider faire tomber les masques qui doivent tomber!
Lutter rellement contre la finance, c’est au contraire rorganiser le transfert des richesses vers le travail, vers les salaires.
Nous briserons le tabou sur les salaires et organiserons une confrence annuelle de revalorisation des salaires et des qualifications pour tous, visant le SMIC 1700 euros net au terme du quinquennat, la revalorisation des grilles dans le priv et le dgel du point d’indice pour les fonctionnaires.
En rejetant la loi travail, et avant elle la loi Macron, la jeunesse de France a dit clairement qu’elle refusait la prcarit vie promise par cette loi. Ubrise perptuit? La jeunesse a dit qu’elle valait mieux que cela. Et elle a mille fois raison. Un an aprs, les jeunes communistes et leurs partenaires sauront se faire entendre dans la campagne. Et je serai leurs cts.
Un conseil au passage aux auteurs de ces lois, Messieurs Valls et Macron. Perdez l’habitude de prendre les Franais pour des imbciles. Monsieur Macron, vous ne galvauderez pas longtemps le beau mot de progressistes. La communication c’est comme la chirurgie esthtique, quand a se voit, c’est que c’est loup, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’arnaque Uber et celle des bus Macron commencent vraiment tre visibles.
Quant vous Monsieur Valls, votre numro d’quilibriste frle dj la chute. Alors, comme cela, on vous aurait impos le 49-3! l’insu de votre plein gr en quelque sorte.
Mais attention, monsieur le candidat, la nouvelle anne n’y fera rien. Les Franais ne sont pas des poissons rouges avec une capacit de mmoire de 3 secondes!

Paix, lutte contre la finance, et nouvelle ambition de progrs social, voil comment nous envisageons la France en commun.
Le temps est venu d’une nouvelle page de l’histoire sociale, d’un nouvel ge de la Scurit sociale, d’une nouvelle industrialisation de notre pays qui relvent la France, qui rendent chacune et chacun, et nous tous collectivement, nos enfants, l’espoir du progrs et d’une vie meilleure.
C’est d’abord l’poque de rvolution du travail que nous vivons qui nous y invite. Le modle capitaliste ultralibral a fait son temps et il est partout en crise, rejet.
Jentendais la semaine dernire Franois Fillon sexprimer sur cette question. Comment clbrer un modle social franais quand il y a 6 millions de chmeurs et 9 millions de pauvres? demandait-il en substance. Mais Franois Fillon qui se prtend gaulliste n’a rien compris ce qui s’est pass la Libration. Qu’il aille voir le film La Sociale qui raconte la fondation de la Scurit sociale. C’est une audace de mme ampleur que nous sommes aujourd’hui appels si nous voulons sortir le pays de la rgression sociale.
La loi El Khomri n’est pas seulement un dsastre social, c’est une loi anachronique. Nous l’abrogerons pour mettre en chantier une vritable loi de scurisation sociale de l’emploi et de la formation.

Mercredi, le 11 janvier, au Snat, la proposition de loi d’abrogation que nous mettrons en discussion dans notre niche parlementaire sera une nouvelle fentre pour porter ce dbat.
Repenser le travail, le temps de travail, la scurisation de l’emploi tout au long de la vie, c’est indispensable aujourd’hui pour pouvoir voluer, sadapter, lever ses connaissances et qualifications pour le plus grand bien du dveloppement des entreprises et du pays, et dans une totale scurit.
Des emplois, il y en a pour toutes et tous, en repensant les temps de la vie, en diminuant la dure lgale du travail vers les 32 heures hebdomadaires, en avanant lge de la retraite.
Du travail il y en a, il y en a beaucoup si on veut rpondre positivement et humainement aux dfis du sicle. Dans la sant, dans laccompagnement social, pour favoriser lautonomie des personnes ges et pallier la dpendance, dans l’conomie sociale et solidaire via les PME, les associations, les coopratives, dans lenseignement et la formation professionnelle. Pour la transition nergtique pour rpondre aux dfis du changement climatique, dans le btiment, dans les transports collectifs, lnergie.
Notre projet de progrs social, cest celui dun dveloppement des services publics, pour leur maillage de tout le territoire, pour leur gestion dmocratique, contre laustrit qui les corste, pour y dvelopper linvestissement et y recruter des personnels sous statut.
Notre projet, cest de donner une nouvelle jeunesse la Scu pour gnraliser la prise en charge 100%, pour un droit la retraite taux plein 60 ans, la prise en charge de lautonomie, un renforcement de la mdecine du travail et la prvention des maladies et accidents, pour une rforme du financement, une dmocratisation de sa gestion.

Cette ambition de progrs social passe aujourd’hui par une grande cause qui doit tre entendue de tous, dbattue par tous: la lutte contre la grande pauvret. Il ne s’agit plus d’un problme des autres. Il s’agit du visage le plus insupportable de cette socit en crise.
Vendredi, jai rencontr les grandes organisations qui luttent contre la pauvret. J’ai entendu leur appel.
C’est un dbat politique qu’il faut dsormais ouvrir, pour de nouveaux choix de socit.
Combien de millions de personnes allons-nous sortir de la pauvret en cinq ans quand un million sont venus grossir leur rang en dix ans? Voil la question laquelle nous devons rpondre.
Prs de 9 millions de nos concitoyens, 15% de la population franaise sont concerns.
Nous dciderons de plans d’action dans la dure, agissant sur tous les fronts concerns. Interdiction des expulsions locatives, des coupures d’nergie et d’eau, refus des privations de cantines scolaires, suppressions de la TVA sur les produits de premire ncessit, construction massive de logements sociaux, augmentation des places d’hbergement d’urgence, soutien l’insertion dans l’emploi, galit salariale femmes-hommes, largissement de l’accs aux soins
Une nouvelle majorit devrait convoquer, ds lt 2017, une grande confrence sociale avec les rseaux et associations de solidarit, les syndicats, des personnes en situation de pauvret, des salaris, pour travailler ensemble llaboration dun plan cohrent et pluriannuel pour mener ce combat.

Cette France laquelle nous voulons redonner l’espoir, cette France en commun, ce sera une nouvelle Rpublique.
Une Rpublique qui remette en son cur les principes fondamentaux d’galit, de promotion des droits des citoyens dans la cit comme sur le lieu de travail, d’galit entre les femmes et les hommes dans tous les domaines, de lutte sans merci contre les discriminations, toutes les discriminations racistes, sexistes, territoriales, de diffusion des responsabilits dans toute la socit contre la confiscation des pouvoirs par quelques-uns.
Ces principes sont aujourd’hui vids de leur sens par un rgime de plus en plus autoritaire, confiscatoire, opaque, technocratique. La prsidentialisation de notre vie politique, pourtant l’origine du discrdit grandissant de la politique, est pousse l’extrme.
Je le dis avec gravit: la manire dont s’engage le dbat public pour l’lection prsidentielle de 2017, la subordination totale, pour ne pas dire l’vacuation totale des enjeux des lections lgislatives, posent un trs grave problme dmocratique. lire des dputs serait devenu mineur. C’est le triomphe de la monarchie prsidentialiste et de toutes ses drives.
Seuls contre tous s’il le faut, nous mnerons galit d’importance lection prsidentielle et lections lgislatives. Et nous assurons les citoyens d’une chose: les candidats que nous prsentons dans chaque circonscription ne seront demain les godillots de personne, mais des dputs libres, rendant compte de leurs actions aux citoyens.
Nous voulons une Rpublique qui permette aux citoyens d’intervenir, en leur donnant pouvoir d’initiative lgislative, rfrendaire et ptitionnaire.
Nous voulons une Rpublique o le Parlement retrouve la primaut dans l’laboration et le vote des lois, en supprimant le 49-3 et toutes les dispositions qui restreignent son pouvoir.
Nous voulons faire entrer le peuple dans un Parlement parit. La France est faite d’ouvriers, d’employs, de salaris de toutes conditions. Et c’est pour obtenir un maximum de dputs du peuple que nous voulons un Parlement lu la proportionnelle, et un statut de l’lu qui permette chacun d’accder tous les mandats de la Rpublique, en s’appuyant sur une limitation du cumul et du renouvellement des mandats dans le temps.
Nous voulons une Rpublique qui instaure de nouveaux pouvoirs d’intervention pour les fonctionnaires et les usagers des services publics et pour les travailleurs sur l’organisation du travail comme sur les choix de gestion dans les entreprises.
Oui, il est temps, grand temps de parler galit, et quand le mot est prononc, de le mettre en pratique dans chacun des actes, des choix, des politiques mises en uvre.
Nous voulons une Rpublique libre et fraternelle, une Rpublique qui garantisse contre toute tentation rtrograde.
Face aux dchanements de la Manif pour tous, les Franais ont tenu bon. Nous ferons progresser encore la lutte contre les discriminations, contre l’homophobie. Nous voterons une loi-cadre avec de nouveaux moyens contre la violence faite aux femmes.
Nous modifierons larticle I de la Constitution pour crire dornavant: la loi garantit (et non plus favorise) l’gal accs des femmes et des hommes aux mandats lectoraux et fonctions lectives, ainsi qu’aux responsabilits professionnelles et sociales.
Cette Rpublique, elle sera le thme de notre premire grande initiative de lancement conjoint des campagnes prsidentielle et lgislatives avec nos candidats le 28 janvier place de la Rpublique: non la monarchie prsidentielle, oui la dmocratie citoyenne.


Voil, chers amis, le projet que nous allons porter, dbattre et enrichir dans les prochains mois avec le pays.
Nous diffuserons la France en commun dans tout le pays les 21 et 22 janvier. Nous organiserons dans chaque circonscription des rencontres publiques pour en dbattre.
Ces objectifs pour notre pays, cette France en commun que nous appelons de nos vux et de notre action sont le socle du rassemblement populaire, de la nouvelle majorit qui est dsormais construire, et qui sera notre objectif tout au long de cette anne, avant, pendant et aprs les chances lectorales.
C’est donc indissociablement notre contribution la campagne prsidentielle dans laquelle nous sommes engags pour appeler voter Jean-Luc Mlenchon, et le pacte que nous proposons aux Franais pour une nouvelle majorit parlementaire.
Le rassemblement auquel je n’ai cess d’appeler tout au long de l’anne coule que nous voulons construire, reconstruire en 2017, est celui des forces vives de la gauche de ce pays. Cette gauche, je sais ses forces immenses. Je les sais aussi dboussoles. Je veux leur adresser un message de confiance et de sincrit.
Oui, nous rvions mieux pour partir en campagne, un socle de rassemblement plus large encore. (Aucun des candidats en prsence ne nous a aids y parvenir, chacun esprant, sacr dmon de la prsidentielle, dpasser la difficult dans sa rencontre avec le peuple.)
Nous avons pris acte, en responsabilit de cette situation, en dcidant pour notre part de ne pas prsenter de candidat alors que nous avions les moyens de le faire.
Nous lanons notre campagne en faveur du vote pour Jean-Luc Mlenchon avec cet objectif: largir le rassemblement le plus loin possible, pour battre la droite, le Front national, viter le drame d’un second tour Fillon-Le Pen et qualifier une vritable politique de gauche au second tour.
La page de 2017, il nous revient tous de l’crire.
Pour nous, elle ne se clora pas le soir de l’lection prsidentielle. Nous sommes dj pied duvre pour prsenter ou soutenir dans toutes les circonscriptions des candidats du rassemblement aux lections lgislatives. Nous ratifierons une partie d’entre eux, d’entre elles ds samedi 14 janvier, singulirement l o se joue l’lection d’un dput communiste ou du Front de gauche, c’est--dire tout simplement l’existence d’un groupe portant demain dans l’Hmicycle de possibles lois de transformation sociale, capable aussi de faire barrage aux mauvais coups. L aussi, nous appelons au rassemblement. Rien, aucune division, ne doit entraver l’lection de ces dputs. Les travailleurs en auront tant besoin demain.
Nous avons pris nos responsabilits, chacun de prendre les siennes. Dans l’intrt du rassemblement commun.
Et aux femmes et aux hommes qui regardent aujourd’hui du ct de la primaire socialiste, je dis:
Nous restons disponibles, ouverts, car le chemin de la reconstruction alternative sera long, et nous ne ngligerons aucune possibilit de le faire progresser.
Voil, nous n’attendons plus, nous sommes en campagne, avec l’ambition qu’exige la priode.
Dans cette campagne lectorale mle, prsidentielle et lgislatives, nous voulons permettre la mobilisation, la construction, l’action autour de solutions concrtes pour rpondre tout autant aux grands dfis de la socit qu’aux besoins et aspirations quotidiennes. C’est une campagne de terrain que nous lanons, en dployant dans le concret notre conception de l’union.
C’est ainsi que le Parti communiste entend agir, la prsidentielle pour le vote Jean-Luc Mlenchon et aux lections lgislatives avec nos candidates et candidats, et celles et ceux que nous soutiendrons.

Mesdames, messieurs, chers amis, chers camarades,
J’ai la conviction que nous ne sommes pas condamns en 2017 la division, aux rgressions sociales et humaines.
J’ai la conviction que nous ne sommes pas condamns en 2017 une gauche disperse, faon puzzle comme dirait Michel Audiard, assistant, impuissante, aux triomphes des tontons flingueurs de la droite extrme et de lextrme droite.
J’ai la conviction que nous ne sommes pas condamns en 2017 choisir entre le billon pour la bouche, ou pour la main le clou , comme le chantait Louis Aragon, dans ce si beau pome en hommage au pote espagnol Federico Garcia Lorca
J’ai la conviction que nous aurons encore et toujours besoin d’un grand parti communiste, pour donner de la voix aux classes populaires, pour les aider porter jusqu’aux plus hautes responsabilits de ltat ce qu’elles savent produire de meilleur, pour tenir la gauche debout quand tant de forces veulent la rayer de la carte. Notre parti agit pour l’intrt du pays, l’intrt gnral, parce qu’il est un parti o ses adhrentes et adhrents, des salaris de toutes conditions, disposent de la parole et dcident dmocratiquement de ses choix, et qui n’a aucune chance de se mettre au service exclusif d’une ambition personnelle. Nous venons de faire la dmonstration que les communistes, organiss en parti, peuvent rflchir, mener de rudes dbats, et en trancher en restant unis et dans un climat fraternel. Notre parti a fait preuve d’une maturit, d’une honntet, d’une intelligence collective aujourd’hui hlas peu courante dans le monde politique.
Voici pourquoi nous sommes fiers de ce parti qui vient de souffler ses 96 bougies et prpare dj, pour trs bientt ses 100 printemps.
Oui, en ces premiers jours de 2017, c’est notre message pour le combat, pour vivre dignement tout simplement.
Alors, c’est avec conviction et confiance que je vous dis: Ensemble, en 2017, allons au-devant de la vie!
voir le document

Le 8 dcembre, tous mobilis-e-s pour dfendre nos bureaux de poste
APPEL UNITAIRE

du collectif POSTE de la Convergence Nationale des collectifs de dfense des Services Publics

La Poste, service public pour toutes et tous, partout

Nous sommes usagers, syndicalistes, militants associatifs, lus locaux : nous dcidons de lancer un appel toutes nos concitoyennes et concitoyens pour dfendre et dvelopper le service public de la poste.

-->Signer l'appel unitaire : La poste la poste service public pour toutes et tous partout

- Le gouvernement prpare un accord entre ltat, La Poste et l'Association des Maires de France sur la prsence postale territoriale pour 2017. Fermetures de bureaux de poste, de rductions des horaires douvertures de bureaux, de suppression de tournes de facteurs, de transfert dactivits postal...
voir le document

En finir avec l'vasion fiscale !
80 milliards d'euros sont illgalement dtourns chaque anne vers les paradis fiscaux et l'optimisation fiscale est devenue le sport prfr des multinationales faisant perdre des milliards d'euros aux Etats.

livre en vente la fdration ou dans toutes les bonnes librairies
Dans leur livre les Frres Bocquet dtaillent les mcanismes complexes qui sous-tendent ce vritable flau et donnent voir des solutions concrtes pour y faire face. C'est au pied du Ministre des finances, Bercy, qu'ils ont choisi de faire leur confrence-ddicace parisienne, comme un symbole d...
voir le document

Financement de lAtelier : Valrie Pcresse porte un trs mauvais coup lESS
Le prsident UDI de lAtelier Arnaud Richard a annonc hier le souhait de Valrie Pcresse et de son vice-prsident Jrme Chartier de ne plus financer cet organisme ddi au dveloppement de lESS. Ce choix unilatral, brutal et absurde, est une trs mauvaise nouvelle pour les salaris concerns et pour lconomie sociale et solidaire en Ile-de-France. Il tmoigne, ni plus ni moins, dune volont de lexcutif rgional de liquider lAtelier.
Pour Vanessa Ghiati, administratrice Front de Gauche de lAtelier : Cest une dcision inacceptable. LAtelier a fait ses preuves, par son expertise sur lentrepreneuriat social, sa contribution importante au dveloppement de lESS en Ile-de-France et lengagement de ses salaris, dont nous somme...
Lire la suite - 02-12-2016

Pour Vanessa Ghiati, administratrice Front de Gauche de lAtelier : Cest une dcision inacceptable. LAtelier a fait ses preuves, par son expertise sur lentrepreneuriat social, sa contribution importante au dveloppement de lESS en Ile-de-France et lengagement de ses salaris, dont nous sommes solidaires. Il sagit dun outil partag, co-administr par la Rgion, la Ville de Paris et plusieurs dpartements et organismes qui, avec des moyens limits dans ce contexte daustrit impose, sont mis au pied du mur pour prenniser cette structure et ses emplois dici 2017.

La Rgion ne peut agir au mpris de ses partenaires en retirant arbitrairement sa contribution lAtelier, soit plus de la moiti de son budget. Valrie Prcresse prtexte la cration, en remplacement, dune cellule ESS la Rgion, mais celle-ci ne pourra pas se substituer au travail de lAtelier. Ce dernier doit poursuivre son activit en complmentarit avec la CRESS IDF et les acteurs de lESS .

Pour Cline Malais, prsidente du groupe Front de Gauche la Rgion : Cette dcision, prise avant mme le vote du budget 2017, traduit bien le mpris de lexcutif rgional pour lconomie sociale et solidaire. Alors que notre Rgion devrait donner une impulsion forte lESS, porteuse dinnovation conomique et de progrs social, il y a tout lieu dtre inquiets sur son devenir en Ile-de-France. Au-del, nous sommes galement trs inquiets pour lavenir de plusieurs organismes associs de la Rgion, menacs par la politique austritaire de Valrie Pcresse. Notre groupe entend bien rester mobilis pour sopposer ces choix et soutenir les salaris concerns .
voir le document

Rsultats du vote des communistes
53,6 % pour l’option 1 au niveau national, 57,3% sur le dpartement.

--> la lettre de Pierre Laurent aux adhrents
Suite la Confrence nationale du 5 novembre, les 120.000 membres du Parti communiste franais taient invits poursuivre le dbat engag sur leur choix pour les chances lectorales de 2017. Ils l’ont fait sur la base de l’analyse des dveloppements de la situation politique, de la r...
Lire la suite - 27-11-2016

Suite la Confrence nationale du 5 novembre, les 120.000 membres du Parti communiste franais taient invits poursuivre le dbat engag sur leur choix pour les chances lectorales de 2017. Ils l’ont fait sur la base de l’analyse des dveloppements de la situation politique, de la rsolution adopte par la Confrence nationale et des deux options qui taient soumis leur vote pour l’lection prsidentielle. La discussion des communistes a confirm l’inquitude et la lucidit partages devant la monte des dangers de droite, d’extrme-droite et de populismes rtrogrades, et aiguis la conscience des responsabilits qui sont les ntres pour ouvrir un nouveau chemin d’espoir.

Des dizaines de milliers de communistes ont activement particip cette consultation dans un tat d’esprit respectueux et de grande responsabilit, faisant honneur la vie dmocratique de leur parti et de la vie politique nationale. Ils ont largement exprim leur volont de sortir unis et rassembls de cette consultation pour mener les batailles cruciales qui nous attendent.

Sur les 56 365 cotisants jour de leurs cotisations et pouvant donc participer au vote, 40.937, soit 72% des inscrits, ont vot ces 24, 25 et 26 novembre.

Plus de 92% ont adopt la rsolution stratgique Uni-e-s pour l’humain d’abord, les communistes en campagne, qui fixe le cap gnral de nos batailles pour 2017: porter un pacte d’engagements pour la France mme de sortir notre pays de la crise dans laquelle il est plong; construire le rassemblement de toutes les forces disponibles pour un nouveau pacte de majorit gauchealternatif l’austrit; prsenter dans toutes les circonscriptions de France des candidat-e-s capables de porter ce projet et cette dmarche de rassemblement.

Sur le choix prsidentiel, 53, 60% des exprims ont vot pour l’option 1, qui devient de ce fait la dcision du Parti communiste Franais, et 46,40% ont vot pour l’option 2. Le comit excutif national appelle donc l’ensemble des communistes se rassembler autour du choix majoritairement valid.

Les votes et les dbats sur ces deux options ont t partags. Quels qu’aient t leurs choix, l’unit des communistes est dsormais indispensable. Elle est ncessaire pour permettre une mise en uvre efficace de nos combats. Pour tre forte, cette unit doit se faire dans le respect du choix majoritaire, de tous les communistes, du dbat qui a lieu, des convictions et des questionnements qu’il a exprims.

C’est dans cet tat d’esprit que le secrtaire national du PCF, Pierre Laurent, et l’ensemble du comit excutif national, s’engageront au service du choix dmocratiquement effectu.

Le choix 1 retenu par la majorit des votants est celui d’une campagne communiste autonome appelant voter Jean-Luc Mlenchon, considrant qu’un rassemblement peut s’oprer avec cette candidature et qu’elle porte une grande partie des propositions de la gauche alternative l’austrit頻. Ce choix indique galement que les communistes poursuivront leurs efforts pour une candidature commune, porteront cet appel en conservant leur autonomie, critique et constructive, travailleront un cadre collectif de campagne largi afin d’oeuvrer la construction d’un rassemblement le plus large possible.

Le Conseil national du PCF se runira le jeudi 1er dcembre pour prendre toutes les dcisions ncessaires la mise en uvre offensive de ce choix: porter sans attendre nos propositions dans le dbat national, prendre de nouvelles initiatives de rassemblement en mettant notre choix de candidature au service de cette dmarche, impulser notre campagne et la dsignation de nos candidat-e-s pour les lgislatives.

Le Comit excutif national invite ds prsent tous les communistes amplifier le travail sur les lections lgislatives, la dsignation des candidat-e-s - ainsi que la dsignation des chefs de file pour les lections snatoriales - et la construction des rassemblements ncessaires. Le 14 janvier 2017, le Conseil national validera les candidatures prsentes ou soutenues par le PCF ces lections.

Le Comit excutif national remercie tous les secrtaires dpartementaux, tous les conseils dpartementaux, les secrtaires de sections pour l’organisation du vote qui s’est droul dans de trs bonnes conditions. Il flicite tous les communistes pour la qualit du dbat men. Aujourd’hui, le choix des communistes nous engage. Soyons ensemble pour le mettre en uvre.
voir le document

NON LA DCHARGE !
La qualit de vie en Seine-et-Marne brade par le Conseil Dpartemental Villenoy et Isles-les-Villenoy.

RUNION PUBLIQUE Mercredi 16 novembre 20h Salle de la Convivialit - place de la Mairie Chauconin-Neufmontiers.
Avec : Marianne Margate, Conseillre dpartementale Front de Gauche et Michel Bachmann, Maire.

>> SIGNEZ LA PTITION STOP DCHETS DANGEREUX VILLENOY SUR CHANGE.ORG<<
En mars 2016, le Conseil Dpartemental avait adopt l’unanimit une motion de soutien au Plan Rgional d’limination des Dchets de Chantiers (PREDEC) qui instaurait un moratoire de 3 ans. Ce moratoire interdisait l’extension ou la cration de sites de stockage de dchets en Se...
voir le document

Entretien de Pierre Laurent sur France Inter aprs le vote indicatif de la confrence nationale du samedi 5 novembre
cliquer pour couter

Les adhrents voteront du 24 au 26 novembre sur l'aprobation de la rsolution et les 2 options. Leur choix sera souverain et engagera le parti dans la campagne prsidentielle.

La confrence nationale a adopt une trs forte majorit (94,29%) la rsolution "uni-e-s pour l'humain d'abord, les communistes en campagne".
Lire la rsolution

La confrence nationale du Parti Communiste Franais a vot 55,69% pour l'option 2 dont l'intitul est le suivant :
Les communistes dcident de prsenter une candidature issue de leurs rangs, considrant qu'elle est le moyen de porter dans le dbat nos propositions et notre de dmarche de ras...
voir le document

Au cours de ces derniers mois, sous diverses formes, les militants et militantes du PCF sont alls la rencontre du peuple pour entendre ses proccupations, ses attentes, ses ides et ses espoirs.
Des milliers de personnes, dont la parole est trop souvent confisque, se sont exprimes en toute libert et ont rempli un questionnaire initi par le Parti communiste franais avec l’accompagnement de l’Institut Via Voice.. Il en rsulte une enqute qui rvle un visage de la France...
voir le document

Pierre Laurent face Jean Jacques Bourdin
...
voir le document

Retrait de la loi El-Khomri - Campagne emploi - Zro chmage pour une socit du partage
Pierre Laurent dans la manifestation
Il y a 10 ans, le gouvernement avait finalement abrog son Contrat Premire Embauche alors que la loi avait t publie au journal officiel. La mobilisation peut nous permettre d’arracher une victoire contre un gouvernement aux abois....
voir le document

La fte de l’Humanit, comme un air de libert - 9, 10 et 11 septembre
La Fte de l’Humanit, c’est une des dernires ftes sainement populaire o plein de gens diffrents se rencontrent. C’est un vnement et un lieu unique, o l’on se bat contre le futur qu’on nous impose. Que l’on ait cinq, vingt, cinquante ans ou plus, que l’on ...
Lire la suite - 09-09-2016

La Fte de l’Humanit, c’est une des dernires ftes sainement populaire o plein de gens diffrents se rencontrent. C’est un vnement et un lieu unique, o l’on se bat contre le futur qu’on nous impose. Que l’on ait cinq, vingt, cinquante ans ou plus, que l’on vienne en groupe d’amis, en couple ou en famille, que l’on soit militant ou non, novice ou habitu, la Fte recle un faisceau de surprises et d’motions.

Les passionns de concerts ou de dbats, de gastronomie ou de rencontres, de thtre, d’expositions, de cinma, de cirque, de sport, de livres ou d’attractions foraines, de discussions enfivres dans des stands qui valorisent tout la fois l’histoire, la culture, le tourisme, la vie de toutes les rgions de France et du monde n’ont pas assez de trois jours pour tout voir.

Le got de vivre

La fte, c’est Le got de vivre enfin sans mesure sans frontires, comme le chantait merveilleusement Jean Ferrat. Quels que soient les caprices de la mto, les alas de la vie politique, ou les thmes de sa programmation, la Fte ritre chaque anne l’exploit et ce depuis huit dcennies d’tre le plus grand rassemblement populaire et culturel annuel de France. Entrer dans la Fte de l’Humanit, c’est entrer dans un espace clatant, de libert, de fraternit. C’est un lieu d’humanit. Un lieu d’esprance.

Culture pour tous

Chaque anne, la Fte se rinvente et propose une programmation d’une grande diversit. Fte, musique et politique sont les principaux gnes de son ADN. Les invits, responsables politiques, chefs d’entreprise, acteurs du mouvement social...crent des dbats hors-norme. Entre stars internationales ou jeunes talents en devenir, de la grande scne aux planches des stands, difficile de choisir! Libre aux spectateurs de concocter une programmation sur mesure. L’un des principes fondateurs de la Fte est de rendre accessible la culture au plus grand nombre, raison pour laquelle le prix d’entre a toujours t trs attractif. Cette anne, le pass 3 jours est 35 euros. Hlas, le visiteur n’a qu’une seule paire d’yeux et d’oreilles!

La Fte des gens de l’ombre

La russite de la Fte tient beaucoup sa prparation, ds la fin du printemps, par une forte quipe militante communiste motive, de plus en plus largie des rseaux associatifs, culturels, citoyens. Ce sont ces hommes, ces femmes et ces jeunes qui, pour le journal l’Humanit et avec lui, sont en grande partie l’me vritable de la Fte. Paysans, agriculteurs, artisans, ouvriers et employs, ingnieurs, cadres et techniciens, enseignants, personnels de sant et des services publics, artistes et crateurs de toutes les rgions de France se font connatre et apprcier, font partager leur savoir-faire, le fruit de leur production et de leurs recherches.

Le reflet du monde

La Fte est toujours marque par les vnements de l’anne ou de la dcennie en cours, que ce soient l’volution des murs et de la socit, la cration culturelle ou artistique contemporaine, les affrontements politiques majeurs en France comme l’tranger. Au Parc de la Courneuve, trois jours durant, les luttes pour l’emploi et de meilleures conditions de travail, la formation, le pouvoir d’achat, les services publics, l’accs la culture sont l’honneur. Chaque mouvement spcifique y est reli aux enjeux des politiques nationale et internationale.

chaque fois, par une multitude de voix et de mains runies, la foule peut aspirer un meilleur avenir.
voir le document

nouvelle mobilisation pour rouvrir la maternit


Fin juillet, le personnel a appris tout coup que la maternit fermerait provisoirement du 1er aot au 15 septembre.
Incomprhension ! C’est le matre mot parmi la quinzaine d’employs de la polyclinique, concernant la fermeture de la maternit, depuis le 1er aot. Hier, personnel et syndicat CGT se sont mobiliss pour une nouvelle manifestation sur le parking de l’tablissement. La direction nous...
voir le document

Le PCF mise sur un chemin commun pour 2017
Face aux multiples candidats gauche, Pierre Laurent a enjoint ceux-ci, lors de l’universit d’t de sa formation, ne pas brader l’ambition collective .
L’urgence est construire un chemin commun. contre-courant de l’parpillement gauche qui marque cette rentre, le message en vue de 2017 formul par le secrtaire national du PCF, Pierre Laurent, lors d’une allocution de rentre, samedi, aura irrigu le week-end des communiste...
Lire la suite - 30-08-2016

L’urgence est construire un chemin commun. contre-courant de l’parpillement gauche qui marque cette rentre, le message en vue de 2017 formul par le secrtaire national du PCF, Pierre Laurent, lors d’une allocution de rentre, samedi, aura irrigu le week-end des communistes, qui tenaient Angers leur universit d’t. La bataille prsidentielle ne s’engage pas pour le moment sous les meilleurs auspices, car () les forces ncessaires la construction de cette alternative restent aujourd’hui disperses , a dplor le dirigeant communiste. Au sein de la fac angevine, la multiplication des prtendants inquite : Beaucoup de gens nous disent leur accord pour un socle de propositions et un candidat commun, mais ils pensent que ce ne sera pas possible , relve un militant de la Vienne.

Face au dcuplement des annonces issues de la gauche qui s’oppose la politique gouvernementale, Pierre Laurent a enjoint aux candidats ventuels de ne pas brader la grande ambition collective de changer les choses, de changer la vie des gens, des travailleurs, des jeunes, (pour de) moins grandes ambitions, personnelles et partisanes, toutes lgitimes qu’elles soient . Une exigence d’autant plus essentielle, selon lui, que des meutes se dchanent pour nous entraner sur les dangereux chemins de la peur et du tous contre tous .

Alors, le week-end du PCF s’est voulu studieux. Outre les dizaines d’ateliers, ce sont aussi des propositions en vue des chances de 2017 ( lire aussi sur humanite.fr) qui ont t au cur de l’allocution de Pierre Laurent. ducation, culture, travail, sret nationale, VIe Rpublique, nouveau pacte rpublicain, lutte contre la finance, refondation de l’Europe autant de thmes qui font parfois dbat, l’instar de la question europenne, mais qui figurent en bonne place dans d’autres programmes gauche. Il y a du commun entre nous , a martel ce propos le snateur de Paris, citant notamment Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mlenchon.

Si, dans les alles du campus, les avis divergent parfois parmi les militants sur la possible issue de leur dmarche de rassemblement, certains plaidant pour le candidat du Front de gauche de 2012, d’autres pour un autre candidat dclar, et d’autres encore pour un communiste, le calendrier de rentre du PCF a t raffirm ce week-end. D’abord avec l’amplification la Fte de l’Humanit de la consultation citoyenne mene cet t via un questionnaire. Il s’agit de s’attaquer au sentiment qu’ont les citoyens que les dcisions se prennent sans eux , explique Pierre Dharrville, en charge de cette campagne. On entend beaucoup que la proccupation majeure porte sur la scurit, mais dans nos rencontres, on nous parle de travail, de salaires, de services publics , apprcie un militant de Lyon. Aprs cette premire tape, les communistes soumettront, en octobre, une votation citoyenne, les bases d’un pacte commun possible pour une alternative de gauche en 2017 , a dtaill Pierre Laurent.

Le tout avant leur confrence nationale, prvue le 5 novembre, o ils feront le choix d’un candidat. Il n’est pas question pour nous de dserter l’arne prsidentielle malgr (les) difficults, nous ferons notre choix en responsabilit, et nous ferons entendre, quel que soit ce choix, la voix du Parti communiste , a prvenu son secrtaire national, dcid tout mettre en uvre d’ici l pour faire bouger les lignes et permettre le rassemblement. Une ambition qui vaut aussi bien pour la prsidentielle que les lgislatives : Dans les circonscriptions, a insist Andr Chassaigne, le chef de file des dputs Front de gauche, il faut sans attendre rassembler au maximum tous ceux qui se retrouvent dans le combat contre le libralisme.
voir le document

Universit d’t des communistes - Angers 2016 - Les vidos

Discours de Pierre Laurent l’universit d’t des communistes
Les interviews, les vidos, les ateliers. Les enregistrements des ateliers seront mis en ligne sur le site de l’universit d’t ( http://universite-ete.pcf.fr ) d’ici peu....
voir le document

Pierre Laurent - iTELE, le 23/08/2016
...
voir le document

...

Mitry-Mory : la vente solidaire de primeurs a port ses fruits
le communiqu du Modef pour protger la production franaise de fruits et lgumes et dfendre la sant des consommateurs et lenvironnement face aux importations concernes par des pesticides interdits en France.

Mitry-Mory, ce jeudi matin. La grande majorit des 2 t de fruits et lgumes achemins est repartie dans les paniers des habitants. (LP/Rmy Calland.)

Et en plus ils ont t cueillis hier ! Ce jeudi matin, un march de fruits et lgumes phmre a vu le jour Mitry-Mory, face la mairie annexe de Mitry-le-Neuf et devant La Poste Mitry-Bourg.
Cette opration, fruit d’un partenariat entre le Parti communiste franais (PCF) et le Mouvement de dfense des exploitants familiaux (Modef), se droulait dans plusieurs communes d’Ile-de-France. Au total, 50 t de produits frais ont t achemins dans la nuit de mercredi jeudi du Lot-...
voir le document

Au caf du Croissant, Jaurs est toujours d’actualit
Il y a cent deux ans, Jean Jaurs tait assassin dans ce caf parisien devenu la Taverne du Croissant. Aujourd’hui, tandis que d’aucuns se gargarisent du mot "guerre", le directeur de l’Humanit, Patrick Le Hyaric, a puis dans les parolesde justice et de paix de son prdcesseur po...
voir le document

Non l’tat durgence scuritaire, oui un tat d’urgence populaire au service du vivre ensemble (Eliane Assassi)
Monsieur le prsident, monsieur le Premier ministre, monsieur le ministre, mes chers collgues, c’est en ce jour de clbration du 14 juillet que notre peuple a t frapp Nice, avec haine, avec rage, avec cruaut, par un individu au profil encore mal dfini aujourd’hui, islamiste radical de la dernire heure.
Ainsi, 84personnes sont dcdes, parmi lesquelles 10enfants. Des dizaines de blesss sont trs gravement atteints et certains luttent encore pour la vie. cet instant, mes penses vont vers toutes ces familles et leurs proches, et je veux ici saluer toutes celles et ceux policiers, gendarmes...
Lire la suite - 21-07-2016

Ainsi, 84personnes sont dcdes, parmi lesquelles 10enfants. Des dizaines de blesss sont trs gravement atteints et certains luttent encore pour la vie. cet instant, mes penses vont vers toutes ces familles et leurs proches, et je veux ici saluer toutes celles et ceux policiers, gendarmes, pompiers, secouristes, personnels hospitaliers et particuliers qui ont su faire preuve d’un grand courage.

Cette attaque sauvage a suscit d’emble un immense dsarroi dans la population, mais aussi chez de nombreux responsables politiques. Que faire contre un assaillant isol, sans lien vident avec une organisation terroriste, bien loign du profil type de l’apprenti terroriste? C’est tout le paradoxe du dbat qui nous intresse aujourd’hui.

Face l’motion, la colre, au sentiment d’impuissance, nombreux sont ceux qui, tout en qualifiant l’attentat de Nice d’imprvisible, voire de fatal, exigent dans le mme temps la prolongation de l’tat d’urgence, qui s’est, en l’occurrence, rvl totalement inefficace.

Aussi, dans une prcipitation extrme, les dputs ont adopt un texte qui ne rpond en rien la situation nioise, pas plus qu’il ne rpond au lgitime besoin de scurit exprim par nos concitoyens.

En outre, cette prcipitation ne permet pas d’aborder le point clef de la bataille contre Daech: reconstruire une rgion dvaste par la logique de guerre des Occidentaux. Avec l’ONU, il faut mettre fin aux stratgies dstabilisatrices et engager une logique de paix. Cessons aussi des amitis coupables dans cette rgion et permettons enfin la cration d’un tat palestinien.

Avec mes amis du groupe CRC, je le dis clairement: il ne faut pas cder une certaine facilit en prolongeant de six mois l’tat d’urgence et en lui confrant, de fait, un caractre permanent.

Oui, le risque zro n’existe pas, et personne n’a de baguette magique. Pour autant, il faut avoir le courage de mettre un terme cette procdure d’exception en ouvrant le dbat sur les moyens politiques, conomiques et sociaux pour faire face sur le long terme la menace, pour limiter au maximum le risque.

Le 14juillet, quelques heures avant le drame, Franois Hollande dclarait: On ne peut pas prolonger l’tat d’urgence ternellement! Il indiquait que la loi pouvait maintenant prendre le relai. Il faudra m’expliquer, monsieur le Premier ministre, monsieur le prsident de la commission des lois, en quoi la tragdie de Nice, contre laquelle l’tat d’urgence ne pouvait rien, justifie ce contresens essentiel: on prolonge quelque chose qui n’a rien empch.

La droite de l’hmicycle me rpondra qu’il faut durcir l’tat d’urgence, enfermer tous les suspects, expulser tour de bras, interdire les rassemblements.

M.Antoine Lefvre. Caricature!

Mmeliane Assassi. Elle nous traitera encore une fois, et comme d’autres, de laxistes, ce que nous ne sommes pas. Pour nous, cette surenchre n’est pas responsable. Elle ne rpond en rien la situation de Nice. Elle est d’ordre politique. Elle est motive principalement par des positionnements prlectoraux. Nous assistons une vritable course l’chalote pour viter d’tre vilipend par un Front national aux aguets, se dlectant d’une situation qui favorise la monte de la haine, du racisme. (Protestations sur les traves du groupe LesRpublicains.)

MmeBrigitte Gonthier-Maurin. Vous avez la mmoire courte, chers collgues!

Mmeliane Assassi. Mes chers collgues, je le rpte encore une fois: on ne combat pas le Front national en allant sur son terrain, celui de la guerre et de la confrontation mortifre. On le combat en remettant la France debout,...

M.ric Dolig. Ce n’est pas vous qui allez la mettre debout!

Mmeliane Assassi. ...en recrant le lien social et la solidarit en redonnant de l’esprance au quotidien et pour l’avenir.

M.Bernard Vera. Trs bien!

Mmeliane Assassi. Les politiques librales, dfendues aujourd’hui comme hier, dtruisent ce lien, crent de l’individualisme, de l’exclusion, alors que la riposte ce terrorisme exige une France solidaire. Le bilan de l’tat d’urgence n’est pas trs favorable. Sur les milliers de perquisitions administratives des premires semaines, les procdures pour terrorisme se comptent sur les doigts de la main. L’affaire la plus srieuse, celle d’Argenteuil, avec l’arrestation le 24mars dernier de Reda Kriket, dtenteur d’un vritable arsenal, a t mene dans le cadre de la procdure de droit commun.

L’tat d’urgence, hormis l’ajout concernant les outils informatiques et les quelques concessions faites la droite parlementaire, se distingue essentiellement du droit commun par les moyens d’interdiction de manifester et de se runir. Ce fait est assez symbolique du danger que fait courir l’quilibre dmocratique la persistance d’un tat d’exception. La dmocratie doit continuer vivre et pleinement.

Je l’ai soulign lors de la runion du Parlement en Congrs Versailles le 19novembre dernier, la victoire de Daech serait de contraindre notre pays des reculs en matire de liberts publiques. Ne cdons pas en prennisant l’tat d’urgence: notre pays doit avoir les moyens de faire face cette menace dans le cadre du droit commun. L’action d’un dsquilibr, vassal de la dernire heure de Daech, doit-elle branler l’tat de droit en France? La question mrite d’tre pose. Il faut avoir le courage d’affirmer que l’radication de la menace djihadiste, vritable fascisme des temps modernes, sera un long combat qui doit mobiliser toute la socit, toutes nos institutions, le peuple tout entier.

Cette mobilisation gnrale exige tout d’abord des moyens. Tout le monde le sait, la police, la gendarmerie, l’arme, sont exsangues. La rduction drastique de leurs moyens par les annes de prsidence de M.Sarkozy les a considrablement affaiblies, comme la dsorganisation du renseignement.

M.Thierry Foucaud. Exactement!

Mmeliane Assassi. La justice doit tre redresse. Quels sont aujourd’hui les moyens en suivi psychologique? O en est la protection judiciaire de la jeunesse? Derrire l’affichage contre la radicalisation, l’affaiblissement de notre appareil judiciaire, pnitentiaire et policier est patent. L’cole, nos collectivits et le mouvement associatif sont bien sr aux premires loges de cette bataille. C’est un grand effort financier qui doit tre engag pour mobiliser tous ces acteurs. Le projet de loi de finances pour2017 devrait en tre la traduction.

L’tat d’urgence a trouv ses limites en matire de politique rpressive. C’est maintenant un autre tat d’urgence que vous devez dclencher, monsieur le Premier ministre, celui de la mise en mouvement de la socit, pour repousser la division. Cet tat d’urgence populaire doit s’appuyer sur une autre politique conomique et budgtaire. Oui, l’argent doit tre mis au service du vivre ensemble et non pas toujours et encore celui de quelques intrts privs.

Notre socit va mal.

M.ric Dolig. Vous avez tout compris! (Sourires sur les traves du groupe LesRpublicains.)

Mmeliane Assassi. Nos concitoyens refusent les choix libraux comme cette dsastreuse loi Travail. (Exclamations sur les traves du groupe Les Rpublicains.) Ils aspirent vivre en paix, vivre en scurit, vivre heureux, au travail comme en famille, avec leurs amis. L’tat d’urgence scuritaire, cette surenchre souvent indcente et irresponsable, ne rpond en rien cette attente.

C’est pourquoi le groupe communiste rpublicain et citoyen votera unanimement contre ce projet de loi, qui ferme les portes au lieu d’ouvrir des esprances.
voir le document

Pierre Laurent : continuer combattre avec force la loi travail
...
voir le document

Brexit : dclaration de la dlgation du PCF reue l’Elyse
Dans le cadre des consultations menes par la Prsident de la Rpublique aprs le vote du Brexit, la dlgation du PCF, dirige par Pierre Laurent a rappel son analyse de la situation.
La sortie du Royaume Uni de l’Union Europenne est le rsultat des surenchres populistes et nationalistes de la droite britannique qui a jou avec le feu. C’est une nouvelle alerte, un dsaveu de la construction librale de l’UE, consquence des dnis rpts de dmocratie depuis le ...
Lire la suite - 25-06-2016

La sortie du Royaume Uni de l’Union Europenne est le rsultat des surenchres populistes et nationalistes de la droite britannique qui a jou avec le feu. C’est une nouvelle alerte, un dsaveu de la construction librale de l’UE, consquence des dnis rpts de dmocratie depuis le referendum de 2005.

Aprs ce vote, le risque est grand que les dirigeants europens fuient une nouvelle fois leurs responsabilits et cherchent faire payer le Brexit aux travailleurs britanniques et europens. C’est l’Europe qui doit changer.

La dlgation a clairement signifi que l’heure n’est pas l’immobilisme mais la refondation progressiste de l’Europe, jusqu’ l’laboration d’un nouveau trait centr sur le progrs social et cologique et la lutte contre la finance. Assez de mots, des actes!

Nous avons prsent des propositions concrtes dont la France devrait tre porteuse au Conseil Europen:
  • - Mesures contre le dumping social: suspension des ngociations sur les traits de libre change (TAFTA, CETA, TISA), stopper la mise en uvre des directives de drglementation sociale, commencer par la Loi travail en France, rengociation immdiate de la directive sur les travailleurs dtachs.
  • - Mesures pour sortir de l’austrit: rengociation du trait budgtaire, confrence europenne sur la dette, flchage des 80 milliards d’euros injects chaque mois par la BCE sur les marchs financiers vers les services publics et l’investissement public, lutte contre l’vasion fiscale.

Pour refonder l’Europe, les peuples doivent tre couts et respects. Le mandat de la France et l’avenir de l’Europe ne doivent plus se dcider dans leur dos. Nous exigeons un dbat public national et avons propos une confrence citoyenne, associant tous les partis politiques, les organisations syndicales, les ONG et les associations citoyennes. A l’issue de ce dialogue avec Franois Hollande et Manuel Valls, nous n’avons pas le sentiment qu’ils seront l’offensive pour changer l’Union Europenne.

L’angle mort dans l’approche du Prsident et du Premier Ministre est assurment la question sociale.

Les parlementaires communistes porteront ces propositions dans les dbats l’Assemble, au Snat et au Parlement Europen. Nous tiendrons un dbat national ouvert tous jeudi 30 juin Pour une politique offensive gauche de la France en Europe.

Pierre Laurent, Patrick Le Hyaric, Michel Billout, Anne Sabourin
voir le document


Les premires ttes d’affiche
The Chemical Brothers - Michel Polnareff - Ms. Lauryn Hill - The Avener - Alain Souchon et Laurent Voulzy - Lindsey Stirling - The 1975 - Danakil - Caribbean Dandee avec JoeyStarr and Nathy - Ludwig Von 88 - Rokia Traor
Fte de l’Humanit

Trois jours de fte et de rencontres dans un espace unique, festif et convivial o la solidarit se mle la culture dans une ambiance exceptionnelle ! 100 concerts sur 5 scnes, des centaines de dbats, 250 auteurs, des expositions, des documentaires, de ...
voir le document

Retour sur une vive altercation entre les snateurs communistes et le gouvernement, le 19 juin, propos de l’instrumentalisation des violences par le pouvoir et des consignes donnes aux forces de l’ordre.
...
voir le document

CDG EXPRESS : UN PROJET INCOHRENT


Lundi 20 juin s’est tenue au Mesnil-Amelot la runion dans le cadre de l’enqute publique concernant le Charles de Gaulle Express.

Le CDG Express serait un train direct entre l’aroport et la gare de l’Est.
L’expos des membres de la Commission d’enqute n’a pas convaincu une assistance trs majoritairement hostile au projet, en prsence de seulement quelques Maires d’un secteur pourtant directement concern.

Ainsi, on notait la prsence de Daniel Haquin (Juilly), Jol Ma...
voir le document

forum populaire de sant et de protection sociale
Un autre projet de sant est possible
Nous invitons celles et ceux qui souhaitent mettre en uvre une autre politique de dveloppement sanitaire et sociale, le : Samedi 18 juin Savigny le Temple -14h Salle de Concerts du Domaine de la Grange (dite le Hangar) entre : Avenue du 8 mai 1945 ou Avenue des Rgalles ( ct de Carr Snart) - parking : Alle Nicolas Guiard - Savigny le Temple
Les ingalits sociales dj criantes dans notre dpartement vont encore s’accentuer avec la mise en place des GHT au 1er juillet 2016 (groupements hospitaliers de territoires). Il va s’agir pour lusager d’un vritable parcours du combattant pour se soigner. Conjuguer la dser...
Lire la suite - 18-06-2016

Les ingalits sociales dj criantes dans notre dpartement vont encore s’accentuer avec la mise en place des GHT au 1er juillet 2016 (groupements hospitaliers de territoires). Il va s’agir pour lusager d’un vritable parcours du combattant pour se soigner. Conjuguer la dsertification mdicale, au manque de structures dit de premiers recours (centre de sant), c’est offrir la sant une marchandisation dj croissante, laquelle il faut ajouter le manque de personnel. En 2015/2016 le manque de mdicaux et paramdicaux est particulirement patent en Seine et Marne afin de pouvoir assurer correctement la qualit des soins des patients et dans de bonne conditions de travail. En 2015/2016 en Ile de France, c’est 3108 lits de mdecine qui ont t supprims. Pour 2017, il est prvu galement la suppression de 22.000 postes . Si nous nintervenons pas, la mise en place des GHT se fera. Elle se fera sans quaucune consultation ni dmarche dmocratique nait eu lieu avec les lus, les usagers, les personnels et les associations .... Si le projet du gouvernement voit le jour se sera le regroupement au nord du dpartement des hpitaux de: Jossigny, Meaux, Jouarre, Coulommiers. Au sud les hpitaux de Montereau, Nemours, Provins, Fontainebleau, Melun (en partenariat public priv) et Brie Comte Robert. Cette opration se solderait sur un discours menssong. Or, en vrit il va sagir de mutualisation et de partage... par plus de suppressions d’emplois au travers de transferts d’activits et d’quipements, de destruction de services jugs non rentables, le recours au priv et dune augmentation du reste charge pour lusager . Cest ltranglement par le biais de la rduction des financements : moins 1.000.400.000 euros sur l’ambulatoire, moins 1.000.000.000 euros sur la gestion. Avec la mise en place des GHT, de Coulommiers Nemours , de Jossigny Montereau, de Fontainebleau Provins ...... la colre gronde parmi les personnels sur leurs conditions de travail sans cesse dgrades et qui se rpercutent sur la qualit des soins prodigus aux patients. Sur le bradage du secteur public auquel ils sont attachs. Il faut une autre politique de dveloppement sanitaire et sociale et contester les politiques d’austrit, de rduction des financements conduisant la rgression sanitaire et sociale. Ensemble nous ne pouvons laisser faire une telle attaque contre la sant et la protection sociale. Nous pensons, qu’il faut que l’ensemble des acteurs : syndicalistes, lus, citoyens, praticiens, associations se rassemblent afin d’exprimer leur dtermination dfendre et promouvoir une vritable politique de sant publique. C’est dans ce contexte et dans cette optique que nous invitons les forces syndicales, politiques, associatives, lus, citoyens, praticiens faire entendre leur refus de la mise en place force des GHT, de la loi Touraine donnant les pleins pouvoirs aux ARS (Agence rgionale de sant). Nous vous invitons dbattre ensemble et co-laborer un projet de sant pour le dpartement, liant financement et dveloppement des hpitaux publics, centres de sant, de prvention en organisant un forum populaire de sant et de protection sociale qui serait le point de dpart dune construction dun vritable territoire de sant accessible tous.
voir le document

Rencontre / Dbat

Retrait de la loi Travail !
le Front de Gauche du sud Seine et Marne (Moret, Nemours, Fontainebleau, Montereau) vous invite une : Rencontre / Dbat Le vendredi 17 juin 20 heures Salle Cateline (rue de la Cateline) cuelles avec Grard Filoche ancien inspecteur du travail
...
voir le document

Entretien Pierre Laurent - Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC le 16 juin 2016
...
voir le document

runion publique le 15 juin Mitry-Mory, salle Jean Vilar
La lettre de Charlotte Blandiot-Faride, Maire de Mitry-Mory

Madame, Monsieur,

Je tiens vous alerter sur l’avance du projet CDG Express, qui aura de lourdes consquences pour les mitryennes et les mitryens, qu’ils soient usagers des transports en commun, riverains des voi...
Lire la suite - 15-06-2016

La lettre de Charlotte Blandiot-Faride, Maire de Mitry-Mory

Madame, Monsieur,

Je tiens vous alerter sur l’avance du projet CDG Express, qui aura de lourdes consquences pour les mitryennes et les mitryens, qu’ils soient usagers des transports en commun, riverains des voies ferres, et plus globalement pour notre ville et la prennit de sa plaine agricole.

CDG Express est une liaison ferre, sans arrt de Gare de l’Est l’aroport de Roissy qui empruntera les voies sur lesquelles circulent aujourd’hui la ligne K, le TER Picardie, le frt, et en cas de perturbations le RER B.

D’un cot exorbitant de 1,9 milliards , financ par SNCF rseau et ADP, sa ralisation est prvue pour 2024. Au prix de 24 l’aller, il s’adresse aux voyageurs d’affaires et plus globalement du transport arien afin de leur garantir, dans un train haut confort et la ponctualit assure, une desserte de Paris en 20 mn. Le nombre de clients estim est de 20 000 par jour.

- TRAJET DIRECT CDG / GARE DE L’EST

- 24 EUROS L’ALLER

- AUGMENTATION DES NUISANCES SONORES ET ENVIRONNEMENTALES

- DGRADATION DU TRAFIC SUR LES LIGNES B ET K

- 8 TRAINS PAR HEURE DE 5H 00H

C’est un projet inadmissible car :

- Il met en place un train pour riches alors que les 900 000 usagers journaliers du RER B, les 15 000 usagers de la ligne K connaissent des galres rptition

- Il dgradera les conditions de transports car il empruntera, tous les 1/4h, les voies aujourd’hui dj empruntes par les transports en commun quotidiens, ce qui est confirm par diffrents avis officiels (ARAFER, Autorit environnementale, STIF)

- Il aggravera les nuisances des riverains par une circulation de train rapide de 5h minuit 365 jours/an

- Il est inutile car la ligne 17 reliant Saint Denis Pleyel Roissy, prvue pour 2024, offrira une nouvelle desserte aux clients de l’aroport, comme tous, salaris, tudiants au prix du Pass Navigo

- Il ampute une nouvelle fois notre plaine agricole sur 25 hectares

Laiss en sommeil depuis plusieurs annes, voil le projet relanc au motif de la candidature de Paris aux JO 2024. Bien que favorable cette candidature, c’est un non-sens que les investissements pour cet vnement mondial se fassent au dtriment des millions d’usagers des transports en commun !

C’est irresponsable ! La majorit municipale et les Mitryens se sont dj mobiliss contre ce projet. En 2006, nous tions reus au ministre des transports pour remettre 2 000 signatures.

Une nouvelle enqute publique s’ouvre le 8 juin. Le 10 juin et le 1er juillet, une permanence du commissaire enquteur se tiendra Mitry-Mory de 14h 17h. Il faut se saisir de ce moment pour vous exprimer. Pour ceux qui ne pourront pas s’y rendre, nous mettrons leur disposition un stand lors de la Fte de la Ville afin qu’ils laissent leur avis que nous transmettrons au commissaire enquteur.

Le 15 juin, une grande runion aura lieu Mitry-Mory, salle Jean Vilar 19h. Ce sera le moment pour prsenter ce projet et mesurer son envergure dsastreuse. Il ne tient qu’ vous de participer ce mouvement pour la dfense de l’intrt gnral et de notre cadre de vie.

Ensemble, mobilisons-nous contre le CDG Express et pour l’amlioration des transports en commun pour tous !

Bien vous,
Charlotte Blandiot-Faride
voir le document

1 300 000 et une mare humaine Paris contre la loi Travail




Qui peut accuser la CGT dtre responsable de la casse lhpital Necker ? Personne !

► La loi Travail qu’aucune promesse lectorale n’avait annonce, est antisociale. Depuis deux mois le peuple de France, dans la rue, sur les places,par ptition ou dans les sondages rclame son retrait. Mme l’Assemble nationale, il n’y a pas de majorit pour la voter. Seuls, le Medef, le PS et la CFDT la soutiennent. Elle doit tre retire.

► Loin de s’essouffler, la mobilisation du 14 juin a t norme. De toutes les rgions, de toutes les professions, des dockers aux hospitaliers en passant par les artistes et les chauffeurs de taxi, plus d’un million sont venus manifester le 14 juin Paris. Ils doivent tre entendus.
Le bon sens doit l’emporter

La force des manifestations du 14 juin a montr le caractre draisonnable des calculs politiciens qui parient sur l’essoufflement du mouvement social contre la loi El Khomri. Plus d’un million de manifestants encore ce 14 juin, une mo...
Lire la suite - 14-06-2016

Le bon sens doit l’emporter

La force des manifestations du 14 juin a montr le caractre draisonnable des calculs politiciens qui parient sur l’essoufflement du mouvement social contre la loi El Khomri. Plus d’un million de manifestants encore ce 14 juin, une mobilisation multiforme, de nouvelles journes prvues les 23 et 28 juin, assurment la manifestation nationale n’avait rien d’une tourne dadieu.

Un conflit social majeur

C’est un conflit social qui porte loin. Plusieurs dimensions en attestent. Une dimension europenne car les dispositions les plus nocives du projet de loi sont directement encourages par des orientations de la Commission Europenne pour plus de prcarit sur tous les marchs du travail europens. La prsence de plusieurs dlgations syndicales europennes la manifestation du 14 le montre. C’est aussi un conflit la dimension professionnelle et interprofessionnelle. A la diffrence des mouvements contre les rformes des retraites, ce mouvement social du printemps 2016 comporte la fois la dimension interprofessionnelle de contestation de la loi El Khomri mais fait galement des revendications de professions confrontes des blocages de salaires, des diminutions d’effectifs, ou des fragilisations de statut. (conducteurs routiers, cheminots, artistes et techniciens du spectacle, contrleurs ariens, ) sans entamer la dtermination du mouvement global, comme l’esprait le gouvernement.

La lutte fait converger la remise en cause des politiques d’austrit. Elle a replac la question sociale au cur de l’actualit et oblige au dbat sur une alternative de rupture avec les politiques d’austrit. Il se poursuivra sous des formes volutives, mme si le gouvernement allait au bout de son passage en force.
voir le document

37e congrs

Discours de clture de Pierre Laurent

Documents adopts et nouvelle direction

Projet
Le temps du commun

Echances lectorales 2017
Pour la France, un projet politique de gauche port par un front populaire et citoyen

Transformations du Parti
Relev de dcisions

Le Conseil national lu lors du 37e Congrs
Liste des membres du Conseil national
...
voir le document

Intervention de Pierre Laurent lors du dbat gnral sur les chances lectorales de 2017 samedi 4 juin 2016...
voir le document

Soutien aux sinistrs des inondations
Le groupe Front de gauche dIle-de-France tient saluer lensemble des agents des services publics pleinement mobiliss pour porter secours et aide aux populations franciliennes touches ces derniers jours par les violentes inondations. Nous savons que, comme chaque vnement tragique que notre Rgion a pu connatre, les Francilien-ne-s peuvent compter sur leur engagement et sur la solidarit entre habitant-e-s.
Notre groupe apporte tout son soutien aux victimes, sinistrs ainsi qu leurs proches. Nous dplorons que Madame Pcresse, plutt que de mobiliser des moyens humains et financiers la hauteur de la catastrophe, ne trouve rien de mieux que rappeler lordre les cheminots actuellement mobilis...
voir le document

Communiqu de presse de la fdration

Les communistes de Seine-et-Marne se sont fixs 4 grands axes de travail: les transports en commun, la protection sociale, l’ducation et l’emploi
Les communistes de Seine et Marne taient en congrs dpartemental ce week-end Vaux le Pnil.


A cette occasion, Sylvie Fuchs, conseillre rgionale dle de France a t lue secrtaire dpartementale de la fdration du Parti Communiste Franais de Seine et Marne.

Lors des dbats, si des questions nationales telles que lopposition la loi El Khomri, les chances de 2...
Lire la suite - 01-06-2016



A cette occasion, Sylvie Fuchs, conseillre rgionale dle de France a t lue secrtaire dpartementale de la fdration du Parti Communiste Franais de Seine et Marne.

Lors des dbats, si des questions nationales telles que lopposition la loi El Khomri, les chances de 2017 ont t abordes, les dlgus ont galement travaill sur des priorits dpartementales.

Ils se sont fixs 4 grands axes de travail

1 Les transports en commun

La Seine et Marne est un dpartement trs tendu et mal desservi. Les communistes disent NON au projet du CDG Express qui desservira la gare de l'est, l'aroport du Bourget ddi l'aviation d'affaires et l'aroport de Roissy CDG. Le cot de ce projet au service du monde des affaires est suprieur au cot de la rnovation et de la modernisation de l'ensemble des lignes RER d'Ile de France, au prix de 24 euros laller et hors Pass Navigo.

Ils veulent agir avec les usagers pour exiger les investissements ncessaires pour l'entretien et la modernisation du rseau existant et la mise en place du futur Grand Paris express.

2 La protection sociale

Comme partout en France, l'accs aux soins est en danger en Seine et Marne.

Notre dpartement est reconnu comme dsert mdical et cela va tre accentu avec le projet de la loi Touraine de mise en place des GHT (groupements hospitaliers de territoires) au 1er juillet 2016, c'est dire le regroupement des hpitaux soit :
au Nord du dpartement pour Jossigny, Meaux, Jouarre et Coulommiers

Au Sud , pour Montereau, Nemours, Provins , Fontainebleau, Melun et Brie Comte Robert A notre initiative un grand forum Sant se tiendra le 18 juin 14 h Savigny le Temple pour discuter dun autre projet possible et dbattre de propositions en matire de sant.

3 L'ducation

Les communistes de Seine et Marne s'opposeront aux centaines de fermetures de classes programmes pour la rentre prochaine.

4 Lemploi

La Seine et Marne a un solde demploi industriel ngatif, et lemploi dans les Services Publics est mis mal. Aux 4 coins du Dpartement, du site verrier Sud Seine et Marnais, lIndustrie chimique de Mitry-Mory en passant par le secteur automobile ou la logistique, cest toujours lconomie sur la masse salariale qui prime et in fin lemploi qui trinque. Les Communistes sappuient en cela sur leur projet de Scurit dEmploi et de Formation pour faire la dmonstration dans chaque cas de figure quil est possible de faire autrement.

Dautres actions seront menes, par exemple sur le scandale des compteurs Linky ou le projet EuropaCity

Sylvie Fuchs
Secrtaire dpartementale de la fdration
du Parti Communiste Franais de Seine et Marne.
voir le document

Retrait de la loi Travail : il faut amplifier le mouvement - P. Laurent invit de BFM-TV

Un appel du 37e congrs du Parti Communiste Franais

En 2012, nous avons entendu "mon ennemi c'est la finance".

En 2016, aprs la loi Macron 1, le CICE, etc... la loi El Khomri protge les plus riches et prcarise les jeunes, les employ-e-s, les ouvrires, les...
Lire la suite - 25-05-2016


Un appel du 37e congrs du Parti Communiste Franais

En 2012, nous avons entendu "mon ennemi c'est la finance".

En 2016, aprs la loi Macron 1, le CICE, etc... la loi El Khomri protge les plus riches et prcarise les jeunes, les employ-e-s, les ouvrires, les ouvriers dans le monde du travail. Nous refusons cette logique. Nous voulons le retrait de la loi El Khomri et crire un nouveau code du travail plus favorable aux ouvrires et ouvriers, employ-e-s, aux entrepreneurs, celles et ceux qui produisent par leur travail de la richesse.

Depuis des semaines les mobilisations s'largissent touchant des pans entiers de notre conomie.

Les motivations de cette mobilisation sont claires.

Si la loi passe, la hirarchie des normes serait renverse. Pour abaisser les droits et protections des salari-e-s, l'accord d'entreprise prvaudrait sur le Code du travail.

Si la loi passe, les licenciements seraient facilits.

Si la loi passe, le patronat pourra faire approuver un accord par rfrendum en contournant les dlgu-e-s syndicaux. Bel outil pour le chantage lemploi.

Si la loi passe, le taux des heures supplmentaires pourrait tre rduit, vos dates de vacances dplaces, vos journes de deuil familial refuses, la visite mdicale d'embauche remplace par une visite d'information, les temps d'astreinte dcompts des temps de repos

Face cette mobilisation, le gouvernement et le patronat usent de la provocation et de la surenchre.

Non, Monsieur le premier Ministre, ce ne sont pas les syndiqu-e-s qui sont minoritaires et qui veulent tordre l'intrt gnral . C'est votre gouvernement et ce qui reste de votre majorit parlementaire qui sont minoritaires :

Minoritaire chez les syndicalistes, puisque 4 centrales syndicales, la CGT, FO, la FSU et Solidaires sont opposes la loi Travail.

Minoritaire chez les jeunes, qui devaient tre la priorit du mandat prsidentiel, puisque les grandes organisations dont l'UNEF, la JOC et la JC sont mobilises dans les facs et les lyces, dans les rues et sur les places.

Minoritaire dans l'opinion. Aprs le million de signatures dpass pour le retrait de la loi El-Khomri, depuis un mois, les sondages donnent plus de 70 % des Franaises et des Franais oppos-e-s la loi.

Minoritaire mme l'Assemble nationale puisque le gouvernement a choisi d'arrter les dbats et de passer la loi en force, en premire lecture.

Face ce rejet massif, le gouvernement, le patronat, la droite et son extrme font dferler un flot d'injures, de calomnies et de violences contre les acteurs du mouvement social. Cette stratgie grossire illustre l'enjeu qu'il y a derrire cette loi et vise, dans un moment dterminant, ne plus parler de son contenu.

Nous ne tomberons pas dans ce pige et le Parti communiste, ses militant-e-s et ses lu-e-s sont :

? Dtermin-e-s, fort de la mobilisation qui s'amplifie, soutenir et participer toutes les initiatives jusqu'au retrait de la loi El-Khomri. Le Parti communiste franais invite ses organisations dpartementales et locales contribuer faire du 14 juin, journe de grande manifestation nationale, une russite.

Dtermin-e-s, les parlementaires du Front de gauche poursuivront le combat . Ils ont dpos, avec des parlementaires socialistes et cologistes une proposition de loi Travail alternative . Ils seront l'initiative d'une motion de censure de gauche si le gouvernement utilise de nouveau le 49.3.

Dtermins, nous demandons des comptes au patronat sur l'utilisation des 40 milliards d'euros du CICE.

Dtermin-e-s, nous proposons une alternative aux logiques librales du gouvernement :

? d'crire un code du travail du 21e sicle qui permette de contester la mainmise des actionnaires et de la rentabilit financire sur les entreprises.

? d'augmenter les salaires et baisser le temps de travail 32 heures par semaine pour permettre la cration de centaines de milliers demplois.

? de crer une scurit demploi et de formation garantissant tout salari la possibilit dalterner priodes demploi et de formation sans passer par la case chmage.

? de prendre le contrle du crdit bancaire, de largent public donn aux entreprises pour financer des programmes de crations demplois et de formations qualifiantes, de recherche et dinnovation.

? de donner aux salaris des droits et pouvoirs nouveaux dintervention dans les choix des entreprises.

? de rformer le financement de la protection sociale, de financer le dveloppement de la formation professionnelle.

Aubervilliers/ St Denis le 2 juin 2016
voir le document

Rsultats du vote pour le choix de la base commune du Congres
par section, de la Seine-et-Marne et du national.
A l’issue de ce vote, comme le prcisent nos statuts, le texte propos par le Conseil national ayant obtenu le plus de suffrages devient la base commune de discussion de tous les communistes pour la nouvelle phase du Congrs.

Ce texte doit dsormais voluer pour permettre le plus...
voir le document

La police municipale de Chelles a fait dguerpir tous les petits vendeurs. Les communistes font de la rsistance,
ils restent.
...
voir le document

rencontre entre Pierre Laurent et Edwy Plenel au caf les frangins
...
voir le document

Rsolution du Conseil national 15 avril 2016
Les communistes l’offensive pour ouvrir une solution progressiste gauche
Le Conseil national a fait le point de la prparation de notre congrs. Nous entrons dans une nouvelle phase de sa prparation, largement engage depuis la publication de la base commune adopte par le Conseil national. Aujourd’hui, un document adress tous les communistes rassemble ce te...
Lire la suite - 15-04-2016

Le Conseil national a fait le point de la prparation de notre congrs. Nous entrons dans une nouvelle phase de sa prparation, largement engage depuis la publication de la base commune adopte par le Conseil national. Aujourd’hui, un document adress tous les communistes rassemble ce texte et les quatre textes alternatifs valids par la commission de transparence conformment nos statuts. Entre les 2 et 5 mai, les communistes voteront pour adopter celui de ces textes qui deviendra la base commune pour la suite de la discussion. Aprs ce vote, le texte retenu continuera d’voluer et d’tre enrichi pour intgrer le maximum d’apports venus de la discussion de tous les communistes. C’est avec ce principe de construction de l’unit des communistes que nous avanons chaque tape de la prparation du congrs. Dj, beaucoup de remarques, de contributions, d’enrichissements sont proposs qui devront tre discuts et intgrs jusqu’au congrs. Parmi les points saillants du dbat, qu’il convient d’approfondir, il y a la volont de prciser le sens du combat communiste, d’amliorer la lisibilit de notre projet, notamment sur les enjeux europens ; le besoin de pousser le dbat entre les diffrentes apprciations sur l’tat de la gauche, sa crise, les rapports avec le PS ; la demande aussi d’approfondir l’analyse de notre exprience du Front de gauche, les raisons de ses difficults actuelles, comment envisager sa relance et celle de notre stratgie de rassemblement et de reconstruction de la gauche pour 2017 et au-del ; le besoin de dpasser le dbat sur le mot primaire pour clarifier notre proposition pour 2017 partir d’une exigence commune : rendre possible une alternative de gauche et une candidature commune par un processus politique clair sur les contenus et construit par l’implication citoyenne ; une forte demande, enfin, de concrtisation des axes de transformation du Parti noncs et qui sont trs largement partags. Le Conseil national salue cet engagement des communistes dans la discussion et invite l’largir. Dans cet esprit de construction commune et de progression de la discussion, le Conseil national, comme il l’avait dcid en mars, a procd une analyse du dbat engag et des volutions de la situation politique. Il a adopt la rsolution suivante pour verser ces nouveaux lments de rflexions et d’actions au dbat des communistes. Les communistes l’offensive pour ouvrir une solution progressiste gauche Le Conseil national fait appel l’ensemble des communistes pour que chacun-e s’implique dans la prparation du congrs qui se tiendra du 2 au 5 juin. Tout confirme l’importance des dcisions que nous y prendrons pour ouvrir un chemin d’espoir notre pays. La situation politique est en effet en pleine volution. Elle reste marque par de trs fortes contradictions et des incertitudes que nourrit, chaque jour un peu plus, l’enfoncement du pouvoir Hollande-Valls dans des choix rejets par le pays. Mais le fait nouveau de la dernire priode est bien qu’une part importante de la jeunesse et du monde salari a repris le chemin de l’action et du dbat politique. Une nouvelle situation quatre mois aprs les rgionales Rvlations de Panama Papers, mobilisation sociale contre la loi El Khomri, occupation des places par Nuit Debout, et tant d’autres signaux dans la socit attestent qu’en quelques semaines, le climat social et politique du pays a chang. Aprs les rgionales, la situation paraissait domine par les dangers et les peurs. Aujourd’hui, des ides essentielles reviennent au premier plan : Le scandale de Panama papers relance le dbat sur l’ampleur de la prdation financire sur les richesses cres organise par les multinationales, le systme bancaire mondialis, les gouvernements et les institutions internationales qui soutiennent les puissances dargent. La mobilisation pour le retrait de la loi El Khomri marque aussi bien le refus massif d’une socit d’inscurit sociale et de prcarit gnralise, qu’une exigence de scurisation de tous les moments de la vie de chacun-e.. Le mouvement Nuit debout tmoigne de la volont grandissante d’une irruption citoyenne dans la politique pour dverrouiller le systme et s’autoriser penser un autre avenir pour la socit. Comme pour la rvision constitutionnelle, conue pour diviser la socit et finalement abandonne par Franois Hollande face aux contestations auxquelles nous avons activement particip, le mouvement contre la loi El Khomri peut gagner et empcher le gouvernement de runir une majorit parlementaire autour de son texte. Onze mesures positives en direction des jeunes ont t arraches, mme si elles sont trs partielles, faisant la dmonstration que la mobilisation collective peut gagner. Les 23 organisations de jeunesse, dont la JC particulirement mobilise, appellent amplifier le mouvement pour la retrait de la loi El Khomri. Et les organisations syndicales appellent une nouvelle journe nationale de mobilisation le 28 avril prochain. Les communistes, qui sont totalement impliqus dans ces mouvements, doivent redoubler d’nergie pour les faire gagner. Tous ces mouvements montrent que des forces peuvent tre disponibles pour reconstruire lespoir au- del de ces batailles immdiates. Ces dbats, ces mobilisations, ces mouvements peuvent-ils, dans la dure, ouvrir la voie un nouvel espoir politique, voire de nouvelles constructions politiques ? Et comment ? Voil des questions centrales pour notre discussion de congrs. Les dangers de la situation n’ont pas pour autant disparu La situation politique reste pour autant paradoxale. Dans le dsarroi social et la confusion politique gnre par la politique Hollande-Valls, le discrdit de la gauche grandit, les ides de droite et dextrme-droite demeurent omniprsentes, de nouvelles initiatives pro-librales comme le mouvement d’Emmanuel Macron tentent de surfer sur le besoin de renouvellement politique. Nous sommes devant une forte contradiction. D’un ct, la rupture populaire gauche avec le pouvoir Hollande-Valls parat irrversible. De l’autre, ce dsaveu massif et justifi dbouchera invitablement, si une nouvelle rponse progressiste largement rassembleuse nest pas construite, sur une victoire de la droite et de lextrme-droite, toutes deux porteuses de programmes radicaliss extrmement dangereux pour notre peuple. Avec les modes de scrutin prsidentiel et lgislatifs, majoritaires deux tours, et un systme politique ultra-prsidentialis, cette victoire peut mme conduire la marginalisation durable, voire l’effacement de la reprsentation politique, des ides progressistes, de la gauche sociale et politique. Et cela alors mme quune part croissante du peuple, notamment gauche, cherche des rponses nouvelles pour la dmocratie et le progrs humain. Il est hors de question de nous rsigner cette situation et de subir les chances de 2017. Les communistes ont une responsabilit premire gauche pour construire, pour 2017 et au-del , un front politique populaire et citoyen capable d’ouvrir une voie nouvelle qui soit une perspective d’espoir pour notre peuple. Les communistes l’offensive pour ouvrir le chemin une issue progressiste Pour sortir le pays du pige qui lui est tendu, nous sommes dcids prendre toutes les initiatives pour construire l’union dans la socit, dans l’action, dans les chances lectorales de toutes les forces populaires et de gauche qui veulent un projet de changement. Nous voulons construire un front politique populaire et citoyen qui rende possible une majorit de changement. Nous voulons pour cela renouveler la dmarche de rassemblement initie avec le Front de gauche en retrouvant son ambition majoritaire et sa dynamique citoyenne. Non seulement nous ne tournons pas le dos la dmarche du Front de gauche que nous avons initie, mais nous voulons le relancer sur ses fondements avec une nouvelle ambition due la priode nouvelle dans laquelle se trouve le pays. Pour avancer, le Conseil national renouvelle son appel travailler de front trois objectifs intimement lis : une majorit populaire, une majorit lgislative et une candidature l’lection prsidentielle au service de la construction de ces majorits. 1- Rien ne sera possible sans l’appropriation citoyenne et populaire d’un nouveau projet politique de changement. Le projet de changement que nous voulons, qui passe par l’abandon des politiques d’austrit et des modles de concurrence librale refusant de s’attaquer au cot du capital, le front politique populaire et citoyen qui devra le porter, ne seront possibles que par une implication citoyenne grandissante dans la construction de ces projets et dans les chances lectorales. Les gens engags dans la mobilisation El Khomri et Nuit debout ne veulent plus tre dpossds et ils ont raison. Cest d’ailleurs le chemin pour faire reculer la dfiance politique qu’a cre dans le peuple la rupture avec le pouvoir actuel, qui aux yeux de nombreux Franais disqualifie la gauche. Le sens de notre dmarche, c’est la construction pour 2017 et, au-del, de projets reconnus et ports par les citoyens. Nous devons donc saisir et crer toutes les occasions de pousser le dbat populaire sur les solutions, sur les moyens dgager pour rendre crdible une autre politique : sur Panama papers : en poussant le dbat sur nos propositions pour reprendre le contrle sur l’argent et les banques contre la finance ; sur la loi El Khomri : en avanant les propositions de scurisation de l’emploi, de la formation, et de changement du travail de notre campagne Zro chmage, pour une socit de partage ; sur le pouvoir citoyen : Quels nouveaux droits, quels services publics, quelle nouvelle rpublique ? Plus gnralement, nous devons permettre au maximum de citoyens, partout et sous toutes les formes possibles, dcrire leurs exigences populaires pour dire avec leurs mots : voil ce que nous voulons pour nous et pour la France . Le Conseil national propose que le Parti communiste, dont la force motrice est l’nergie militante des femmes et des hommes qui en sont membres ou qui l’entourent, se lance avec une trs grande ambition dans l’expression de ce mandat populaire. Cela passe : par un travail de contact populaire dune ampleur ingale. Cest le sens de la grande consultation citoyenne que nous lanons avec lobjectif de parler 500 000 citoyens. Cette consultation prendra tout son sens si elle donne lieu des restitutions publiques et des vnements qui permettent aux citoyens qui +le dsirent de poursuivre leur implication. A la fte de lHumanit, une grande restitution nationale aura lieu ; par lcriture ou la mise en avant de toutes les plateformes citoyennes et sociales qui mergent des mobilisations sociales, dans les Nuits debout et partout o des collectifs citoyens peuvent voir le jour ; par limplication dans ce travail dcriture populaire de tous les acteurs citoyens engags dans le mouvement syndical, associatif et politique avec lesquels nous devons intensifier les contacts, les espaces de dialogue, les constructions communes. A l’automne, une grande tape nationale de convergence de ces exigences citoyennes doit tre construite. Le congrs doit pousser le dbat sur ce point. Le Parti communiste doit tre tous les niveaux une force de propositions pour cette convergence nationale de projets. Pour nous, cette mobilisation citoyenne doit tre le coeur de la prparation des chances de 2017, l’oppos des pratiques politiques dominantes. 2- Comment prparer les lections de 2017 ? Ds maintenant, construire la bataille des lgislatives Le discours sur l’impuissance de la politique s’accompagne, depuis la mise en place du quinquennat, d’un verrouillage institutionnel renforc, dont une des cls est l’ultra-prsidentialisation. Aussi, les lections lgislatives ne peuvent tre renvoyes un simple aprs lection prsidentielle, dconnectes des enjeux rels de la fonction lgislative. Elles doivent faire lire une assemble nationale dterminant le gouvernement du pays selon lintrt gnral, et non donner une majorit aux ordres du Prsident. Ce doit tre une bataille nationale rassembleuse qui s’enracine sur les besoins et les luttes des 577 territoires que reprsentent les circonscriptions, dans une cohrence unitaire nationale. Elles doivent tre abordes comme une chance part entire partir dune ide simple : quel que soit le Prsident, le changement aura besoin dune majorit lgislative et de dputs en phase avec les exigences citoyennes, qui rendent des comptes au peuple et pas au Prsident. Il ne faut pas seulement le dire, il faut passer aux actes dans nos priorits. Sous des formes appropries et propres chaque territoire, nous appelons donc les communistes amplifier ds maintenant le chantier de l’implication et de la construction citoyenne en engageant les constructions locales, circonscription par circonscription, qui permettront de faire merger les projets, les candidatures capables de porter ces exigences et de lemporter partout o ce sera possible. Un cycle de formation nationale sera mis la disposition de tous ces candidats, leurs quipes de campagne, et les directions dpartementales, ds cet t. Amplifier nos efforts pour une candidature de rassemblement llection prsidentielle porteuse d’un rel projet de rupture gauche, capable de battre la droite et l’extrme-droite Notre ambition de rassemblement sur un nouveau projet gauche doit s’incarner dans l’lection prsidentielle. Nous savons, compte tenu du caractre ultra-personnalis de cette lection, que le lien entre construction populaire et lection prsidentielle est le plus difficile faire. Ce dfi est aiguis par le nouveau cycle politique ouvert partir des lections europennes avec la place prise par le FN. Le danger FN change la nature d’un scrutin o seuls deux candidats restent en lice au second tour et va dnaturer le sens du premier tour de llection prsidentielle. Il est aussi rendu plus ardu par le dsarroi cr dans le peuple de gauche qui a lu Hollande en 2012 et qui entendent aujourd’hui l’Elyse, Matignon et Solferino dnaturer le sens de la gauche et thoriser les deux gauches irrconciliables pour mieux diviser et casser toute la gauche. Dans ces conditions, la candidature de gauche laquelle nous voulons travailler ne peut videmment en aucun cas tre celle de Franois Hollande qui s’acharne, malgr le rejet populaire, vouloir repartir, ni celle d’un autre reprsentant de la mme politique, soutenue, depuis 2012, par la direction du parti socialiste. Pour une alternative cette politique, Nous cherchons construire une candidature en phase avec les attentes citoyennes de changement et sappuyant sur un contrat populaire et citoyen le plus large possible. C’est pourquoi nous regrettons les trop nombreuses candidatures annonces gauche et nous les appelons s’inscrire dans la construction collective ncessaire. C’est dans ces conditions, propres lchance de 2017, et pour entraner le maximum des forces disponibles dans toute la gauche sociale et politique pour une construction alternative la politique de Franois Hollande, que nous sommes disponibles pour construire un processus collectif citoyen, une primaire citoyenne gauche si elle rpond ces objectifs. Pour nous, un tel processus suppose de donner la priorit la construction d’un projet politique issu de dbats citoyens et porteur des exigences populaires autour de cette question : quelle France voulons- nous ? . A son terme on pourrait imaginer une votation citoyenne pour valider la plateforme politique labore par le dbat, et dsigner le ou la candidate qui en serait porteur. Si un tel processus advient, les communistes auront dcider d’y engager ou d’y soutenir un candidat dans une confrence nationale conformment nos statuts. Le Parti communiste s’adresse donc solennellement aux forces politiques et sociales, aux femmes et aux hommes qui s’impliquent dans le mouvement social, dans la vie associative, et toutes les forces disponibles pour un tel processus collectif pour leur dire : passons ensemble aux actes, en commenant par la construction d’une grande phase de dbats et de consultation citoyenne. Nous savons que la plupart des signataires des deux appels aux primaires, de nombreux cologistes et socialistes, de nombreux militants du FDG, de nombreux citoyens sont favorables un tel processus. Nous proposons tous ceux qui veulent avancer de se rencontrer trs vite pour organiser une premire vague de dbats citoyens avant l’t dans les dpartements. Et nous proposons qu’en juin quatre grandes rencontres de dimension nationale dbattent partir des questions d’actualit qui mobilisent le pays : Quelle politique de gauche en matire d’emploi et de travail , d’augmentation des salaires, pensions et minima sociaux ? Quelle politique bancaire, montaire et fiscale contre l’vasion fiscale et pour que l’argent serve l’Humain d’abord ? Quels pouvoirs citoyens pour dmocratiser la Rpublique ? Quelle alternative de gauche en Europe ? Ainsi, nous vrifierons ensemble si un tel processus rpond la demande du pays.
voir le document

Expression directe, 12/04/2016
...
voir le document

Les communistes vont plancher sur cinq copies
Primaire, front populaire, votation citoyenne, candidat communiste Les adhrents du PCF vont avoir trancher en vue de leur congrs, du 2 au 5 juin, entre des textes porteurs d’orientations diffrentes sur les chances de 2017, les stratgies de rassemblement ou encore l’Europe.
Au cur du dbat gauche depuis maintenant des mois, la question de 2017 est plus que jamais sur la table pour les adhrents du PCF, qui auront choisir, par vote dbut mai, le texte, parmi les cinq en lice, qui deviendra celui de leur congrs de juin. Aprs l’adoption par le conseil national...
Lire la suite - 11-04-2016

Au cur du dbat gauche depuis maintenant des mois, la question de 2017 est plus que jamais sur la table pour les adhrents du PCF, qui auront choisir, par vote dbut mai, le texte, parmi les cinq en lice, qui deviendra celui de leur congrs de juin. Aprs l’adoption par le conseil national le 6 mars dun projet de base commune de discussion , quatre textes alternatifs cette proposition, ayant runi les signatures d’au moins 300 adhrents jour de cotisation, ont t valids en fin de semaine dernire et seront donc eux aussi soumis au vote. Les chances de 2017 y font l’objet de plusieurs options. D’ailleurs, le conseil national du PCF devrait aborder nouveau cette question ds vendredi prochain. Compose de trois textes (lire l’Humanit du 7 mars), la proposition qu’il a adopte lors de sa dernire sance considre cet gard que le processus de primaire de gauche peut tre un moyen utile pour carter l’impasse Hollande, Valls et consorts par l’mergence d’une autre voie gauche , dans un contexte o tout est fait pour assurer la tenue d’un match trois entre le prsident sortant, le candidat de la droite et Marine Le Pen . Appelant redployer le Front de gauche dans un nouveau front populaire et citoyen , ce texte propose en premier lieu la construction dun mandat populaire engageant tous les candidats et lecteurs ventuels et la tenue d’ tats gnraux en vue des lections lgislatives qui s’appuieraient sur une grande consultation citoyenne s’adressant 500 000 personnes , dj lance par le PCF. Quatre textes alternatifs C’est leur dsaccord avec cette orientation, expliquent les auteurs de L’ambition communiste pour un Front de gauche populaire et citoyen , dont certains figurent parmi les signataires dun appel lanc dbut mars pour rallumer l’tincelle du Front de gauche , qui les a principalement motivs crire leur propre document. Estimant qu’il n’y a pas de dynamique populaire possible sans une rupture claire avec un PS discrdit et regrettant le dplorable gchis du Front de gauche (d, disent-ils, l’absence d’adhsions directes ou d’assembles citoyennes souveraines ), ces rdacteurs jugent ncessaire de proposer une dmarche politique radicalement neuve . Un projet qui passe par la cration dassises locales puis nationales qui concluraient la dmarche en formulant le projet et actant les candidatures communes , avec la possibilit d’une votation citoyenne nationale en cas de dsaccord. Jean-Luc Mlenchon, qui a annonc sa candidature dbut fvrier, est invit se joindre ce processus . Deux autres textes refusent l’ide de primaire , invitant l’un et l’autre un examen des stratgies de ces dernires annes. C’est le cas de Unir les communistes, le dfi renouvel du Parti communiste ! , soutenu par le rseau Faire vivre le PCF et qui regroupe un certain nombre de signataires d’un texte alternatif ayant obtenu environ 11 % des voix pour le 36e congrs. Refusant une alternative qu’ils dcrivent comme un choix entre une primaire antidmocratique conduisant tout droit au soutien une candidature socialiste ou une fuite en avant dans un Front de gauche miett, dont certains voudraient faire une nouvelle force politique au profit de laquelle le PCF s’effacerait , ils jugent que la prsidentielle impose un retournement complet de stratgie et souhaitent crer les conditions dun vote qui soit clairement un appel la mobilisation populaire et la reconstruction d’un Parti communiste de combat, porteur du changement de socit, dun socialisme pour la France renouvel . C’est aussi en ce sens que se prononce Reconstruisons le parti de classe ! Priorit au rassemblement dans les luttes , soutenu par Vive le Parti communiste franais !, dont des signataires qui avaient runi sur un prcdent texte prs de 6 % des voix lors du prcdent congrs. Exigeant de sortir de l’impasse de la primaire (certains de ses auteurs sont dailleurs l’origine d’une ptition qui exige le retrait du PCF de cette dmarche), d’ abandonner toute collusion avec la gauche qui a trahi , ce projet alternatif propose aux adhrents du PCF de ne s’allier ni au PS ni au Front de gauche et de renvoyer l’essentiel des dcisions sur leur ventuelle participation la prsidentielle une confrence nationale la fin de l’anne , tout en considrant ce stade qu’une candidature de leur secrtaire national ne serait pas efficace. Les partisans du texte Pour une politique communiste , notamment sign par les animateurs de l’association La Riposte, qui avait runi prs de 10 % des voix en dcembre 2012, jugent que des accords prsentant le PCF comme un alli du Parti socialiste posent clairement problme sans se prononcer plus avant sur les chances de 2017. Plaidant pour un parti mieux mme de mener campagne sous ses propres couleurs et en son propre nom, tout en tant ouvert la conclusion d’alliances en cas de ncessit et en fonction de critres politiques clairement tablis , les communistes l’origine de ce texte prnent un programme qui relie les revendications immdiates et partielles des mesures qui s’attaquent la source du pouvoir capitaliste, savoir la proprit prive des banques et des grands groupes de l’industrie et du commerce .

Au-del de ces enjeux, d’autres grandes questions parcourront les dbats d’ici le vote des communistes. Outre la conception du parti lui-mme ou la qualification de son projet, la question de l’Europe en est une. Si les trois derniers textes cits ( Unir les communistes , Reconstruisons le parti de classe et Pour une politique communiste ) estiment, avec des nuances, qu’il faut rompre avec l’Union europenne et l’euro, celui intitul L’ambition communiste en appelle une Europe gomtrie choisie , tandis que le projet de base commune du conseil national mise sur la construction d’une Europe au service des peuples .

Les chances du congrs

Aprs un vote, entre le 2 et le 5 mai, des communistes pour choisir lequel des 5 textes qui leur sont proposs (l’un par le conseil national, les autres par au moins 300 adhrents jour de cotisation) deviendra leur document de travail, les sections et fdrations du PCF se runiront en congrs locaux entre les 6 et 29 mai. Des dlgus de toute la France se retrouveront ensuite du 2 au 5 juin pour le congrs national.
voir le document

Panama Papers : Chassaigne (dput PCF) rclame une commission d’enqute parlementaire
...
voir le document

Panama Leaks: les sales magouilles derrire le plus grand hold-up du monde
11,5 millions de documents provenant de l’entreprise panamenne Mossack Fonseca, spcialise dans le montage de socits offshore, ont t analyss par un groupement de journalistes. L’ampleur de la fraude dvoile laisse dubitatif sur les politiques publiques enclenches depuis des annes pour lutter contre ce flau. Mais la multiplication des rvlations pourrait crer une relle faille de confiance dans les rseaux d’vasion.
Tous les pays sont concerns, 214 000 entreprises Offshore, plus de 500 banques, des dizaines de personnalits politiques... Il va falloir du temps pour apprhender et dcortiquer l’ensemble du systme d’vasion fiscale rvl par le Consortium international des journalistes d’inves...
Lire la suite - 04-04-2016

Tous les pays sont concerns, 214 000 entreprises Offshore, plus de 500 banques, des dizaines de personnalits politiques... Il va falloir du temps pour apprhender et dcortiquer l’ensemble du systme d’vasion fiscale rvl par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). Et pourtant la fuite ne vient que d’un seul de ces cabinets d’avocats spcialis dans la cration de socit cran au Panama, Mossack Fonseca.

La pratique tait connue mais ce que dvoilent ces informations, en provenance d’un seul cabinet d’avocats, est dlirant: il s’agit d’une institutionnalisation, au niveau des plus puissants, de l’utilisation de socits opaques, des fins de fraude fiscale ou de blanchiment d’argent , explique Lucie Watrinet de CCFD-Terre Solidaire. Tout cela n’est permis que par l’opacit. Il faut donc imprativement imposer les mesures de transparence pour y mettre un terme et prvoir des poursuites l’encontre des fraudeurs, mais aussi des banques et des cabinets d’avocats qui organisent ces pratiques scandaleuses .

Une socit cran, ou offshore est l’outil qui remplace le traditionnel compte en Suisse. Car depuis quelques temps, ce dernier n’est plus si secret qu’il le fut. Le riche ou l’entreprise qui veut frauder cre alors, via un cabinet comme Mossack Fonseca, une fausse socit dans un paradis fiscal, qui ne fonctionne qu’avec des prte-noms, comme a la source reste l’abri du fisc. Pour grer son argent le client utilise des procurations prives. Il enrichit donc ces parasites financiers, mais les sommes restent moindres que si le client payait des impts. On connaissait l’indcence des chiffres. L’vasion fiscale, c’est au bas mot 25 000 milliards d’euros planqus dans les paradis fiscaux.

  • 15 fois le PIB franais
  • plus de 2 fois la dette cumule de tous les pays europens
  • 10 fois la dette cumule des pays dits du tiers monde
  • Ou encore la totalit des pertes subies lors de la crise des subprimes et du krach financier qui s’en est suivi.
Il faut aussi avoir bien conscience que le flau de l’vasion fiscale touche autant les pays du nord que du Sud. Oxfam rappelle que chaque anne l’vasion fiscale cote ainsi aux pays pauvres plus de 170 milliards de dollars, alors que 400 millions de leurs habitant-e-s n’ont mme pas accs des services de base en matire de sant.

Infographie. Ces milliards l’ombre des paradis fiscaux

Ce que montrent ces documents, c’est la sale petite tambouille qui mne ce rsultat. Ces rseaux d’vasion fiscale bass sur des socits Offshore servent en mme temps chapper au fisc et blanchir l’argent de la drogue. Dans ces petits papiers, la Socit Gnrale ctoie les cartels et le Hezbollah.

D’ailleurs la filiale luxembourgeoise de la Socit Gnrale figure parmi les 10 premires banques ayant facilit la cration de socits cran par l’intermdiaire de Mossack Fonseca Ce qui n’est pas si tonnant lorsqu’on sait que la Socit Gnrale dclare presque deux fois plus de bnfices au Luxembourg qu’en France, alors mme que l’conomie luxembourgeoise est 43 fois plus petite que l’conomie franaise

Pour ouvrir un compte Offshore aujourd’hui, on peut le faire de son smartphone. On ouvre un compte, rempli un petit questionnaire, dsigne un responsable de socit, on choisit son paradis fiscal, on fait un versement avec la photocopie de son passeport, et on a cr une socit en 10 minutes nous expliquait Eric Bocquet, rapporteur de commissions d’enqute au Snat sur l’vasion fiscale et ses acteurs. On doit tablir la chaine de responsabilit de l’vasion fiscale. Pour le Snateur communiste, il faut casser cette logique mortifre qui fait que ces banquiers, ces avocats fiscalistes sont forms dans les meilleures coles du systme rpublicain et ne craignent rien. Alors il faut une volont politique et plus de transparence rclament Oxfam et le CCFD CCFD-Terre Solidaire.

La Commission Europenne, les Etats et l’OCDE promettent une lutte sans merci contre l’vasion fiscale mais difficile de trouver des mesures efficaces. Il faut dire que des dizaines de personnalits politiques de premier plan, au nombre desquels des chefs d’tat, sont directement concerns par les Panama Papers. La premire fourne des rvlations donne 128 dirigeants politiques et douze chefs d’Etat ou de gouvernement, dont six encore en activit. Rappelons galement que le Prsident de la Commission Europenne, tte de pont de la lutte contre l’vasion fiscale gouvernait le premier paradis fiscal europen...

Il est temps de faire la lumire sur l’activit relle des entreprises dans les tous les paradis fiscaux et d’adopter en France et en Europe le reporting pays par pays public pour toutes les multinationales. La loi Sapin II offre une nouvelle occasion d’avancer dans ce sens et la multiplication des scandales montre qu’il est urgent d’agir a ragi Manon Aubry, d’Oxfam France.

D’autant que ce projet de loi peut protger les lanceurs d’alerte. Car en organisant des fuites d’ampleur comme celles-ci, ils peuvent briser la confiance
voir le document

Budget de Mme. Pcresse :
Un budget de casse sociale au service des plus forts
A deux jours de l’examen du budget 2016 de la rgion IDF, les lu-e-s franciliens dcouvrent par voie de presse les rsultats de l’audit command par l’excutif actuel Ernst & Young qui tablit une liste des 10 points forts de la situation financire et juridique de la Rgion. C’est une pratique scandaleuse qui rduit l’assemble rgionale une chambre d’enregistrement sans vie dmocratique et dbat contradictoire.
Ce budget en grande rgression annonce une destruction mthodique des politiques sociales, cologiques et solidaires mises en place jusqu’alors par notre collectivit. Il se traduira par une avalanche de mauvais coups, en premier lieu contre les populations les plus fragiles et les services pub...
Lire la suite - 04-04-2016

Ce budget en grande rgression annonce une destruction mthodique des politiques sociales, cologiques et solidaires mises en place jusqu’alors par notre collectivit. Il se traduira par une avalanche de mauvais coups, en premier lieu contre les populations les plus fragiles et les services publics, avec notamment :

  • Une anne blanche pour la rnovation des lyces dont le Plan pluriannuel d’investissement 2012-2022 est suspendu jusqu’ nouvel ordre, alors que les lyces prives rentrent dans le droit commun au nom du soi-disant respect des principes rpublicains devant garantir aux familles la libert de choisir ! Mais le coup port ce secteur va au-del puisque l’ensemble des politiques ducatives plaant les lycens au cur de leur tablissement est supprim.

  • Un tranglement sans prcdent du monde associatif, qui mettra en grand danger de trs nombreuses associations et leurs salaris, dans des domaines aussi divers que le socio-sanitaire, l’environnement, le sport ou la culture. La suppression du dispositif des emplois-tremplins aggravera considrablement ce qu’il faut bien appeler un immense plan social dans ce secteur.

  • Une attaque, sans prcdent l aussi, contre les droits des femmes, avec la suppression du soutien l’IVG, la contraception, et la politique de prvention.

  • En matire d’environnement, une vritable rupture avec des baisses de 30 40% des investissements sur des enjeux aussi cruciaux que la politique de l’nergie, la prvention des dchets ou la politique de l’eau. De mme, le plan bio et la rnovation thermique dans les lyces et logements sont largement remis en cause.

  • En matire de logement, une baisse de 15% des investissements pour le logement social, la suppression du soutien rgional la lutte contre le saturnisme, ou encore une rduction de prs de 20% des investissements pour la rhabilitation du parc locatif social.

  • En transports, l’inscription prcipite du produit d’un accord concernant le financement du Pass navigo avec l’tat hauteur de 100M qui n’a pourtant fait l’objet d’aucun protocole d’accord officiel avec l’tat n’est pas acceptable.


C’est bien un changement de paradigme. Ainsi nous passons des politiques publiques attentives aux besoins de toutes et tous, aux ingalits sociales et territoriales ainsi qu’aux enjeux environnementaux, une politique de gestion court terme, au service des plus riches, des clientles, et de quelques intrts particuliers.

Ce budget amplifiera dangereusement la politique gouvernementale d’austrit. Il doit tre rejet en bloc !

Nous serons pour notre part une opposition combattive face aux rgressions proposes par Valrie Pcresse. Au travers de nos 87 amendements parmi lesquels des propositions visant crer des recette nouvelles hauteur de 1 milliard d’euros, nous avons construit des propositions justes, solidaires et ralistes pour une autre politique rgionale.
voir le document

1.200.000
CONTRE LA LOI TRAVAIL, ON CONTINUE!
"Votre projet, Madame la ministre, doit tre retir (...).
Votre projet de loi, c’est l’angoisse du lendemain et la soumission au patronat et aux actionnaires".
Eliane Assassi
prsidente du groupe communiste au Snat
  • Le mouvement de contestation a connu un grand succs jeudi dernier. La pluie battante n’a pas arrt les 1 200 000 jeunes et salari-e-s qui ont dfil dans 260 lieux en France.
  • Ces dfils ne sont que la partie immerge de la colre sociale: plus de 70% des Franaises et Fran...
voir le document

Baisse cumule de 28 milliards d’euros de dotation aux collectivits territoriales : des effets catastrophiques sur l’emploi public et priv
Refusons la nouvelle baisse de dotation aux collectivits en 2017 - Par Michel Billout / 31 mars 2016
Courrier envoy le 30 mars 2016 aux maires de Seine et Marne

Madame le maire,
Monsieur le maire,

On commence mesurer les effets dsastreux de la baisse drastique de la Dotation Globale de Fonctionnement (soit 28 milliards d’euros cumuls en moins entre 2014 et 2017) c...
Lire la suite - 31-03-2016

Courrier envoy le 30 mars 2016 aux maires de Seine et Marne

Madame le maire,
Monsieur le maire,

On commence mesurer les effets dsastreux de la baisse drastique de la Dotation Globale de Fonctionnement (soit 28 milliards d’euros cumuls en moins entre 2014 et 2017) conjugue de nouvelles dpenses obligatoires non compenses (ou partiellement), comme les activits priscolaires par exemple.

L’laboration des budgets des communes, des intercommunalits et des dpartements est ainsi devenue un vritable casse-tte. La baisse de l’pargne brute se traduit dj par un moindre entretien du patrimoine, des hausses de fiscalit et la tarification ou la rduction de services publics locaux.

C’est maintenant qu’il nous faut encore plus nous rassembler pour refuser ces rgressions et engager notre pays sur une autre voie. En effet, le rapport de l’Observatoire des Finances Locales fait tat d’une baisse de 11,4% des dpenses d’investissement du bloc communal bien au-del de l’effet habituel du cycle lectoral. Or comme le reconnaissait Marylise Lebranchu elle-mme toute baisse de la dpense publique est rcessive. Les consquences sont mme douloureuses!

Selon le Prsident de la Fdration Nationale des Travaux Publics on ne voit pas comment la situation pourrait s’arranger dans les deux prochaines annes car 45% de notre chiffre d’affaires vient des collectivits territoriales. En ralit, la baisse de l’investissement devrait entraner la perte de 40 000 50 000 emplois dans le BTP et gnrer 1 milliard d’euros d’allocations de solidarit en plus!

On pourra imaginer tous les plans d’accompagnement que l’on voudra, il ne pourra y avoir d’investissement sans une part d’autofinancement. Il ne pourra y avoir de bien vivre ensemble sans redonner aux collectivits territoriales les moyens d’agir. Or mme en rduisant leur niveau de services, ce sont des milliers de communes qui risquent de ne plus respecter la rgle de l’quilibre de la Section de Fonctionnement ds 2017.

Cependant, si chacun s’accorde dire qu’il est essentiel de matriser le niveau de dpenses publiques, d’autres moyens sont disponibles.

Avec mes collgues du Groupe communiste, Rpublicain et Citoyen du Snat, nous ne cessons de proposer une action rsolue contre la fraude, l’vasion et l’optimisation fiscales pratiques massivement par les plus grandes entreprises. Pourquoi ne pas remettre aussi en cause la part de Crdit Impt Comptitivit Emploi affecte au secteur assuranciel, bancaire, de la Grande Distribution? Grard Mulliez lui-mme ne dclarait-il pas avoir touch pour le Groupe Auchan un chque de 165 millions d’euros, en ajoutant ce commentaire clairant: en fait je n’ai rien demand et de toutes faons je n’en ai pas besoin?

Enfin faut-il rappeler que les collectivits locales n’ont aucune responsabilit dans l’endettement de notre pays, que la DGF est historiquement la compensation de taxes locales supprimes par l’tat, que la suppression de la Taxe Professionnelle a elle aussi fortement dstabilis les structures de recettes des collectivits?

C’est Jean Paul Delevoye, alors Prsident de l’Association des Maires de France, qui, en novembre 1995, la tribune du Congrs de cette association avait dclar: la prochaine asphyxie des finances communales qui s’annonce, a pour principale raison le fait que, quand l’conomie tait agricole, la richesse et la fiscalit taient bases sur le foncier; quand l’conomie est devenue industrielle, la richesse tait fonde sur le travail et le capital, la fiscalit aussi; l’conomie est devenue aujourd’hui principalement une conomie de services et financire. Or, cette sphre est notoirement sous fiscalise. Pourquoi pas alors, comme le proposent galement depuis longtemps les lus communistes, la mise en place d’une vritable prquation verticale assise sur une taxation des actifs financiers des entreprises (soit 25 30 milliards d’euros de recettes nouvelles par an au taux de seulement 0,5%).

Il me semble que la question qui doit tre pose n’est pas tant celle d’une ventuelle attnuation (en volume ou par un talement sur la dure) de cette baisse drastique des dotations de fonctionnement des collectivits mais celle de la remise en cause de ces logiques d’austrit, inspires directement du Pacte de Stabilit Europen, dont chacun peut constater l’chec cinglant. Il faut en ralit redonner aux collectivits locales et territoriales les moyens d’assumer pleinement leurs missions et en mme temps sortir notre pays de la crise profonde dans laquelle il est engag. Pour 2017, c’est clairement et a minima l’annulation totale de la nouvelle ponction prvue de 3,7 milliards qu’il faut exiger!

Restant votre disposition pour en discuter personnellement, veuillez agrer l’expression de mes salutations les plus cordiales.
voir le document

Pour le maintien de la gratuit des transports scolaires en Seine-et-Marne
par BERNARD CORNEILLE MARIANNE MARGAT
La nouvelle majorit du Conseil dpartemental de Seine-et-Marne vient de mettre fin la gratuit du transport scolaire.

Ainsi, est supprime une disposition solidaire qui soutenait les familles dans un dpartement francilien en grande partie rural.

Et cette dcision intervient lor...
voir le document

Pcresse sacrifie le logement social et valide les ingalits en Ile-de-France.
Communiqu du groupe Front de Gauche la rgion IDF.
A la sance des 17 & 18 mars prochains, Madame PECRESSE veut dfinir une nouvelle politique rgionale du logement et de l’amnagement.
Elle propose de refuser les financements rgionaux aux villes qui veulent construire du logement social et de les orienter vers les villes qui n’en veulent pas et qui ne respectent pas la loi SRU. La consquence de cette posture c’est de creuser les ingalits et d’aggraver les...
Lire la suite - 15-03-2016

Elle propose de refuser les financements rgionaux aux villes qui veulent construire du logement social et de les orienter vers les villes qui n’en veulent pas et qui ne respectent pas la loi SRU. La consquence de cette posture c’est de creuser les ingalits et d’aggraver les injustices territoriales entre les villes qui sont dotes de logements sociaux et celles qui n’en ont pas. Rigide, dogmatique, politicienne et anti-conomique, cette orientation stigmatise toutes les villes ayant du logement social comme tant des ghettos.

Pour sr, les "ghettos de riches" ont de beaux jours devant eux !

Les 630000 demandeurs de logement dans notre rgion et les entreprises du secteur du btiment peuvent lgitimement tre inquiets. Ces mesures rgionales seront un obstacle terrible la construction. Nous dfendrons au contraire une politique d’investissement souple et pragmatique en matire de logement social qui ne sanctionne pas les maires btisseurs mais au contraire leur donne tous les outils de leurs actions utiles.

Dans la foule, Valrie Pcresse engage un choc de simplification qui brise l’ensemble des mcanismes de solidarit financire entre les territoires mis en place depuis 2011. En dfinitive, elle acclre les ingalits dans notre Rgion et privilgie les territoires les plus riches.

Les orientations budgtaires dvoiles par la droite rgionale pour 2016 mettent en musique l’ensemble des politiques de rgression dj l’uvre et annoncent celles qui vont suivre. Loin de s’opposer la baisse des dotations mises en uvre par le gouvernement Valls, la droite rgionale les accepte et utilise ces moyens rduits en direction de ceux qui possdent le plus et au dtriment de la lutte contre les ingalits sociales et territoriales.

C’est une cure d’austrit sans prcdent que Pcresse administre aux Francilien-ne-s.

Tout au long de la sance du conseil rgional, le groupe Front de gauche s’opposera ces mauvais coups qui viennent s’ajouter une liste dj longue.
voir le document

Pierre Laurent propos des primaires de gauche
Extrait de l’intervention de Pierre Laurent au "Lundis de gauche" du 14 mars 2016....
voir le document

Nous tions trs nombreux ce matin pour soutenir Claude Jamet maire de Bagneaux sur loing
Michel Billout snateur, Charlotte Blandiot Faride maire de Mitry mory, Marianne Margat conseillre Dpartementale de seine et marne, Patricia Rouchon conseillre communautaire de l’agglomration melunaise, Jean Louis Masson maire adjoint de Vaux-le-Pnil, Anne Villeflose maire adjoint de Souppes sur Loing, Vincent Benoist conseiller de Dammarie les lys. Le maire tait soutenu par des lus de tous bords.
Il est jug aujourd’hui au tribunal correctionnel de Fontainebleau pour entrave la libert des enchres, violence et voies de fait . Pour cela, Claude Jamet encourt six mois de prison et 100.000 euros...
voir le document

Le Conseil national du PCF adopte le Projet de base commune de discussion du 37me congrs
Runi les 5 et 6 mars Paris, le Conseil national du PCF a adopt une rsolution appelant amplifier sous toutes ses formes la mobilisation contre le projet de loi El Khomri et participer aux journes d’action des 9 et 31 mars.
Cette rsolution lance galement une campagne nationale d’actions et de propositions sur le thme Zro chmage, pour une socit de partage .

Le Conseil national a adopt le Projet de base commune de discussion soumis par la direction nationale aux dbat des communistes pour le ...
Lire la suite - 06-03-2016

Cette rsolution lance galement une campagne nationale d’actions et de propositions sur le thme Zro chmage, pour une socit de partage .

Le Conseil national a adopt le Projet de base commune de discussion soumis par la direction nationale aux dbat des communistes pour le 37eme congrs du PCF qui aura lieu du 2 au 5 juin.

Ce projet comporte trois textes.
Le premier intitul Le temps du commun porte sur le projet du Parti communiste.

Le second, intitul 2017 : une autre voie pour la France propose de construire dans les conditions indites cres par l’chec du quinquennat de Franois Hollande une nouvelle tape de rassemblement gauche pour ouvrir un chemin d’espoir . Il s’agit de poursuivre la dmarche du Front de gauche et d’crire une nouvelle tape
Le PCF lance une grande consultation citoyenne pour construire un mandat populaire pour 2017 , avec l’objectif de rencontrer 500.000 personnes d’ici la fin de l’t. Le PCF propose de construire ds maintenant, travers des tat gnraux dans chaque circonscription des candidatures aux lections lgislatives pour une majorit sur un contrat de lgislature dmocratique et d’intgrit.
Il propose de s’incrire dans le processus de primaire gauche sur la base de la construction avant l’t d’un socle commun d’entre dans cette primaire. Pour le conseil national, ce processus, pour russir, passe par une dmarche collective, populaire et citoyenne . Il doit viser carter l’impasse Hollande et Valls par l’mergence d’une autre voie gauche .

Enfin, le troisime texte vise construire les transformations utiles et concrtes pour un Parti communiste de nouvelle gnration , ce texte doit dboucher sur l’adoption d’un relev de dcisions lors du Congrs.

Les 3 textes de la base commune ont t respectivement adopt par 90 %, 81 % et 88 %. Il seront rendus publics lors d’une confrence de presse qui prcdera les lundi de gauche :

Lundi 6 mars 18h au sige du conseil national

Espace Neimeyer, 2 place Colonel Fabien, Parie 19eme

Pierre Laurent, secrtaire national du PCF, prsentera et commentera pour la presse les travaux du Conseil national.
voir le document

Pierre Laurent ne dcolre pas. Le snateur de Paris et patron du Parti communiste franais est vent debout contre la rforme du travail, propose par le gouvernement.

Lire la suite sur publicsenat.fr
Comment, en faisant voler en clat tout ce qui encadre le temps de travail et donc en faisant travailler davantage ceux qui ont un emploi, on va crer des emplois? s’interroge-t-il, soulignant que c’tait ce que rclament le Medef et la droite depuis des annes. Selon lui, le proj...
Lire la suite - 24-02-2016

Comment, en faisant voler en clat tout ce qui encadre le temps de travail et donc en faisant travailler davantage ceux qui ont un emploi, on va crer des emplois? s’interroge-t-il, soulignant que c’tait ce que rclament le Medef et la droite depuis des annes. Selon lui, le projet de loi port par la ministre du Travail Myriam El Khomri, vide de leurs contenus tous les grands principes du progrs social.

Et il ne se prive pas pour dire tout le mal qu’il pense du gouvernement, et notamment de Manuel Valls pour qui les opposants au texte sont rests au 19me sicle. Rponse acerbe de Pierre Laurent: C’est l’hpital qui se fout de la charit. Si on votait par malheur le projet de loi El Khomri, alors c’est un retour sur tout ce qui a t construit au fil des dcennies. () On va ouvrir les vannes une prcarit qui est dj galopante et qui va tirer le pays vers le bas.

Quant la menace d’un 49.3 pour faire passer le texte, le snateur prvient: Le simple fait que a ait pu traverser la tte de la ministre en charge du texte, avant mme que l’on connaisse le contenu du texte, a en dit long sur la confiance qu’ils ont dans les parlementaires de leur propre majorit et de leur propre parti explique-t-il. Il n’y a aucune majorit de gauche pour ce texte. En cas de 49.3, je proposerai l’ensemble des parlementaires de gauche de voter une (motion de) censure.

Alors Manuel Valls a tout faux? Oui, peu prs sur tous les sujets. Et Franois Hollande n’chappe pas non plus la critique. La fracture est consomme entre cette petite quipe gouvernementale qui a fait sortir petit petit tous les ministres, tous ceux qui avaient une voix un peu diffrente affirme-t-il. On a aujourd’hui un petit clan gouvernemental () autour de Franois Hollande, avec quelques ministres qui sont rests dans le soutien. Mais les forces vives de la gauche sont ailleurs.

Selon lui, Franois Hollande ne peut pas tre le reprsentant de la gauche l’lection prsidentielle. Il ne doit pas tre candidat l’lection prsidentielle au nom de la gauche, il ne peut pas l’tre. On se trouverait dans une situation incroyable o celui qui prtend reprsenter la gauche devrait porter pendant toute la campagne la dchance de nationalit et le dynamitage du code du travail affirme Pierre Laurent.
voir le document

Groupe Gauche rpublicaine et communiste
Marianne MARGAT et Bernard CORNEILLE,
conseillers dpartementaux de Seine-et-Marne
Le 18 fvrier, le Conseil dpartemental de Seine-et-Marne a adopt le budget primitif pour l’anne 2016. Notre institution dpartementale a t marque en 2015 par une alternance politique. Ce budget est le premier de la nouvelle mandature. Il comprend donc de grands changements.
Comme pour toutes les collectivits territoriales, ce budget est trs contraint. Il l’est du fait de la baisse des dotations. Et il l’est du fait de l’augmentation des dpenses de solidarit, non entirement compenses par l’tat, dont le Dpartement a la responsabilit.
L...
voir le document

Les lundis de gauche - 4e soire avec Yannick Jadot, Marie Desplechin et Mriem Derkaoui
...
voir le document

Rforme du travail : la menace du 49-3 est plus qu’une provocation
Aprs l’ANI en 2013, la loi Macron en 2015, c’est tout le systme de protection des travailleurs contre l’arbitraire patronal qui est dynamit par le projet de rforme de la ministre El Khomri : rgulation du temps de travail, indemnits perues en cas de licenciement abusif, reprsentation syndicale, protection des mineurs en apprentissage, expertise des CHSCT, tout y passe.
La menace de Myriam El Khomri d’une utilisation du 49-3 est plus qu’une provocation. Elle est une manire de donner raison Manuel Valls quand il dit que rien, absolument rien, ne peut nous rconcilier avec une telle politique, applaudie et parraine par le Medef.

Le chmage, ...
voir le document

Enseignants, parents d’lves, syndicats et lus Front de Gauche toujours mobiliss contre la rforme du collge et la fin de la gratuit des transports scolaires
Des manifestations battront le pav de 9h 14h jeudi 18 fvrier devant l’htel du dpartement et la prfecture.
Deux manifestations pour le prix d’une. Les lus du conseil dpartemental devront se concentrer lors de la sance publique qui entrinera le budget 2016. conomies et hausse d’impt. Sous leurs fentres, enseignants et parents d’lves manifesteront contre la fin de la gratuit des tr...
voir le document

Pierre Laurent sur France 2
...
voir le document

Les lundis de gauche - 3me soire - Porte ouverte pour 2017
avec Guillaume Ballas ( PS motion B ) , Florent Gueguen (FNARS) , Pierre Henri Gouyon ( Musum d’histoire naturelle ) et Dominique Mda ( sociologue et philosophe ) ...
voir le document

Rvolution numrique - Entre alination et mancipation. Rencontre dbat organis dans le cadre des tats gnraux de la rvolution numrique au sige du pcf le 12 fvrier 2016. Avec Pierre Laurent, secrtaire national du pcf et Bernard Stiegler, philosophe.
...
voir le document

Monsieur le Prfet,

Nous nous adressons vous pour vous faire part du point de vue que nous portons collectivement sur la Confrence rgionale, lance le 20 octobre dernier, et les groupes de travail qui s’en sont suivis.
Nous attendions de cette Confrence, sollicite depuis de longues annes, un cadre de travail visant la rsorption des bidonvilles en Ile de France et l’accompagnement des personnes concernes vers le droit commun et l’insertion durable.
Or, nous voulons par ce courrier soulever des points de dsaccords qui risqueraient, s’ils n’taient pas pris attentivement en considration, de faire chouer les travaux en cours, et vous proposer des solutions alternatives qui nous paraissent mieux adaptes pour mettre fin la situation...
Lire la suite - 10-02-2016

Or, nous voulons par ce courrier soulever des points de dsaccords qui risqueraient, s’ils n’taient pas pris attentivement en considration, de faire chouer les travaux en cours, et vous proposer des solutions alternatives qui nous paraissent mieux adaptes pour mettre fin la situation indigne vcue quotidiennement par 7 000 hommes, femmes, enfants des 132 bidonvilles d’Ile de France, dans la 6e puissance conomique mondiale.

Vous trouverez cet effet un document prsentant 6 propositions qui ont t co-construites par des villes de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de Seine-et-Marne, par la Communaut d’agglomration de Plaine-Commune et par le Conseil dpartemental du Val-de-Marne, territoires tous concerns directement et massivement par la rsurgence des bidonvilles, ainsi qu’avec la contribution des associations Mdecins du Monde, Fondation Abb Pierre et le Collectif Romeurope. Ces propositions ont t tablies sur la base des expriences vcues sur nos territoires : elles constituent par consquent une base permettant d’envisager des solutions efficaces et pragmatiques.

Nous attirons particulirement votre attention sur deux points qui nous semblent tre des pralables incontournables si nous voulons tous ensemble, Etat, collectivits locales, associations et citoyens engags, proposer une issue ces personnes prives du respect de leurs droits fondamentaux vivre dans la dignit.

En premier lieu, nous voulons affirmer la ncessit d’un cadre rglementaire contraignant qui fixe une rpartition territoriale solidaire de ces populations prcaires, dans des btiments ou sur des terrains vacants dont une liste peut aisment tre tablie sur un territoire tel que celui de l’Ile-de-France. Il n’est plus acceptable que seules certaines villes accueillent massivement ces populations, perscutes dans leurs pays d’origine, tandis que nombre d’autres refusent catgoriquement de les accueillir. Le volontariat des villes ne peut en aucun cas tre considr comme la base permettant une rpartition juste et solidaire. L’Etat et ses reprsentants doivent intervenir de manire dtermine et contraignante pour rpartir l’accueil, non pas de faon arithmtique et arbitraire, mais en prenant en compte les situations locales et celles des familles concernes sur la base d’un vritable diagnostic social. La Confrence rgionale et les Groupes de travail n’ont runi que les villes qui ne dtournent pas le regard devant cette situation humanitaire dramatique : en l’absence d’autres villes et dpartements (dont Paris), aucune solution pratique et oprationnelle ne pourra se dgager.

En second lieu, la question des moyens financiers et logistiques consacrs par lEtat doit faire lobjet dimportantes prcisions et dambitions clairement tablies. Les amliorations provisoires, les constructions modulaires de transition, les missions ncessairement renforces de la plateforme AIOS, laccompagnement social appellent des moyens importants. Les collectivits concernes par ces situations le savent dautant mieux compte tenu des efforts quelles engagent depuis de longues annes dj dans ce domaine, alors mme que les dotations de lEtat sont en baisse massive et continue. Or, pour le moment, peu dengagements prcis ont t donns sur ce plan. Nous avons toutefois not lavis favorable exprim par le reprsentant de lEtat en charge de lanimation des groupes de travail un renforcement et un largissement des missions de la plateforme AIOS, ainsi qu la proposition du Conseil dpartemental du Val-de-Marne dune quipe pluridisciplinaire (professionnels de laction sociale, de la sant en particulier) susceptible dapporter des rponses immdiates aux situations durgence.

Nous souhaitons enfin raffirmer que ni la prennisation des bidonvilles par quelques amnagements, ni lexpulsion systmatique des populations qui subissent ces conditions de vie indignes ne constituent des solutions. Elles ne sont que la consquence du manque inacceptable de structures dhbergement et de possibilits, terme, de logements dont la responsabilit incombe lEtat. Un trop grand nombre de communes nont dautre rponse que la seule pratique des expulsions systmatiques, ceci ayant pour consquence inacceptable de renvoyer et de concentrer ces populations sur un nombre limit de territoires.

Aussi, Monsieur le Prfet, nous sollicitons de votre haute bienveillance un rendez-vous au cours duquel nous pourrons aborder ces difficults sur la base des propositions que nous vous adressons. Nous vous remettrons cette occasion un tat dtaill des lieux potentiels daccueil et des moyens ncessaires leur bon fonctionnement.

Dans lattente, nous vous prions de croire, Monsieur le Prfet, en lexpression de notre haute considration.

Lutte pour la rsorption des bidonvilles
Six propositions des collectivits

Ivry-sur-Seine, Aubervilliers, La Courneuve, Montreuil, Plaine-Commune, Saint-Denis, Stains, Conseil dpartemental du Val-de-Marne, Champs-sur-Marne

Suite la tenue de la premire confrence rgionale sur les campements illicites Roms en Ile de France , plusieurs collectivits (Ivry-sur-Seine, Montreuil, Champs-sur-Marne, Aubervilliers, La Courneuve, Saint-Denis, Stains, Plaine Commune, Conseil dpartemental du Val-de-Marne) s’associent pour faire six propositions de travail l’tat et engager fermement la lutte contre le mal-logement et la rsorption des bidonvilles.

Si l’objectif de construction d’une rponse publique sous la responsabilit de l’tat est largement partag par les collectivits, les modalits de travail proposes par le Prfet de Rgion ne sont pas satisfaisantes. Les thmatiques des campements et de l’insertion ne peuvent tre traites par des groupes de travail distincts, de surcrot dans des chances aussi courtes.

Depuis plus d’une dizaine d’annes, les collectivits locales, les associations et collectifs de soutien se sont confronts, bien souvent seuls, la rsurgence des bidonvilles. L’absence d’une politique globale et coordonne a entran une approche extrmement coteuse socialement et financirement, notamment pour des villes dj confrontes de grandes difficults.

Il est grand temps que ces efforts isols fassent l’objet d’une politique publique partage l’chelle rgionale, avec la mise en place de solutions souples et multiples, adaptes aux ralits de chacune des situations des 132 bidonvilles du territoire francilien (vacuation avec solution d’hbergement, stabilisation temporaire, projet d’insertion ou d’auto-construction etc.).

L’ensemble des acteurs (tat, collectivits - y compris non directement concernes par la prsence de bidonvilles - oprateurs sociaux, reprsentants de la socit civile) doit tre partie prenante de cette stratgie, dans le cadre des comptences et des responsabilits qui lui incombent.

Nos collectivits souhaitent l’organisation d’une nouvelle table ronde rgionale, ouverte cette fois l’ensemble des collectivits franciliennes et en prsence du Conseil Rgional, de la Ville de Paris, du Dfenseur des Droits pour travailler sur les six propositions suivantes :
  • laboration et pilotage par l’tat d’une stratgie rgionale de rsorption des bidonvilles sur l’ensemble du territoire francilien, selon un principe de solidarit territoriale. Cette stratgie doit tre fonction, au-del du nombre d’habitants rsidant actuellement dans les bidonvilles, de la situation des communes (richesse du territoire, nombre de logements sociaux) et s’accompagner d’une rquisition de btiments et terrains identifis comme vacants, prioritairement dans les communes n’ayant pas de projet d’accueil de ces personnes. La rpartition effective des populations concernes, tout en prenant en compte leur situation globale (relations familiales, sociales, scolarisation des enfants, suivi mdical) afin de ne pas interrompre brutalement les parcours de vie, ne doit pas avoir pour effet de les maintenir dans les mmes communes.

  • Mise en uvre de cette stratgie par un comit de suivi rgional et des comits de pilotage dpartementaux, pilot par un ministre dsign ou le Dlgu interministriel pour lhbergement et laccs au logement (DIHAL) avec des moyens renforcs, incluant les diffrents Prfets, le Conseil Rgional, les collectivits locales, les oprateurs sociaux et les associations/collectifs, dont la place et le rle ncessitent dtre raffirms. Il est souhait que ltat soit co-pilote de lensemble des projets alternatifs ports par les collectivits et/ou associations sur le territoire francilien. Du point de vue oprationnel, les municipalits constituent un acteur et coordinateur central.

  • Application systmatique de la circulaire de 2012 : respect des dcisions de justice, des diagnostics sociaux et proposition de solutions de relogement adaptes aux ralits. A cette fin, les moyens permettant le respect rel et effectif de la circulaire doivent tre mis en uvre par les Prfets au-del des seules villes o sinstallent ces populations. Un trop grand nombre de communes nont en effet dautre rponse que la seule pratique des expulsions systmatiques. Une prise en charge globale (en particulier laccs aux soins) doit intervenir sans dlais et sans attendre les rsultats des diagnostics.

  • largissement des moyens et des champs dactions de la plateforme dAccueil, dInformation, dOrientation et de Suivi (AIOS). La plateforme doit saccompagner dun volet Hbergement et Domiciliation, condition indispensable la sortie durable des bidonvilles et lentre dans le droit commun. La dimension de linsertion professionnelle doit tre consolide par larticulation avec les dispositifs existants des collectivits locales. Les dispositifs de domiciliation doivent bnficier de moyens supplmentaires consquents et en urgence ; ils doivent faire lobjet dune vraie rpartition sur un plus grand nombre de communes.

  • Une dmarche urgente du gouvernement en direction de la Commission europenne concernant la mise disposition des fonds europens. Les 40 millions deuros de Fonds europens restitus par la France faute de projets doivent tre remobiliss en urgence. A lchelle rgionale, permettre un accompagnement des collectivits et des associations pour rpondre aux appels projet correspondants. Envisager la cration dun fond rgional avec une ligne budgtaire unique pour faciliter le financement des projets. Des financements doivent galement tre mis disposition par la Caisses des dpts et consignations et la Banque publique dinvestissement.

  • Lancement dune Commission denqute parlementaire sur ces situations de grande prcarit et sur la rsurgence de bidonvilles, tels ceux dans lesquels se retrouvent des familles Roms, qui devra aboutir des prconisations visant ce que ltat garantissent linsertion durable de ces populations dans le droit commun.
Le 26 janvier 2016
voir le document

Les Lundis de gauche - 2e soire avec Bernard Thibault et Caroline de Haas
Chaque lundi, partir du 1er fvrier, des changes, des rencontres, des dbats. l’invitation de Pierre Laurent, secrtaire national du PCF. Deuxime soire : lundi 8 fvrier partir de 18h30 avec : Bernard Thibault, syndicaliste et Caroline de Haas, fministe, animatrice de l’appel p...
voir le document

Communiqu de presse commun:
Nous dnonons la tentative d’intimidation du Front National l’encontre de Philippe de Kergorlay, cur de Chelles.
Signataires :
Europe Ecologie Les Verts 77, PCF 77, CDAFAL 77 (Familles laques 77), Rpublique et socialisme 77, la Ligue des Droits de l’Homme 77, le Parti de Gauche 77
Philippe de Kergorlay, cur de Chelles, s’est indign dans une lettre ouverte Valrie Pcresse de la suppression de la rduction de 75% sur le forfait solidarit transport pour les tranger-es en situation irrgulire bnficiaires de l’Aide Mdicale d’Etat (AME). Cette mesure prse...
voir le document

Pierre Laurent face Jean-Jacques Bourdin - 2 fvrier
...
voir le document

Plusieurs milliers d'opposants la prolongation de l'tat d'urgence et son inscription dans la Constitution ont manifest samedi dans toute la France.
Sous la pluie, les manifestants ont scand "tat d'urgence, tat policier" ou, de circonstance: "le temps est pourri, le gouvernement aussi". Dans 70 villes, des milliers de personnes ont repris ces slogans. "L'tat d'urgence conduit des dcisions arbitraires, des drives autoritaires", crit le collectif "Nous ne cderons pas", lorigine, avec "Stop tat d'urgence", de cette mobilisation. "Du de ma nationalit", "Assigns Rsistance" ou encore "Vive Montesquieu, Sparation des pouvoirs", pouvait-on galement lire sur les pancartes.
Cest que dcrt par Franois Hollande dans la foule des attentats du 13 novembre Paris et Saint-Denis, l'tat d'urgence a t prolong une premire fois de trois mois et l'excutif a annonc son intention de le proroger une nouvelle fois au-del du 26 fvrier. Des partis de gauche, syndicats et...
voir le document

4 Vrits : "Il faut un nouveau projet de gauche", martle Pierre Laurent
Pierre Laurent est l'invit des 4 Vrits sur France 2. Le secrtaire national du parti communiste franais observe les grves qui agitent le pays cette semaine, et notamment le conflit taxis-VTC. "Qu'on organise mieux les choses ! Les chauffeurs de taxi ne demandent que a : qu'on rglemente la pro...
voir le document

Seine-et-Marne : prs de 200 classes de primaire supprimes la rentre ?
La carte scolaire sera officialise en fvrier. En attendant, les syndicats enseignants, les parents dlves de la FCPE et des lus sinquitent du projet de fermeture de prs de 200 classes la rentre prochaine en Seine-et-Marne.

Le snateur communiste Michel Billout a dores et dj adress un courrier la ministre de lEducation nationale pour demander que des moyens supplmentaires soient allous la Seine-et-Marne.
voir le courrier officiel de Michel Billout
Le comit technique acadmique sest en effet runi la semaine dernire pour rpartir entre les trois dpartements du Val-de-Marne, de la Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne la dotation acadmique de 650 postes pour le premier degr.

Le dpartement, le plus vaste de lacadmie, se v...
Lire la suite - 27-01-2016

Le comit technique acadmique sest en effet runi la semaine dernire pour rpartir entre les trois dpartements du Val-de-Marne, de la Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne la dotation acadmique de 650 postes pour le premier degr.

Le dpartement, le plus vaste de lacadmie, se voit ainsi attribuer 80 postes contre 503 pour la Seine-Saint-Denis. Le syndicat enseignant Snuipp avance galement la fermeture de prs de 200 classes propose en comit technique. Alors que la carte scolaire devrait tre arrte la mi-fvrier, les inquitudes montent auprs des acteurs de lducation. 200 classes supprimes, ce sont prs de 5 000 lves sur le carreau ! Certaines coles vont voir deux trois classes fermer en mme temps. Comme Coulommiers, o une cole de huit classes devrait en perdre deux, l o sont scolariss des enfants de familles en difficult, des allophones, dnonce Mehdi Azzam, secrtaire dpartemental de la FCPE qui sinterroge : la rectrice en veut-elle la Seine-et-Marne ? Le Snuipp appelle loccupation des coles

Le Snuipp ny va pas de main morte non plus et appelle la mobilisation et loccupation des coles : Ce choix de rpartition des postes dans un dpartement qui connat le taux de poursuite dtudes le plus bas de lacadmie, et le taux de chmage des 16-24 ans le plus haut dIle-de-France, doit interpeller toute la communaut scolaire. Cest pourquoi nous appelons se mobiliser partout en organisant des occupations dcoles et en demandant des audiences auprs de linspection acadmique .

Le snateur communiste Michel Billout a dores et dj adress un courrier la ministre de lEducation nationale pour demander que des moyens supplmentaires soient allous la Seine-et-Marne : Cette rpartition ne tient donc aucunement compte des ralits locales, de la ruralit, des coles qui sortent de lducation prioritaire ni mme de celles qui y restent Elle provoquera de nombreuses fermetures de classes dans un dpartement o les taux dencadrement sont parmi les plus mauvais de notre pays. Cest pourquoi, je vous demande daccorder des moyens supplmentaires afin que la Seine-et-Marne ne soit pas, une fois de plus, le dpartement le plus dlaiss .

Des mobilisations commencent poindre localement tandis que le Snuipp-FSU a dpos un pravis de grve du 11 au 18 fvrier, dates auxquelles se tiendront les prochains comits techniques qui valideront la carte scolaire.
voir le document

Intervention de Pierre LAURENT - manifestation syndicale de la fonction publique
...
voir le document

Pierre Laurent ragit la rforme constitutionnelle
...
voir le document

L’invit du 12/13 Magazine dimanche : Pierre Laurent
...
voir le document

Le PCF exige l'annulation de ce jugement inique et l'amnistie pour les militants syndicaux
Les signatures sont adresser : cabsg@cgt.fr ou communiquer au 01 55 82 83 06 ou signez la ptition en ligne
La peine inflige hier aux huit salaris de Goodyear accuss de dfendre leur entreprise et l'emploi est d une extrme gravit et appelle une riposte d ampleur : comme tout rcemment Air France, elle est une atteinte insupportable aux droits de salaris, de syndicalistes de dfendre leurs emploi...
Lire la suite - 14-01-2016

La peine inflige hier aux huit salaris de Goodyear accuss de dfendre leur entreprise et l'emploi est d une extrme gravit et appelle une riposte d ampleur : comme tout rcemment Air France, elle est une atteinte insupportable aux droits de salaris, de syndicalistes de dfendre leurs emplois, en dfendant par l mme l'intrt de populations et de territoires saigns par les choix de grands Groupes dont la seule boussole est la rmunration des actionnaires au dtriment de l'intrt gnral.

Elle est aussi plus largement, au mme titre que le projet de dchance de la nationalit, une atteinte la Rpublique et ses valeurs : peut-on faire vivre les valeurs de libert, d'galit, de fraternit en criminalisant l'action syndicale, en interdisant aux salaris d'intervenir sur les choix de leur entreprise ? Contester les choix stratgiques patronaux, avancer d'autres propositions doit-il devenir un dlit puni de prison ferme ?

Nous ne l'acceptons pas, nous ne le supportons pas ; nous n'acceptons pas que la drive scuritaire dans laquelle le gouvernement cherche nous enfermer s'accompagne de violations des droits syndicaux et citoyens, des Droits de l'Homme.

Le Parti communiste franais, ses parlementaires, ses lus, ses militants expriment avec une immense fraternit leur soutien et leur solidarit aux salaris de Goodyear. Ils exigent l'annulation de ce jugement inique et, au-del, l'amnistie pour tous les militants syndicaux condamns, conformment l'exigence porte par le Groupe communiste rpublicain et citoyen au snat. Ils portent l'exigence de moratoires immdiats ds l'annonce de licenciements ou suppressions d'emplois pour permettre aux salaris et leurs reprsentants, aux populations et lus des territoires concerns de dbattre de propositions, galit avec les reprsentants des directions et avec des droits renforcs en ce domaine.

Nous sommes disponibles et mobiliss pour toute action, tout dbat en ce sens, pour que se lve dans ce pays l'espoir d'une alternative aux politiques d'austrit et la mainmise de la finance sur les choix conomiques et industriels du pays. Disponibles et mobiliss pour une extension des droits et des liberts au lieu de politiques de rpression et d'touffement des contestations.

Pour une Rpublique dont il est dsormais urgent de redonner sens, celui de la dmocratie et des droits pour tous.
voir le document

Vux de Pierre LAURENT 11 janvier 2016
...
voir le document

Pierre Laurent invit de Public Snat 7 janvier 2016
...
voir le document

Vux : Rien de concret pour l’emploi (Pierre Laurent)
Au nom du Parti communiste Franais, j’adresse mes vux les plus chaleureux aux Franaises et Franais. Pour que cette anne soit bonne, il faudra puiser dans ce que notre socit recle de meilleur pour tourner la page des moments difficiles de 2015.
Nous n’oublierons pas l’horreur des attentats de janvier, des attaques terroristes du 13 novembre, l’acclration gravissime de la crise politique en France, la dgradation continue du niveau de l’emploi et des conditions de vie, les divisions qui nous empoisonnent.

M...
Lire la suite - 31-12-2015

Nous n’oublierons pas l’horreur des attentats de janvier, des attaques terroristes du 13 novembre, l’acclration gravissime de la crise politique en France, la dgradation continue du niveau de l’emploi et des conditions de vie, les divisions qui nous empoisonnent.

Mais la France peut s’en sortir par le haut en donnant une ralit, partout, ses valeurs de Libert, d’Egalit, de Fraternit et de paix universelle. La France s’en relvera si elle ose l’investissement massif dans la lutte contre le chmage.

Les annonces faites ce soir par le Prsident de la Rpublique nous indiquent, malgr les belles paroles, que la trajectoire du gouvernement, n’est ni l’apaisement des tensions en France et dans le monde, ni la prsentation de mesures efficaces pour la cration et la protection de l’emploi.

Le travail est la priorit des Franais. C’est la garantie de l’emploi de qualit pour tous qui devrait tre inscrite dans la Constitution. Franois Hollande a dclar l’tat d’urgence conomique et sociale mais de concret, rien. Pour notre part, nous agirons sans relche pour que le droit l’emploi et la formation de chaque jeune devienne une ralit en 2016.

Les frappes en Syrie seront poursuivies. L’inscription de ltat d’urgence dans la Constitution et le maintien, malgr les alertes de la socit civile, de l’extension de la dchance de nationalit aux bi-nationaux, sont totalement contraires au discours de Franois Hollande sur la patrie, sur l’unit des Franais.

Le PCF, fidle ses valeurs, fidle aux ides de gauche, prendra plusieurs initiatives d’ampleur pour offrir un avenir aux gnrations futures, tous les Franais, sans distinction.

Pierre Laurent, secrtaire national du PCF,

Paris, le 31 dcembre 2015.
voir le document

Aprs les rgionales - Pierre Laurent invit de RTL le 16 dc. 2015
...
voir le document

Rgionales : Dclaration de Pierre Laurent
Les rsultats du second tour des lections rgionales sont marqus par le sursaut de mobilisation des lectrices et des lecteurs, avec prs de 9 % de participation supplmentaire.
Manifestement, les votants ont ressenti comme un grave danger pour la dmocratie, l’lection du Front national la prsidence de rgions. Ils ont empch cette menace de se concrtiser. Le Parti communiste, qui avait appel battre le FN ds dimanche soir, pousse un ouf de soulagement. Ce ser...
Lire la suite - 13-12-2015

Manifestement, les votants ont ressenti comme un grave danger pour la dmocratie, l’lection du Front national la prsidence de rgions. Ils ont empch cette menace de se concrtiser. Le Parti communiste, qui avait appel battre le FN ds dimanche soir, pousse un ouf de soulagement. Ce sera un atout dans la bataille venir pour faire reculer les ides du Front national dans le pays. Car le danger persiste et rien ne doit faire oublier la gravit de ce qui vient de se passer : les scores atteints par le FN sont dramatiques et alarmants, un trs grand nombre de conseillers rgionaux du Front national sont lus, et dans deux grandes rgions, PACA et Nord-Pas de Calais-Picardie, il n’y a plus de conseillers rgionaux de gauche pour les combattre et soutenir les politiques publiques en faveur des besoins des gens.

La droite remporterait ce soir sept des treize grandes rgions, soit un peu moins que ne le laissaient craindre les rsultats du premier tour, mais toutes sont des conqutes puisque la gauche grait toutes ces rgions l’exception de l’Alsace dans le Grand Est. Dans ces rgions s’annoncent des reculs pour les services publics, les politiques sociales, d’ducation et de culture, la vie des associations. Le Medef et la finance ont ce soir de nouveaux allis dans ces rgions, alors que c’est l qu’il faudrait mobiliser les richesses et les moyens publics pour lutter contre le chmage et la prcarit. De nombreux combats s’annoncent dans lesquels les communistes entendent se mettre au service des populations et d’une Rpublique solidaire et fraternelle.

La gauche remporterait cinq rgions.

Compte tenu des rsultats du premier tour et du retrait des listes socialistes de deux rgions, les communistes et le Front de gauche n’obtiennent ce soir des lus que dans cinq rgions, : Ile de France, Normandie, Midi-Pyrnes/Languedoc-Roussillon, Corse et Auvergne-Rhne-Alpes. Pour le Front de Gauche, pour le PCF il s’agit d’un revers lectoral important.

Les nationalistes remportent pour leur part la rgion Corse. Ces deux tours d’lections rgionales vont devoir tre analyss en profondeur. Mais il est clair que la situation nouvelle n’est pas favorable au monde du travail. La responsabilit des politiques menes par Franois Hollande et Manuel Valls et leurs gouvernements est trs lourde dans ce dsastre. L’impasse conomique, sociale, politique et dmocratique dans laquelle ils ont enfonc le pays se paie trs cher. Poursuivre dans cette voie serait aller vers de nouveaux dsastres et marquerait un grave mpris pour le message adress par les lecteurs. Il est urgent de sortir de l’austrit et dogmes du libralisme. Ces rsultats ouvrent une nouvelle priode politique. Les communistes entendent mener de front le combat contre la droite et l’extrme-droite et la construction d’un nouveau projet progressiste nourrit d’actions prioritaires et de mesures urgentes, pour sortir la gauche et le pays du pige du tripartisme dans lequel ils nous enferment.

En remerciant les communistes de leur engagement, je les appelle se runir pour tirer les leons de cette bataille trs difficile, aller la rencontre de nos concitoyens dans les quartiers, les entreprises... Nous n’oublions pas nos rsultats insuffisants au premier tour. Nous allons devoir mettre beaucoup de choses plat pour relancer notre combat. La direction nationale du PCF prendra toutes les initiatives pour favoriser ce dbat. Se tiendront plusieurs runions importantes ds la semaine prochaine. En janvier, le PCF lancera la prparation de notre Congrs. Trop de pauvret, trop d’ingalits, trop de concurrence . aux femmes et aux hommes qui convaincus que la socit doit voluer autrement, je les appelle rejoindre notre parti pour agir ensemble. Sans attendre prenons et prparons ensemble toutes les initiatives de dbats, d’actions, de rencontres avec toutes les forces citoyennes, sociales et politiques disponibles pour rinventer la gauche et un nouveau pacte d’espoir pour le pays.
voir le document


Discours de Pierre Laurent - Crteil - 9 dcembre 2015
...
voir le document

Soutien aux 5 d’Air France - Intervention de Pierre LAURENT
...
voir le document

Fusion des hpitaux de Nemours, Montereau et Fontainebleau
Question au gouvernement par le snateur communiste Michel Billout
Compte rendu intgral des dbats. Mardi 1er Dcembre 2015. Sance des questions au gouvernement

M. le prsident. La parole est M. Michel Billout, auteur de la question n 1281, adresse Mme la ministre des affaires sociales, de la sant et des droits des femmes.
M. Michel Billout. Je souhaite attirer l’attention du Gouvernement sur le projet de fusion des hpitaux de Nemours, de Fontainebleau et de Montereau, en Seine-et-Marne, annonc pour le 1er janvier 2017.

ma connaissance, aucune tude sur les intrts d’une telle fusion, ...
Lire la suite - 01-12-2015

M. Michel Billout. Je souhaite attirer l’attention du Gouvernement sur le projet de fusion des hpitaux de Nemours, de Fontainebleau et de Montereau, en Seine-et-Marne, annonc pour le 1er janvier 2017.

ma connaissance, aucune tude sur les intrts d’une telle fusion, aucune alternative en matire de restructuration n’ont t prsentes, que ce soit aux instances de concertation ou au grand public.

Cette fusion arrive, de fait, au terme d’un processus d’affaiblissement de ces trois tablissements hospitaliers, tal sur une priode d’une dizaine d’annes. Ainsi, entre 2004 et 2014, l’hpital de Fontainebleau a perdu prs de 10 % de ses effectifs. L’activit chirurgicale y a t rduite de 22,64 %, le nombre de lits de chirurgie de 25 %. Le choix de ne pas recruter de spcialistes dans les disciplines dficitaires a induit une baisse de la frquentation et une augmentation du taux de fuite, lequel a atteint, en 2013, 64,3 % Fontainebleau et 92,4 % Nemours, dans les secteurs de la mdecine, de la chirurgie et de l’obsttrique.

L’hpital de Nemours a galement perdu ses activits chirurgicales, soit un service de soixante lits. C’est l’quivalent de 1 462 journes d’hospitalisation par an qui ont ainsi disparu. Par ailleurs, Fontainebleau et Montereau, 131 postes d’aide-soignant ont t supprims en dix ans.

Aprs ces annes de destruction d’activit, le projet de fusion prvoit de reformer un hpital complet, partir d’tablissements affaiblis, au lieu de remdier aux difficults de chacun d’entre eux. Pourtant, un rapport de l’Inspection gnrale des affaires sociales, l’IGAS, dat de 2012 et intitul Fusions et regroupements hospitaliers, quel bilan pour les quinze dernires annes ? , relve que les fusions de plusieurs tablissements mal portants sont particulirement problmatiques. L’IGAS a ainsi dmontr que la fusion n’tait pas le levier le plus appropri pour redresser la situation financire d’un tablissement de sant en dficit.

Je crains donc que cette fusion-ci ne se justifie que dans le cadre du plan d’conomies de 3 milliards d’euros prvu pour les hpitaux d’ici 2017.

Madame la secrtaire d’tat, pouvez-vous nous dire quelles projections financires et tudes d’impact ont t conduites en vue de garantir que cette fusion rpond bien la ncessit de dvelopper un service public hospitalier de qualit et de proximit pour les Seine-et-Marnais, en particulier pour les habitants du sud du dpartement ?

Ces tudes me paraissent d’autant plus indispensables que le rapport de l’IGAS souligne que les fusions, comme les restructurations hospitalires en gnral, ne font pas, hlas, l’objet d’un suivi de la part du ministre.

M. le prsident. La parole est Mme la secrtaire d’tat.

Mme Pascale Boistard, secrtaire d’tat auprs de la ministre des affaires sociales, de la sant et des droits des femmes, charge des droits des femmes. Monsieur le snateur, vous avez raison de rappeler les conclusions du rapport de l’Inspection gnrale des affaires sociales sur les fusions et les regroupements hospitaliers, qui, s’il n’exclut pas l’intrt des rapprochements entre tablissements, souligne bien les limites d’une approche trop uniforme ou trop complexe.

En effet, chaque situation doit tre analyse dans son contexte territorial. Comme vous le rappelez, l’affaiblissement des hpitaux de Nemours, de Fontainebleau et de Montereau a des causes connues : pendant trop longtemps, ces tablissements ont travaill chacun de leur ct, indpendamment les uns des autres.

Cet isolement a progressivement engendr la fragilisation de ces structures et est l’origine des difficults pour recruter des mdecins dans certaines spcialits. De plus, des niveaux d’activit souvent insuffisants ont dgrad la situation financire de ces tablissements.

Partant de ce constat, la conclusion s’est impose que l’on ne peut pas traiter les difficults de chacun des tablissements sparment.

Ds lors, un travail considrable a t men par les quipes pour laborer les axes d’un projet mdical partag et susciter une volution des organisations qui garantisse l’accs une offre de proximit de bonne qualit.

C’est avec cet objectif qu’une direction commune a t mise en place en 2013. La trajectoire des trois tablissements montre que ce projet porte ses fruits, car il a permis de consolider l’offre hospitalire publique sur ce territoire du sud du dpartement.

La fusion des trois tablissements et la cration d’un tablissement hospitalier multi-sites respectant les implantations actuelles doivent donc se comprendre comme l’aboutissement de ce long processus, fruit de la mobilisation conjointe des quipes.

M. le prsident. La parole est M. Michel Billout.

M. Michel Billout. Madame la secrtaire d’tat, les quipes de direction de ces tablissements ont sans doute men un travail considrable, mais il est contest par presque tous les personnels hospitaliers de ces trois entits. Vous n’voquez pas, en outre, l’existence de vritables tudes d’impact ou d’autres scnarios.
Vous me donnez raison propos du rapport de l’IGAS, mais je ne vois pas quelles leons tires de ce rapport ont t appliques ce territoire. Nous n’avons strictement aucune garantie, aujourd’hui, que la fusion de ces trois hpitaux leur permettra de retrouver une sant financire suffisante pour surmonter les grandes difficults qu’ils connaissent.
Le secteur hospitalier public est trs concurrentiel, avec l’hpital de Corbeil ou celui de Melun, actuellement en construction. Aussi l’inquitude est-elle relle quant l’avenir des trois tablissements appels fusionner. Je regrette que la rflexion ne puisse s’appuyer sur des tudes d’impact un tant soit peu srieuses.
voir le document

Message de Pierre LAURENT - lections rgionales 2015
...
voir le document


Pierre Laurent : "Ncessit de protger notre scurit et nos liberts publiques" - 24-11-2015
...
voir le document

Andr Chassaigne  Le caractre extrmement grave de la situation 
entretien ralis par 
Adrien Rouchaleou Lundi, 23 Novembre, 2015 L’Humanit
Pour Andr Chassaigne, prsident du groupe communiste l’Assemble nationale, l’tat d’urgence ne doit pas dissimuler d’autres urgences .

Quelles ont t les motivations de votre vote en faveur du projet de loi ?

Andr Chassaigne D...
Lire la suite - 23-11-2015

Pour Andr Chassaigne, prsident du groupe communiste l’Assemble nationale, l’tat d’urgence ne doit pas dissimuler d’autres urgences .

Quelles ont t les motivations de votre vote en faveur du projet de loi ?

Andr Chassaigne D’abord, nous avons pris en compte le caractre extrmement grave de la situation avec toujours en tte que ce type d’attentats extrmement meurtriers pouvait se reproduire. Nous avons pens que des mesures exceptionnelles taient justifies parce qu’il s’agissait de mettre tout en uvre pour arrter les meurtriers, mais aussi dmanteler les rseaux. Nous avons abord ce dbat avec la volont cheville au corps d’offrir la meilleure des scurits nos concitoyens, sans mettre en pril les liberts auxquelles ils sont, et nous sommes, tant attachs. C’est l’attente forte des populations que nous reprsentons. Dans les contacts que les dputs ont, notamment dans leur circonscription, ils font part d’une exigence trs forte de tout mettre en uvre pour que les citoyens puissent voir leur scurit garantie.

Enfin, notre dcision s’est appuye sur le texte lui-mme. Mme si les choses ont t faites dans l’urgence, nous nous sommes livrs une tude approfondie du projet de loi, qui se place dans l’tat de droit. Nous avons considr que les mesures qui taient proposes donnaient une garantie face la question primordiale des liberts individuelles.

Bien sr, nous avons tout fait conscience que, mme dans un cadre lgal, l’tat d’urgence restreint invitablement certaines liberts. Mais, en l’occurrence, nous avons considr que les garde-fous taient prsents dans ce projet de loi, notamment par sa limitation dans le temps (trois mois au maximum) et des garanties juridictionnelles, avec des voies de recours devant le juge administratif.

Dans le texte que nous avons vot, les voies de recours sont suprieures celles qui figuraient dans la loi de 1955. Le juge des rfrs administratifs peut se prononcer rapidement et annuler des mesures prises.

Nous avons pris connaissance bien videmment des apprciations des associations. Elles sont dans leur rle et font fort justement part de leurs inquitudes, notamment sur les liberts fondamentales. Mais ces prises de position portaient davantage sur la rvision constitutionnelle que sur la prorogation de l’tat d’urgence. Et nous l’avons dit et redit, ce que nous avons vot sur l’tat d’urgence n’anticipe en aucun cas un vote similaire sur la rvision constitutionnelle.

Le texte prsent mercredi par le gouvernement a volu en sance par le biais d’amendements, certains provenant de la droite. Cela a-t-il modifi votre tat d’esprit sur le texte.

Andr Chassaigne Il y a d’abord eu un changement positif. Une avance que nous avons salue concernant le contrle parlementaire. La commission des Lois a tabli un contrle parlementaire, nous y reviendrons. C’est vrai que nous aurions pu aller plus loin et tre plus exigeants dans un dbat qui n’aurait pas t conduit dans l’urgence, avec la ncessit d’un vote conforme du Snat.

Le texte a aussi durci les conditions d’assignation rsidence par une forme d’escalade scuritaire, le gouvernement cdant sur certains points la droite. Nous avons exprim et ritrons nos inquitudes sur ces volutions.

Quant aux risques de drapage, ils sont dans la dfinition mme de ceux qui doivent tre assigns rsidence, ainsi que dans la multiplication des perquisitions, effectues parfois dans la dmesure et la violence. C’est pour cela que nous sommes si attachs un contrle strict.

tre attentif tout ce qui touche aux liberts, c’est dans notre ADN. Apporter notre soutien la prorogation de l’tat d’urgence, ce n’est pas quelque chose que l’on fait spontanment. Ce soutien a t dcid collectivement par l’ensemble des parlementaires du Front de gauche. Il a exig de prendre en compte l’importance des enjeux et sans aucun doute du courage politique. Si nous n’avons pas considr que les dispositions retenues taient des atteintes dmesures aux liberts, c’est parce qu’elles sont limites dans le temps, circonscrites dans un primtre prcis et contrles par le Parlement.

Le contrle parlementaire prvu grce un amendement de la commission vous semble-t-il suffisant pour carter tous risques d’abus ?

Andr Chassaigne En sance, le rapporteur de la commission des Lois a prcis ce que pourrait tre ce contrle : un rapport hebdomadaire sur la mise en uvre de l’tat d’urgence devant les commissions concernes de l’Assemble nationale et du Snat. nous maintenant d’avoir suffisamment d’exigence pour que le rapport hebdomadaire ne soit pas qu’un ersatz de rapport, mais soit vritablement prcis. Que l’on nous prsente bien toutes les actions qui ont t menes dans le cadre de l’tat d’urgence et leurs motivations. Les dputs du Front de gauche seront en premire ligne pour exercer cette mission de contrle.

Mais nous appelons aussi une vigilance citoyenne pour qu’il y ait des lanceurs d’alerte. Il faut que nous puissions tre saisis si des citoyens constatent des abus. Nous ne devons pas en rester aux seuls comptes rendus du ministre de l’Intrieur. Pour conclure, je tiens rappeler, comme nous l’avons dit dans notre intervention, que l’tat d’urgence n’est qu’une rponse partielle une situation qui dpasse nos frontires. D’autres urgences existent, notamment asscher les ressources de Daech et prendre pour cela, en France comme l’international, les mesures ncessaires. Il faut galement que l’intervention en Syrie soit dsormais conduite sous l’gide de l’ONU, dans le cadre d’une coalition internationale qui soit la plus large possible. Enfin, et c’est au cur de nos combats parlementaires, la priorit est aussi d’apporter dans notre politique nationale des rponses dans le domaine de l’ducation, de l’emploi et de tout ce qui touche au vivre-ensemble.
voir le document

Attentats du 13 novembre :
dclaration du PCF

Protger la population, la Rpublique et les liberts fondamentales
Faire prvaloir une logique de paix, de solidarit et de progrs
Les attentats qui ont frapp la France vendredi soir sont les plus graves actions terroristes ce jour sur notre territoire
faisant 129 morts et 352 blesss. Nous en ressentons tous une profonde douleur et une infinie tristesse. Nous nous inclinons devant la mmoire des disparus et nous voulons affirmer notre soutien toutes celles et tous ceux qui ont vcu cette effroyable nuit, toutes celles et tous ceux qui ont pe...
Lire la suite - 17-11-2015

faisant 129 morts et 352 blesss. Nous en ressentons tous une profonde douleur et une infinie tristesse. Nous nous inclinons devant la mmoire des disparus et nous voulons affirmer notre soutien toutes celles et tous ceux qui ont vcu cette effroyable nuit, toutes celles et tous ceux qui ont perdu un proche, un ami, ou qui accompagnent l’un des leurs dans le combat contre la mort. Nous saluons l’action exemplaire des personnels des services publics de secours, sant, scurit civile, police et agents de ltat et des collectivits territoriales.

C’est chacun d’entre nous, c’est toute l’humanit que les assassins ont frappe Paris et Saint-Denis le 13 novembre.

Beyrouth la veille, 12 novembre, Ankara, le 10 octobre dernier, mais aussi Sousse en mars, les assassins commandits et commands par Daesh ont frapp dans des quartiers populaires, trs frquents, des lieux d’change, de dtente, de loisirs, de sport et de culture, en cherchant faire le plus de victimes possible ; partout la jeunesse a t prise pour premire cible.

Ils veulent instaurer un climat permanent de terreur, de haine, de division et de violence et ceux qui adoptent un langage de guerre pour leur rpondre les confortent.

Protger la population et protger la Rpublique et la dmocratie

La sret de toutes et de tous doit tre une priorit et doit tre assure, et ce indissociablement avec la protection des liberts et des droits fondamentaux qui fondent notre Rpublique. Sacrifier une part de libert serait de fait une victoire pour les terroristes de Daesh. En effet, pour Daesh, les actions terroristes sur notre territoire visent mettre la socit franaise en contradiction avec ses valeurs dmocratiques et crer au sein de celle-ci une situation de chaos. Cest ce quon appelle la stratgie de la tension propre au terrorisme. Lobjectif des actions terroristes de Daesh nest pas la recherche dune victoire militaire en France, mais celui de la dstabilisation politique dune socit par la terreur et leffroi.

Nous rcusons la notion dennemi de lintrieur qui renvoie aux pires heures de notre histoire. C’est toute la population de notre pays qui a t touche et qui, unie, exprime aujourd’hui son hommage aux victimes. Et c’est toute la population sans aucune discrimination d’origines, de culture, d’appartenance politique, philosophique ou religieuse, qui doit tre galement protge et jouir pleinement de la paix civile.

Nous avons approuv la proclamation de ltat d’urgence aux premires heures des attentats du 13 novembre mais cest laune des principes de protection de la population, de la Rpublique et des liberts fondamentales que le PCF se prononcera sur sa prolongation qui devra de toutes les faons tre soumise au contrle parlementaire rgulier. Quoi qu’il en soit, cette situation qui comporte une part de restriction des liberts publiques ne peut tre que trs temporairement accepte.

Inventer le concept douteux de terrorisme de guerre afin d’y opposer un rgime constitutionnel d’tat de crise cr de toutes pices pour rformer la Constitution, comme l’a annonc ce 16 novembre le Prsident de la Rpublique, est d’une gravit extrme, et ne peut que conforter Daesh dans sa volont de semer la mort et la terreur. Il ne peut tre question ni de tomber dans le pige tendu par Daesh, ni de laisser le champ libre ceux qui pourraient tirer prtexte des innommables vnements de vendredi afin de rduire les liberts et les droits.

cet gard la surenchre belliciste, scuritaire et identitaire de la droite et du FN avec en particulier son ignoble affiche ( Choisissez votre banlieue ) colle sur les murs dle-de-France ne peut tre que dnonce et combattue avec la plus grande fermet. Cette affiche, comme la scandaleuse manifestation factieuse de Pontivy, aurait d tre interdite pour trouble lordre public. Le gouvernement ne peut laisser faire.

Pour nous communistes, pas d’quivoque : toute forme de stigmatisation ou de suspicion dans notre pays l’gard des musulmans doit tre condamne avec fermet et dtermination. Toute agression physique ou verbale raciste et xnophobe ne peut tre considre que comme une agression contre tout le peuple franais.

Nous n’acceptons pas que l’on fasse des rfugis en France et en Europe, les boucs missaires du terrorisme alors qu’ils ont t les premires victimes de Daesh, du rgime syrien et de la guerre en gnral. Cette amalgame odieux, port par la droite et l’extrme droite, est non seulement faux, mais dangereux. Le droit d’asile doit tre pleinement respect en France et en Europe.

Plutt que de nouvelles lois ou dactions de communication politique, la protection de toute la population sur notre sol demande avant tout des moyens matriels et humains pour la justice, la police, la scurit civile, la sant, les services de renseignement et une dfense oprationnelle du territoire national. Toutes choses qui, avec l’ensemble des budgets publics, ont t sacrifies sur lautel des politiques daustrit au profit des marchs financiers.

Une valuation parlementaire des politiques et des moyens de lutte contre le terrorisme est ncessaire commencer par la loi renseignement vote dernirement et dnonce la fois par les spcialistes du renseignement et les associations de dfense des droits et des liberts.

Les mesures de lutte contre le terrorisme ne peuvent tre du seul ressort de lexcutif, elles doivent tre strictement encadres par la justice et faire lobjet d’un contrle parlementaire tous les 15 jours. La Rpublique pour tous : une rponse progressiste la menace terroriste de division de la socit franaise

La vritable riposte durable lagression terroriste de Daesh est celle de la rsistance du peuple franais dans son unit et sa diversit. Elle est de dire collectivement : Vous nous frappez mais votre action est voue lchec : vous ne nous abattrez pas, vous ne ferez que conforter notre unit autour de notre aspiration la paix et des valeurs de libert, dgalit et de fraternit qui fondent notre Rpublique et notre dmocratie .

Cette authentique unit nationale populaire ne peut se construire que si notre pays affronte toutes les ingalits, discriminations, dominations, racismes et injustices qui le rongent de lintrieur. Quand un nombre significatif de jeunes Franais intgre les rangs du djihad et qu’ils basculent ainsi dans labject, la socit franaise ne peut pas ne pas s’interroger sur le monde de violence, de guerre et de chaos dans lequel nous vivons, et sur l’tat de notre socit o trop de jeunes ne trouvent pas leur place, une socit qui ne fait plus sens pour eux, o la valeur ultime est devenue largent, et qui scrte et glorifie les pires violences. Lorsque Manuel Valls, premier ministre, parle d’ apartheid social , il acte l’abandon de pans entiers de la population. Nous sommes au contraire partisans de plus de Rpublique, de plus de services publics, de politiques culturelle, ducative, sportive ambitieuses. La socit franaise a besoin de se construire autour dune esprance collective libratrice et de combats mancipateurs.

Dans les conditions exceptionnelles cres depuis les attentats, comment vont se tenir les lections rgionales de dcembre ? Si le maintien du scrutin est un acte d’affirmation dmocratique alors il est indispensable que des mesures exceptionnelles elles aussi permettent l’exercice du libre choix des lecteurs en garantissant le pluralisme, l’galit des listes et la participation au scrutin soient prises. Les mdias, en particulier les chanes de service public, peuvent et doivent jouer un grand rle pour cela : des modifications profondes dans l’organisation de la campagne lectorale doivent tre apportes. Il n’est pas normal ni admissible qu’ l’issue de la rencontre llyse et de la sance du Parlement runi en Congrs les 15 et 16 novembre, les dclarations du secrtaire national du PCF et des prsidents de groupe aient t purement et simplement censures.

Ce scrutin sera de fait le premier rendez-vous politique national o notre peuple pourra sexprimer depuis le 13 novembre.

Il est dabord important quil y ait une participation maximum car cela sera aussi un acte de rsistance politique et dmocratique de masse la terreur.

Il sagira d’exprimer des choix politiques : la priorit la justice sociale, la dmocratie relle, le dveloppement et lhumanisation des services publics, en s’unissant contre laustrit, la loi de largent, la misre sociale et culturelle. Nos candidats et nos listes sont les seuls porter des politiques de cration d’emplois et de relance industrielle, de dveloppement de tous les services publics, de rnovation thermique et de constructions de logements...

Il sagira aussi de sopposer des politiques qui veulent encore plus diviser notre peuple, mettre les individus et les territoires en concurrence, et stigmatiser une partie d’entre nous.

Les listes des candidats PCF et Front de gauche entendent dfendre de vritables choix de gauche afin de se saisir des politiques rgionales comme des leviers dmocratiques pour amliorer concrtement la vie de nos concitoyens, de redonner du sens la politique et de reconqurir des pouvoirs sur nos vies.

Tout ce qui fera socit, tout ce qui remettra de lhumain au coeur des rapports sociaux, fera reculer la violence.

Le PCF appelle l’ensemble de ces militants, dans des conditions exceptionnelles et certes difficiles, reprendre la campagne lectorale dans la dignit et avec la volont de participer l’effort de mobilisation citoyenne.

Nous voulons, nous devons, rsister la logique de guerre

Construire une socit du bien commun constitue le rempart le plus efficace contre la violence et le chaos ns de la crise systmique du capitalisme et de ses contradictions. Les mthodes para-militaires employes par ces mercenaires d’un nouveau genre, galvaniss par l’obscurantisme, ne doivent pas nous abuser sur la nature des problmes que nous affrontons, que le monde, les peuples affrontent. Tous ceux qui, dans notre pays, parlent maintenant de France en guerre sur son propre territoire prennent de trs lourdes responsabilits.

L’objectif recherch par Daesh est celui d’un engagement plus important de la France et des Occidentaux sur le terrain militaire au Proche-Orient, en Syrie et en Irak particulirement. Cette implication militaire occidentale, dont on connat les rsultats puisqu’elle est une des causes principales de l’effondrement de l’Irak ou de la dstabilisation de la Libye, conforte Daesh sur le plan stratgique et idologique. Sa stratgie de guerre tout prix consiste notamment polariser la situation en marginalisant les forces dmocratiques et progressistes d’Irak et de Syrie et en se plaant au centre du jeu comme seule alternative aux ambitions des puissances internationales sur la rgion.

Riposter la violence terroriste par la seule voie militaire et sans stratgie politique visant le retour de la paix et le dveloppement de toute la rgion serait une erreur grave et permettrait Daesh d’atteindre ses buts de guerre : la conqute de territoires et de richesses, et le contrle de populations pour former son califat bti sur les ruines de l’Irak et de la Syrie. Car Daesh a un projet politique pour cette rgion du monde.

Promoteur et artisan de la logique de guerre des civilisations , Daesh tend un pige la socit franaise, aux peuples du Proche et Moyen-Orient qui est, lui, le thtre de la guerre et aux peuples du monde.

Notre pays, notre peuple ont la possibilit et les ressources de ne pas tomber dans ce pige. Nous avons ensemble la capacit de refuser ce terrorisme et tout ce qui le nourrit, ici en France, et les guerres qui ravagent le Proche et le Moyen-Orient et lui servent de justification.

Le PCF solidaire des peuples en lutte du Proche et Moyen-Orient et d’Afrique

Notre solidarit va aux rfugis et aux migrants auquel la France et les pays d’Europe doivent hospitalit et asile. Notre solidarit va aux forces dmocratiques syriennes, irakiennes, aux populations des cantons du Rojava et les forces kurdes des YPG qui sont les premires affronter Daesh sur le terrain militaire ; notre solidarit va aux populations Yzidis d’Irak, aux Libanais, aux Tunisiens, aux Afghans, aux Libyens et rythrens : tous les peuples qui subissent la violence de Daesh et des groupes djihadistes. Notre solidarit va au peuple palestinien dont les grandes puissances occidentales et le gouvernement de B. Netanyahou ont dcid de faire le sacrifice.

Nous voulons amplifier notre action de solidarit avec toutes les forces dmocratiques et progressistes de ces pays qui luttent pour la paix et la dfense des intrts de leurs peuples, mais aussi pour un Proche et Moyen-Orient et une Afrique librs des dominations, de l’exploitation et de l’oppression. Si les Kurdes du Rojava, au Kurdistan syrien, sont si violemment aux prises avec Daesh sur le terrain militaire c’est qu’ils dfendent pour leur pays, la Syrie, comme pour la rgion, un projet de socit dmocratique, d’galit, lac, pluriculturel, cologique et d’mancipation sociale et humaine qui est l’exact oppos du projet politique de Daesh et des islamistes, comme des rgimes autoritaires et des thocraties. Notre place est aux cts de ces forces d’mancipation.

Pour sortir du chaos, il faut agir sur plusieurs plans en mme temps mais toujours mobilis autour d’un objectif : que la logique de paix prenne le pas sur celle de la guerre.

Il est possible de stopper la guerre en Irak et en Syrie

Cela ncessite de la part de la France, de tirer les leons du pass et de reconsidrer avec srieux les choix qui ont t les siens en matire de politique extrieure dans le Proche et le Moyen-Orient, et en Afrique, depuis des dizaines d’annes. En choisissant de rintgrer le commandement intgr de l’OTAN, de prioriser les oprations militaires pour devenir, aujourd’hui, le pays le plus interventionniste, d’opter pour un langage de guerre au dtriment d’une action politique, diplomatique et de coopration visant la paix et le dveloppement de la rgion, la France a contribu au chaos que vivent les peuples du Proche et du Moyen-Orient qui, sous la pression des grandes puissances (tats-unienne, europennes ou russe), n’auraient le choix qu’entre des rgimes dictatoriaux ou la soumission des entrepreneurs de violence et des brutes obscurantistes.

C’est un changement complet de paradigme auquel il faut s’atteler, et des choix nouveaux peuvent tre faits aujourd’hui.

La France doit prendre des initiatives pour contribuer un effort multilatral et international pour permettre aux peuples de la rgion de reprendre le contrle de leurs ressources et richesses, de reconstruire leurs tats, en visant l’instauration dtats de droit et la dmocratie, et le respect de leurs souverainets. Il en va de l’intrt de tous les peuples du monde.

L’ONU doit tre replace au centre des initiatives diplomatiques et politiques. C’est actuellement le cas la confrence de Vienne sur la transition en Syrie. La France doit tre rsolue ce que dbouchent des solutions politiques incluant tous les pays de la rgion autour d’un objectif commun : il est ncessaire de travailler ds aujourd’hui crer les conditions d’un cadre rgional de coopration et de scurit collective visant la paix par de grands projets de dveloppement et dinfrastructures au bnfice des peuples et pays de la rgion. C’est le rle de la France que d’y contribuer.

court terme, stopper les sources de la violence dissmine impose de mettre un terme la guerre en Syrie et en Irak par une action simultane sur trois registres : militaire, diplomatique et conomique aucun des trois ne va sans l’autre.

  • Sur le plan militaire, il s’agit, sous gide de l’ONU, par une mobilisation multilatrale internationale d’appuyer toutes les forces rgionales unies dans l’objectif commun de vaincre Daesh en apportant un appui aux forces syriennes et irakiennes dmocratiques, parmi lesquels les Kurdes syriens du PYD, qui combattent Daesh et les groupes djihadistes. Il faut asscher les ressources ptrolires, rseaux de clientle de Daesh et des groupes djihadistes, les priver de leurs soutiens financiers, militaires et humains.
  • Sur le plan diplomatique, cela implique qu’il faut ds aujourd’hui permettre la Syrie, l’Irak, de prparer ds maintenant leur avenir, la reconstruction de leurs tats et la cohsion de leur socit, leur dveloppement. La russite des discussions de Vienne est dterminante et la France doit agir dans cet objectif.
  • Sur le plan conomique, cela implique de travailler ds aujourd’hui aux actions qui doivent permettre de rpondre aux immenses besoins sociaux, humains et conomiques des peuples de la rgion. Aucune perspective ne peut s’ouvrir dans cette rgion comme ailleurs dans le monde si les relations conomiques et commerciales sont fondes sur des accords de libre change qui privent les peuples de leurs richesses et de leurs ressources au profit de multi ou transnationales qui promeuvent la domination de la mondialisation par le capitalisme financiaris.
Notre pays doit prendre la tte d’un mouvement de dsarmement multilatral, cesser de contribuer au commerce des armes et, l’image de l’accord sur le nuclaire iranien, uvrer l’radication complte des armes nuclaires et de destruction massive.

La France doit retrouver son indpendance en matire de politique trangre et de dfense nationale pour promouvoir une culture de la paix.

Le PCF, ses lus et ses militants sont mobiliss pour faire vivre ce combat primordial pour la libert, l’galit, la fraternit et la paix, et contre la violence et la haine.
voir le document

Pierre Laurent invit d'I-Tl le 17 novembre
...
voir le document

Attentats Paris - Discours d'liane Assassi au Congrs runi Versailles
...
voir le document

Attentats Paris - Discours d'Andr Chassaigne au Congrs runi Versailles
...
voir le document

15 novembre 2015 - Raction de Pierre LAURENT
Raction de Pierre LAURENT suite la rencontre avec Franois HOLLANDE, Prsident de la Rpublique...
voir le document

Face aux attentats, rassemblons-nous pour la libert, l’galit, la fraternit, et la paix (Pierre Laurent)
Notre pays vient de vivre l’un des pires vnements de son histoire. Les attaques terroristes simultanes de la nuit dernire Paris et Saint-Denis, revendiques par Daesh, faisant cette heure127 morts et 200 blesss, sont effroyables. La France est en deuil.
Au lendemain de ce carnage, nos premires penses se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les tmoins et tous ceux dont la vie a t menace. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s’en sent profondment meurtri.

Nous saluons l’action des forces ...
Lire la suite - 14-11-2015

Au lendemain de ce carnage, nos premires penses se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les tmoins et tous ceux dont la vie a t menace. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s’en sent profondment meurtri.

Nous saluons l’action des forces de l’ordre, des secours, des urgentistes et personnels de sant et des agents territoriaux dont la mobilisation a t exemplaire ainsi que la solidarit des habitants qui s’est immdiatement manifeste.

Moins d’un an aprs les attentats de janvier dernier, la Rpublique est frappe en son cur.

Alors que ltat d’urgence vient d’tre dcrt par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impratif. Ltat doit trouver durablement les moyens adapts pour garantir la scurit de toutes et de tous.

J’appelle notre peuple ne pas cder la peur, se rassembler pour la libert, l’galit et la fraternit, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.

La France est touche par la guerre et la dstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redouble et des solutions internationales.

Elle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de socit solidaire qui place au cur de tous ses choix l’mancipation humaine, les valeurs de la Rpublique et la paix.

Le PCF, ses reprsentants et ses lus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront nos concitoyens de se rassembler pour faire face cette preuve et ouvrir un chemin d’espoir pour notre peuple.

Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activit de campagne lectorale.

Pierre Laurent, Secrtaire national du Parti Communiste franais,
voir le document



Le PCF mobilis en soutien aux salaris contre la vente du secteur Purina (accessoires animaliers).


Franck Sureau, candidat aux rgionales sur la liste du Front de Gauche, Marianne Margat, conseillre dpartementale, Daniel Guichard, secrtaire dpartemental du PCF, Alain Janvier, Stphane Berthin secrtaire de la section locale du PCF taient ce matin devant le sige de Nestle Noisiel, en soutien aux salaris mobiliss contre la vente du secteur Purina (accessoires animaliers).
Tracts de l'intersyndicale et de la CGT
60 emplois sont menacs a Nemours alors que ce site a touch 2,5 M de CICE en 2014 et Nestl 25 M. Aprs MitryChem, Air France, la casse de l’emploi sur fonds publics continue en Seine et Marne !!...

AVEC VOUS, PIERRE LAURENT CLMENTINE AUTAIN & RIC COQUEREL - LECTION RGIONALE 6 DCEMBRE 2015 - le-de-France - nos vies dabord !
GALIT COLOGIE DIGNIT CITOYENNET
LE 6 DCEMBRE
Nous sommes candidats llection rgionale pour faire entendre une autre voix que celle de largent et des profits.
...
voir le document

Canal Coquelicot - Confrence de presse - prsentation de la liste Front de Gauche 77 l’lection rgionale IDF - Nos vies d’abord - lundi 2 novembre
...
voir le document

Julie Morel, la colre sociale au cur des rgionales
Forte d’une exprience de lutte emblmatique de la colre sociale qui grandit en France, Julie Morel, agent d’escale et syndicaliste chez Air France, est tte de la liste  Nos vies d’abord  dans le Val-d’Oise.
C’est au cur d’un conflit devenu emblmatique au sein de sa compagnie arienne que Julie Morel, agent au sol d’Air France Roissy-Charles-de-Gaulle, a dcid de prolonger son combat dans le champ politique. Comme une vingtaine de salaris en lutte de toute la rgion, elle sera candi...
Lire la suite - 29-10-2015

C’est au cur d’un conflit devenu emblmatique au sein de sa compagnie arienne que Julie Morel, agent au sol d’Air France Roissy-Charles-de-Gaulle, a dcid de prolonger son combat dans le champ politique. Comme une vingtaine de salaris en lutte de toute la rgion, elle sera candidate sur la liste soutenue par le Front de gauche  le-de-France, nos vies d’abord , conduite par Pierre Laurent (PCF) dans le cadre d’un trio avec Clmentine Autain (Ensemble) et ric Coquerel (Parti de gauche), pour les lections rgionales des 6 et 13 dcembre. Elle prendra mme la tte de la campagne dans le dpartement o elle travaille, le Val-d’Oise.  Si je peux porter un message, c’est celui de l’importance de la participation des salaris. Pour moi, il n’est pas ncessaire d’tre un professionnel de la politique pour savoir de quoi les gens ont besoin. Chaque dcision prise au niveau politique a forcment des consquences sur notre quotidien , explique-t-elle d’emble.

Et les consquences d’une politique  dans la continuit de celle de Sarkozy , Julie a une petite ide de ce que a donne. Car les restructurations chez Air France ne datent pas d’hier, d’o le  ras-le-bol  et la  colre  d’aujourd’hui. Embauche par la compagnie en 2001, elle a connu le plan dit Transform 2015 :  Le leitmotiv de la direction, c’tait l’quit. Retroussons-nous les manches tous ensemble, ils disaient , se rappelle-t-elle. Une quit qui, videmment, est reste dans les mots :  Pendant que le PDG a augment de 25 % sa part variable, les salaris, eux, ont fait les efforts. 

Julie, qui est agent d’escale, a travaill depuis lors trente minutes de plus par jour sans que son salaire n’augmente. Il y a les difficults que a engendre dans le quotidien :  En rgion parisienne, une demi-heure de plus, a peut foutre en l’air toute une organisation familiale, pour grer la crche, l’cole, c’est compliqu  Et puis il y a le cur du mtier remis en cause :  On ne nous donne plus les moyens d’offrir aux passagers ce quoi ils ont droit. Cela cre des tensions avec eux et aussi entre collgues, parce qu’avec des journes plus longues et moins de personnel, on n’a mme plus deux minutes.  Une situation qu’elle combat, depuis les dernires lections professionnelles, comme lue CGT au comit central d’entreprise (CCE).

Alors, son  message  dans cette campagne est clairement  anti-austrit . Exprience professionnelle la cl.  Air France est le premier employeur priv de la rgion, un emploi dans la compagnie, ce sont cinq emplois induits. Les milliers de suppressions de postes supplmentaires, aprs les 15 000 dj mises en uvre ces quatre dernires annes, sont trs violentes pour toute l’le-de-France , estime-t-elle. Or, pour elle, les bons choix n’ont pas t faits :  Air France a bnfici en 2014 de 57 millions d’euros de crdit d’impt comptitivit emploi (CICE), 40 millions en 2013. Cet argent public a servi financer la casse sociale, les plans de dparts volontaires. a n’est plus possible.  Surtout que, malgr les rsultats positifs qu’affiche dsormais la compagnie, les salaris continuent de trinquer.

Si, du CCE du 5 octobre, beaucoup gardent l’image d’une chemise dchire, c’est celle de Manuel Valls apportant le lendemain son soutien la direction sans un mot ni pour les salaris, ni pour les annonces de suppressions d’emplois, qui a marqu la syndicaliste.

 La continuit d’un engagement personnel 

Dans ce contexte, sa candidature est un  symbole fort , estime Pierre Laurent. Mais elle est aussi  la continuit d’un engagement personnel , insiste Julie, qui commence en 2011 Mitry-Mory (Seine-et-Marne) o elle habite.  Je suis maman de deux enfants, je me suis battue contre la fermeture des Rased, de classes dans leur cole qu’on a occupe la nuit, se souvient-elle. C’est un combat que j’ai port avec mes tripes pour l’avenir de mes enfants.  Et c’est l son premier pas en politique.   cette occasion, j’ai rencontr des lus avec qui j’ai nou des liens. Des lus de proximit. Comme tous les parents mobiliss, Madame la maire (la communiste Corinne Dupont, cette poque NDLR) venait devant l’cole 7heures du matin distribuer des tracts  Une attitude qui correspond l’ide qu’elle se fait de la ncessit pour les lus  d’tre ancrs dans la ralit . Aux municipales suivantes, quand on lui demande si elle veut participer la campagne  Ensemble pour Mitry-Mory , elle accepte d’tre candidate :  C’est une liste qui dfendait les valeurs auxquelles je crois, qui se battait pour la sauvegarde du service public, aux cts des jeunes comme des anciens  Pour les mmes raisons, elle adhre dans la foule au PCF :  Pour moi, c’tait logique , dit-elle.

Cette fois encore, l’occasion des lections rgionales, c’est  tout naturellement  aux cts d’un Front de gauche qui s’est mobilis avec les salaris tout au long de l’anne qu’elle inscrit sa candidature, avec une conviction :  Si on s’attarde un peu plus sur l’humain, on peut changer le futur. 
voir le document

Nestl veut vendre son site Purina Nemours
L’intersyndicale et les salaris, conscients et dtermins appellent manifester une nouvelle fois contre ce projet partir du 28 octobre devant le sige de Nestl Noisiel.
Tracts de l'intersyndicale et de la CGT
L’air du temps est aux projets de cession dans le Sud Seine-et-Marne. Aprs Henkel, un des leaders mondiaux dans les domaines des dtergents et entretien de la maison, beaut et technologies adhsives, qui a annonc en juillet vouloir vendre son site de Saint-Pierre-ls-Nemours, c’est au t...
voir le document

...
voir le document

Rgionales : Le PCF appelle tous les communistes amplifier la campagne
DCLARATION DU Comit excutif du PCF
Runi le 21 septembre, le Comit excutif national du PCF appelle tous les communistes du pays amplifier leur engagement dans la campagne des lections rgionales des 6 et 13 dcembre prochains. Comme l’a soulign Pierre Laurent lors de la fte de l’Humanit, ces lections auront une gra...
Lire la suite - 21-09-2015

Runi le 21 septembre, le Comit excutif national du PCF appelle tous les communistes du pays amplifier leur engagement dans la campagne des lections rgionales des 6 et 13 dcembre prochains. Comme l’a soulign Pierre Laurent lors de la fte de l’Humanit, ces lections auront une grande importance pour l’avenir des rgions aux pouvoirs renforcs, et pour l’avenir politique du pays, au moment o le gouvernement Valls-Macron intensifie son offensive contre les droits du travail.

Les objectifs fixs par le Conseil national de juin sont plus actuels que jamais. Nous voulons carter le risque grandissant d’une victoire gnralise de la droite et de l’extrme-droite, dont les consquences seraient dsastreuses pour le pays et les politiques publiques en rgion. Nous voulons, d’un mme mouvement, contribuer l’lection de majorits rgionales porteuses de choix de gauche pour des politiques publiques sociales, solidaires, cologiques, rsistant aux logiques d’austrit et les faisant concrtement reculer. Il y a beaucoup perdre si nous ne menons pas la bataille. Il y a beaucoup gagner si nous la menons: des lus utiles aux populations, des mesures concrtes qui amlioreront la vie au quotidien, des forces supplmentaires pour reconstruire une alternative politique dans le pays.

Ces objectifs sont nos yeux indissociables. Ils seront rendus possibles la condition que des listes du Front de gauche, associes au maximum de citoyens et de forces partout o c’est possible, ralisent des perces significatives au premier tour, et marquent de leur empreinte les fusions auxquelles les listes de gauche devront procder entre les deux tours pour l’emporter.

Les possibilits de raliser de telles perces sont relles, mais il ne doit y avoir de temps perdu. C’est donc une campagne active et rassembleuse des communistes et du Front de gauche qui est maintenant urgente.

La victoire face la droite et l’extrme-droite, la mobilisation et le rassemblement du peuple de gauche ne passent pas par le rfrendum artificiel imagin par Jean-Christophe Cambadlis pour viter le dbat sur le contenu des politiques rgionales et nationale. Elles passent par l’unit populaire la plus large possible pour que l’argent, dans les rgions, serve rpondre aux besoins populaires et que reculent les politiques d’austrit qui les entravent. Nous voulons aussi rorienter l’argent des rgions pour permettre les politiques de gauche en direction des quartiers populaires et des villes et villages en difficults. Le bon rsultat de nos listes est le meilleur chemin vers l’unit qui battra la droite et l’extrme-droite.

Le CEN invite les communistes, leurs directions dpartementales et rgionales intensifier leurs efforts dans les jours qui viennent pour que toutes les listes dans lesquelles nous nous engageons soient au plus tard en ordre de bataille et prsentes publiquement dans la semaine du 5 octobre. D’ici l, les orientations, les choix d’alliance, l’architecture des listes doivent tre partout arrts, en organisant les consultations ncessaires des communistes.

Dans toutes les rgions, l’exception de deux o le PG a choisi un accord spar derrire EELV et o les communistes continuent btir une liste du Front de gauche la plus large possible, les forces du Front de gauche travaillent finaliser des listes communes. Dans plusieurs rgions, des accords entre le Front de gauche et EELV sont en discussion, et dans deux rgions, PACA et Midi Pyrnes Languedoc Roussillon, en voie d’tre finaliss. Dans d’autres rgions, le MRC est partie prenante.

Dans tous les cas de figure, l o des blocages persistent, nous appelons les communistes travailler les lever, en veillant au respect de tous les partenaires et la place des communistes dans ces listes. Partout, une grande attention doit tre porte l’implication citoyenne dans ces listes.

Nous avons une grande ambition. Partout nous voulons gagner des lus et contribuer diriger des rgions pour tre utiles aux populations, faire barrage l’austrit, mettre l’argent au service de la formation, de l’emploi, de la rponse aux besoins sociaux. Nous voulons faire de ces lections une tape dans la construction d’un mouvement majoritaire pour sortir de l’austrit et mener des politiques de progrs. Le pays en a besoin. C’est possible, c’est urgent: ne perdons plus de temps!

L’objectif est maintenant d’tre en campagne le plus vite possible, le plus rassembls possibles, le plus l’offensive possible.

Comit excutif du PCF,
voir le document

lection municipale de Bussy-Saint-Georges - 27 septembre 2015
journal de Canal Coquelicot du jeudi 17 septembre
le programme des candidats;

retrouvez le programme de la liste "une gauche unie pour Bussy" conduite par Stphane Berthin
...
voir le document

Fte de l’Humanit 2015 - Meeting de Pierre Laurent
...
voir le document

Rencontre avec le mouvement associatif, syndical et le monde de la culture - Discours de Pierre Laurent aux personnalits - Fte de l’Humanit 2015
...
voir le document

...
voir le document

En le-de-france, fin juin, les communistes ont dsign leur secrtaire national comme chef de file dune liste anti-austrit rassemblant gauche les forces politiques et citoyennes.
Rappel
Fin mai, Pierre Laurent avait dclar sur France 3 quil ne serait pas candidat pour se consacrer son mandat de snateur. Changeant davis du fait de la discussion des communistes et de la situation politique, il a annonc ce week-end que, sil tait lu prsident de la rgion, il qu...
voir le document



Universit d't du PCF 2015 - Discours de clture de Pierre Laurent
...
voir le document

Quand la crise de la dette grecque renfloue l’Allemagne
D’aprs un rapport de l’Institut Leibniz de recherche conomique, Berlin a ralis prs de 100 milliards d’euros d’conomies budgtaires depuis 2010 et profit des privatisations d’Athnes.
Outre-Rhin, la nouvelle ne semble pas mouvoir plus que cela. Lundi encore, le porte-parole de la chancelire Angela Merkel, Steffen Seibert, plaidait pour que l’exhaustivit passe avant la rapidit propos des conditions imposes la Grce pour obtenir une premire tranche du troisim...
Lire la suite - 12-08-2015

Outre-Rhin, la nouvelle ne semble pas mouvoir plus que cela. Lundi encore, le porte-parole de la chancelire Angela Merkel, Steffen Seibert, plaidait pour que l’exhaustivit passe avant la rapidit propos des conditions imposes la Grce pour obtenir une premire tranche du troisime plan, qui n’a d’aide que le nom. Le porte-parole de l’intransigeant ministre des Finances allemand, Wolfgang Schuble, lui embotait le pas, en prcisant les nimes sacrifices auxquels doit se soumettre Athnes :  Un plan budgtaire et de financement ambitieux, une stratgie de privatisation crdible et une rforme des retraites durable.  La manire forte pour tout dialogue, en somme.

Les titres de la dette allemande ont constitu une valeur refuge

Pourtant, le gouvernement allemand devrait sans doute revoir le ton de sa copie. Selon un rapport de l’Institut Leibniz de recherche conomique (IWH) rendu public lundi, la crise de la dette grecque aurait permis l’Allemagne de raliser des conomies budgtaires de l’ordre de 100 milliards d’euros depuis 2010. Les conomistes rappellent que les titres de la dette allemande ont constitu une valeur refuge pour les investisseurs trangers, qui ont pu jouir d’une baisse des taux d’intrts de ces emprunts.  On en vient des taux simuls sur les emprunts d’tat allemands qui, en moyenne entre 2010 et aujourd’hui, sont 3 % plus levs que ce qu’ils ont t dans la ralit , estiment les experts. Implacables, ces derniers enfoncent le clou :  Ces conomies dpassent le cot engendr par la crise et ce mme si la Grce ne remboursait pas entirement sa dette.  Pour rappel : Berlin a consenti un prt de 90 milliards d’euros Athnes ces dernires annes, soit une plus value de 10 milliards d’euros.  L’Allemagne a donc dans tous les cas profit de la crise grecque , concluent-ils, estimant que l’conomie correspond plus de 3 % du PIB.  Des mauvaises nouvelles en Grce taient de bonnes nouvelles en Allemagne et vice versa , soutiennent ces experts. Quelques critiques ont nanmoins t avances, notamment celles pointant que la crise a eu pour consquence une baisse des investissements ou encore des effets ngatifs pour les salaris allemands.  Les pargnants sont beaucoup plus sinistrs, on doit faire le calcul comparatif , a dclar Lars Feld, membre du Conseil allemand des experts conomiques auprs du gouvernement allemand, au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

La ville de Francfort est gagnante sur le terrain des privatisations

Outre cette tude sur les taux d’intrts, l’Allemagne est aussi gagnante sur le terrain des privatisations des services et entreprises grecs. Le Fonds de dveloppement des biens de la Rpublique hellnique (Taiped) s’est vu confi, en 2011, la responsabilit de ces  libralisations , dont la plus importante ce jour reste la concession de quatorze aroports rgionaux accorde, pour un montant de 1,2 milliard d’euros, l’entreprise allemande Fraport, qui, associe une firme grecque, doit dbourser une taxe annuelle de 22,9 millions. Les deux principaux actionnaires de ladite entreprise sont la rgion de Hesse (plus de 30 %) et la ville de Francfort (20 %). Les bnfices risquent de s’avrer juteux puisqu’elle a fait main basse sur les aroports les plus rentables du pays, parmi lesquels figurent les les touristiques de Mykonos, Santorin, Corfou
voir le document

Courrier de Pierre Laurent Franois Hollande sur la situation kurde
Le PCF appelle la France et l’Union europenne agir immdiatement pour empcher toute intervention militaire turque contre les Kurdes de Syrie
Pierre Laurent
Secrtaire national du PCF
Snateur de Paris


Monsieur Franois Hollande
Prsident de la Rpublique
Palais de l’lyse
55 rue du Faubourg Saint-Honor
75008 Paris

Paris, le 3 aot 2015
Monsieur le Prsiden...
Lire la suite - 03-08-2015

Pierre Laurent
Secrtaire national du PCF
Snateur de Paris


Monsieur Franois Hollande
Prsident de la Rpublique
Palais de l’lyse
55 rue du Faubourg Saint-Honor
75008 Paris

Paris, le 3 aot 2015
Monsieur le Prsident,

Je souhaitais vous faire part de mes plus vives inquitudes suscites par les oprations militaires turques engages par le Prsident R.T. Erdogan ces dix derniers jours.
Sous la pression vidente des tats-Unis, le prsident Erdogan a lanc des frappes contre les positions de Daesh en Syrie mais les a accompagnes dans le mme temps de frappes contre les positions du PKK en Irak et en Turquie, brisant le cessez-le-feu dcrt en 2013 l’initiative du PKK. Le chef de l’tat turc a annonc qu’il rompait le processus de ngociations avec Abdullah calan. Ces actions sont inacceptables et doivent tre condamnes fermement.

Depuis l’attentat du 20 juillet Suru tuant 32 jeunes et faisant des centaines de blesss, attentat qui n’a toujours pas t revendiqu par Daesh, ces oprations militaires hors du territoire turc s’accompagnent en Turquie mme de l’installation d’un climat de terreur et de rpression contre la population, avec l’utilisation de balles relles contre des manifestants et plus de 1500 arrestations pour l’essentiel des membres et lus du HDP, des syndicalistes, des militantes fministes, et des jeunes.

Qui plus est, des poursuites pour soutien la rbellion sont engages contre Selahattin Demirtaş et Figen Yksekdag, co-prsidents du HDP qui vient de recueillir 13,1% des suffrages aux lgislatives du 7 juin et qui est dsormais le 4e groupe parlementaire avec 80 dputs offrant la Turquie un espoir de paix et de dmocratie longtemps attendu.

Je vous demande instamment d’intervenir en faveur de la protection des co-prsidents du HDP, Selahattin Demirtaş et Figen Yksekdag. Selahattin Demirtaş a ragi ces accusations par des paroles fortes de paix, affirmant qu’il ne laisserait pas le pays plonger dans la guerre et en lanant un appel l’union et la responsabilit.

Mais le chef de l’tat turc fait la dmonstration que sa priorit n’est pas la lutte contre l’tat islamique ni la lutte contre le terrorisme.

Le prsident Erdogan, contrari dans son projet de nature dictatoriale, veut aujourd’hui se dbarrasser par la force d’une opposition dmocratique dote d’un projet d’avenir pour le pays et qui bnficie du soutien populaire. Nous ne pouvons rester indiffrents ces atteintes la dmocratie ni la violence qui les accompagne.

La politique du prsident Erdogan est lourde de dangers pour la dmocratie, pour la paix et pour toute la population de Turquie, de mme que pour les populations du nord de la Syrie et du Rojava, ainsi que celles du Kurdistan irakien dont le ministre des relations extrieures a exig, vendredi, l’arrt des bombardements.

L’action militaire et rpressive de la Turquie est de nature prcipiter la rgion, dj en guerre, dans un embrasement dont nul ne peut, vous le reconnatrez, prvoir l’issue.

Nombreux reconnaissent aujourd’hui ce que je dnonais depuis longtemps pour l’avoir constat lors de ma visite Suru en octobre dernier. Les forces de Daesh ont largement bnfici du soutien de la Turquie, passant aisment la frontire turco-syrienne pour s’approvisionner en armes, matriels et combattants alors que les volontaires kurdes se portant au secours de la population de Koban taient empchs de passer. J’ai pu constater aussi quel point les autorits turques ont fait peser sur les seules municipalits diriges par le HDP (les villes de Diyarbakir, Suru, Nusayibin, Cisr, Mrdin) la responsabilit et le poids de l’accueil et de l’aide aux dizaines de milliers de rfugis irakiens et syriens, notamment Yzidis et ceux arrivs de Koban, autrement dit ceux sauvs et aids par le PKK.v
Vous qui, titre personnel, avez reu la commandante des forces YPG de Koban en fvrier dernier en soulignant l’action majeure des YPG qui ont inflig leur premire dfaite militaire et politique aux obscurantistes de Daesh, vous n’tes pas sans savoir le rle incontournable que joue le PKK pour la paix, la libert, le progrs et la dmocratie dans la rgion.

La France ne peut donc rester silencieuse et doit activement oeuvrer au retour de la paix et de la dmocratie, un cessez-le-feu et la reprise des ngociations avec le PKK que son dirigeant A. calan engageait, en mars dernier, dans l’tape historique du dsarmement, tape salue par le prsident Erdogan lui-mme.

Il est du devoir de la France de se dmarquer nettement des soutiens, en particulier amricains, apports la Turquie au cours de la runion de l’OTAN du 28 juillet dernier. Cela signifie la suspension de toute coopration militaire, policire ou judiciaire avec le rgime d’Ankara qui a fait le choix d’une rpression brutale contre quiconque s’oppose sa politique. La France ne peut, de prs ou de loin, se trouver complice d’une telle politique ni de telles atteintes aux droits humains.

Notre devoir est galement de mettre tous les moyens politiques et diplomatiques en uvre pour obtenir un cessez-le-feu avec les forces du PKK et pour une initiative de relance du processus de paix en Turquie qui doit tre place sous les auspices de la communaut internationale.

L’avance dramatique de l’tat islamique en Irak et en Syrie ne peut tre stoppe en frappant les rares forces de progrs qui rsistent avec courage, et succs, contre Daesh. Je ritre ici ma demande solennelle de voir la France prendre l’initiative pour que l’Union europenne sorte le PKK de la liste des organisations terroristes. Le courage politique de la France doit tre la hauteur du courage de ces femmes et hommes qui, sans moyen adquat, vont au feu contre une force, l’tat islamique, largement mieux quipe et soutenue, directement et indirectement, par des puissances rgionales. L’amalgame fait par la Turquie entre le PKK et Daesh est inacceptable et doit tre dnonc. Notre pays ne peut cautionner les bombardements turcs et doit agir pour que la Turquie stoppe ses oprations contre le PKK et revienne la table des ngociations.

L’avenir du Proche et du Moyen-Orient ne peut en aucun cas se dessiner dans l’appui, mme implicite, d’une puissance membre du Conseil de scurit de l’ONU comme la France la stratgie autoritaire opportuniste du prsident turc. Je vous prie d’agrer, Monsieur le Prsident, l’expression de ma haute considration.

Pierre Laurent

voir le document

La victoire du "non" doit tre respecte (Pierre Laurent)
Le peuple grec vient de refuser, avec un "NON" crasant (61,3%) l’ultimatum lanc par les cranciers. C’est la deuxime fois en 6 mois qu’il rejette l’austrit. La deuxime fois qu’il dit en mme temps son attachement l’Europe.
Les chantages financiers et mesquineries politiques n’auront pas eu raison du souffle de dignit et de libert qui a envahi le berceau de la dmocratie. Je salue le courage des grecs, de Syriza et du gouvernement Tsipras. C’est notre victoire toutes et tous. Ce soir, nous sommes heureux ...
voir le document

Pierre Laurent propos chef de file des communistes en Ile de France
Pierre Laurent, secrtaire national du PCF et snateur de Paris, a annonc dans un entretien au Parisien qu’il est candidat aux lections rgionales de dcembre en Ile-de-France, en duo avec Clmentine Autain, pour "une politique ambitieuse de gauche".
"Les communistes m’ont dsign comme leur chef de file car nous estimons possible de construire un projet +Ile de France en commun+ l’image de ce qui s’est fait Barcelone, avec une liste faisant converger des forces politiques et citoyennes", a expliqu Pierre Laurent. Il a pour a...
Lire la suite - 29-06-2015

"Les communistes m’ont dsign comme leur chef de file car nous estimons possible de construire un projet +Ile de France en commun+ l’image de ce qui s’est fait Barcelone, avec une liste faisant converger des forces politiques et citoyennes", a expliqu Pierre Laurent. Il a pour ambition de "runir toutes les forces disponibles pour une politique ambitieuse de gauche refusant la logique d’austrit". Il s’agit, ses yeux, d’une candidature reprsentant "l’ensemble du Front de gauche" et "toutes les forces disponibles". "Nous souhaitons d’ailleurs que la liste soit porte par un duo paritaire avec Clmentine Autain. Cela aurait beaucoup de sens. Nous proposons une grande assemble rgionale le 6 juillet ouverte tous ceux qui veulent construire cette force".

Il faudra galement composer avec le Parti de Gauche, qui a galement lu ses chefs de file. Eric Coquerel, coordinateur politique du PG et conseiller rgional et Catherine Fayet, syndicaliste sant (91) ont t lu-e-s chefs de file rgionaux. Eric Coquerel a t dsign pour ventuellement solliciter la tte de liste rgionale dans le cadre du rassemblement citoyen explique le communiqu du PG. Pas de cumul

Pierre Laurent assure qu’il renoncera son mandat de snateur s’il est lu prsident de rgion. Il est le troisime candidat de gauche se lancer dans la course en Ile-de-France aprs Emmanuelle Cosse (EELV) et Claude Bartolone (PS), qui souhaitait pourtant runir les diffrentes composantes de la gauche ds le premier tour.

S’il veut "tout faire pour carter le danger d’une victoire" de la candidate des Rpublicains "Valrie Pcresse, qui a mis en faillite le systme universitaire en quatre ans", qui "protge les villes qui ne veulent pas construire de logement social" et "s’est oppose la tarification sociale des transports", il reproche Claude Bartolone d’tre "un soutien de la politique gouvernementale actuelle".

Humanit.fr
voir le document

La liste "Ensemble pour Pontault" est arrive en tte lors du second tour de l'lection municipale partielle Pontault-Combault.
Sur la photo (de g. d.) Sofiane Ghozelane (prsident du PS local), Gilles Bord, Hocine Oumari (EELV), Monique Delessard (PS), Patrick Cabuche (PC), et Nadine Lopes (MRC).
La liste Ensemble pour Pontault mene par Monique Delessard est arrive en tte du scrutin avec 36,76% des voix. Un vote qui ressemble largement celui du premier tour puisqu'elle devance la liste de ses adversaires dans le mme ordre : Cdric Pommot (divers) obtient 27,96% des suffrages, suivi de Stphane Finance (UDI/Les Rpublicains) avec 21,27 % et Jean-Pierre Martin (FN) qui rcolte 14,12% des suffrages.
...
voir le document

Monique Delessard en tte au premier tour, une liste Pommot/Finance au second tour?
Lors du premier tour de l’lection municipale Pontault-Combault, ce dimanche, Monique Delessard arrive en tte des suffrages devant Cdric Pommot. Quatre listes seront engages, dimanche prochain au second tour... sauf en cas d’alliances.
par Julien Van Caeyseele - La Rpublique de Seine-et-Marne
...
voir le document

lections rgionales : le PCF appelle au rassemblement et la convergence citoyenne
RSOLUTION DU CONSEIL NATIONAL

Les lections rgionales auront lieu en dcembre prochain.

Au lendemain de l’adoption de la loi NOTre qui bouleverse l’organisation de la Rpublique, la porte territoriale, nationale et europenne des nouvelles rgions souligne l’importance de ce scrutin. Aprs les dpartementales il s’agit pour le pouvoir et le Medef de faire de cette entit territoriale un relais de la mise en concurrence des territoires au dtriment de l’emploi, du progrs social, de la dmocratie locale et des dpenses publiques d’intrt gnral. A la clef, ce seront de nouvelles souffrances pour les populations.
Ces lections seront galement la dernire consultation lectorale avant 2017 dans un contexte de politique austritaire aggrave et de recomposition politique acclre.

Deux enjeux sont mls avec ces lections :

- L’avenir de la Rpublique : des rgions au servic...
Lire la suite - 10-06-2015

Ces lections seront galement la dernire consultation lectorale avant 2017 dans un contexte de politique austritaire aggrave et de recomposition politique acclre.

Deux enjeux sont mls avec ces lections :

- L’avenir de la Rpublique : des rgions au service de la solidarit et de l’galit ou des rgions au service de la comptition et des ingalits.

- Une issue vritablement de gauche la crise politique ou l’enfoncement dans une situation qui bloque tout espoir.

Nous refusons la perspective de rgions au service exclusif de la mtropolisation librale laissant l’autre bout de la chane, des dserts et des territoires d’exclusion.

Nous voulons prserver le droit l’galit territoriale, travailler une harmonisation des territoires dans une vision quilibre de l’amnagement. Nous voulons promouvoir un nouveau modle de dveloppement conomique, agricole et urbain en liaison avec de nouveaux droits de la personne et des salari-e-s. Nous voulons des rgions solidaires citoyennes, dmocratiques, cologiques, fministes.

Nous voulons faire entrer dans le pouvoir rgional les exigences populaires de solidarit et d’galit, faire des lections rgionales un moment du rassemblement de toutes celles et ceux qui veulent des politiques de gauche alternatives l’austrit, l’offensive scuritaire et liberticide actuelle.

Nous voulons construire pour cela des dynamiques politiques et citoyennes jusqu’aux urnes qui mettent en chec la droite et l’extrme droite et ouvrent la possibilit de politiques publiques de gauche offensives.

Dans les rgions diriges par des majorits de gauche, les communistes avec leurs lu-e-s ont permis des avances pour les populations que nous revendiquons dans le contexte actuel : un rseau ferr public uvrant au dsenclavement et dfendant des politiques de tarification sociale, des espaces de gratuit ou de nouveaux droits ; des engagements consquents dans la construction et la rnovation des lyces, le dveloppement de la formation professionnelle incluant les publics dfavoriss ; le soutien l’innovation et la recherche, aux PME PMI et la cration de politiques d’ESS favorisant l’emploi de proximit ; la promotion de la culture du sport pour toutes et tous et de l’ducation populaire, l’avancement de politiques d’galit entre les hommes et les femmes.

Le PCF a fortement contribu ces acquis que nous ne voulons pas voir abandonner ou brader. Nous refusons que la droite et l’extrme droite s’emparent de nouveaux pouvoirs et points d’appui pour 2017. Mais nous ne dcouplons pas cet objectif d’uvrer des politiques solidaires, citoyennes, cologiques remettant l’humain au cur des priorits rgionales rebours des logiques financires de concurrence imposes par l’Europe.

Aujourd’hui, il s’agit de permettre de nouvelles avances en combattant les logiques de comptitivit et leurs effets ravageurs pour les politiques publiques locales. Il s’agit encore de s’attaquer au cot du capital , de mobiliser de nouveaux moyens financiers au service d’objectifs d’emploi, de formation, de promotion de tous les services publics.

Pour une nouvelle union populaire, nous appelons au rassemblement et la convergence citoyenne.

Le PCF a pris la dcision de rencontrer dans chaque rgion l’ensemble des forces de gauche et de travailler avec elles les conditions du rassemblement politique et citoyen le plus large gauche.

Les rgions ne sauraient tre les relais des choix gouvernementaux et europens. La situation de crise sociale conomique cologique ou encore dmocratique appelle au contraire des politiques clairement anti austritaires et anti librales.

Des convergences de projet s’affirment entre les forces du Front de gauche, cologistes, Nouvelle donne, des militants ou personnalits socialistes, acteurs sociaux, militant-e-s antiracistes, et fministes, culturels, intellectuels et syndicalistes qui, comme nous, cherchent uvrer l’alternative gauche ouvrant la possibilit de plate formes rgionales et de listes de large rassemblement de 1er tour pour des politiques rgionales d’une gauche offensive et citoyenne.

Un premier tat des lieux montre que le dbat des communistes s’oriente trs majoritairement vers ce choix et sa mise en uvre. Il y a de la disponibilit pour favoriser l’implication politique et citoyenne la plus large possible sous toutes les formes et tous les niveaux.

Il atteste galement de la volont largement partage des communistes de travailler pour le second tour la fusion des listes capables de battre ensemble la droite et l’extrme droite.

Nous travaillerons ce rassemblement en fonction des configurations rgionales, avec l’objectif de pousser tout au long de la mandature les objectifs que nous aurons ports dans la campagne du premier tour et d’assurer la prsence de nombreux lu-e-s communistes, Front de gauche et issus de nos listes de rassemblement dans les nouvelles assembles.

Leur prsence sera un facteur dterminant pour les politiques qui y seront menes et pour travailler les rapports de force en lien avec les citoyen-e-s et le mouvement social.

Les discussions montrent le besoin pour le PCF d’tre l’offensive pour faire vivre nationalement notre dmarche.

Dans les semaines qui arrivent les communistes seront appels dterminer leurs choix de rassemblement et leurs chefs de file rgion par rgion. Ils resteront matres de leurs dcisions jusqu’au terme des consultations en cours. Les options diverses, si elles existent dans les rgions, devront tre soumises leur choix.

Le Conseil national tient souligner que notre dmarche de pactes rgionaux et de listes de large rassemblement au premier tour autour de ces pactes sera d’autant plus forte et efficace si elle est mise en uvre nationalement dans toutes les rgions.

Passer la vitesse suprieure.

Alors que nous tenons ce Conseil national du PCF, le dbat politique est en train de s’acclrer. Nationalement comme dans les rgions. Le congrs du PS a attest de sa volont de sceller son unit autour d’un soutien au Prsident de la Rpublique. Tout montre que le malaise reste pourtant aussi profond

De plus en plus de voix, socialistes comme du Front de gauche, d’EELV , de Nouvelle Donne, de la sphre sociale disent leur volont d’en finir avec cette politique gouvernementale qui conduit tout droit la monte de l’abstention, la dsesprance, la monte de l’abstention nourrissant le vote FN et celui pour la droite la plus revancharde. Le champ des possibles grandit pour construire des majorits de projets et d’ides, des majorits pour gouverner.

Aujourd’hui il ne suffit plus de dsigner ce que nous refusons, il s’agit alors d’affirmer ensemble et dans le respect de chacun ce que nous entendons faire.

Les lections rgionales seront dterminantes pour les politiques qui y seront menes bien sr, elles pourront tre galement dterminantes dans notre capacit relancer l’intervention populaire. Le CN du PCF appelle se rassembler faisant de ces lections un moment utile nos concitoyens, permettant de faire grandir une nouvelle gauche porteuse d’alternative.

Il ne s’agit pas de nier les diffrences ni mme de se cacher qu’il reste encore un long chemin parcourir, mais notre responsabilit comme celle du Front de gauche est de nous mettre au service du mouvement citoyen, de celles et ceux qui continuent lutter comme ils sont aujourd’hui des dizaines de milliers le faire au sein de leur entreprise, pour prserver des lignes SNCF, des lyces, des hpitaux de proximit, pour une mobilisation citoyenne face la finance et une autre utilisation de l’argent des banques et des budgets, le maintien d’une agriculture paysanne, d’une association culturelle..

Le PCF entend s’engager sans rserve dans cet objectif !

Conseil national du PCF

Paris, le 10 juin 2015.
voir le document

...
voir le document

L’alliance europenne contre l’austrit est lance (Pierre Laurent)
Plus de 50